A la Une (slider) Entretiens EPL Les News — 02 septembre 2013

« Prêté » par beIN Sport à l’UEFA pour quelques jours pour y animer, à Monaco, les cérémonies de tirage au sort de Ligue des Champions et d’Europa Ligue, ainsi que la grande soirée caritative qui suivait, Darren Tulett en a profité pour prendre quelques minutes afin de nous parler de son émission « Lunch Time », dont la deuxième saison débute aujourd’hui à 12h (nouvel horaire). Et pour revenir sur sa première année passée dans sa nouvelle maison, beIN Sport. Entre plaisir, adaptation permanente aux changements et perspectives d’avenir, il avoue être « très à l’aise dans ses baskets. »

Alors Darren, puisque l’on ne s’est pas parlé depuis tes débuts sur la chaîne, d’abord un petit mot sur cette première année à beIN Sport. Quel bilan en tires-tu ?

C’était un peu comme un tourbillon, assez enivrant, avec des challenges à répétition à relever au fur et à mesure de la construction de la chaîne. J’ai débuté d’entrée par la présentation de l’Euro 2012, tous les jours de la semaine, un gros truc. J’ai enchaîné avec les Jeux Olympiques, en plus chez moi, à Londres. Je n’avais jamais participé à des JO, c’était incroyable. Je crois que cela restera comme l’un des plus grands souvenirs de ma carrière. Ensuite, il y a eu la Ligue des Champions pour les interviews et les avant-matchs, la Ligue 1 où je suis allé sur les terrains le vendredi soir pour présenter notre affiche. Là aussi c’était génial, car j’ai découvert des stades que je ne connaissais pas, des publics super accueillants, chaleureux, géniaux avec moi. J’ai aussi animé le Grand Stade, les dimanches avec Mary Patrux, etc. En un an j’ai l’impression d’avoir déjà vécu dix vies professionnelles ! (rires)

Ne devais-tu pas animer les soirées d’Europa Ligue aussi ?

Oui c’était une possibilité, mais les choses ont changé. C’est d’ailleurs le charme de beIN Sport, tout peut changer très vite car la chaîne est sans cesse en développement, des nouveaux droits arrivent, ça bouge tout le temps. C’est d’ailleurs assez excitant car il faut s’adapter et être efficace rapidement. Regarde « Lunch Time ». En cours de saison dernière, la direction me donne une feuille blanche et me demande de réfléchir à un concept pour l’émission du midi dont les précédentes versions n’avaient pas fonctionné. C’est en ça que je veux dire qu’ici tout peut changer vite, car je ne m’attendais pas à une telle proposition. Et demain, on peut très bien me proposer de faire du tennis, si on acquiert les droits, ou du cyclisme (rires). J’adore ces deux disciplines.

Pourquoi avoir accepté « Lunch Time », à un horaire compliqué et moins visible qu’en soirée par exemple (12h30-13h30) ?

D’abord, l’horaire change pour la deuxième saison et « Lunch Time » sera de 12h à 13h. On évitera le gros JT. Ensuite, en termes de visibilité, rappelons tout de même que c’est une émission en clair, que tout le monde peut voir, même les non-abonnés. La chaîne considère donc cette tranche comme importante car c’est justement une des vitrines de la chaîne. Nous nous devons donc d’être performants et attractifs. Je considère cette émission comme une mise en valeur personnelle car il y a de l’enjeu pour la chaîne et c’est un enrichissement personnel.

Ensuite, j’ai accepté parce que c’était l’occasion de parler de sport autrement, avec une grosse touche de divertissement et avec des invités que l’on n’attend pas toujours sur ce terrain, artistes, politiques, comiques, comédiens, etc… Et ça correspond parfaitement à ce que je suis : j’adore mélanger les genres, manier l’humour, parler de sport, rencontrer des gens différents et apprendre des choses.

C’est le concept de Lunch Time ?

