Autres Sports Les News — 31 août 2012

Dimanche 2 septembre, c’est la reprise du championnat 2012 de Formule 1, avec le Grand Prix de Spa-Francorchamps, en Belgique, en direct à 14h.

Alors que le pilote espagnol Fernando Alonso domine actuellement le classement, comment Vettel, Webber, Hamilton ou encore Button lutteront-ils pour reprendre la tête du championnat ? Romain Grosjean montera-t-il enfin sur la première marche du podium ?

Rendez-vous dès 13h20 en direct avec le magazine F1 à la Une, présenté depuis les paddocks par Denis Brogniart et Marion Jollès Grosjean. Puis dès 14h, la course sera commentée en direct par Christophe Malbranque, Jean-Louis Moncet et Jacques Laffite.

Sur TF1PRO, publication destinée à la presse, Christophe Malbranque, dresse un premier bilan de la saison, et livre ses impressions sur cette deuxième partie de championnat.

Quelles premières conclusions peut-on tirer de ces onze premiers Grands Prix de la saison?

Nous assistons à un championnat passionnant et très ouvert. Sept pilotes différents ont grimpé sur la plus haute marche du podium. Cependant, depuis le retour en Europe, Alonso semble tirer son épingle du jeu en signant trois victoires, en dépit d’un véhicule moins rapide qu’avant. Malgré ces points d’avance, les outsiders restent vigilants, à l’image des revenants Räikkönen et Schumacher.

Le championnat reprend ses droits en Belgique. Quelles sont les spécificités de cette course et quel pilote paraît le mieux armé pour s’imposer ?

La Grand Prix belge est une course mythique. Il s’agit du circuit le plus long de la saison, avec 7 km de bitume. Si Alonso semble favori, Räikkönen est un spécialiste de cette course. Il s’est imposé sur Ferrari et sur McLaren. Pourquoi ne pas rééditer cette performance au volant de sa Lotus ?

Romain Grosjean, coéquipier de Räikkönen chez Lotus, réalise une saison intéressante. Que peut-il espérer pour cette deuxième partie ?

Il est plus performant en course qu’en qualification. Il faut donc qu’il parvienne à partir dans les premiers, sur la ligne de départ. Il est monté à trois reprises sur le podium et il peut légitimement espérer s’imposer sur une course. C’est un objectif largement à sa portée !

Un favori pour le titre mondial ?

Grâce à ses trois victoires, Alonso a capitalisé une certaine avance. Cependant, je pense que la deuxième partie de saison sera aussi acharnée que la première. Beaucoup de pilotes peuvent prétendre au sacre final. Vettel, voire même Räikkönen peuvent venir lui contester le titre.

propos recueillis par BORIS MANIER, pour TF1 pro

Share

About Author

Vincent Rousselet-Blanc

(0) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>