Autres Sports Les News — 02 février 2013

Les grands fans de NFL vous le diront, le Superbowl, c’est sur ESPN America qu’il faut le regarder. Bien sûr, vous pourrez toujours le suivre, chez nous, en Français, sur beIN Sport, la chaîne ayant acquis les droits de la NFL jusqu’en 2015, et sur W9, avec au micro Vincent Couëffé et Richard Tardits. Mais quelques puristes fans de VO se brancheront sur ESPN.

Rendez-vous donc le dimanche 3 février, à minuit, en direct de la Nouvelle-Orléans, pour le Super Bowl XLVII, qui mettra aux prises les San Francisco 49ers, vainqueurs de la NFC et coachés par Jim Harbaugh, aux Baltimore Ravens, vainqueurs de l’AFC et cornaqués par John Harbaugh, le frère aîné de Jim…

La couverture locale d’ESPN, dans les deux semaines qui précèdent l’événement et le jour du Super Bowl, sera entièrement en HD (chez les opérateurs où la HD est disponible bien sûr, ndlr). ESPN America proposera également aux téléspectateurs un avant-goût du Super Bowl, avec une édition spéciale de quatre heures, diffusée en direct du fameux quartier français de la Nouvelle-Orléans, dans son émission Sunday NFL Countdown. L’émission NFL Live sera également diffusée tous les jours à 22h00 durant la semaine précédant le Super Bowl.

Sur beIN Sport, pour l’occasion, la chaîne a mis en place un dispositif d’envergure. Le journaliste beIN SPORT Samyr Hamoudi ainsi que les deux consultants et joueurs de football américain, Philippe Gardent et Marc-Angelo Soumah seront sur place à La Nouvelle Orléans en Louisiane. Ils seront en duplex le samedi et le dimanche dans  « L’Expresso » entre 6h et 9h et dans l’émission « Le Grand Stade » à partir de 13h30 le jour de la finale. La grande soirée débutera aux alentours de 23h30 sur beIN SPORT 1 par la diffusion d’un documentaire inédit « Road to the Super Bowl ». Le coup d’envoi de la rencontre est prévu à 00h30. Sans oublier, le show de la mi-temps avec cette année, la prestation attendue de la chanteuse Beyoncé.

L’année dernière le Super Bowl avait rassemblé 326 000 téléspectateurs de moyenne sur W9 entre minuit et quatre heures du matin, soit le double de l’audience moyenne de cette case horaire. Et un pic d’audience à 500 000 téléspectateurs, à 00h30. Aux Etats-Unis aussi le Super Bowl réalise des audiences exceptionnelles avec l’an passé 111.9 millions de téléspectateurs pour NBC avec 40.5% de part d’audience.

La programmation sur ESPN

NFL Pro Bowl

Dimanche 27 Janvier : Sunday NFL Countdown 16h00-18h00 CET
NFL Prow Bowl – NFC v AFC 01h00 CET

Super Bowl

Dimanche 3 Février

- Sunday NFL Countdown – Super Bowl XLVII 16h00 CET
- NFL Films Presents 20h00 CET
- NFL Matchup 20h30 CET
- Sunday NFL Countdown – Super Bowl XLVII 21h00 CET
- Super Bowl XLVII : 00h00 CET : San Francisco 49ers v Baltimore Raven

