Les News — 16 août 2012

Comme nous l’apprend NBA France,ce matin, le Commissionnaire de la NBA David Stern et Richard Scudamore, le Directeur Exécutif de la Barclays Premier League ont pris part à une discussion ouverte organisée jeudi dernier à l’éphémère NBA House, à Covent Garden, dans le centre de Londres, en présence de leaders du monde du sport business.

La mini-Conférence intitulée “Du local au global, les challenges du succès” ont vu Stern et Scudamore échanger autour du développement de la NBA et de la Barclays Premier League lors des dernières années et leurs communautés, ainsi que le challenge auquel ils font face alors que leurs marques deviennent globales.

Stern et Scudamore, qui à eux deux ont plus de 5 décennies d’expérience dans le business du sport, ont également partagé leurs visions sur le développement des joueurs, les initiatives sociétales, les propriétaires, le partage de revenus et les héritages. Centrés sur la globalisation continue des ligues respectives et de l’industrie du sport en général, les échanges de ce petit déjeuner ont exploré de manière générale les priorités stratégiques pour chacune des Ligues dans un monde du sport toujours plus complexe.

Animé par le journaliste de la BBC Marc Pougatch, les échanges ont donné l’opportunité de mieux appréhender de l’intérieur les ambitions partagées des deux Ligues, tout en mettant en avant les différences entre les 2 organisations et ont mis à disposition une plateforme d’échange pour un partage d’idées et d’objectifs.

Stern et Scudamore ont discuté des challenges de continuer à se concentrer sur leurs marchés locaux respectifs tout en travaillant sur la croissance de leurs Ligues à l’international en parallèle. Les deux protagonistes s’accordaient à dire que maintenir une base de fans locale et conserver ses racines pour une équipe restait la clé, et que le succès global n’arriverait que si les fondations étaient solides au niveau local. Ils ont également insisté sur leurs désirs respectifs que les équipes réinvestissent dans leurs programmes et développent des programmes centrés sur la condition physique et sur un mode de vie sain.

David Stern : “Le match démarre avec chacune de nos 30 équipes dans leurs marchés locaux. Si vous perdez cette connexion avec vos fans en local et ce que l’équipe signifie pour la communauté… Vous n’avez pas réellement de fondations solides pour exposer votre marque et croitre à l’international.”

Richard Scudamore : “Il est essentiel que nous démontrions ce que le sport peut faire pour la communauté car il s’agit de l’un de nos devoirs. Le sport dure beaucoup plus que 90 minutes, dans notre cas, le temps d’un match, il a un rôle bien plus large à jouer et c’est très important pour nous.”

En parlant des challenges de l’expansion à l’international, David Stern a notamment dit : “Vous vous devez de supporter la diffusion de votre produit en jouant des matchs dans les différents marchés ou dans des différentes zones horaires.” Avant d’ajouter : “Dans le futur, un changement va avoir lieu car la Coupe du Monde FIFA et les Jeux olympiques ont lieu au Brésil, vous allez ainsi voir un focus plus grand de notre part sur l’Amérique du Sud. Et il sera impossible d’ignorer plus longuement l’Indonésie, la Malaisie, le Vietnam et l’Asie du Sud Est.”

Scudamore a également reconnu l’importance de la croissance de la Ligue à l’international, mais par d’autres moyens que le modèle NBA : « Une base essentielle : si vous allez à l’étranger, vous devez essayer de recréer la même expérience que celle que vous fournissez chez vous. Et ce n’est pas uniquement l’expérience du match, mais également celle autour de la communauté, autour de ce que le sport peut faire. »

L’événement a accueilli une audience d’invités très privée et restreinte, constituée de responsables influents du sport business incluant :

• Louis Susman, Ambassadeur américain en Grande-Bretagne

• Stan Kroenke, propriétaire des Denver Nuggets et actionnaire majoritaire du club du Arsenal Football Club

• Clayton Bennett, propriétaire des Oklahoma City Thunder

• Ian Ritchie, Président Directeur Général de la Rugby Football Union

• Jerry Colangelo, Président de USA Basketball

• Patrick Vieira, ancien international français de football et Responsible du Développement pour le Manchester City Football Club

• Jordi Bertomeu, Président Directeur Général de l’Euroleague

 

A propos de la NBA

La NBA comprend trois Ligues sportives professionnelles : la Ligue Américaine de Basketball (NBA, National Basketball Association), la Ligue Américaine de Basketball Féminin (WNBA, Women’s National Basketball Association), et la Ligue de Développement de la NBA. La Ligue est aujourd’hui fortement implantée à l’international, avec des bureaux installés au sein de 15 différents marchés dans le monde, des matches et des programmations diffusés dans 47 langues au sein de 215 pays et territoires , et des produits dérivés en vente dans 125 000 magasins répartis au sein de 100 pays à travers les 6 continents. 78 joueurs internationaux en provenance de 39 pays et territoire jouent actuellement en NBA. Les actifs numériques de la NBA comprennent NBA TV, disponible dans près de 60 millions de foyers américains, et NBA.com, qui compte en moyenne plus de 42 millions de pages vues par jour (plus de la moitié émanant de pays non situés en Amérique du Nord). La NBA occupe la 1ère place parmi les Ligues sportives professionnelles sur les médias sociaux, avec plus de 300 millions de fans et d’abonnés dans le monde (à travers les plateformes de la Ligue, des équipes et des joueurs).

A propos de la Barclays Premier League

La Barclays Premier League est le plus grand événement sportif annuel en continu au monde. La saison passée, plus de 13,4 millions de fans ont assisté à des matchs avec un taux de remplissage des stades de plus de 92% pour la 3ème saison d’affilée. Sur 9 mois de l’année, 380 matchs sont joués et vus dans plus de 212 territoires dans le monde entier. La couverture des matchs est disponible dans environ 720 millions de foyers avec une audience cumulée estimée à 4,7 milliards de personnes.

 

Share

About Author

Vincent Rousselet-Blanc

(6) Readers Comments

  1. Au contraire de certains, j’espère vraiment que Canal+ gardera tout ou partie de la Premier League car la chaîne fait du très bon travail et offre une bonne visibilité au meilleur championnat domestique actuel.

    Quant à la NBA, chaque chaîne a sa part du gâteau si elle en veut et paie pour donc ça ne serait pas surprenant que beIN SPORT en obtienne un jour où l’autre.

    • Bis prendra la part d’orange sport en
      NBA non?

  2. Ben justement alors , la NBA, on en est ou ? Les droits ont été renégociés en juin dernier mais rien ne filtre.

    • SALUT

      D’apres cyril linette le patron des sport de canal plus, c’est actuellement en cours de negociation. Il faudra attendre encore un peu pour connaitre les resultats…

  3. Pour la première league canal+ encore 1 ans mais j’espere qui perdre le foot anglais et la nba vu comment il traitre la nba

  4. Salut

    Que je souhaite que BeIn Sport obtienne les droits exclusifs de la premier league et les droits majoritaires de la NBA ! Et la BeiN Sport à coup sur verront ses abonnements s’envoler definitivement ! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>