L'Actu Média Les News — 14 septembre 2012

Ce n’est pas nous qui l’affirmons, mais une étude publiée aujourd’hui par Natixis, banque de Financement et d’Investissement, qui suit depuis sa création l’impact et l’évolution financière des chaînes sport créée par Al Jazira. La première étude Natixis avait fait apparaître un possible équilibre après 5 ans d’exploitation. Mais c’était à l’époque des premières rumeurs d’un abonnement estimé à 22 euros. Avec, cette fois, un abonnement à 11 euros, des estimations de recrutement basée sur les premiers indices donnés par la chaîne, et des perspectives d’investissements supplémentaires dans les droits TV (F1, premier League…), Natixis estime désormais les pertes à 1,36 milliards d’euros sur cinq ans et un équilibre quasi impossible à réaliser. En revanche, toujours selon l’étude, pour Canal+, l’émergence de beIn Spot n’aurait que très peu de conséquences néfastes.

Tous les détails de cette étude, qui, soulignons ne reste qu’une étude faite de prévisions et d’estimations que bien des événements à venir peuvent faire mentir. Un flash, en quelque sorte, qui donne toutefois une certaine tendance. Sortez vos calculettes !

1 M d’abonnés en 2012 et 1,4 M en 2013.

« Selon différentes sources de presse, explique l’étude, beIN Sport aurait recruté environ 600 000 abonnés début septembre (contre 500 000 début août), ce qui laisse entrevoir un rythme de recrutement de l’ordre de 3 500 / jour et constitue un ralentissement par rapport aux premières semaines de commercialisation (10 000 / jour). Certes ce rythme de recrutement pourrait de nouveau augmenter en septembre, sous l’effet des premières affiches de la Ligue 1 et de la Ligue des champions, mais la tendance nous semble clairement moins favorable que durant l’été. »

Natixis pointe également le risque de désabonnements après les périodes promotionnelles des FAI (entre 1 et 3 mois selon les opérateurs) et des événements sportifs (Euro et JO), « qui ont pu attirer certains abonnés « non fidèles », précisent les analystes. Nous tablons sur une base d’abonnés à 1 M en 2012 et 1,4 M en 2013. »

beIN Sport jamais rentable ?

« Nous estimons le point mort des deux chaînes à environ 5 M d’abonnés. Ce qui est, selon nous, totalement inatteignable au regard des premières indications de marché. Alors que le groupe a multiplié les acquisitions de droits sportifs (L1, Ligue des Champions, Liga, Bundesliga, Calcio, rugby etc.), son coût de grille devrait s’établir autour de 350 M€ (hors Premier
League et Formule 1, dont les droits seront attribués d’ici fin 2012). Sur cette base, nous estimons dorénavant les pertes cumulées d’ici 2016 à 1 360 M€. Le modèle commercial de la chaîne repose ainsi sur une équation infernale : un coût de grille important, des investissements marketing et commerciaux élevés (publicité, gratuité, pas d’engagements etc.) et un prix d’abonnement très bas. »

Canal+ épargné…pour le moment

L’étude note que l’arrivée de beIn Sport n’a pas entraîné de baisse de la base d’abonnés de Canal+ France. « A l’occasion de la publication de ses résultats S1 (semestre 1), Vivendi a indiqué que la base d’abonnés de Canal+ France avait cru de 138 000 au Trimestre 2 (T2), précise l’enquête. Certes, les données pour la France métropolitaine ne sont pas précisées, mais lors de la « conference call » le management a indiqué que le nombre d’abonnés avait atteint des niveaux historiques au S1, malgré un léger ralentissement de la croissance durant l’été. »

« Ce qui valide notre scénario selon lequel l’essentiel des abonnés à Al Jazeera resteront abonnés à C+ (qui dispose des 2 principales affiches de L1 et de la principale affiche de Ligue des champions) », poursuit l’étude Natixis.

Foot+ : 50% d’abonnés en moins, mais plus de bénéfices !

