Il y a un an, l’arrivée de beIN Sport dans le paysage audiovisuel sportif français avait bousculé l’ordre établi jusque-là. Et créé de vives tensions médiatiques entre Al Jazeera (cela ne s’appelait pas encore beIN Sport) et le groupe Canal+ dans la bataille des droits tv, voire des animateurs / Journalistes. Puis la saison a débuté. Cyril Linette, le directeur des sports de Canal+, a aujourd’hui accepté, en exclusivité pour En Pleine Lucarne, de revenir sur ces 8 mois écoulés, d’en faire le bilan. Nous y aborderons tout : Ligue 1, Ligue des Champions, Top 14, Formule 1, handball, PSG, Roland-Garros, audiences, sport gratuit/payant, nouvelles règles du droit à l’info, … Sans oublier de donner quelques pistes sur la saison à venir.

Il y a 8 mois et un changement de stratégie de votre part, en pariant sur un contenu plus « Premium », vous débutiez votre saison avec quelques incertitudes. Aujourd’hui, il semble qu’elles soient balayées, si l’on tient compte des records d’audience battus tout au long de la saison ?

Oui ! Il y a huit mois, il y avait des incertitudes pour beaucoup, mais pas tellement pour moi. Mes incertitudes datent d’il y a plus longtemps, lorsque l’on a vu arriver ce concurrent puissant venir directement sur nos platebandes et bousculer l’ordre des choses dans le domaine des droits notamment. A côté, nous avions en effet la volonté de nous orienter vers des droits plus « Premium ». Entre ce que l’on perçoit en interne, ce que l’on veut faire et ce que le public ressent, il y a toujours un petit décalage qui peut en effet créer des incertitudes, même si cela fait un petit moment que l’on est sûr de nos forces. L’année historique que nous venons de passer à Canal+ a balayé tout ça.

En quoi est-elle historique ?

Elle l’est à double titre. En audience bien évidemment, car nous avons battu de très nombreux records absolus cette saison avec la Ligue 1, Ligue des Champions Top 14, la H Cup et la Premier League. Sans compter de réelles satisfactions pour la Formule 1. Mais je pense aussi qu’elle est historique en termes de perception que le public a pu avoir de Canal. Nous avons franchi un palier, Canal+ a émergé à un autre niveau que ce soit dans la puissance des événements diffusés – PSG – Barcelone étant mon exemple type – mais aussi dans la qualité éditoriale et l’écart que l’on a réussi à créer sur la concurrence.

« Nous sommes totalement décomplexés vis-à-vis du PSG »

 

En ce qui concerne la Ligue 1 et vos deux meilleures affiches, vous avez bénéficié du contexte favorable de la montée en puissance du PSG.  

Oui, c’est indiscutable et nous ne l’avons jamais caché. Quand vous avez un feuilleton et qu’arrive un nouveau personnage aussi important, médiatique et segmentant que le PSG, qui ne laisse personne indifférent, c’est du pain béni à raconter. Un impact sur les matchs bien sûr car notre nouvelle offre de programmation nous est très favorable. Elle nous permet de diffuser quasiment deux à trois matchs par week-end,  les matchs que nous voulons, et par conséquent toutes les affiches du PSG. Et ce sera encore le cas la saison prochaine. Mais il y a aussi un impact sur nos émissions, à commencer par le CFC, qui elle aussi a battu ses records cette saison.

Monaco se présente comme un nouvel entrant également très attractif. J’imagine que ça va rééquilibrer vos choix ? Que l’AS Monaco figurera dans votre Top Club la saison prochaine.

Nous n’avons pas encore déterminé ce Top Club car il ne faut pas oublier l’OM qui est le 2e club le plus diffusé, ni Lyon qui jouera la Ligue des Champions l’an prochain. Ce qui m’intéresse avant tout c’est de diffuser le match qui fait la Une de l’Equipe. C’est tout bête mais cela reste une référence. Le match qui fait parler à la cafétéria au boulot ou dans les bistrots. Dans notre contrat précédent, nous avions des contraintes qui nous empêchaient de temps en temps de diffuser une grosse affiche, un OL-ASSE, etc… Depuis cette saison, notre promesse a été plus claire, plus lisible pour les abonnés : ils ne rateront aucune grosse affiche, aucun de ces matchs dont on parle, dans les médias ou sur Twitter. Et cette année, ça a été le PSG. L’an prochain, sans doute qu’il y aura un rééquilibrage, d’autant que nous aurons l’OM et Lyon en Ligue des Champions qui nous permettra d’avoir une offre un peu plus équilibrée que cette année avec Lille et Montpellier dont les parcours n’ont pas été satisfaisants et qui n’ont donc pas bénéficié d’une grande surface médiatique. Ce qui a renforcé l’effet PSG. Maintenant nous sommes décomplexés vis-à-vis du PSG et ça ne me gêne pas de le diffuser toutes les semaines car il se passe toujours quelque chose avec ce club. Et puis avec deux à trois matchs par week-end, il n’y a jamais que le PSG sur Canal.