Quelques infos

LES BALTIMORE RAVENS

Pour les Baltimore Ravens, c’est seulement leur deuxième Super Bowl après celui de 2000. Cette année-là, ils remportèrent le prestigieux Trophée Vincent Lombardi en battant les New York Giants. Douze ans après, pour accéder au Super Bowl XLVII, il leur a tout d’abord fallu vaincre les Indianapolis Colts lors du Wild Card Round, puis sortir les Denver Boncos de Peyton Manning – les leaders de l’AFC à l’issue de la saison régulière – lors des Playoffs de Division, ce au terme d’une double prolongation, et enfin remporter la finale de conférence sur le terrain des New England Patriots du quaterback Tom Brady, sur le score de 28 à 13. Le QB Joe Flacco et le légendaire linebacker Ray Lewis ont été les leaders charismatiques des Ravens lors de ce parcours jusqu’au Super Bowl. Ray Lewis a d’ailleurs annoncé qu’il prendrait sa retraite sportive à l’issue du Super Bowl, après 17 ans de présence en NFL. Drafté en 1996 par les Ravens – ce qui coïncide avec la première saison de cette équipe en NFL -, Lewis a fait toute sa carrière professionnelle chez les Baltimore Ravens. C’est assez rare pour être noté.

LES SAN FRANCISCO 49ers

Les San Francisco 49ers vont jouer pour leur part leur sixième Super Bowl – leur premier depuis 1994-95. Ayant terminé à la deuxième place de la NFC, le parcours des 49ers jusqu’au Super Bowl a débuté par une victoire contre les Green Bay Packers du MVP Aaron Rodgers lors des Playoffs de Division, et s’est terminé triomphalement par un succès retentissant sur la pelouse des Atlanta Falcons – les leaders de la NFC à l’issue de la saison régulière –, après avoir remonté un retard de 17 points. Lors d’une saison où les quaterbacks « rookie » Andrew Luke, Robert Griffin III et Russel Wilson ont enflammé la NFL, Colin Kaepernick, le quaterback des 49ers – qui jouait seulement sa deuxième saison en NFL – a emmené son équipe jusqu’au Super Bowl, après être devenu le titulaire surprise à ce poste en cours de saison, aux dépens d’Alex Smith. Le Super Bowl sera seulement le 10ème match où Kaepernick débute un match comme titulaire. Rappelons qu’il a été drafté en 2011 par les 49ers et qu’il n’a fait sa première apparition comme quaterback titulaire qu’en novembre 2012. Il a été particulièrement impressionnant durant les Playoffs, établissant notamment un nouveau record contre les Packers : celui du plus grand nombre de yards jamais courus par un quaterback lors d’un match de NFL.

COUVERTURE ESPN AMERICA

 

 

Share

About Author

Vincent Rousselet-Blanc

(8) Readers Comments

  1. I have recently started a web site, the info you offer on this website has helped me tremendously. Thank you for all of your time & work.
    Newyorkdress http://www.lovenewyorkdress.com

  2. Aller les 49ers !

  3. Et oui… Ça donne pas envie…

  4. Vincent Couëffé sur du foot US ?!? O_O

  5. Sauf que quand on a ESPN America sans HD, c’est juste inregardable.
    Je ne les trouve pas si mauvais sur BeIn sport et ils me semblent bien plus précis que sur W9 (pour rester dans les chaines francophones). Je vous rejoins sur Mattison qui est difficile à comprendre.
    En ce qui concerne les « retour plateau », je préfère cela aux incessantes promos et clips d’ESPN America.

    • Pareil, je préfère les retours plateaux que les clips et autres pubs.

      MAIS comme c’est écrit sur l’article, ils seront sur place, donc plus de retour plateau pour le superbowl surement.

  6. Franchement quand on a ESPN America, la question ne se pose même pas ! Sur beIN Sport c’est assez insupportable, avec des retours plateaux incessants et de nombreuses petits erreurs sur les joueurs et les règles (que le néophyte ne remarquera pas mais qu’un commentateur américain ne pourrait pas se permettre). Les commentateurs de beIN Sport feraient bien d’écouter ce que disent leurs homologues US en temps réel (je crois que ceux de la NBA le font) afin d’éviter de dire de grosses bêtises. Sans parler de Perez Mattison, je n’ai pas encore trouvé le décodeur pour comprendre tout ce qu’il dit…

  7. Pingback: beIN Sport : TFC – PSG, Le Superbowl et la NBA en clair | En Pleine Lucarne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>