Droits TV Les News Rugby — 30 août 2013

Je viens de vous en parler sur l’Equipe 21 dans la nouvelle chronique média que je tiendrai tous les vendredi matin, mais en trois minutes seulement pas facile de faire le tour du sujet. Voici donc une analyse toute personnelle un peu plus poussée sur le sujet. Vous le savez, à parti du 1er septembre et jusqu’au 31 décembre, la LNR a la possibilité de sortir du contrat la liant à Canal+ jusqu’en 2016 pour renégocier les droits du Top 14. Elle va le faire, la décision devant être prise lors du comité directeur du 22 octobre. Et elle aurait bien tort de s’en priver.

D’abord parce que le Top 14, si l’on compare au foot, semble sous-payé, c’est une évidence : 31.7 millions d’euros par saison contre 607 millions par exemple pour la Ligue 1. 20 fois moins donc. Or le Top14 apparait aujourd’hui comme un championnat majeur de la discipline et très attractif. Et sans doute pas 20 fois moins que le foot.

Ensuite, parce que si en 2011, Canal+ était le seul acquéreur de ces droits, aujourd’hui l’arrivée de beIN Sport et de sa puissance financière laissent espérer aux clubs pros une très sérieuse revalorisation. Une aubaine lorsque l’on sait que les clubs pros ont connu un déficit de 1.8 million d’euros en moyenne en fin d’exercice 2012/2013.

La LNR a donc sous la main deux solutions. Soit casser purement et simplement le contrat, le découper en lots et procéder à un nouvel appel d’offres qui ouvrirait alors la porte aux ambitions de beIN Sport. Soit négocier directement une revalorisation avec son partenaire exclusif Canal+ qui, malgré un recentrage de sa politique d’acquisition vers des produits « premium » (meilleures affiches L1, Ldc, Premier league, F1) souhaite conserver l’exclusivité du Top 14. On est la chaîne du rugby ou pas ! Ces négociations, on doit vous le dire, ont déjà été entamées depuis plusieurs mois entre les deux parties.

La visibilité médiatique : un atout maître

Qui dit deux options, dit donc deux clans au sein de la LNR. Celui mené par 6 clubs de l’élite (Bayonne, Bordeaux-Bègles, Racing-Métro 92, Stade Français, Montpellier), le RC Toulonnais de Boudjellal en tête, qui réclament 100 millions par saison ! Somme que, selon eux, serait prête à mettre beIN Sport. Et de l’autre côté, le clan de ceux, un peu moins gourmands (Biarritz, Toulouse, Clermont, Brive, Oyonnax), qui aimeraient rester sur Canal, moins pour des raisons financières – mais moyennant tout de même une revalorisation très importante – que pour des raisons de visibilité. Et c’est là l’atout de Canal+ aujourd’hui dans le dossier : l’audience.

En effet, la saison dernière le Top 14 a attiré 726 000 abonnés de moyenne pour les affiches de Canal+ et a établi un nouveau record d’audience à 1 612 000 téléspectateurs pour la demi-finale Toulon – Stade Toulousain. Soit plus que le nombre d’abonnés à beIN Sport actuellement, qui revendique 1,5 million, dont 80% pour le foot.

Les « pro bein » rétorquent déjà que si le top 14 file sur beIN, les abonnés suivront. Oui, et même massivement, puisqu’il n’est pas impensable d’estimer à plusieurs centaines de milliers les vrais accros au ballon ovale abonnés Canal. En interne, certains journalistes estiment à 400 000 le socle de ces fidèles. Il suffit de regarder les audiences pour s’en apercevoir, de toute façon. Un exode qui serait catastrophique pour Canal+. Mais encore faudrait-il pour les récupérer intégralement que beIN obtienne l’intégralité de la compétition car, dans le cas contraire, ils seraient sans doute beaucoup moins à migrer pour une seule offre de type « Rugby+ » par exemple, si les affiches restent sur Canal. Et, toujours pour des questions de visibilité, nombreux sont ceux à la LNR qui ne sont pas pour une dilution des droits du Top 14 entre différents diffuseurs. L’enjeu semble donc bien l’exclusivité des droits pour l’un ou l’autre.

C’est parti pour la grande partie de poker menteur

L’atout majeur de Canal+ reste donc son audience. Et la chaîne sait bien que la LNR, qui a déjà assez trimé ces dix dernières années pour faire du Top 14 un championnat attractif et visible, tient à cette exposition capitale. Les clubs aussi d’ailleurs, surtout les plus modestes. Car un passage sur beIN et donc mécaniquement une exposition moindre, pour le moment, pourrait également faire réagir les sponsors qui seraient en droit d’exiger à leur tour de renégocier les contrats : moins de visibilité, moins d’argent !