Exactement. Inviter des personnalités avec qui, à priori tu ne te vois pas forcément parler sport et réussir à le faire. Bien sûr, on connait tous ceux qui aiment ça, les artistes, les politiques, et on les a reçus. Mais prends la chanteuse Axelle Red. Nous l’invitons le jour de PSG – Barcelone. Je crois qu’il n’y avait pas un Français alors qui ignorait la tenue de ce match…sauf elle ! Elle n’était pas au courant. Là je me suis dit que ça allait être compliqué, d’autant qu’elle m’avouait que le sport ne la passionnait pas, qu’elle n’en faisait pas. J’ai creusé un peu et là elle m’avoue que son père, quand elle avait 14 ans, était entraîneur d’un club de foot de 2e division en Belgique et qu’il l’emmenait à tous les matchs, à domicile comme à l’extérieur. Et nous avons parlé de tout ça, c’était génial. Je crois que c’est la seule fois où Axelle Red dans sa carrière parlera de foot à la télé car personne ne le lui demandera. Sauf nous ! Et ça, on le répète avec des très nombreux invités.

Cet exemple pour dire que le sport concerne tout le monde, à des niveaux différents, et que l’on peut donc inviter qui on veut et vivre des moments surprenants. J’adore cette diversité qui fait qu’aucune émission ne se ressemble. Et avec certains invités on a eu un tel feeling, qu’ils reviennent en saison 2, comme chroniqueurs.

Ce seront les nouveautés pour la 2e saison ?

Oui. J’aurai toujours à mes côtés Mariella Tiemann qui présentera deux chroniques, allemande « Gadget time » et « Nutrition time », et bien sûr Marie Portolano pour les news. Elle, je l’adore, elle est géniale, elle me ressemble dans son humour, avec son air de ne pas y toucher, pince-sans-rire et pourtant (rires). Elle est vive, intelligente, drôle. Rayon nouveautés donc, nous rejoindront cette saison le comédien Arnaud Tsamère pour une rubrique décalée les lundis sur l’actu du week-end, et un humoriste du Jamel Comedy Club, Dédo qui tiendra une rubrique « cinéma » à sa manière, car c’est un passionné du genre. Il se pourrait que je l’utilise aussi comme sniper. Et on retrouvera des chroniqueurs tels que Matthieu Le Maux (« fashion Time ») et Jean-Baptiste Goupil (« C’est quoi ce sport ? »).

Lunch Time est une émission pleine de rythme, on y présente de tout, des sports US (la Nuit américaine à 12h45), un Quiz, un Zapping, etc. C’est le concept qui me correspond le mieux, qui me fait vibrer, pour le moment. Car j’ai toujours fonctionné sur la notion de plaisir et sur Lunch Time j’en prends. A beIN Sport, j’enchaîne les plaisirs, sans faire de plans de carrière car, comme je te dis, ici tout change vite. J’adorerai par exemple qu’un jour on parle de cricket qui est un sport phénoménal.

Vous n’avez qu’à acheter les droits ! (rires)

Oui, je vais soumettre l’idée à ma direction (rires).

Tu n’es pas un animateur de métier, de formation, même si tu es très à l’aise à l’antenne. Lunch Time c’est un peu ton laboratoire, ta « trainning school » ?

Non, je ne le vois pas comme ça car je pense, en toute modestie, être un bon animateur. J’en prends pour preuve tous les témoignages que je reçois après les émissions, de la part de mes invités ou des attachés de presse des personnalités qui envoient des messages pour me remercier de ces moments passés sur Lunch Time. C’est que quelque chose s’est passé sur le plateau et c’est pour moi ça le vrai métier d’animateur, créer du lien, du fond, une ambiance et un rythme avec ses chroniqueurs, ses invités, peu importe que tu sois un vrai pro de la chose ou pas. C’est le résultat qui compte et sur ce point je suis assez content de celui de Lunch Time, même s’il ne faut jamais s’endormir et toujours perfectionner la chose.