Les deux records de la saison ont été les PSG-OM avec 2,7 et 2,8 millions de téléspectateurs contre 2,1, 2,2 les saisons précédentes. Soit 600 000 abonnés de gagnés. Un nouveau public ?

Pour le coup, je pense que c’est dû à l’effet PSG. Le PSG a contribué à ce que l’on parle plus du foot ailleurs que chez les geeks de foot. Nous faisons partie tous les deux du 1,5-2 millions de ces fans qui regardent beaucoup de matchs. Pour aller chercher des audiences supérieures, il faut aussi que des médias non spécialisés en parlent. C’est ce qui s’est passé avec le PSG cette année, notamment sur PSG-Barcelone. C’était un match où, à la rigueur, nous n’avions rien à faire en termes de Com’ même si nous l’avons très bien fait. Quarts de Ligue des champions, un club français, le Barça, l’adversaire rêvé…Tout le monde en a parlé bien au-delà de Canal (3,7 et 3,8 millions de téléspectateurs, record absolu tous programmes confondus, ndlr). Jamais Canal n’avait diffusé un événement aussi puissant auprès du public, tous genres confondus, les César mis à part peut-être. Ca, ça fait franchir un cap à la chaîne. Cette médiatisation profite donc aussi à des événements comme PSG-OM.

« Nous ne sommes pas responsables de la disparition du sport en clair ! »

 

Autant le choix du « meilleur » sur la Ligue 1 est volontaire de votre part, autant celui l’acquisition de la meilleure affiche de Ligue des Champion l’a été en réaction à l’achat de vos anciens droits par beIN Sport. Finalement, vous pouvez remercier beIN Sport vu vos résultats…

(sourire) On ne les remercie pas sous l’angle des investissements, car leur arrivée assez agressive a provoqué une inflation des droits télé et nous oblige à payer très cher les droits sportifs. Et nous continuons de dire, sur cet aspect financier, qu’il faut qu’il y ait un rééquilibrage parce qu’il sera difficile de mettre autant d’argent sur chacun des droits même si nous faisons le maximum pour les conserver ou les acquérir. Donc, les remercier, non.

Là où il y a eu absence de bataille, c’est sur le traitement éditorial et la perception de l’offre. Je pense que nous sommes à un niveau supérieur.

En revanche, je remercierai surtout Rodolphe Belmer qui, lorsque l’on a vu que l’on ne résisterait pas à l’offensive de beIN Sport sur nos droits Ligue des Champions, a eu l’idée de dire que plutôt que de se battre sans aucune chance de succès face à la puissance financière d’Al Jazeera pourquoi n’irait-on pas sur le premier choix auquel TF1 disait ne plus vraiment tenir ; Alors oui, on aura moins de matchs, plus de 2e parties de soirée, tout va se bousculer, mais on aura le premier choix et, avec la chance de voir un club français briller, ce sera fantastique. Et e PSG est allé en quarts, contre Barcelone et font deux super matchs. Honnêtement, nous aurions pu attendre 5 ans pour que ça arrive et ça nous est arrivé dès la première saison. Aujourd’hui, Canal fait le match des audiences avec TF1 et France Télévisions. C’est tout de même un autre univers non ?

Trouvez-vous normal que l’on vous rende responsable, avec beIN sport, de la disparition du sport en clair ?

On s’acharne plus sur nous que sur beIN Sport d’ailleurs. Non, nous ne sommes pas responsables de cette tendance. Notre métier est de préserver des contenus exclusifs pour les abonnés. Ensuite, les chaînes gratuites, privées ou service public, ont du mal à rentabiliser leurs investissements dans le sport. Il faut dire aussi que les sportifs français ne les servent pas toujours or ces chaînes ont besoin de jouer sur l’aspect cocardier pour faire de très grosses audiences. C’est l’une des raisons pour lesquelles elles délaissent ces événements. Sans oublier les mesures d’économies du service public qui font qu’aujourd’hui Roland-Garros pourrait aller sur le payant par exemple.  Effectivement, nous profitons parfois de ce contexte, mais nous n’en sommes pas responsables, c’est le choix des chaînes gratuites.