L’équation peut paraître surprenante mais la baisse du nombre d’abonnés sur Foot+, le service payant de foot à la demande de Canal+, aurait un effet positif sur la marge. Explications : « Le nombre d’abonnés à l’offre Foot+ de Canal+ (qui reposait jusqu’en juin essentiellement sur 8 matchs de L1 et la Ligue des Champions, ndlr) est sans aucun doute en baisse. Cette tendance devrait, selon nous, se poursuivre ces prochains mois : beIN Sport Max jouant le rôle de produit de substitution. »

Natixis estime que de 1 million en 2011, la base d’abonnés pourrait dorénavant se situer autour de 700 000, puis à 500 000 d’ici mi-2013. « Malgré cette forte baisse d’abonnés, expliquent les analystes, Foot+ devrait s’avérer beaucoup plus rentable qu’elle ne l’était. »

Les 8 matchs de Ligue 1 coutaient 50 M€ / an à Foot+ et, sur la base d’une prévision d’abonnés fixée à 500 000 (150 000 à 5 euros et 350 000 à 8 euros par mois), cette offre pourrait dégager un excédent de l’ordre de 11,5 M€ en 2013. Là où Foot+ perdait une vingtaine de millions jusqu’à mi 2012 avec un million d’abonnés.

Des économies qui pourraient servir très prochainement puisqu’il convient de garder à l’esprit que les droits de la Premier League (24 M€ / an environ) devraient bientôt être remis en jeu pour le marché français et pourraient faire l’objet d’une compétition intense entre Canal+ et Al Jazeera. Une hausse du contrat étant également à prévoir.

Share

About Author

Vincent Rousselet-Blanc

(28) Readers Comments

  1. niquez tous vos mere

    • na3adine jvous baize tous bande de salope

  2. 楽天 サマンサ メンズ 時計 中古 http://www.pia5.com/

  3. C’est aujourd’hui qu’on saura si BIS va marcher ou non. Après le PSG/Kiev on va ressentir un gros manque de ne pas voir Montpellier, le Real /City etc … Curieux de voir la courbe des abonnés à BIS entre cette semaine et la prochaine journée de LDC.

    PS : Canal ne choisit pas Kiev mais le PSG qui fera toujours plus d’audience que Montpellier même contre Arsenal.

  4. Ce qui pourrait être étonnant ce sont les prix.
    D’abord 22€ pour Bein 1 et 2, puis, la moitiè 11€, puis 10 chaînes pour toujours 11€. Tout cela montre que pour l’instant les responsables du Quatar essaient de faire venir à eux un maximum d’abonnés de manière à destabiliser C+. S’ils y arrivent alors tout changera et surtout l’abonnement.Mais réussiront-ils? A voir dans un an peut-être!

  5. Tant que BEINSPORT MAX ne sera pas dispo sur le SAT je m’abonnerai pas à BEINSPORT. Nous sommes en 2012 et nous pouvons pas voir un match de ligue 1 en intégralité le Samedi soir contrairement à l’année derniére avec FOOT+.

    C’est une erreur de BEINSPORT de n’avoir vu l’avenir mais le present.
    Quand je vois la pseudo affiche de Canal+ le Dimanche soir je me dis que BEINSPORT peut avoir un avenir.

    Je ne parle pas de « meilheur affiche » de la ligue des champions choisi par Canal+ (Psg/Kief) au lieu de Montpelier / arsenal. Canal+ prend ces abonnés pour des cons ? Depuis quand Kief c’est mieux qu’Arsenal?

    • Excellente nouvelle. Dans la grille de Canalsat apparaissent les 8 chaines BMAX pour le 18 septembre.
      Vous avez donc toute latitude pour vous abonner.On ne note pas les chamboulements prévus et qui seraient reportés à novembre.

  6. Pour ce qui affirment que BeIn Sport peut être rentable avec 2,65 millions d’abonnés, vous êtes loin du compte. Mais vraiment loin !!!
    Dans les 11€, il y a de la TVA (5,5% ?), la part de 30% versé aux divers fournisseurs d’accés (canalsat, FAI, …).
    Ensuite il faut en déduire les frais généraux et autres, (marge prévu ?).
    Puis il faudra éventuellement rajouter aux 350M, l’acquisition de nouveaux droits.
    Par contre y a t’il une TVA sur droits (déductible, quel taux) ?

    Donc avec un tel prix de vente, il leur faudrait atteindre un nombre d’abonnés + ou – équivalent à CANAL+ (env. 5M), ou fortement augmenter le prix (probablement doubler). J’opterai plutôt pour la seconde option.

