Football Les News — 21 mai 2013

La semaine dernière je recevais dans l’interview média, sur Sport365, Daniel Riolo. Non pas pour sa participation à l’After Foot de RMC où ce journaliste aux avis bien tranchés est l’un des piliers, mais pour la publication d’un ouvrage au titre sulfureux « Racaille Football Club ». Un titre qui cache certaines réalités – et des fantasmes (sous-titre du livre) – du football français d’aujourd’hui. Explications avec l’intéressé.

Share

About Author

Vincent Rousselet-Blanc

(7) Readers Comments

  1. Depuis 2006 j’écoute l’After donc j’ai le recul pour juger Riolo.
    Ce qu’il déteste le plus ce sont les mentalités racailles qui sont légion dans les club de foot.
    Il déteste leur attitudes arrogantes, il s’écœure de l’attitude des dirigeants qui les protègent car réalité économique, ils sont protégés.
    Mais le problème, c’est qu’à la radio il utilise les mêmes procédés que les racailles en dédaignant, cassant et méprisant ceux qui ne sont pas d’accord avec lui. Et sa hiérarchie ne bronche pas car c’est le jeu de RMC d’avoir des journalistes opiniâtres.
    Un exemple frappant, il dit souvent que l’argent corrompt les mentalités des joueurs en retournant leur veste….mais c’est le premier a aller faire la pub FIFA avec pierre Menés qu’il avait tout le temps dénigré auparavant…
    Mais bon je pense qu’il joue de son personnage a la radio.

  2. Ah, Daniel Riolo. Autant il y a des fois je n’ai rien à redire sur lui, autant certaines fois il m’exaspère dans l’After. Un jour il dit blanc et le lendemain, aller savoir pourquoi, il dit noir. Pour cette raison, je n’ai pas trop envie de lire son livre.

  3. Daniel Riolo chez Vincent, a quand Vincent dans l’After ? :)

  4. Je n’ai pas lu le livre et ne sais pas si je vais le lire mais je trouve cette interwiew excellente.
    J’ajouterai pour fayoter que pour moi Vincent a réussi sa meilleure prestation.
    Comme je l’avais déjà critiqué je peux me permettre de lui faire un compliment très sincere.

    • Le problème n’est pas l’interview. Ce sont les réponses et plus globalement les propos. Et dire que le mec se dit « journaliste ». Et si le vrai problème c’était la façon dont il exerce son « métier » et la parole qu’il porte ?

    • :) j’accepte toutes les critiques…. Mais les félicitations aussi :) bon faut dire qu’avec Riolo c’est facile : il parle tout le temps :) merci Dax

  5. Pour avoir lu des interview de l’auteur il en adéquation avec le titre du livre : vraiment trop vendeur et politicard. Après les mêmes vont dénoncer la démago et ou d’arrogance…
    Bon en tout cas son succès médiatique est assuré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>