Et puis, même si je comprends les prises de position du CSA ou de la Ministre des Sports qui souhaiterait protéger le sport en clair, le sport, lui, a besoin d’argent pour exister, être compétitif et se développer. Or, qui va mettre de l’argent dans le sport à part les chaînes de télé ? Nous avons cette possibilité de financement important et par ailleurs nous avons une qualité de traitement éditorial, et une capacité d’expositions, 12 millions d’abonnés, 5 millions de foyers, qui font que l’on ne peut pas dire que nos événements soient privatisés et réservés à une frange d’inconditionnels. Et nous mettons beaucoup d’énergie aussi pour les valoriser. Un aspect qui joue aussi sans doute dans la dilution des audiences chez les autres qui ne font peut-être pas assez preuve de passion et d’énergie nécessaires pour faire briller leurs droits sportifs.

« Roland-Garros ? Ce n’est pas notre modèle »

Vous avez cité Roland-Garros. Dans une interview à la radio vous disiez que vous n’aviez pas spécialement besoin de ce tournoi. Il va pourtant être remis sur le marché prochainement. Un Grand Chelem, qui plus est à Paris, n’est pas un produit premium ?

Si bien sûr que c’est un très beau produit mais, à Canal, nous privilégions les feuilletons qui se déroulent sur une saison. C’est pour cela que nous avons pris la F1. Ces feuilletons génèrent de l’abonnement. Les one shot, de type coupe du monde de foot ou rugby, c’est très bien pour l’image de la chaîne, mais ils ont moins d’impact. Ce n’est donc pas notre modèle.

Mais vous avez Wimbledon…

Oui, mais ce n’est pas un niveau d’investissement comparable.  Et ça n’a aucun effet sur le recrutement alors que nous avons constaté un engouement avec l’arrivée de la Formule 1 ; Pour en finir avec Roland-Garros, il va être sur le marché, ce n’est pas notre modèle, nous regarderons s’il y a un lot pour une chaîne payante, sa nature et s’il a vocation à générer des abonnements, mais je pense que ce sera difficile.

Un de vos prochains dossiers prioritaires, sera l’éventualité d’une sortie de contrat de la LNR en 2014, pour renégocier les droits du Top. Là encore beIN Sport risque de se positionner sérieusement.  Or le Top 14 a lui aussi réalisé des records d’audience cette saison sur vos chaînes.

Le rugby est dans l’air du temps, véhicule une excellente image et puis il y a Isabelle Ithurburu, car vous ne me parlez pas de programmes pour le moment…

Je vais y venir…

Le rugby capitalise sur sa bonne image comparé au foot qui a eu du mal à se sortir de Knysna en 2010 et il le fait très bien. Et il faut reconnaître que le Top 14 est un championnat super compétitif avec deux finalistes de la Coupe d’Europe (RCT, ASM Clermont, ndlr) et le champion c’en est encore un autre (Castres, ndlr). Donc les fans sont là et conscients du très haut niveau, et les non fans de rugby commencent à apprécier parce qu’il a une bonne image. Ce qui est intéressant dans le rugby c’est l’homogénéité des audiences. Sur le foot on peut faire 2,8 millions sur un match puis retomber à 900 000 sur le suivant. Sur le rugby vous avez toujours vos 600 000 abonnés de moyenne, et des pointes à 1 million voire un peu plus sur les grandes affiches. C’est un sport en évolution et je considère, à notre modeste niveau, que nous y contribuons par nos programmes et notre traitement. Et puis nous avons Eric Bayle, meilleur porte-parole depuis 15 ans, qui n’arrête pas de dire partout où il va que le rugby c’est fantastique (rires). Et ça compte ! Quand je vous parle de l’énergie qu’on met dans nos droits. Eric Bayle en est un parfait exemple.

 Bon, et il y a Isabelle Ithurburu (sourire)… Le pari du rugby glamour réussi.

Elle est super, elle travaille beaucoup et a vite compris que le glamour était un argument mais qu’il ne suffirait pas. Je pense qu’elle a amené un nouveau public dans son sillage. Et puis Isabelle fait comme Nathalie a l’époque : elle construit sa crédibilité en allant sur le terrain, en ne se contentant pas des plateaux. Isabelle est jolie, sympathique, pas inaccessible et surtout compétente et pertinente. Donc, bien évidemment qu’elle contribue largement aussi au succès du Top 14 sur nos antennes.

« Formule 1 : des atouts pour séduire »

Parlons Formule 1… êtes-vous satisfait de votre début de saison alors que vous partiez un peu dans l’inconnu ?