La LNR privilégie donc pour le moment la piste « Canal+ » et pourrait se « contenter » d’une revalorisation qui pourrait atteindre 60-70 millions d’euros par saison, mais avec l’assurance d’être vu par le plus grand nombre.

Et si le top 14 n’intéressait pas beIN Sport ?

Enfin, et c’est l’énigme de ce poker menteur, la LNR doit se poser LA question : et si le Top14 n’était pas une priorité pour beIN ? Aujourd’hui en tout cas ?

Ok, certains aiment rappeler que les journalistes de beIN Sport étaient présents lors de la conférence de présentation du Top 14 saison 2013/14. Et alors ? C’est leur boulot, non, puisqu’ils diffusent du rugby et même des matchs de préparation du Top 14 cet été ? D’autres ironisent sur le lieu de cette présentation, L’Institut du monde arabe, en y voyant un signe… Mais, la chaîne, elle, n’a jamais officiellement marqué son envie de monter au front pour se l’approprier. Intox ? Pas obligatoirement.

Car au-delà de l’acquisition, il faudra aussi produire les matchs (et le cahier des charges de la LNR est contraignant et onéreux, même pour les matchs de Rugby+, puis il faudra engager des journalistes). La facture s’annonce donc un peu élevée.

Souvenez-vous aussi de l’attitude de beIN Sport lors de la remise en jeu des droits tv de la Premier League, le plus grand championnat de foot au monde, lui aussi vecteur d’abonnements. La chaîne avait beau dire que ce n’était pas une priorité, tout le monde pensait qu’elle allait fondre sur les droits – et elle en avait les moyens. C’est pourtant Canal qui les a conservés. Idem pour la F1, autre produit « premium » de passionnés mis en jeu récemment.

beIN Sport passera à l’attaque dans trois ans ?

Après avoir fait peur à tout le monde en mettant le paquet – d’euros – sur le foot (L1, ligue des champions, Europa Ligue, L2…), beIN a contraint Canal à concentrer ses moyens sur du qualitatif et, donc délaisser certains autres droits… que beIN s’est empressée d’acquérir sans batailler, donc sans payer trop cher : NFL, NBA, Ligue des champions de Hand, Rugby à XIII, et j’en passe. La chaîne s’est constitué alors un catalogue à la fois quantitatif important et assez attractif pour de nombreuses niches de passionnés prêts à payer seulement 11 euros, sans engagement. 1,5 millions d’abonnés en un an, c’est tout de même pas mal parti de zéro.

beIN poursuit actuellement cette stratégie avec l’acquisition du championnat de hand allemand, les championnats du monde de judo, la foot portugais et, pourquoi pas dans la foulée, l’Euroligue de basket, les droits du tennis ATP masters 1000 et 500, Roland-Garros, Wimbledon, voire la saison prochaine de la D1 de hand ou encore de la Pro A, autres disciplines que pourraient délaisser Canal+.

Ce faisant, beIN, qui rappelons-le n’a qu’un an d’existence, peut assez vite atteindre les 2 millions d’abonnés et plus. Une fois ce socle consolidé, et le prix de l’abonnement peut-être un peu augmenté, il sera alors temps de sortir l’artillerie lourde pour aller vraiment chasser sur les terres de Canal+ : la L1, la Premier League et le Top 14. Mais pas avant trois-quatre ans, le temps justement que se donne beIN Sport pour être à l’équilibre.

Enfin, la chaîne d’Al Jazira n’a peut-être pas envie que la guerre des droits engagée depuis un an prenne une tournure « extra-sportive ». N’oublions pas qu’elle a déjà investi entre 350 et 400 millions d’euros environ pour des rentrées très inférieures (1,5 M d’abonnés x 11 euros, faites le calcul ! Et encore ce sont environ 7 euros qui reviennent à la chaîne et non 11) et que Canal+ a porté plainte cet été pour concurrence déloyale. En investissant 70 à 100 millions d’un coup sur le Top 14, cela pourrait alors déclencher d’autres mécanismes, plus politiques cette fois – il ne faut pas tuer Canal+ ! -, que beIN n’a sans doute pas envie de réveiller.

