Entretiens EPL Football Ligue 1 — 05 mai 2013

Si vous regardez le Canal Football Club, vous connaissez forcément son nom. Clément Crépu (28 ans) réalise la séquence « le temps additionnel » qui clôt tous les dimanches soirs la grande messe du football français. Profil surprenant, mais néanmoins homme de l’ombre prépondérant, ce jeune journaliste ne pouvait qu’intéresser Bruno Ahoyo, notre étudiant en communication belge de la Haute Ecole Louvain en Hainaut, qui aime nous présenter les jeunes talents… Pour En pleine Lucarne, il est donc allé à la rencontre de ce rookie de la bande d’Hervé Mathoux.

Peux-tu te présenter un peu pour nos lecteurs ?
J’ai 28 ans et je travaille au service des sports de Canal Plus depuis trois ans maintenant. Je m’occupe notamment de la séquence de fin du Canal Football Club, le temps additionnel. J’ai un parcours assez simple : j’ai fait une fac d’histoire à la Sorbonne à Paris tout d’abord. Par la suite, je suis passé par l’Institut Français de presse afin de préciser mon projet professionnel, comme le disait si régulièrement le conseiller d’éducation du lycée. En l’occurrence pour moi, le journalisme.

Comment es-tu entré à Canal + ?

Par le plus grand des hasards, il se trouve que j’avais surtout travaillé pour la presse écrite auparavant, notamment le quotidien La Croix. J’y avais effectué plusieurs stages et on m’avait donné l’opportunité de pouvoir travailler au sein du tout petit service des sports. Le principal avantage d’avoir travaillé pour ce quotidien a été de m’éloigner d’une approche « basique » du sport ; il fallait le traiter différemment et ça m’a beaucoup servi pour la suite. Pour en revenir à Canal, il se trouve que j’ai pu avoir l’opportunité de faire un stage d’un mois en octobre 2009 grâce à Hervé Mathoux. Stage qui s’était en fait transformé en un stage de trois semaines pour des raisons administratives… et donc l’objectif était de pouvoir rapidement revenir par la suite pour y effectuer  mon stage de fin d’études. Je suis donc revenu pour un stage de trois mois pendant le Mondial 2010.

As-tu déjà eu l’opportunité de faire du commentaire ?
Pas encore mais je suis justement sur la brèche, si je peux me permettre, pour commenter une rencontre de foot prochainement. Dans tous les cas, c’est quelque chose qui me tient à cœur, ne serait-ce que pour voir si j’ai progressé par rapport à l’époque où j’étais plus jeune. Je m’enregistrais avec une caméra pendant la coupe du monde 1998 et je commentais les matches… En toute logique, ça devrait être meilleur ! (rires)

Et tu as déjà fait du plateau?
Non.

Cela te plairait ?

C’est un exercice que je n’ai jamais pu tenter, et effectivement c’est quelque chose qui pourrait m’intéresser. Mais je pense avoir d’autres choses à faire, ou à prouver avant de pouvoir me lancer dans la présentation.

Décris-nous ton travail au Canal Football Club.
L’essentiel de mon travail au Canal Football Club tient dans la réalisation de la dernière séquence de l’émission, qui s’appelle le temps additionnel. C’est un zapping de deux minutes qui mélange moments insolites et faits marquants de la journée de Ligue 1. Les séquences doivent donc être assez courtes et, pour chacune d’elles, je dois trouver un petit titre pour l’illustrer. J’avoue que c’est une rubrique qui me prend du temps dans le visionnage de tous les avants, pendants, après-matchs, les interviews, les conférences de presse pour essayer de trouver la perle rare. Il m’arrive également de travailler à la confection de sujets pour le CFC ou de collaborer à d’autres émissions.

Quel est ton reportage préféré jusqu’ici, celui que tu as le plus aimé confectionner?

Cela remonte désormais à quelques années mais c’est l’un des premiers que j’ai faits pour le quotidien La Croix. On m’avait demandé d’interviewer Francis Luyce, président de la Fédération française de natation, dans le cadre d’un sujet plus large sur l’insertion des athlètes handicapés. J’avais donc réalisé un petit papier sur les nouvelles normes mises en place par la Fédération. Le sujet m’avait particulièrement intéressé : j’avais eu la sensation de rencontrer des gens profondément investis dans leurs combats.

Quel est ton modèle en tant que journaliste sportif, à Canal+ ?
Je n’ai pas de modèle en particulier, mais je suis assez admiratif de la qualité de présentateur de personnes comme Hervé Mathoux ou Messaoud Benterki. C’est à la fois un mélange de simplicité, d’aisance sans jamais trop en faire. Dans l’exercice de présentation, je trouve qu’il n’y a pas mieux. Dans un autre genre, je trouve que Thomas Thouroude a également beaucoup de talent.

Et celui qui t’a donné envie de faire ce métier ?
Je n’ai jamais eu de journaliste préféré. Ce qui m’a toujours attiré, c’est l’émotion que dégage le sport et le journaliste est justement au service de cette émotion. Mais il n’a qu’un rôle de transmission. J’ai toujours été profondément attiré par le sport dans la perspective de vivre les évènements et de les faire ressentir aux gens. Le premier vrai souvenir de sport que j’ai, c’est la finale de la Coupe Davis 1991 et les commentaires de Michel Dhrey et Jean-Paul Loth … Le top.

Quelles sont tes aspirations professionnelles à l’avenir ?
Je suis actuellement en train de travailler sur un projet de documentaire sur le foot. Mais ce n’est encore qu’un projet et rien n’est encore signé. Donc je n’en dirai pas plus… Mon aspiration professionnelle à Canal, c’est surtout de pouvoir continuer à travailler sur le CFC.

Propos recueillis par Ahoyo Bruno. Toute reproduction interdite sans l’autorisation de l’auteur.

Retrouvez Clément Crépu et le « temps additionnel » tous les dimanches soirs en clair dans le Canal Football Club, à 19h10 sur Canal + et sur canalplus.fr pour les Belges.

Share

About Author

Vincent Rousselet-Blanc

(3) Readers Comments

  1. Pingback: Clément Crépu, alias le super-sub : l’homme des dernières minutes | TVFootMag.com

  2. Merci !

  3. Excellente interview

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>