Oui, j’en suis très satisfait car nous avons réussi à y amener une touche de modernité et de glamour, nous avons apporté notre discours parfois un peu abrasif. Quand Jean-Louis Moncet dit dans Formula One que Romain Grosjean a fait une énorme connerie à Monaco, je ne suis pas sûr qu’il l’aurait dit de la même manière sur TF1. C’est Canal, c’est pour ça que l’on a pris aussi Villeneuve ou Thomas Thouroude. Thouroude, même s’il ne le cherche pas, finit toujours par devenir le concept de l’émission qu’il présente (rires). Il est venu sur la F1 sans que ce soit son truc et après un mois il se balade. Quant à thomas Sénécal, notre chef d’orchestre, c’est un rouage essentiel. C’est notre Eric Bayle de la F1.  Les audiences, elles, sont bonnes : un million sur Bahrein et Monaco, à 14h ce n’est quand même pas rien sur Canal. Et « Formula One, le mag », en clair, progresse. Le monde de la F1 s’est rendu compte qu’on mettait les moyens et notre ton commence à lui plaire.

Un million sur Canal quand TF1 en attirait 2,5-3 millions. Où sont passés les 2 millions manquants ? A-t-on surévalué la niche de fans de la F1 ? La crise économique ? Formula One, le mag qui, finalement, suffit à rassasier les amateurs ?

Parmi ce million et demi – deux millions, il y a bien sûr des gens qui regardaient cet événement parce que c’était TF1 et que, mécaniquement, nous savons bien que TF1 et France Télévisions pourraient mettre la mire, il y en aurait toujours plus à la regarder sur TF1. C’est l’effet grande chaîne qui fait que TF1 réunit toujours 2-3 millions de personnes sur ses programmes sans pour autant que ce soient tous des fans du programme diffusé. Ensuite, il y a bien sûr le contexte économique actuel qui fait réfléchir le fan de F1 avant de s’abonner à Canal+. Quant à Formula One, ce n’est pas nous tirer une balle dans le pied car rien ne remplacera le direct de la course. Et la qualité de ce magazine peut donner envie d’en voir un peu plus et de s’abonner car c’est la vitrine de notre savoir-faire. Il faut laisser le temps à tout ça de s’installer. La saison est longue. A nous de continuer à être bons pour les convaincre de nous rejoindre. Nous avons beaucoup d’atouts pour séduire.

Un petit mot sur le handball dont vous avez décidé d’élever le niveau médiatique il y a deux saisons avec le championnat de France. Un bilan ?

Nous sommes un peu déçus par le hand, je dois l’avouer. Ca ne décolle pas tout à fait comme nous l’aimerions. Il faut dire que la saison a été vraiment tronquée par l’affaire du match truqué de Montpellier. Mais nous avons tout de même connu un effet PSG et nous attendons une saison avec un vrai duel au sommet, un vrai suspense. A nous de reprendre ça en main et d’en faire parler un peu plus ; nous avons été pas mal occupés cette saison avec le foot, le Top 14, la Ligue des Champions et la F1.  Mais nous continuons d’y croire et de nous investir.

« S’occuper maintenant un peu plus de Canal+Sport »

Maintenant que la L1, la Ligue des Champions et le reste ont pris leur place, quels sont les chantiers à venir pour la saison prochaine ?

Je veux faire de gros efforts sur Canal+Sport à la rentrée. En droit sportifs nous avons ce qu’il faut avec la Premier League, du Top 14, de la Ligue 1 parfois, du hand, les qualifs de F1… L’effort sera un effort de rénovation des émissions, d’habillage, d’harmonisation, de mise en valeur. Canal+ est notre Ligue des Champions avec un écrin doré, et j’ai envie de faire de Canal+Sport notre Europa Ligue, à savoir une compétition qui sans être la Ligue des Champions est une belle compétition de très haut niveau. D’ailleurs, le hand bénéficiera de ces efforts. Nous porterons aussi nos efforts sur Infosport+.

Dernier point, le droit à l’info sportif et le dossier des extraits sportifs dont le CSA a modifié les règles récemment en élargissant l’utilisation de ce droit à l’info à, par exemple, des magazines mono-disciplinaires. Quelle position adoptez-vous sur ces nouvelles règles ?   

Notre position a toujours été la même à savoir défendre au maximum notre position de détenteurs de droits. Je trouve logique que le CSA se soit penché sur le sujet car rien n’était vraiment édicté en la matière et que l’arrivée des chaînes d’infos nécessitait une refonte du décret existant. Maintenant, nous demandons que soit respecté un certain équilibre vis-à-vis des diffuseurs détenteurs de droits qui mettent beaucoup d’argent. Pour moi c’est le même sujet qui est derrière ce débat que celui qui se cache derrière le débat du sport gratuit ou payant à la télé : c’est le financement du sport.

Un exemple : Il y a quelques années, TF1 mettait quelques millions d’euros dans la Ligue 1 pour diffuser du foot, ils ont arrêté de le faire, donc ils ne versent plus un centime au football français. Nous, nous avons mis beaucoup d’argent pour créer le Canal Football Club, cet argent va dans les caisses du football français et, en plus, le CFC en plus est en clair. On ne peut pas nous reprocher pour le coup d’avoir privatiser le foot.   Or on constate aujourd’hui que le CSA permet par exemple à TF1 de récupérer des images sans donne toujours un centime. On ne se focalise pas spécialement sur Téléfoot, mais c’est un exemple de déséquilibre.