Te verra-t-on encore sur les terrains de Ligue 1 ou de Ligue des Champions ?

Ce ne va pas être évident car j’ai un rythme quotidien à tenir du lundi au vendredi et pour les soirées européennes du mardi au jeudi, cela risque d’être un peu compliqué de gérer tout ça en même temps. On y réfléchit avec ma direction en attendant le tirage au sort et en fonction de la qualification de Lyon ou pas en ligue des champions. Pour le moment je suis à fond sur l’aventure Lunch Time. Le terrain va me manquer un peu, mais j’ai déjà beaucoup à faire.

Pour conclure, tu es un homme heureux…

Oui, je me sens très à l’aise dans mes baskets !

Propos recueillis par Vincent Rousselet-Blanc pour En Pleine Lucarne

Les émissions seront rediffusées sur beIN 1 de 13h30 à 14h30 et sur beIN 2 de 18h à 19h, sauf programmations exceptionnelles.

Share

About Author

Vincent Rousselet-Blanc

(23) Readers Comments

  1. Donc pour le Tennis l’année prochaine sa risque d’être:

    Grand chelem:
    open d’australie :Eurosport
    Roland Garros : Ft ,Bein,Canal+ ?
    Wimbledon: Bein
    Us open:Eurosport

    Atp World Tour:
    Master1000:Bein ( A part pour Monte carlos et Bercy Canal+)
    Atp500:Bein
    Atp250:Bein (On peut penser que Bein aura la License de Doha ) et d’autre gros 250 et sport+(Qui aura les tournois Français) et Mcs et Eurosport pour les petits 250
    Coupe davis: ?

    • Si Cela est confirmé pour beIN, pourquoi Canal+ prendrait Roland Garros ?
      beIn peut très bien faire une offre pour reprendre le tournoi et le traiter à sa sauce et laisser l’intégralité à FT. A l’image de ce qui existait entre FT et Orange.

      • Je croyais que Canal+ ne voulait faire que des feuilletons ? ^^

        Plus sérieusement, le plus intéressant c’est les tournois ATP250 qui représentent 50% de l’année, et qui ne sont diffusé à chaque fois qu’à partir de jeudi ….

  2. C’est une exellente nouvelle: finis les 65 euros a depenser pour Canal+ et Canalsat pour pouvoir suivre le tennis.
    Maintenant: 11 euros pour tout les tournois, c’est vraiment ce qu’il pouvait y avoir de mieux pour ce sport.

  3. Si ça se confirme alors c’est encore un gros coup pour bein sport qui va avoir de quoi remplir ses grilles en semaine. Une question pourquoi bein ne recupererait pas les tournois de Bercy et monte Carlo? Le même problème qu’avec les meetings d’athlétisme de Paris et Monaco ?

    • C’est ce que semble vouloir dire l’article en anglais.

  4. BeIN Sport tipped to take Wimbledon and ATP rights off Canal Plus

    Date: 3 SEPTEMBER 2013
    Pay-television broadcaster beIN Sport is close to deals for the rights in France to the Wimbledon tennis championships and ATP men’s tournaments, according to L’Équipe.

    The newspaper reported today that Al-Jazeera-owned beIN Sport is on the verge of agreeing a three-year deal for Wimbledon rights, from 2014 to 2016, with the IMG Media agency. Rival pay-television broadcaster Canal Plus held the rights in a three-year deal from 2011 to 2013.

    BeIN Sport is also expected to win the rights to most ATP Masters 1000 and ATP 500 World Tour events in the same three-year period.

    Canal Plus is expected to retain the rights to the Paris Masters in Bercy and the Monte Carlo Masters, which are both France-based ATP Masters 1000 tournaments. They sell their domestic media rights themselves, separate from the package containing the tournaments outside France.

    Meanwhile, the domestic rights for the French Open at Roland Garros are to be tendered on September 10. Broadcasters will have until October 10 to table offers. The rights cover the five years from 2014 to 2018.

