Entretiens EPL L'Actu Média Les News — 17 septembre 2012

Pierre-Louis Basse : les amateurs de sport connaissent cette voix légendaire d’homme de radio (Europe 1). Désormais, ils vont pouvoir se familiariser avec un visage puisque le journaliste-écrivain prend les commandes, tous les jeudis, de « A Domicile », sur la nouvelle chaîne d’information, Sport365, lancée demain soir, mardi 18 septembre. Au programme : du sport et beaucoup de culture. Et un franc-parler qui mérite l’attention.

Un an après votre départ d’Europe1, vous revenez à vos amours, le sport, cette fois en télévision. Une nouvelle expérience ?

J’avais déjà l’expérience de la télé puisque j’ai participé au lancement d’une émission interactive qui s’appelait « Cult » sur France 5 et dont j’étais le rédacteur en chef, j’ai participé à des émissions sur Canal+ en tant que chroniqueur, réalisé quelques portraits pour Emmanuel Chain. Mais là, il est vrai que j’arrive aux commandes d’une émission. C’est nouveau, j’ai le trac, mais je ne pouvais refuser la proposition de Patrick Chêne qui me fait là un très beau cadeau. Et puis je retrouve des gens que je connais un peu : Philippe Vandel que j’ai rencontré à Europe 1, Jean-Philippe Lustyk… C’est un super aventure menée par un patron séduisant et déterminé.

Qu’y-a-t-il dans le cadeau ? Que nous proposerez-vous ?

D’abord, il n’était pas question pour moi de revenir dans le sport par le biais de l’actualité, de son quotidien. Je ne le renie pas, mais ça ne m’intéresse pas dans le cas présent. Je veux parler de littérature et de débats autour du sport, en invitant de très grands romanciers, des personnalités décalées également, ayant une vision du sport originale, surprenante, plus large que celle qui se concentre autour du simple résultat ou de la performance. La littérature du sport est foisonnante et pourtant c’est un domaine, un réservoir, inexploité à la télévision. Je veux créer une grande bibliothèque du sport.

Je veux ensuite inciter aux débats de société. Patrick Chêne, lorsqu’il m’a proposé cette émission, m’a convaincu qu’il souhaitait créer une chaîne de sens, apporter de la dignité au sport.  C’est pourquoi je recevrai des gens comme Paul Fournel dans la première, qui a écrit sur Jacques Anquetil, mais aussi un Raymond Depardon, le photographe, ou encore le juge Eric Halphen. Bref, ceux qu’on ne voit pas à la télévision et pourtant passionnants à écouter. Je proposerai trois rubriques : le romancier du sport, l’écran du sport et le grand écart du sport, en recevant une personnalité plutôt inattendue, comme le juge Halphen.

Les écrivains du sport existent depuis longtemps, les sujets de débat et les personnalités décalées susceptibles de débattre sur le sport aussi : pourquoi ne les voit-on jamais à la télé ?

Parce que la télévision d’aujourd’hui est une grande poubelle. Il existe de très bonnes choses, mais elles passent trop tard. En exposant ce genre de programme plus tôt, je veux combattre la frilosité du monde de la télé. Prouver qu’il ne faut pas obligatoirement être débile, s’insulter et faire des grimaces pour parler de foot. A ce titre, je pense que BeIn Sport avec Charles Biétry, fera des choses bien, allant dans ce sens. Je suis persuadé que les téléspectateurs attendent que l’on parle de sport d’une manière différente. Il faut arrêter avec l’hypocrisie, la lâcheté et le fric qui gouvernent les médias. Mon rêve c’est de faire « les dossiers de l’écran » du sport », raconter une belle histoire chaque jeudi. Je parlerai de « dopage et souffrance », du « sport sous le nazisme » ou encore du « foot rend-il con ? ».

propos recueillis par Vincent Rousselet-Blanc


 

Share

About Author

Vincent Rousselet-Blanc

(10) Readers Comments

  1. This is among the many reasons why I keep heading back to this web page. This article is a wealth of insight and I can’t wait to start using them. I love how it’s evident that you took a ton of time and effort in searching. I never enjoy it when I continue reading postings that are five hundred words long but are wanting in message. It is like they just want to reel you in and they are not really offering something good. So thanks a lot!

  2. Basse c’est quand meme, celui qui avec Saccomano, sur Europe 1,donnait déjà à l’époque du sens au foot-ball;L’un et l autre au delà des commentaires, sont des gens de grande culture;saccomano a écrit un livre sur « louis-ferdinand céline » et basse sur « Guy moquet ». certes, pas des prix Nobel, mais on sentait derrière les commentaires des types qui savaient aligner 2 ou 3 mots derrières les autres,au micro, sans emphase.Et je pense qu’il va faire passer le message que les sportifs ne sont pas si souvent idiots.J’ai vu les 3 premières émissions, c’est bon, mais la seule chose, il a du mal avec les caméras.

  3. Je pense que si c’est bien tourné, cela risque d’être très intéressant. Le Sport peut être mis en avant de différentes façons, et ce genre d’émission peut permettre de gagner en culture et d’avoir des points de vue totalement différents que les analyses de matchs ou de journée de championnat…

  4. Pingback: Patrick Chêne lance une chaîne de sport – Les Échos | Nouvelles En Bref

  5. Cet homme n’y connaît malheureusement pas grand chose au football et fait preuve d’un populisme exacerbé. Ses propos sont d’une démagogie sans nom, le genre de propos consistant à dire que le foot est un monde de riche oú il faudrait supprimer l’argent

  6. Il a un cote donneur de leçons et une forme de dédain intellectuel qui confinent à l’insupportable ! Je donne 6 mois à cette chaîne avant de tendre vers plus d’accès au grand public. Là on a l’impression que ça va être le Arte du sport.

  7. Cela donne envie. Dommage qu’il faille passer par une chaine spécifique pour parler de Sport et de Culture, mais bon…

    J’ai découvert Jean-Philippe Lustyk sur Orange Sport et c’est vraiment agréable de l’écouter parler de la boxe.

    En plus ce sont des « voix ».

  8. Sport 365 sera t’il disponible sur la neufbox de SFR ?

  9. ah ah ;-) pas besoin de t’y abonner, elle devrait être gratuite dans le basique de CanalSat (après l’EquipeTv en numérotation d’après ce que j’en sais), gratuite les premiers mois sur Orange, Free et Numéricable (puis 0,99 centimes l’abonnement il me semble). Et puis la chaîne ne cherche pas à concurrencer les « gros ». Juste se faire une jolie place. j’espère tout comme toi que la promesse du « différent » sera tenue. Mais, de ce que j’en ai vu aux répétitions, ça me semble sur le bon chemin.

  10. Cette émission lui ressemblera plus que Les Specimens sur Canal où il apparaît depuis la reprise. Je n’aime pas son côté démago mais force est de constater qu’il a une grande culture (et pas que footballistique).
    En tous cas c’est l’année des nouvelles chaînes de sport, à voir si Sport 365 sera suffisamment intéressante (et décalée) pour que l’on ait envie de s’y abonner. Mais puisque VRB y sera ça ne devrait pas être trop mal ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>