Le financement du sport français passe par un investissement important de la part des groupes audiovisuels qui ont besoin d’exclusivité et il faut protéger ces exclusivités. Sinon, les groupes mettront moins d’argent et derrière il n’y aura pas de solutions pour le sport français. Il faut être réaliste.

Propos recueillis en exclusivité pour en Pleine Lucarne par Vincent Rousselet-Blanc

PS : nous aurions aimé vous offrir la même interview bilan avec beIN Sport, mais la chaîne a refusé notre demande.

Share

About Author

Vincent Rousselet-Blanc

(48) Readers Comments

  1. ory burch 財布 値段

  2. Pas si sûr

  3. Attention l atp ne veut plus une situation comme orange à mon l argent sa sera pas le seul pris en compte l exposition ça sera leur premier choix si canal mais le prix ils auront les droits

    • Oui mais ne confond pas Bein sport et orange sport ces complètement différent et n oublie pas que Nasser travaille avec le directeur de l’Atp se qui lui donne un gros avantage .

  4. Pour le telespectateur ce serait bien que Bein obtiennent les droits, comme un seul abonnement a 11 euros pojr tous les tournois, plutot que 2 ou 3 abonnement pour Canal ( si ils.creer Tennis+)
    En plus avec leur canaux bonus, on pourrais suivre plusieurs cours en mm temps sur Bei. Max,

  5. Par exemple vous voyez, actuellement il y a Monfils / Raonic. Le tournoi de Halle appartient à Canal+ MAIS ils commencent à le diffuser à partir de demain

    POURQUOI ?

    • C’est vrai que la je ne comprends pas, pourtant actuellement sur C+ sport c’est un film (je ne sais pas ce que diffuse actuellement sport+ n’étant pas chez moi) il faudrait se renseigner auprès de canal

  6. Pour rolland Garros je pense que pour l appel d offre y aura un produit pour le payant

    • Oui il y aura une offre pour le payant mais autant que canal se concentre sur le tournoi ATP qui dure toute l’année, pour rappel Roland Garros était également diffusée sur Orange sport mais c’est pas ça qui attire des nouveaux abonnées puisque c’est disponible gratuitement et que France TV fait plutôt bien son boulot (j’ai trouvé les commentaires d’Eurosport très mauvais cette année d’ailleurs)

      • C’est vrai qu’il faut que canal se concentre sur les droits du tennis. Même si ça va être difficile car je pense que Bein va mettre pas mal sur le tennis car ça comblerait pas mal la grille surtout en ce moment lorsque la saison de foot est terminée

  7. le bilan a été parfait pour canal et la nouvelle stratégie adoptée a donné ses fruits et la qualité éditorial suit également les performances réalisées rien a dira a part bravo et qu’ils continuent sur cette lancée mais pour moi roland garros et une magnifique produit j’aimerai bien que canal diffuse ce tournoi mais pas en exclusivité car je veut qu’il reste également sur les chaines gratuites.

  8. Je pense que les abonnement à beinsport stagne trop de foot

  9. Dans l’interwiew,Linette le dit très justement,cette année a été exceptionnelle grâce au renouveau PSG,OM,OL,et le Top 14 super passionnant sans parler de la Hcup.
    Tant mieux pour les abonnés qui aiment ces deux sports,et ont eu l’impression de payer le juste prix.
    Il est absolument regrettable que Bein n’est pas voulu répondre.
    Auraient-ils des soucis…d’abonnements?
    N’étant pas abonné chez eux,je ne me permets pas de juger mais je constate que certains disent tout haut que je pense tout bas.
    J’ajouterai que les commentateurs et consultants de canal+ sont excellents dans l’ensemble.
    Mr Linette,cela fait plus de 15 ans que E.Bayle vend « son rugby »
    En 1996,(17 ans) j’ai voyagé avec lui en partance pour Cardiff,dernier match à l’Arms Park,il nous avait saoulé…de paroles!

  10. J’ai déjà résilié… et j’en suis heureux !

  11. Du Linette comme on l’aime. Suffisant et claironnant qu’il est le meilleur. Ben s’il s’en convainc… Je suis pas persuadé perso que les audiences soient un critere pour une chaine payante
    C’est la marge qui compte dans le business et pour Canal ce sont donc le nombre d’abonnés

    Bref, c’est tjrs ce qui me gene sur ce ô combien bon site, c’est la volonté de toujours, il faut bien le dire, ne jamais poser la question qui fache… Cette itw pourrait etre publiee dans Canal magazine. Elle est incontestablement interessante mais jamais derangeante.

