Football L'Actu Média — 13 juillet 2012

KantarSport, le pôle sport de l’agence en marketing et communication Kantar Media vient de communiquer les résultats du bilan médiatique effectué à l’occasion de l’Euro 2012. Et autant dire que la compétition a connu un assez beau succès chez nous.

Les médias ont d’abord fortement relayé l’événement. Avec 10 936 UBM* (Unité de bruit médiatique) en 29 jours (du 6 juin au 4 juillet 2012), les Français ont été exposés en moyenne près de 4 fois par jour à un sujet lié à cette compétition de football. Globalement, la presse est le média qui a le plus fortement contribué à la médiatisation de cet événement sportif (45% des UBM, et 33% pour la télévision). Ceci représente un score plus élevé de 30% par rapport à l’édition 2008 (à périmètre constant), mais dont les sujets sont sans doute en grande partie alimentés par les différentes polémiques suscitées par le comportement de certains joueurs de l’équipe de France.

Le pic d’impact médiatique a eu lieu dimanche 24 juin, après le Quart de finale face à l’Espagne, et donc l’élimination des tricolores, avec 713 UBM : chaque Français a été exposé en moyenne 7 fois à cette information ce jour-là. La télévision est le média ayant le plus relayé cette élimination en réunissant près de 44% de l’UBM total de la journée. A titre de comparaison, le moment phare de la compétition, la finale, comptabilise 626 UBM

Du côté des diffuseurs, l’Euro 2012 leur a permis de réaliser de bons chiffres en termes de recettes publicitaires. Au total TF1 et M6 ont récolté environ 54,2M€ bruts investis par 138 annonceurs. Les écrans classiques représentent à eux seuls 49 millions d’euros bruts : 29 millions pour TF1 et 20 millions pour M6, une opération honorable pour les 2 chaînes nationales. Mais, surtout, les deux diffuseurs amortissent quasiment leur investissement de base, chose qui n’arrivait jamais jusqu’à présent sur de grandes compétitions de ce type. Le match qui a généré le plus de recettes publicitaires est celui du 23 juin, opposant la France à l’Espagne sur TF1, avec 5,4 millions d’euros pour les écrans classiques.

23-juin France-Espagne 5,4  TF1
11-juin France-Angleterre 4,6  TF1
01-juil Espagne-Italie 4,4  TF1
19-juin France-Suède 4,1  M6
09-juin Allemagne-Portugal 3,8  TF1

 

 

 

Parmi les 138 annonceurs ayant investi durant la compétition, les 3 marques présentes sur le podium des investissements publicitaires (écrans classiques + parrainage) sont : Hyundai (2,9M€), Kia Motors (2,2M€) et Coca Cola (1,9M€).

Top 10 annonceurs écrans classiques + parrainage

Investissements publicitaires bruts en millions d’euros

HYUNDAI 2,9
KIA MOTORS 2,2
COCA COLA 1,9
PMU PARI MUTUEL URBAIN 1,9
SHARP 1,7
CITROEN 1,6
RENAULT 1,5
FDJ 1,4
SAMSUNG 1,3
MICHELIN PNEUS 1,3

 

 

 

 

 

 

*L’UBM (Unité de Bruit Médiatique), crée en 2000, est l’indicateur de référence de mesure de l’impact médiatique. Il est produit par le pôle information de Kantar Media, en partenariat avec Médiamétrie. Cet indicateur composite intègre l’espace rédactionnel (en pages ou en minutes) consacré à un sujet et l’audience du média qui véhicule cette information sur la cible 15 ans et plus. 1 UBM correspond à 1% de la population potentiellement exposée à une page ou une minute d’information sur un sujet dans les médias. Indice de pression médiatique, l’UBM est mis en œuvre quotidiennement sur un panel de 110 supports (43 supports de presse écrite, 54 tranches d’information radio et TV, 13 supports de presse en ligne) leaders en terme d’audience.

 Tableaux : Kantar Media

Share

About Author

Vincent Rousselet-Blanc

(1) Reader Comment

  1. C’est quand même fou ça qu’on se retrouve encore avec TF1 largement premier vu le traitement imposé à l’Euro…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>