Entretiens EPL Les News — 10 septembre 2012

Après un retour mi-août sur TF1 au micro de France-Uruguay, puis sur le plateau de Téléfoot, Bixente Lizarazu faisait également cette semaine sa rentrée sur RTL dans ses deux émissions d’actualité du football « Club Liza » et « Club Liza prolongation ». Avant de le retrouver à nouveau sur TF1, demain soir, pour la rencontre des éliminatoires du Mondial 2014 contre la Biélorussie, nous avons profité de la conférence de presse de rentrée de la 1ère radio de France pour nous entretenir quelques petites minutes avec lui.

Alors cette rentrée, un peu de nouveauté ou « on prend les mêmes et on recommence » ?

(sourire). Ce sera plutôt « on prend les mêmes… ». Je poursuis bien sûr mes interventions dans Téléfoot en gardant la même récurrence, à raison d’environ un dimanche sur deux. J’interviendrai peut-être un peu plus dans l’émission, en réagissant à certains sujets diffusés, ou en suggérant d’autres sujets.  Et je reprends mes deux émissions sur RTL, « Club Liza », le lundi soir 20h, dont c’est déjà la 4e saison, et la 2e saison de « Club Liza Prolongation », le jeudi soir, avec toujours Cyprien Cini et Sylvain Charley.

Pas de nouveautés non plus dans les émissions radio ?

Non. En fait, l’émission se régénère d’elle-même en fonction de l’actualité. C’est un mouvement perpétuel, on a une dizaine de pastilles que l’on change en permanence, que l’on fait tourner, pour donner de la vie.

4e saison pour « Club Liza »: ça doit te donner de plus en plus d’assurance dans ton métier non ?

Ca fait déjà un petit moment que je me sens plus libéré. Mais il est vrai, par exemple avec Didier Deschamps que nous avons reçu récemment, que l’échange avec mes invités est de plus en plus libre. C’est ce que j’essaye d’obtenir pendant cette émission justement, d’avoir la proximité avec l’invité car on a du temps et le format nous permet d’aller au fond des choses.

Pas encore lassé donc ?

Non car je considère toujours que la radio est le meilleur centre de formation qui soit quand on veut travailler dans les médias et je ne peux pas m’en passer.

TF1 ayant renoncé à la Ligue des Champions, la commenteras-tu pour RTL ?

Non, ce n’est pas prévu. Je suis déjà très présent sur RTL pendant la semaine, et je le suis sur les matchs de l’équipe de France et sur Téléfoot avec TF1.

Cette compétition ne va pas te manquer ?

J’adore la Ligue des Champions. Maintenant c’est la vie des droits sportifs et en ce moment c’est assez agité, et je n’ai pas à commenter ce qui se passe. Mon rôle de consultant se résumera cette année à l’équipe de France avec TF1. Il y aura peut-être un peu moins de choses à faire, mais nous avons tout de même un feuilleton très intéressant à suivre avec les éliminatoires pour le Mondial 2014 au Brésil, avec un nouveau sélectionneur. C’est intéressant de savoir ce que va faire cette équipe de France, si elle va se relancer ou non.

Didier Deschamps, que tu connais plutôt bien, est-il l’homme de la situation ?

Je pense que oui. Il a été un très bon joueur, un très bon entraîneur et je pense qu’il peut être un très bon sélectionneur.  Il a sans doute une vision plus pragmatique de son travail que Laurent Blanc pour développer un style de jeu, Didier essaiera parfois de s’adapter un peu plus à l’adversaire. Mais comme à Laurent Blanc, il lui faut du temps, il sait qu’il en a peu à passer avec les joueurs et qu’on ne développe pas un style de jeu sans en posséder, comme Joachim Low avec l’Allemagne ou Vicente Del Bosque avec l’Espagne.

Un mot sur le PSG, qui est l’attraction de la saison en Ligue 1. Qu’en penses-tu ?

Une fois que l’équipe va trouver ses automatismes, se régler, elle sera intouchable, parce qu’il y a trop de qualité dans cette équipe, trop de bons joueurs. Et derrière Lille, Lyon ou Marseille, même si ça joue bien, n’ont pas les mêmes moyens que le PSG pour rivaliser. J’ai également beaucoup aimé le match Lille-PSG, pas par sa qualité de jeu, mais par la gueule que ça avait : un sublime stade, deux belles équipes, un beau plateau de joueurs des deux côtés, tout ça contribue à tirer la Ligue 1 vers le haut. Il n’y avait pas à rougir d’une affiche comme celle-ci, rien à envier d’autres affiches au niveau européen, excepté un clasico Barça-Réal bien sûr. Tout ça est intéressant à observer.

Propos recueillis par Vincent Rousselet-Blanc pour En Pleine Lucarne

Share

About Author

Vincent Rousselet-Blanc

(0) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>