    Je suis navré mais la beaufisation du contenu foot de Canal, c’est un choix, tres bien, il est respectable. Mais on est à des annees lumieres du traitement du foot par Le Club…

    A l’opposé, c’est vrai que sur les directs, Canal est au dessus, notamment sur les commentaires qui chez Be In alternent entre l’excellent et le franchement consternant. La palme du pire etant pour celui qui joue au sosie de Margotton, le summum du grotesque

  12. Comme d’habitude on retrouve un Cyril Linette version pleureuse contre BeIN Sport.
    Sauf que BeIN nous propose du sport à 11euros, sans engagement

    • Sauf que Bein ne rentabilise pas…

  13. Bilan complet pour une saison réussie! C’est incontestable.
    Cependant moi j’aurai voulu qu’il parle parle du sort de l’équipe du dimanche. Pour un « enfant canal » comme moi voir la manière dont Thoroude le présente et surtout le contenu avec des blagues souvent « limites », des reportages sur la LIGA à côté de la plaque, etc.

    Moi je trouve que canal est entrain de sacrifier petit à petit lEDD en le rendant de moins en moins crédible pour pouvoir le supprimer sans faire de bruit…!

  14. je trouve qu il et bien fiere de lui moi avant j était oblige de paye 70 euro pour avoir se que j ai a 11 il n y apas photo j ai economise apeu pres 700 euro en un annee merci canal

  15. [Entre ce que l’on perçoit en interne, ce que l’on veut faire et ce que le public ressent, il y a toujours un petit décalage qui peut en effet créer des incertitudes] Traduction : le grand public ne connaissant pas nos conciliabules pour chercher comment leur faire payer un max pour un minimum de choses autour duquel on leur met un maximum de paillettes, ils se font de faux espoirs en imaginant que Canal+ est là pour eux, les « abonnés chéris ». Ces espoirs sont des incertitudes qu’évidemment nous laisserons perdurer le maximum de temps pour qu’ils s’abonnent. Ah le flonflon et les paillettes Canal+, inégalables dans la forfanterie …

  16. Mr Linette n est pas satisfait du hand , qu il le laisse a Be in sport, au moins avec 11 euros on aura tous les matchs . Pour un fan de hand il faut s abonner à canal plus pour un match de championnat et pour l équipe de France , prendre canalisât pour avoir sport plus pour un autre match de championnat le samedi et matchs des championnats d Europe ou monde ( excepté la France ) S abonner à Be in sport pour voir la ligue des champions au final cela fait cher et pas mal de gens ne peuvent pas s abonner à toutes ces chaînes payantes.Et puis si canal faisait autant de pub pour la retransmission d un match de hand qu ils font pour un match de foot souvent bidon peut être que les audiences seraient meilleures.

  17. Hier les 4 heures de direct etaient exeptionelles, d’habitude on as le droit aux interviews des pilotes sur le podium et rien de plus. Pour la grille chacun ses gout mais je preferais F1 a la une qui etait plus complet et qui faisait plus profesionel.
    Sinon pour les essais c’est le.mm dispositif qu’Eurosport, donc etant un fan de Formule 1: Canal n’as rien apporter, et je suis meme decu apres les beaux discours de Linette que l’on a eut ses derniers temps.

    • Je te suis totalement, les gens comparent TF1 à Canal+, alors qu’il faudrait comparer TF1 + Eurosport à Canal+, et c’est pratiquement la même chose. La seule différence c’est qu’il n’y a pas de pub pendant la course, et le départ sans commentaire.
      Oui je me suis senti obligé de rajouter ce dernier point parce qu’au final ce sont les 2 seuls points que je trouve différent.

  18. Cette interview est d’une très grande qualité . On y apprend pas forcément grand chose et l’absence de cette même interview coté BeIn est dommageable.

    Le point négatif que je trouve est qu’on aborde à aucun moment le BASKET dont les droits appartiennent au groupe Canal . C’est aussi le seul sport collectif majeur en France qui ne passe pas sur Canal+ ou Canal+ Sport pour le championnat.

    On a le droit à l’Equipe de France pour les Euros sur Canal+ Sport et à part cela, sur Sport + : il y a la Pro A , l’Euroleague , la ACB ( championnat espagnol ) , les phases finales de l’Euroleague féminine , la finale de la LFB ( championnat féminin ) , les finales de la coupe de France et les matchs de l’Equipe de France féminine ( préparation + Euro/Mondial ) ainsi que l’hebdomadaire Lundi Basket depuis cette année.

    • « sifflement » :)

  19. Ça c clair que beinsport régresse

    • Je voit pas en quoi la chaîne régresse , elle n’a pas perdu de droits sportif elle en gagne ,le nombre d’ abonnées augmentes l’offres devient de plus en plus intéressante .

