Alors que l’Equipe, Onze Mondial, France Football ou d’autres titres historiques chutent dans les statistiques de ventes publiées par l’OJD. So Foot fait figure d’exception -c’est le seul – en augmentant avec 43 158 exemplaires vendus soit une progression de 13,6%. A l’heure de fêter cette réussite, le directeur de la rédaction, Stéphane Regy, analyse cette réussite.

Les chiffres de l’OJD viennent d’être communiqués. Dans la « famille presse écrite football », vous faites exception en étant le seul média à progresser. Avez-vous trouvé la clef pour prendre le dessus à la crise du secteur ?

Non, je n’oserai pas dire cela. D’autant que dans la presse écrite, tout reste fragile. Alors, on est modeste, on s’applique simplement à garder nos fondamentaux d’un « football autrement. »

Quel est le numéro qui a remporté le plus grand succès en kiosques ?

Le chiffre exact, je ne l’ai pas. C’est les vacances (sic). Ce qui est sûr, c’est qu’il s’agit du numéro de la rentrée dernière qui avait Zlatan en couverture. Maintenant, on a la chance d’avoir un public de fidèles, le delta est assez faible entre un numéro qui cartonne et un autre. Maintenant, par exemple, lorsque l’on met Messi en couverture comme dernièrement, c’est vrai que l’on ressent un frémissement positif, mais, on essaye aussi de s’offrir des défis avec des couvertures différentes.

En osant par exemple, mettre en une des joueurs qui ne sont plus en activité ?

Oui et pour le moment, nos lecteurs nous donnent raison. Le numéro sur Socrates a très bien fonctionné. J’avoue que mon discours serait peut-être différent par exemple, si on essayait Battiston en couv… Mais, qui sait ?

Avez-vous des personnalités du football dans vos lecteurs adeptes ?

On sait que Michel Platini nous apprécie. Mais, c’est peut-être aussi parce que ses rapports avec France Football sont moins bons. Sinon, on a Edouard Cissé ou Luyindula qui, je le sais, nous lisent. D’autres sûrement, mais, c’est dur de le savoir car contrairement aux autres, on ne va pas aux entraînements, ni même aux matchs.

Justement, vous progressez sans être le plus souvent sur le terrain, au contraire de l’Equipe qui est toujours là ou presque.. N’y-a-t-il pas un paradoxe ?

Non, mais nous sommes un mensuel, quelle serait notre légitimité à raconter un match de Champion’s League disputé deux semaines avant ? Le problème, c’est cela. Aujourd’hui, à cause ou grâce à Internet, je lis Libération, tous les matins, mais il n’y a qu’un ou deux articles qui m’informent, le reste, je l’ai déjà lu ou entendu. Nous avons une autre vocation.

En hésitant pas parfois à être dur envers les joueurs ?

Je ne le pense pas. France Foot, L’équipe ou des radios peuvent faire ou défaire une carrière d’un joueur. Pas nous, je ne le pense pas. D’ailleurs, je ne trouve pas que l’on soit si dur. On se moque parfois, mais à la limite, j’ai envie de dire des gens que l’on aime. Ceux qui nous dérange, on les ignore. Je sais que l’agent de Valbuena n’était pas franchement content du traitement de notre dernier article, mais on a été juste, en reconnaissant son talent, mais aussi ses travers.

« So Foot » fête ses 10 ans, y’a-t-il un article que vous regrettez ?

Le regretter non, je l’écrirai simplement autrement aujourd’hui, c’était un papier sur Michel Moulin, (NDLR : hommes d’affaires impliqué dans le football au Red Star, PSG ou Le Mans). Pas de quoi tout de même le renier.

propos recueillis en exclusivité pour En Pleine Lucarne par Benoît Speybrouck

Share

About Author

Vincent Rousselet-Blanc

(3) Readers Comments

  1. oui j’avoue, modèle économique suspect quand même..c’est fragile

  2. Et maintenant, une interview de Jérome Latta des Cahiers du Football ; svp.

  3. Un bémol quand meme sur cette belle revue : elle fonctionne financierement en exploitant ses collaborateurs tellement « fiers » de signer dans So Foot. Bref, le modele economique est qd meme très spécial

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>