    Je me trompe peut-être et si c’est le cas, tant mieux pour tout le monde et bravo à eux.

    • *Pour ceux… (désolé)

      • Ct parcellaire mais de ton coté t’oublies la pub et plein d’autres choses, y a pas que l’abonnement

        E j’ai envie de conclure, « les Qataris font ce qu’ils veulent de leurs sous ». Si c’est moins cher pour nous, on s’en fiche, on n’est pas actionnaires de Vivendi.

        Si ça peut obliger Canal à baisser ses prix pharaoniques…

        • Oui, j’ai oublié la rentrée d’argent par les pub et peut-être même la revente d’image. Bien sur que les Quataris font ce qu’ils veulent de leur argent, mais par contre c’est interdit de vendre à perte et il est là le problème.
          J’ai rien contre eux, je leur souhaitent de réussir. Il y a de la concurrence, tant mieux, à prix non excessif, tant mieux; mais il n’y a pas que les économistes qui sont septiques.

  7. Vous critiquez l’article en parlant de « pro canal » alors que vos propos pour la plupart sont « pro bein », l’hôpital qui se fout.de la ….non?
    L’article explique la même chose que les études qui se trouvent un peu partout donc rien d’étonnant, à moins de lire l’actu. tous les 15 du mois… pour info si « bein » comme vous dites ne cherche pas l’équilibre, il risque fort de se retrouver avec un problème de vente à perte…et là soit ils augmenteront les prix ou changeront de stratégie mais malheureusement ce ne sera pas à notre avantage !!

  8. Après est-ce la première priorité pour BIS d’être rentable en quatre ans ? Faudrait rappeler en combien de temps l’a été Canal+.

    2,650 000 clients à 11€ pendant 12 mois et c’est équilibré. Faut quand même le faire.
    A moins d’acheter plus de droits comme le Top14, ou la future Ligue1. La F1 et le football anglais seront des beaux compléments.

    C’est surtout Foot+ et Canal+ Sport qui peuvent souffrir de la concurrence. Si Canal+ se fait piquer de nouveaux droits, il devra aussi baisser ses prix; Non ?

  9. Natixis couvre Canal face à beIN Sport – Protectionnisme télévisé et financier …

    Depuis Mai 2012, Natixis détient 5% du capital de Vivendi.

    Canal+ est l’activité stratégique qui protège Vivendi d’un acquéreur étranger hors U.E..

    Sur base de la législation française anti-concentration[2], la participation des personnes étrangères hors Union Européenne est limitée à 20% du capital social.

    Depuis l’année passée, le fonds souverain de l’émirat Qatari détient officiellement 2 % de Vivendi.

    Pour éviter l’offensive du Qatar, Vivendi s’appuie aujourd’hui sur l’actionnaire français Vincent Bolloré, qui dispose désormais de 5 % des parts de la multinationale française, en échange les chaînes Direct 8 et Direct Star viendront renforcer Canal+.

    Bolloré contrepoids aux attaques Qataries !

    Pas sur que le porte feuille du breton puisse concurrencer les poches sans fonds des scheiks Qataris ?

    http://www.11to11.net/natixis-couvre-canal-face-a-bein-sport/

  10. Je ne sors pas ma calculette mais vous dit ce que je pense si vous le permettez.
    Je suis abonné Canal + depuis 22 ans
    Qu’est-ce que je demande?
    Des films récents,les grandes affiches de L1,quelques images de foot étranger et du rugby.
    Je suis comblé n’est-ce pas?
    Maintenant si demain,plus de bon foot;plus de rugby mais c’est sur Bein sport,et bien j’irai chez eux,pour l’instant je n’en vois pas l’utilité.
    C’est aussi simple que ça.
    Je voudrai bien connaitre les accros de foot se désabonner de canal pour aller chez Bein.
    Je doute fort.

  11. En tous cas que de retard dans l attribution de la f1… ca sent les grosses negociations! 50/50 entre tf1 et BIS (ou canal)….? meilleure facon de faire grimper le prix et depasser peut etre les 40 millions/an actuel!