      • Au début les erreurs de bein avaient une excuse « c’était des erreurs de débutant, la chaîne vient d’être lancée » mais il faut avouer que ça commence à faire trop… Niveau programmation c’est le bordel, il faut s’informer pour savoir qu’est ce qu’il y aura sur la chaine, si oui ou non c’est en direct (parce que leur politique de « vous pourrez d’ailleurs suivre ce match sur beinsport » alors qu’en fait c’est en différé, elle ne marche plus)

  20. Je suis assez déçu par l’interview on va dire, qui n’aborde pas le point qui m’insupporte le plus chez Canal : les événements non retransmis alors qu’ils ont les droits.
    J’en ai marre de devoir aller voir un internet un match de tennis, où pourtant ils ont les droits, et qui préfèrent attendre le jeudi pour commencer a diffuser en direct le tournoi.
    Pareil le samedi ou dimanche sur Canal+Sport, les différés ou carrément les matchs amènés sur Foot+. Je poursuis et je signe : Canal+ ne peut pas se contenter de 2 vrais chaînes de sport. C’est le seul bouquet européen a proposer aussi peu de chaînes pour ses droits. Le problème c’est qu’ils vont nous sortir une chaîne Tennis+ , qui répondra a mes besoins pour le tennis, mais je ne mettrai pas un centime dessus, Canal+ c’est déjà assez cher pour prendre une autre option.

    • Je serai curieux de connaître le nombre d’abonnés à Foot+

  21. Interview tres interessante, meme si au final Linette joue la langue de bois pour survendre sa chaine.
    Car au niveau de la formule 1 ils n’ont rien apporter de plus, et mise a part les interviews a la.fin du grand prix, je trouve le traitements de cette competition moins bon que ce que faisait TF1, notament dans F1 a la une qui etait largement meilleurs que « la grille ».
    Pour le traitement de la Ligue des champion, contrairement a ce que dit Linette, de part leur droit acheter, le traitement de cette competition est moins bon que Bein, qui as des.soirées completes avec tous les matchs et les avants match dans les stades par exemple.
    Et la plus grosse.langue de bois c’est Roland Garros, car cela est sur.qu’ils.vont tout faire pour recuperer les droits et faire « un coup » comme pour la formule 1

    • Pourtant moi j’ai l’impression que canal s’investit beaucoup dans la F1, hier la F1 sur canal c’était de 18h45 à 22h30 soit pratiquement 4h, jamais TF1 n’aurait fait autant pour ce programme (pour pratiquement aucun programme d’ailleurs à part les experts…) Il y a bien plus d’interviews, le debrief était intéressant (inexistant sur TF1) les analyses sont bonnes et l’ambiance est très agréable (pour ceux qui ont vu le programme, l’interview de Bianchi, je n’avais jamais vu ce genre d’interview pour la F1, un contact avec le public et les chroniqueurs du plateau…) Bref TF1 se contentait d’une petite émission avant la course qui était effectivement intéressante mais pas forcément supérieur (ou inférieur d’ailleurs) à celle de canal… pour la course rien ou très peu ne change (à part les coupures ou les jeux SMS qu’on ne retrouve pas sur canal) par contre ensuite c’est que du bonus pour canal, la ou TF1 coupait après la remise des trophées, canal prend le temps de rester sur place pour avoir des réactions, revoir les images fortes, prendre le temps de voir les classements, parler de la prochaine course… et toujours les essais et qualif avec prise d’antenne 15 minutes avant et libérant l’antenne 10 à 15 minutes après…

      • Et j’ajoute un élément qui peut paraitre futile, mais les bandes annonces (en plus d’en avoir) sont vraiment excellente et donnent envie d’en voir un peu plus…

      • Pour comparer la F1 de Canal+, à celle de TF1, il faut rajouter ce qui se faisait sur Eurosport. Parce que TF1 ne peut proposer autre chose que le direct, c’est pour ça qu’ils faisaient le débrief sur Eurosport

        • Donc la F1 a toujours été plus ou moins payante alors… Pas besoin de polémiquer sur le fait que ce soit payant donc? Dans ce cas il faut que la F1 reste sur canal.

          • Sauf qu’avant les grand prix étaient gratuit et accessible à tous, et pour voir il fallait payer 4 euros pour l’Eurosport Player.
            Alors qu’aujourd’hui il faut payer 40 euros pour suivre le week-end de grand prix, donc multiplication par 10 des prix, et disparition de la course gratuite.
            Donc non: il ne faut pas la F1 reste totalement en payant.

          • Eurosport n’envoyait personne sur le GP hors d’europe.

            Là où C+ fait l’effort d’envoyer des gens sur place pour faire des ITW et d’autres reportages, là où Eurosport se contentait de reportages issus du signal international de la FOM.

