Autres Sports — 23 juin 2012

Consultant depuis 15 ans, Jacques Laffite dévoile dans les colonnes de TF1 Pro, le bulletin de programmes de TF1 destiné aux journalistes, les exigences du Grand Prix d’Europe disputé sur le circuit urbain de Valence en Espagne. GRAND PRIX D’EUROPE qui sera bien sûr retransmis dimanche 24 juin à partir de 13:20 sur TF1, après F1 A LA UNE.

Que pensez-vous du nivellement des valeurs cette saison en Formule 1 ?

Grâce à l’évolution de la réglementation notamment au niveau de l’utilisation des pneumatiques, Pirelli apporte un plus indéniable. Avec ces pneus, la vitesse est modifiée et les pilotes sont obligés d’établir des stratégies différentes d’où un début de saison passionnant avec 6 vainqueurs différents pour les 6 premiers Grands Prix.

Le DRS (Drag Reduction System), l’aileron mobile apparu depuis l’année dernière sur les F1, permet un gain de vitesse, davantage de dépassements et donc plus de spectacle…

Oui, indéniablement. La Formule 1 est entrée dans une nouvelle ère grâce au DRS car désormais, les dépassements sont fréquents sur tous types de circuits, y compris ceux qui sont urbains. Même les écuries un peu moins huppées peuvent se permettre d’avoir des voitures très compétitives. Et puis, il n’y a pas d’essais entre les courses donc les grosses équipes ne peuvent pas faire autant la différence que par le passé.

Le Grand Prix d’Europe est la 2e épreuve en ville après Monaco. Quelles sont les spécificités d’un tracé urbain ?

Etre à proximité ou au cœur de la ville permet d’attirer un plus grand nombre de spectateurs. A Monaco ou Valence, le public est très proche du circuit, ce qui n’est pas le cas à Silverstone par exemple. Les hôtels, les restaurants ne sont pas loin. L’atmosphère est complètement différente. Et puis la sensation de se promener à 300 km/h alors que la vitesse est limitée à 50 en centre-ville est unique ! (Rires) Pour les pilotes, la conduite est plus dangereuse, c’est la principale différence.

L’une des originalités du circuit de Valence, c’est qu’il compte le plus de virages (25), un record en Formule 1…

Il est situé au milieu d’un port, près de la mer avec des murs en béton et de nombreux pièges avec des virages à l’aveugle, c’est-à-dire que l’on ne sait pas à quoi s’attendre à la sortie. Contrairement à Monaco, le circuit de Valence est très rapide et il est très apprécié par les pilotes.

A Valence, Sebastian Vettel reste sur 2 succès. Peut-il récidiver ?

Je pense effectivement qu’il peut remporter une 3e victoire sur ce circuit. Pour l’instant, il cherche encore les meilleurs réglages pour sa monoplace, raison pour laquelle il ne domine pas le championnat comme l’an passé. Mais la victoire de son coéquipier Webber à Monaco prouve que l’écurie Red Bull est compétitive.

Est-ce votre favori ?

Non, je mise plutôt sur un garçon comme Hamilton ou un pilote de l’écurie McLaren car je trouve qu’ils n’ont pas eu de réussite depuis le début de saison malgré de belles promesses. La voiture marche bien et le circuit va leur convenir. Malgré tout, les écarts sont infimes entre les monoplaces et ça va encore se jouer à peu de choses…

La monoplace de Grosjean peut-elle aussi tirer son épingle du jeu ?

A Monaco, il a raté son départ. Il s’est un peu rabattu sur Schumacher qui avait essayé de l’éviter… Bref, c’est un Grand Prix à oublier pour lui. Il a commis une petite erreur mais je pense qu’il est suffisamment fort pour apprendre de cet échec. Maintenant, il faut qu’il provoque la réussite. Sa voiture a une pointe de vitesse formidable, il est fantastique et il devrait bien figurer à Valence.

propos recueillis par Stéphane Deschamps pour TF1 pro

Share

About Author

Vincent Rousselet-Blanc

(3) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>