C’est pour toutes ces raisons que Canal+ possède de bonnes chances de conserver le Top 14 pendant encore trois ou quatre saisons.

Et si beIN prenait la Pro D2 ?

Mais, et je lance l’idée, si beIN Sport veut se faire la main sur le rugby à XV, et se construire une légitimité, elle serait bien inspirée de lorgner sur une autre compétition : la H Cup, bien sûr, que se partagent actuellement France Télévisions et Canal+, mais aussi et surtout la pro D2. On ne sait d’ailleurs pas si la renégociation du contrat envisagée par la LNR pourrait inclure celui de la Pro D2, que diffusent actuellement Sport+, Eurosport et France 3 Régions. Un seul diffuseur, une meilleure visibilité, et de l’argent dans les caisses.

D’autant que d’après les statistiques délivrées par la LNR à l’occasion de la présentation de la saison 2013/2014, c’est une compétition loin d’être ridicule. Que ce soit en termes d’audiences ou en termes d’affluence et de popularité, et bien sûr sportivement avec des clubs proches du niveau de l’élite. La saison dernière la Pro D2 a attiré :

86 000 téléspectateurs en moyenne (+25% par rapport à 2011/2012) sur Eurosport Meilleure audience : 148 000 téléspectateurs

80 010 téléspectateurs en moyenne (+7% par rapport à 2011/2012) sur Sport+ Meilleure audience : 167 000 téléspectateurs

245 333 téléspectateurs en moyenne (+20% par rapport à 2011/2012) sur France 3 Régions Meilleure audience : 371 000 téléspectateurs

Voici donc une partie de poker dont les vrais amateurs doivent se délecter. Et comme je ne sais pas jouer au poker, je vous laisse dresser vos stratégies vous-mêmes. Vous avez les cartes en main.

Share

About Author

Vincent Rousselet-Blanc

(19) Readers Comments

  1. Bonjour, on se rend compte que les clubs attirès par l’argent sont dirigès par des financiers et non par
    des amoureux du ballon et de leur public.

  2. Voici ma théorie :
    la qualité des canaux additionnels bein sport Max est bien meilleure !! Certes pas de la HD mais tout de même regardable comparé à l’effet pixel streaming auquel on a eu droit pendant plus d’un an ! Comme par hasard les droits du top14 vont être renégocié ! Je vous met un billet que comme par hasard Bein sport ne va pas surenchérir sur ses droits et les laisser à canal plus ;) En contrepartie canal plus a enfin amélioré les canaux additionnels de bein max ! Même concours de circonstance qu’à l’époque des droits de la 1ère league anglaise et de l’exclusivité provisoire de bein max à canalsat au nez et à la barbe d’orange sat pourtant tout deux sur astra !

  3. Article ce matin dans le Midol. C’est un résumé du calendrier de la LNR sur la renégociation des droits. Rien de nouveau de ce coté.

    Par contre, l’article indique que beIn est vraiment intéressé par le Top14.Ce serait dans le Top3 des priorités avec la Ligue 1 et la Ligue de Champions. BeIN aurait d’ailleurs acheté les matchs des tournées de novembre sauf ceux des l’Equipe de France.

    Un des schémas serait que Canal+ aurait les deux meilleurs affiches et BeIn le reste. Sachant que lors de la dernière attribution, Canal+ avait fait une première offre que pour 2 matchs.
    Reste la différence de visibilité entre les deux chaines. La visibilité doit aussi s’entendre sur le meilleur l’horaire de diffusion et l’habillage autour.

    • Sauf que canal veut l’exclu intégrale

      • Ceci dit, c’est aussi un moyen pour que Canal+ paye cher…
        Et si ce n’est pas l’intégrale, cela lui permettre de payer moins cher et ainsi de faire des économies et de présenter le « meilleur » comme pour le foot.

  4. Vincent : Très bonne chronique ce matin, mais y’a un truc qui m’a déstabilisé c’est le soleil dans les yeux, faudrait régler ce petit soucis hein :)

  5. Excusez-moi d’avance le petit hors-sujet mais puisque l’on parle de droits TV, j’avais une question pour Vincent (et pour les visiteurs si jamais vous avez la réponse) :

    Quand une chaîne de télévision fait l’acquisition d’un événement sportif qui se déroule tous les quatre ans (comme par exemple les Jeux Olympiques pour France Télévisions ou la Coupe du monde de football pour TF1), comment cette chaîne règle-t-elle la facture ? Paie-t-elle chaque année un peu de la somme ou bien règle-t-elle tout, d’un coup, l’année où se déroule la compétition ?