    Public-service broadcaster France Télévisions is the incumbent rights-holder and has televised the tournament since 1987.

  5. Generalement toutes les emissions sont du lundi au vendredi, donc ils.n’y a vraiment rien de genant a voir Alexandre Ruiz 5 jours par.semaines

  6. Le probleme c’est qui mettre a la place d’Alex Ruiz? parce qu’a part Florian genton je vois pas qui d’autre a pouvoir tenir la baraque de la machine qu’est devenue le club

  7. Je l’aime bien Darren et il va manquer au bord des terrains. Il un peu décalé et cela fait du bien.
    Vu l’horaire, je n’ai vu qu’une ou deux son émission. Difficile d’en dire plus.

    A. Ruiz : comment fait-il ? Et c’est là que pour son rôle, c’est difficile à imaginer sans avoir de la « pêche » naturellement, un peu comme la présentatrice C.Giraud de Stade 2.

  8. Programme 1ére journée championnat d’angleterre
    1e Journée
    06/09 20:45 Newcastle Falcons Bath Rugby Bein Max3
    07/09 15:00 London Irish Saracens Bein Sport 2
    – 16:00 Gloucester Rugby Sale Sharks
    – 16:00 Northampton Exeter Chiefs
    – 17:30 London Wasps Harlequins Bein Max 3
    08/09 15:00 Leicester Tigers Worcester Warriors Bein Max3

    • Et à part ça, Be In est pas intéressé par le rugby lol
      Diffuser du championnat anglais comme ça, qui doit pas intéresser des masses, ça montre bien qu’ils veulent developper le truc

      Ce qui est chiant pour les fans du départ, c’est qu’on avait quasi tous les matches de Liga, du pur bonheur. Maintenant, avec tous ces nveaux droits, on a plus que la crème entre guillemets.

      Mais bon, ça permet d’élargir le spectre de fans (Portugal, rugby, etc…) et pas les limiter à ceux de la Liga, dont je fais partie.

      Pour des raisons de budget, ils passent pas tous les matches de Liga sur Be In Max, j’avoue que je le regrette qd meme

  9. Darren est vraiment excellent mais c’est clair, son horaire est pas terrible niveau visibilité. Son audience, meme en ajoutant les rediffs, doit pas etre folichonne

    Ruiz monopolise tout le soir. En meme temps, dans le role qu’il s’est attribué, meme en en faisant parfois trop, il est tres bon, faut dire ce qui est

    Bon hier avec sa palette, c’etait pas au point et je suis pas sur que le telespectateur attend de la palette d’avant-match sur du championnat espagnol mais y a des idées, ça bouillonne

    • C’est vrai qu’à mon goût, il y en avait un peu trop pour la Liga et pas seulement le match du soir mais c’est vrai qu’en Italie presque tout se jouait à 20h45 donc bon…

      J’ai bien apprécié le petit tennis-ballon en plateau, en espérant qu’ils n’aient pas que ce jeu en réserve… ^^

    • Pareil, je commence à en avoir marre de Alexandre Ruiz, j’ai l’impression de le voir tout le temps, du coup sa tête commence à m’insupporter …

      • d’accord avec vous. Ils sont entrain d’user Ruiz, ok il est bon, mais le voir tous les jours non! Déjà que j’ai du mal avec beaucoup « d’experts » le voir tous les jours, c’est pas possible. J’allais dire que bein devait faire quelque chose, mais il sera, obligatoirement, 5 jours à l’affiche, entre 19h et 20h45, c’est trop! Vraiment trop. Mais ce n’est que mon avis. Je rapelle qu’il est à l’affiche depuis la première semaine de juillet, et le sera jusqu’en décembre. C’est trop

  10. C’est ce que je me suis dit.

  11. Ca sent un indice quand il dis qu’il va meut etre animer le tennis s’ils obtiennent les droits il a confirmer que bein est sur le coup :)

    • le gros indice de Darren pour pas dévoiler il dit si on acquiert les droits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>