Si les JO de Londres ont été ceux des records sur le plan sportif, ils ont également enregistré de belles performances médiatiques, comme le confirme l’étude et l’analyse de Kantar Média : sur les 17 jours de compétition, les Français ont entendu parlé de ces jeux 11 fois par jour en moyenne.
Les audiences records constatées lors de ces Jeux Olympiques sont venues conforter l’étude réalisée par KantarSport pour le compte de France Télévisions au moins de juin dernier. A la question «Quels seront les temps forts que vous avez l’intention de suivre ?», les Français intéressés citaient en grande majorité la finale du 100 mètres hommes avec le sprinter jamaïcain Usain Bolt, suivie de près par les épreuves d’athlétisme, de natation et le handball masculin.
Un classement confirmé par les résultats d’audiences : la finale du 100 mètres avec Usain Bolt atteint le record de 10  millions de téléspectateurs (Médiamétrie), suivie par la finale de natation et la demi-finale de handball France-Croatie.
Les médias ont fortement relayé l’événement avant, pendant et après les jeux. Avec 18 739 UBM (unité de bruit médiatique) en 17 jours, les Français ont été exposés en moyenne 11 fois par jour à un sujet lié aux JO. Le pic d’impact médiatique est atteint le 13 août avec 1643 UBM, grâce à la seconde victoire olympique en handball des « Experts » la veille : chaque Français a été exposé 16 fois ce jour-là à une information liée au JO, soit une pression médiatique 2 fois supérieure à celle observée lors de la clôture des JO de Pékin !Virgile Caillet, Directeur de KantarSport, conclut : « L’ouverture politisée des JO de Pékin en 2008 semble bien loin de la tonalité festive et populaire de Londres 2012 ! Portés par une programmation nettement plus favorable, une large diffusion et une entame sportive réussie des athlètes français, les JO de Londres ont atteint un niveau de bruit médiatique record, en hausse de 44% par rapport à Pékin. L’intérêt des médias ne s’est ensuite jamais démenti avec une couverture plus régulière qu’en 2008 au fil des médailles françaises ».
Méthodologie de l’UBM
L’UBM (Unité de Bruit Médiatique), crée en 2000, est l’indicateur de référence de mesure de l’impact médiatique. Il est produit par le pôle information de Kantar Media, en partenariat avec Médiamétrie.
Cet indicateur composite intègre l’espace rédactionnel (en pages ou en minutes) consacré à un sujet et l’audience du média qui véhicule cette information sur la cible 15 ans et plus. 1 UBM correspond à 1% de la population potentiellement exposée à une page ou une minute d’information sur un sujet dans les médias.
Indice de pression médiatique, l’UBM est mis en œuvre quotidiennement sur un panel de 110 supports (43 supports de Presse écrite, 54 tranches d’information Radio et TV, 13 supports de Presse en ligne) leaders en terme d’audience.

Share

About Author

Vincent Rousselet-Blanc

(0) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>