Entretiens EPL Football Les News — 31 mai 2013

Parmi une offre rugby conséquente (6 Nations hommes et femmes, H Cup, Challenge Cup, pro D2…),  Cédric Beaudou, rédacteur en chef adjoint en charge des évènements rugby pour France Télévisions, n’hésite pas à qualifier la finale du Top 14 de samedi prochain entre le RCT et Castres Olympique comme le point d’orgue de l’année. Même si c’est plutôt un événement « canal+ » qui propose l’intégralité de la saison de Top 14 (et codiffuseur de la finale avec France Télévisions). Cédric Beaudou nous parle du dispositif et de l’importance de l’événement pour France 2 qui possède encore une année de droits sur cette finale (jusqu’en 2014).

Question audience, la dernière Finale du Top 14 remportée par le Stade Toulousain sur le score de 18 à 12, avait rassemblé à partir de 18h, près de 3.3 millions de téléspectateurs pour 22.6% de PdA et placé France 2 leader en audiences toutes chaînes confondues tout le long du match. Samedi soir, l’audience pourrait être supérieure puisque la finale se déroulera en prime time, à 21h.

Que représente pour vous la finale du Top 14 ?

Même si ce n’est pas le dernier match de la saison, cette finale représente pour nous le point d’orgue de l’année

Quel sera votre dispositif ?

Tout d’abord c’est Canal + qui produit, au sens premier du terme, le match. Nous aurons quelques caméras additionnelles sur l’évènement. On s’entend très bien avec Canal+. Les échanges sont faciles.

Concrètement, nous ferons d’abord un duplex dans le 20h puis nous prendront l’antenne 12 minutes environ avant l’évènement et nous la rendrons, tard, après le tour de terrain au moins.

Nous disposerons de deux hommes de terrain, un pour chaque club. C’est plus simple notamment par rapport aux émotions contradictoires liées au résultat. A la mi-temps, une bonne partie de nos consultants -rugby- interviendra (lire l’interview de Raphael Ibanez)

Depuis un plateau installé en tribune ou depuis le terrain ?

Sur le terrain avec le stade en arrière-plan, comme un théâtre. Le lendemain, dans Stade 2, Mathieu Lartot  sera en duplex depuis la ville qui aura ramené le Brennus.

Et vous, qui attachez beaucoup d’importance au son, aurons-nous quelques surprises ?

Nous placerons une caméra sur l’arbitre pour capter son « son » aussi. On devrait pouvoir proposer à la mi-temps une séquence toute en ambiance sur l’arbitre, afin d’appréhender la relation si particulière entre un arbitre et les joueurs.

Pas de « REF-CAM » ?

Je ne crois pas. C’est Canal qui gère ça de toute façon. Mais je ne pense pas qu’ils prendront le risque d’en mettre une, elle tombe souvent en panne. C’est embêtant.

propos recueillis par Romain Allaire pour En Pleine Lucarne

Share

About Author

Vincent Rousselet-Blanc

(0) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>