  6. BeIN va doit prendre des miettes de TOP 14 ou les meilleurs affiches de PRO D2.

    • C’est quoi les « meilleures » affiches de Pro D2 ? Celles de Sport+ ou Eurosport ?

  7. « Mais, et je lance l’idée, si beIN Sport veut se faire la main sur le rugby à XV, et se construire une légitimité, elle serait bien inspirée de lorgner sur une autre compétition : la H Cup, bien sûr, que se partagent actuellement France Télévisions et Canal+, mais aussi et surtout la pro D2. On ne sait d’ailleurs pas si la renégociation du contrat envisagée par la LNR pourrait inclure celui de la Pro D2, que diffusent actuellement Sport+, Eurosport et France 3 Régions ».

    Alors là Vincent je dis non. Non, tout simplement car ce sont des compétitions diffusées en partie en clair et il n’est pas question pour ma part d’accepter de voir migrer vers le payant des compétitions encore accessibles à tous.
    A moins que BeIn ne lorgne que sur ce qui appartient à Canal et Eurosport ? Dans ce cas, ça passerait encore…
    Mais je doute aussi que du côté de la pro D2, on soit prêt à ne plus être diffusé en clair.

    Moi je dis « vive le sport en clair » :D

  8. Même si je pense que Canal gardera tout ou partie des droits du top 14, la ligue serait bête de pas faire d’appel d’offre qui permettrait d’avoir plus d’argent.

    Sachant que dans l’appel d’offre il y aura un prix de réserve, un volet qualitatif et un volet quantitatif.

  9. Encore une fois très bonne analyse de Vincent. Tout est clair, c est surtout canal qui doit avoir les boules car pour garder ce qu ils ont déjà il va falloir au moins doubler le montant des droits tele sans que cela ne provoque un afflux d abonnes rugby vu que la grande majorité de fans sont déjà abonnés. Bein préfère sans doute se consacrer à d autres sports ou les droits seront moins onéreux, d1 hand , basket , tennis qui peuvent lui apporter des abonnés supplémentaires sans pour autant dépenser énormément.

  10. info: canal plus est en clair depuis ce matin pr les abonnes canal sat (pendant un mois je pense comme d’hab)

    • Un grand merci pour l’info. Canal+ pourrait avertir quand même quand c’est en clair.

    • merci pour l’info!

  11. Tres bonne chronique Vincent :)
    On peut la voir ou la revoir ici a partir de la 9e min. :D
    http://www.lequipe21.fr/emissions/lequipe-du-matin/diffusion-30-aout-7afe226d24bs.html

  12. Belle synthèse. La somme de 60 à 70 millions serait déjà une belle somme !!!!

    Après pour la visibilité : Brive et Oyonnax sont cantonnés sur Rugby+. Passer de Canal+ beIN ne devrait pas trop bouger le modèle. C’est le cas pour beaucoup de clubs
    Reste les clubs installés comme Toulouse et Clermont qui ont le plus à perdre. Si la LNR ne veut pas insulter l’avenir, elle devrait ouvrir la porte à beIN. Enfin beIN ne peut pas laisser le rugby français de coté. la PRO D2 et la Hcup permettrait déjà d’avoir une belle offre.
    Ceci dit Canal+ pourrait très garder la tête haute avec 3 matchs.

    Rappels des passages sur Rugby+ pour les journées 3 à 6

    -Bordeaux : 4 fois sur Rugby+
    -Grenoble : 4 fois
    -Brive : 4 fois
    -Oyonnax : 4 fois
    -Biarritz : 3 fois
    -Bayonne : 3 fois
    -Perpignan : 3 fois
    -Castres : 2 fois
    -Clermont : 2 fois
    -Racing : 2 fois
    -Toulon : 2 fois
    -Montpellier : 2 fois.
    -Toulouse : 1 fois
    -Stade Français : 1 fois.

  13. Bon résumé,

    Je te suis ton analyse lorsque tu dit que Beinsport va récuperer la proD2 le temps de mettre en place leur service rugby, consultant (il voient bien avec le foot qu’il faut du temps).

    Il récupe la pro D2 pour une petite somme et joue le jeu de poker de la LNR pour revaloriser avec Canal au moins le double 60m€ en gardant la visibilité, et au prochain Appel d’offres il viseront les 100M€ je pense).

  14. Bravo pour ton article Vincent tu a tout bien résumé .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>