  22. Bein sport n’a pas souhaité d’interview c’est un peu normal, qui est le Cyril Linette de bein ? J’ai l’impression que le navire continue sans avoir une tête pensante, peut-être Florent Houzot ?
    Bein c’était bien au début, l’excitation, l’offre pour le prix, mais j’ai l’impression que maintenant on retombe du nuage.
    PS : Je précise que je ne suis ni pro Canal ni pro Bein, je suis abonné au 2.

  23. Bonjour,
    Très efficace interview du compétent Linette.
    Je pense tout de même qu’il ne devrait pas s’accrocher à ses droits et admettre que les chaines publiques puissent diffuser 1mn 30 d’événement. Canal Plus en ressortirait renforcé en terme d’image et profiterait d’une médiatisation gratuite vers le grand public.
    Concernant le rugby, je trouve la chaîne très efficace et surtout l’amateur de rugby n’a pas du tout brsoin des ingrédients du foot.
    Je trouve déjà que Bayle sur-vend le direct et manque de sincérité, gardez cela pour le foot. Isabelle, est effectivement, jolie et compétente, ce n’est pas une potiche. Bon elle a tout de même , un passé et un présent dans ce milier, Paloise passionnée et mariée avec Quesada, cela ouvre des portes quand vous savez, comme elle, rester à votre place..
    Je n’aurais qu’un avis à donner à Cyril Linette, ne tombez pas dans le raccolage, donc interdisez-vous de filmer les banderoles des supporters et les bagarres de ces derniers, et surtout cessez de filmer tous les sportifs qui se signent, cela devient vraiment ridicule et attise les clivages. Merci quand même de la qualité de votre service.

    • interdisez-vous de filmer les banderoles… Et la liberté d’expression??? Pourquoi ne pas filmer les banderoles?

  24. concernant la f1 ,c clair que c juste pour avoir + d’abonnés, alors que dans un article paru dans auto-plus en février il etait clairement ecris que ce serait en clair…
    canal  » chaine sport ou chaine fric!!!! »

  25. Oui m je pense que canal à intérêt à garder une offre tennis surtout pour canal plus sport Wimbledon canal va le garder c un emblème même si c pas prioritaire rolland Garros ça dépendra et après je pense même si il le dit pas y aura des acquisitions de droits même si il s internet ce qu’ il faut et pareil pour sport plus on verra bien le hand fini en 2014 et d’i j ai bien compris il vont mettre le paquets sur le rugby nord et sud et peut être quelque surprise je pense qu’ il a pas voulu tout dévoile et beinsport aucun courage de faire un bilan

  26. « vous pouvez remercier beIN Sport vu vos résultats… » Et le Qatar pour le PSG…

    Merci pour cet interview. Pour le rugby sur Canal+, cela reste tristounet. Les commentateurs comme les consultants. Désolé, mais cela manque de vie. La concurrence sur le TOP 14 devrait faire du bien.

    Pour l’amélioration sur Canal+ Sport : à voir, mais les magazines sont plutôt bons. A part les spécimens qui tourne en rond avec un coté corporate Canal+ trop évident. C’est d’aiileurs dommage, car les sujets économiques sur le sport ne sont pas assez traités à la tv. Mais qu’attendre d’une chaine juge et partie ? A ce sujet vive Sport365.

    Sur le Hand, il me semble que les droitsdu championnat vont être bientôt remis sur le marché. Pour Wimbledon et Roland, cela ne semble pas prioritaire.

    Dommage et regrettable que beIN Sport n’ai pas répondu.

    • Dans ce cas Bein peut remercier canal d’avoir donner autant d’ampleur à la ligue1, d’avoir investit autant, Bein peut remercier canal d’avoir popularisé la NBA… Genre si canal survit c’est grace au Qatar et à Bein, ce qu’il faut pas lire sérieusement… Sans le Qatar et Bein, canal s’en sortirait mieux, donc je pense que c’est plutôt Bein qui devrait remercier canal d’avoir préparé aussi bien le terrain (que ce soit sur le sport ou d’avoir habitué les Français à payer pour la télévision…)

      • Sans le qatar, pas de PSG et le feuilleton Ligue1 devient un peu moins passionnant à traiter…Payer pour la TV : c’est vrai qu’avec Canal+; pour payer, on paye…

        • Ah bon? PSG since 2011?? Je ne savais pas

      • C’est pas faut ce que tu dis Sergio, les gens oublient souvent ce que C+ à apporter au sport français (par ex. sans Canal et George Eddy qui a tellement popularisé la NBA, je ne pense pas qu’il y aurait autant de français là-bas). Parce que de l’argent, ils en ont mis, même énormément en Ligue1.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>