L'Actu Média Les News — 07 juin 2013

Voici une étude qui abondera dans le sens des promoteurs du sport féminin dans les médias, à l’image des derniers états généraux du sport féminin d’équipe qui se sont tenus il y a peu. Tandis qu’en 2012 plus de 80% des montants investis par les 100 premiers sponsors en France concernaient le sport masculin, seuls 3% de ces investissements concernaient le sport féminin, la différence représentant des investissements « mixtes » comme Roland Garros. Cette disproportion reflète-t-elle la valeur réelle qu’aurait aujourd’hui à offrir le sport féminin à des investisseurs ? Pour le savoir, Havas Sports & Entertainment et la Chaire de Marketing Sportif de l’Essec ont mené une étude avec comme objectif d’analyser le potentiel marketing et médiatique du sport féminin, et abattre certaines idées reçues.

Le sport féminin ne serait pas regardé à la télévision

Faux. Au regard des grands événements de sport masculin qui drainent des audiences importantes, le sport féminin ne parait pas faire le poids. Mais si l’on se plonge dans le Top 20 des meilleures audiences sportives de l’année 2012, 6 sont liées au sport féminin avec notamment la demi-finale France/Russie de basket-ball lors des Jeux Olympiques de Londres avec ses 7,7 millions de téléspectateurs.

« Cet événement planétaire, précise l’étude, nous permet d’ailleurs de nous rendre compte que lorsque le sport féminin est logé à la même enseigne que son homologue masculin, il draine tout autant de téléspectateurs. En effet, 50% des meilleures audiences des Jeux Olympiques de Londres concernaient des épreuves féminines. »

Ajoutons à cela les bons scores réguliers de l’équipe de France de foot féminin (record de la TNT en cours) ou le carton d’audience de la finale de Ligue des champions féminine Wolfsburg/Lyon sur D8 avec un score exceptionnel de 1.738.000 téléspectateurs, soit 6.8% de parts de marché.

Le sport féminin ne serait pas intéressant

Peu pensent que le sport féminin pourra un jour rivaliser avec son équivalent masculin mais lorsque l’on interroge les Français, on voit rapidement que la conclusion de certains n’est pas celle de la majorité. En effet, 70% des Français de 18 ans et plus trouvent le sport féminin tout aussi intéressant que le sport masculin, 64% en regarderaient d’avantage s’il était plus régulièrement diffusé à la télévision. Et contrairement à une autre idée reçue, ils ne seraient que 22% à s’y intéresser plus s’il était traité sous l’angle du glamour.

Méthodologie de l’étude

Etude Havas Sport & Entertainment / Toluna QuickSurvey 1 000 français représentatifs des Français de 18 ans et plus

Autres sources :

Havas Sports & Entertainment ; SIMM-TGI 2013 / 15+ / Kantar Media ; HSE – Nations du sport 2012 ; Médiamétrie ; Ministère des sports, EPL

Share

About Author

Vincent Rousselet-Blanc

(1) Reader Comment

  1. Il faut vraiment arrêter avec les clichés sur le sport féminin. Cette étude montre bien la capacité des sports féminins à attirer le public. Il faut saluer d’ailleurs Rolland Garros, qui a attribué cette année les mêmes gains aux vainqueurs masculins et féminins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>