Les News — 10 mai 2012

Après avoir affronté Clermont et Reims, Monaco reçoit, vendredi 11 mai, à 20h30, la dernière équipe présente sur le podium de Ligue 2. Troyes (3ème), tient pour l’instant la corde pour rejoindre l’élite. Avec trois points d’avance sur Clermont, à deux journées de la fin, les hommes des Jean-Marc Furlan pourraient valider leur montée dès ce soir. Dans le cadre de « La Grande affiche L2 » d’Eurosport, Jean-Luc Arribart nous présente cette rencontre de la 37ème journée. Selon lui, Monaco devrait faire tourner son effectif en vue de la saison prochaine. Une aubaine pour des Troyens, à la lutte pour conserver leur place dans les trois premiers.

À deux journées de la fin, tenons-nous, selon-vous, notre trio final (Bastia, Reims et Troyes) ?

Troyes est en position de force pour rejoindre Bastia et Reims. Ils possèdent un avantage comptable et psychologique sur Clermont parce que s’ils gagnent à Monaco, ce sera quasiment fait. Mathématiquement, les Monégasques ne peuvent plus monter, ils vont donc terminer la saison en roue libre. Et honnêtement, je vois Troyes venir chercher un point. Dans le même temps, Clermont se rend à Guingamp, qui joue le match de son centenaire. Et devant Noël Le Graet, Frédéric Thiriez et les supporters, les joueurs de Gourvennec voudront mettre une tannée à leurs adversaires. Dans ce cas, Troyes pourrait se satisfaire d’un point pour valider sa montée.

Clermont est-elle la seule équipe capable de revenir sur Troyes ?

Malgré tout le respect que j’ai pour Sedan, j’ai bien peur qu’ils restent encore une fois à quai. Il faudrait passer devant Troyes et Clermont, et vu leur calendrier, cela me paraît tout bonnement impossible. La troisième place se jouera définitivement entre Troyes et Clermont. Il faut espérer pour l’équipe de Der Zakarian, que Monaco accroche Troyes. Parce qu’avec une réception d’Amiens pour le dernier match, on voit mal comment Jean-Marc Furlan et ses hommes, pourraient trébucher lors de la 38ème journée.

On a longtemps cru que Monaco serait l’arbitre de cette fin de saison. Après avoir perdu à Clermont et à Reims, on se dit que Troyes devrait lui aussi venir à bout de cette équipe ?

Je mettrai une petite pièce sur Troyes pour ce match. Surtout que Monaco n’a plus perdu depuis un long moment à domicile. Ils ont réalisé une deuxième partie de saison de haut niveau, mais étant donné leur situation au classement, ils n’ont aucun intérêt à tout faire pour l’emporter. Je pense plutôt que ce sera l’occasion pour Marco Simone de faire une revue d’effectif. Histoire de remettre en vitrine certains joueurs laissés de côté depuis l’arrivée des investisseurs russes. Je m’attends donc à voir une équipe expérimentale en vue de la saison prochaine.

Monaco a perdu tout espoir de retrouver l’élite, ce sera certainement la grande chance de Troyes pour ce match.

Au moment d’affronter Clermont (34ème journée), Monaco était encore totalement dans le coup. La semaine passée, à Reims, il y avait toujours un infime espoir. Au final, ils n’ont pas su répondre présent alors qu’ils avaient encore quelque chose à jouer. On se dit que face à Troyes, alors que Monaco est neuvième, bien calé dans le ventre-mou, ça devrait se passer un peu de la même façon.

En revanche, en face, Troyes n’a juste besoin que d’un point pour assurer le coup. Ils viendront à Louis II pour ne pas perdre, et cette équipe sait se contenter d’un nul quand les circonstances ne lui sont pas favorables. Comme Bastia, elle a perdu huit fois, soit le plus petit total en Ligue 2 cette saison. Les joueurs de Jean-Marc Furlan restent sur une seule défaite lors des neuf derniers matches de championnat (À Reims 1-0 dans les arrêts de jeu).

Qu’avez-vous pensé de Monaco à Reims ?

J’ai vu une équipe très inefficace. Ce match s’est déroulé sur une belle pelouse, dans une belle ambiance et Reims a très rapidement ouvert le score. Ils ont donc reculé pour laisser l’initiative du jeu à Monaco. À ce moment là, l’équipe a fait preuve d’un manque d’imagination criant. Les hommes de Simone ont fait tourner la balle sans jamais trouver la faille. On a souvent cherché les déviations de Touré avec de longs ballons, ce qui traduit un certain aveu d’impuissance.

Avec cette deuxième partie de saison et les ambitions de la nouvelle direction, peut-on déjà faire de Monaco un favori pour la saison prochaine ?

Il va y avoir un gros travail à l’intersaison pour renforcer encore l’effectif. Et une équipe du standing de l’ASM, avec ses moyens actuels, évidemment qu’ils auront le potentiel pour remonter l’année prochaine. Ils construisent une équipe pour être performants et se donner les moyens de leurs ambitions.

Propos recueillis par Anthony Davière pour En pleine Lucarne

Share

About Author

Anthony Daviere

(0) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>