  12. Salut

    Ca pue l’arrogance, que de certitudes à croire qu’ils sont devin…

    C’est comme avant l’arrivée de free mobile, il y avait beaucoup de scepticisme selon les experts avant son lancement et sur son nombre d’abonnées… Finalement ils ont tout fait pété…

    Bref bein sport, c’est encore prematuré pour savoir son avenir, surttout si la chaine continu ses achats en prenant la premier league, nba, tennis, F1 ou encore du rugby. Avec un tel catalogue de droits sportifs il y a quoi augmenter significativement ses abonnées et meme de se permettre d’augmenter ses tarifs jusqu’à 20 euros par mois sans perdre significativement les abonnés au vu du catalogue riche.

    Natixis la banque qui a connu une grave crise bancaire bien guidée par ses « experts » devrait attendre un peu pour etre si affirmatif

    • Le plus ridicule de cette etude, ce n’est pas tant leur analyse de Be In Sport, à la limite pourquoi pas, c’est leur analyse de Canal et c’est en ça qu’ils sont pas objectifs du tout

      - Comment peuvent-ils dire qu’il y a pas de desabonnement en se basant sur des chiffres de avril-juin alors qu’on sai bien qu’il est impossible de se desabonner de Canal avant un an

      Cette annee, Canal a meme fait la sourde oreille dzans mon cas de resiliation car j’avais oublié le recommandé. C ptet de bonne guerre mais c’est dire Jusqu’où ils en sont rendus

      Evidemment qu’il y aura des desabonnements. Crise + offre bien plus mediocre tant quantitativement que qualitativement
      Et je parle pas du cinéma

      Le seul progres, et leur seul axe de com d’ailleurs, c’est les séries
      Canal est devenue une chaine de series TV avec les meilleures affiches de L1 et Top 14

      • C’est surtout que canal est une chaîne généraliste et comme vous dites pas uniquement sportive et donc plus difficile pour une famille de se désabonner

        • Tout à fait. Mais on ne peut juger le desabonnement Canal sur une periode aussi courte. De par leur formule, on a besoin de recul sur au moins un an

          Mais merci de faire partager cette etude qui apporte des elements.

          Rien à voir, mais puisqu’on parle de BIS, ce serait bien aussi de s’interroger (avec les responsables de la chaine) sur le multiplex L2.

          C’est encore tres tres tres approxximatif. Buts qui se recalent pas, erreurs d’affichage des scores, un commentateur (Desson) qui invente des clubs (MUC 72). Bref, c frais, sympa, mais c la seule emission de Be In Sport qui fait tres amateur

          On va nous dire que ce sont les reglages, m’enfin, ça fait qq mois. Et quid de Midi Factory, qui a perdu son animatrice puis a disparu. Regrettable, ct pas mal

  13. Quand beIn Sport atteindra-t-elle le cap du million d’abonnés ?

    Le sport occupe toute sa place dans l’univers télévisuel français. Il génère des audiences parfois conséquentes, représente un enjeu d’image important et s’invite désormais sur toutes les antennes ambitieuses : hertziennes, câblées, TNT, locales. Quelques questions vont rythmer la saison qui démarre. En attendant des réponses factuelles, le débat est ouvert.

    Le jeudi 9 août, à peine plus de deux mois après son lancement, beIN Sport annonce dépasser les 500.000 abonnés. Un chiffre à peine atteint par Orange Sport en quatre saisons.

    beIN Sport a certes adroitement balisé le terrain en négociant le rachat du fichier d’abonnés d’Orange Sport. On sait néanmoins que ce dernier s’amenuisait depuis les annonces successives de retrait de cette aventure télévisuelle de la part de l’opérateur de téléphonie. Avec une offre football très forte (Euro 2012 et 2016, Ligue des Champions, Ligue 1, Championnat d’Espagne…), un catalogue omnisports en voie de fortification, les observateurs du monde économique et de la télévision ne se demandent plus aujourd’hui si beIN Sport atteindra le million d’abonnés. Mais quand ? Sans recourir une boule de cristal, ce chiffre de 500.000 atteint avant même la reprise du championnat de Ligue 1, de la Champions League, de l’Europa League ou encore de la Liga, laisse présager d’un efficace levier de croissance pour les deux chaînes. D’une part, comme le remarque cet expert référencé du marketing télévisuel, sous couvert d’anonymat, « parce la chaîne possède un avantage considérable qui ne tient pas tant à ses moyens financiers mais au temps qu’elle se donne concernant le retour sur investissement et à un business plan patient. Cette vision optimiste tient aussi à la structure de beIN Sport. Il n’y a pas de rigidité de gouvernance avec le frein d’un conseil d’administration demandant des dividendes rapides. Les blocages d’une société traditionnelle n’existent pas.» D’autre part, dans un marché de la télévision payante en France plus que mature, pour ne pas dire saturé, la stratégie commerciale de beIN Sport laisse un autre expert pantois : «Le tarif de base de l’abonnement à 11 euros est incitatif, la flexibilité offerte aux abonnés de pouvoir se désengager rapidement pèse aussi fortement. Enfin, l’offre de programmes s’avère déjà très conséquente et elle pourrait encore s’améliorer sensiblement. » Cela permet à nos deux experts français d’affirmer : la stratégie française du groupe mondial qatarien s’avère « imparable ». « Ils possèdent une vision business très claire et ne dépensent pas sans réflexion », argumente le premier avant d’ajouter : « beIN Sport parviendra au million d’abonnés. Et plus vite qu’on ne le pense. » Avant la fin de l’année 2012 ? « Avec de tels moyens de promotion et de publicité, une amélioration de l’offre, on ne peut pas l’exclure », conclut le second.

    Source : http://brl-tv.blog.leparisien.fr/archive/2012/09/05/sept-questions-pour-une-rentree-tele-7-a-quelle-date-bein-sp.htm

    • Salut Arabem, suis d’accord avec toi, difficile de tout prévoir et estimer. Et j’avais bien sûr lue l’itv de BRL sur le sujet. Ce n’est qu’une étude à un jour J. Demain, qui sait si les abonnements ne vont pas s’envoler. Maintenant, par curiosité j’ai pris ma calculette. et quand tu dépenses 350 Millions en cout de grille (sans les couts de prod, salaires etc…) à 11 euros par mois il en faudra beaucoup d’abonnés non ? y-a-t-il ce potentiel là en France quand tu vois que les plus gros matchs de canal dépassent à peine les 2 millions, les scores les plus importants en sport pour la chaîne. Et comme les affiches Ligue 1 sont sur canal pour quatre ans, je ne pense pas que le groupe subissent beaucoup de désabonnements. Donc il faut économiquement être capable de mettre 11 euros de plus par mois. Faut voir. Moi je l’ai fait bien sûr suis abonné BeIn sport du premier jour :-) et j’imagine qu’il y aura bien d’autres études contradictoires (France football a aussi repris natixis aujourd’hui d’ailleurs). Ciao et merci de tes contributions qui font avancer les débats.

      • Be in Sport ne cherche de tte façon pas l’equilibre, donc cette agressivite de Natixis qui ne bosse pas gratis on s’en doute, est etonnante

        Meme si tout n’est pas à jeter là dedans

        Quant aux 350 M de cout de grille, je serais curieux de savoir d’où vient ce chiffre

        A 11 euros par mois, ça fait 2,65 millions d’abonnes pour etre rentable
        Pas si farfelu

        • Coût de grille : ligue 1 + ldc + Europa + euro 2012 + jo 2012 + ligue 1 à la demande (Max) + ligue 2 + autres droits (rugby XIII, NFL , copa libertadores+ ldc Hand etc… Ça monte vite

        • Et faut pas oublier coûts de production additionnels , salaires etc… Gratuite Bein sport Max alors que foot+ était payant et l’est encore bref Bein sport est une grosse cylindrée. Et on verra sur la premier league ou la f1 ce que fera Bein sport

          • et il ne faudrait pas oublier l’argent qu’ils reversent aux FAI et canal+ ou canalsat (je crois que c’est canalsat) car ils ne sont pas leur propre diffuseur et à mon avis ça doit couter un bras…je vous le dit on n’aura bientôt plus de loisirs, il faut payer toujours + ;-) )

  14. J’espère que l’auteur de cette étude a bien reçu le chèque envoyé par Canal +. A quand : « Beinsport a mangé des enfants… »

    • :-) )) comme je le dis en préambule, c’est une étude comme une autre, et on peut tout interpréter sur la base d’estimations et de prévisions. Maintenant si d’autres études contraires arrivent et si j’en ai connaissance je les publierai bien sûr.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>