"A l'affiche" Les News Ligue 2 — 07 mai 2012

Grâce à une série de neuf victoires et trois nuls lors des 13 derniers matches, l’AS Monaco est passé d’une position de relégable à un statut d’outsider pour la montée en L1. À trois journées de la fin, les joueurs de Marco Simone rendent visite au Stade de Reims, ce soir à 20h30, pour continuer une folle remontée, dont l’issue demeure incertaine. Après plusieurs semaines d’absence, Christophe Jammot effectue son retour sur En Pleine Lucarne, à l’occasion de cette 36ème journée de Ligue 2. Il nous présente « La Grande affiche » d‘Eurosport, synonyme de montée pour les Rémois en cas de victoire ce soir.

Depuis plusieurs semaines, les observateurs se prennent à imaginer une remontée fantastique de Monaco. Ce duel face à Reims n’arrive-t-il pas un peu tard ?

C’est surtout dommage que Troyes ait gagné vendredi soir (2-0 contre Lens), puisque les Aubois comptent désormais neuf points d’avance sur Monaco, à trois journées de la fin. Cela dit, personne n’est jamais à l’abri et les Monégasques vont jouer leur chance à fond. Quand on regarde la première partie de saison des hommes de Simone, les retrouver aujourd’hui à la lutte pour la montée est tout bonnement incroyable. Depuis l’arrivée de la nouvelle présidence et des nouveaux actionnaires cet hiver, beaucoup de choses ont changé. Malheureusement, malgré une phase retour de très haut niveau, il leur manquera certainement quelques points pour accrocher la montée.

Avec neuf points de retard avant ce match à Reims, croyez-vous encore en Monaco ?

L’ASM fait partie de ces rares équipes capables de réaliser des longues séries en championnat. Bastia l’a fait, Reims à un degré moindre et Clermont à l’extérieur. Mais sinon, très peu de clubs sont parvenus à enchaîner les résultats de façon convaincante. Après l’avoir emporté face à Istres (3-2), les Monégasques peuvent terminer par trois victoires lors des trois dernières journées. Même si ce sera Reims, Troyes et Boulogne, leur puissance offensive peut leur permettre de terminer la saison avec autant de succès. Après, il faut espérer que Troyes trébuche lors de la dernière journée, face à Amiens. Mais sauf énorme surprise, nous retrouverons Monaco en L2 l’an prochain.

Les voyez-vous gagner à Reims ?

Reims aura une énorme pression positive, puisqu’en cas de victoire, il s’agira quasiment de la montée mathématique en Ligue 1. Cette saison, avec la possibilité de retrouver l’élite, 33 ans après, il y a une vraie effervescence autour du club. Et an a souvent vu les Rémois en difficulté lorsqu’ils étaient mis sous pression. C’est en cela que je crois beaucoup à Monaco ce soir.

Sur ses derniers matches, Reims fait preuve d’une réussite incroyable. Est-ce le signe d’une équipe partie pour atteindre ses buts ?

C’est vrai qu’en ce moment, on voit mal comment les Rémois pourraient échouer au pied du podium. Peu importe le déroulement des matches, les événements au cours des rencontres, on finit toujours par trouver une issue positive. Contre Monaco, il sera très important de ne pas jouer le match avant. Hubert Fournier a certainement dû insister sur le mental pour éviter à ses joueurs de s’imaginer déjà en L1.

Même si la pression sera très forte, le match nul entre Clermont et Sedan laisse une certaine marge de manœuvre aux Rémois.

C’est le meilleur résultat pour le Stade de Reims. Voir Clermont et Sedan se neutraliser, à seulement 3 journées de la fin, leur offre une opportunité de conclure. On se dit, une nouvelle fois, que c’est un petit signe du destin. Pouvoir en profiter, à Auguste Delaune, est quelque chose de très important. Les supporters vont pousser pour voir leur équipe prendre six points d’avance sur le quatrième.

À l’inverse, est-ce une fois de plus un signe contradictoire pour Sedan ?

Après un très bon début de saison, les Sedanais ont traversé une période compliquée, dont ils sont sortis il y a seulement quelques semaines. Puis, ils ont chuté à domicile face à Guingamp, d’une manière assez incompréhensible. Le problème avec des équipes comme ça, c’est qu’on a tendance à trouver rapidement les points perdus qui coûtent la montée. Mais on le sait depuis le début : La L2 est usante physiquement et mentalement. N’importe quelle contre-performance coûte cher dans un championnat très serré.

On en viendrait presque à croire que Monaco peut terminer devant Clermont et Sedan. N’est-ce pas étrange ?

En cette fin de saison, il y a une zone de pression terrible pour certaine équipe. Il est normal de les voir craquer comme ce fut le cas de Sedan face à Guingamp, la semaine passée (0-1). Monaco reste sur une belle série, au contraire de Clermont qui glisse inexorablement au classement depuis le début de saison. Au point de se retrouver quatrième si près du but, et d’aller faire un résultat nul à Amiens la semaine passée.

Monaco est-il l’arbitre de cette fin saison ?

Avec un match contre Reims, et la réception de Troyes le week-end prochain, l’allié des Clermontois est évidemment Monaco. Sans un faux-pas d’une équipe de tête, le podium ne changera pas. Evidemment, si Monaco ne gagne pas à Reims, les chances clermontoises vont considérablement diminuer. L’ASM accueillera Troyes avec la certitude d’évoluer en L2 l’an prochain. Il ne faudra donc pas trop compter sur l’envie de l’emporter du côté de la Principauté, et espérer davantage que les Aubois aient un jour sans.

Propos recueillis par Anthony Davière pour En Pleine Lucarne

Share

About Author

Anthony Daviere

(1) Reader Comment

  1. Ce match risque d’être passionnant… Simone a relancé ce joueur et parle même de montée pour transcender ces joueurs pendant que les rémois rêvent eux aussi de monter parmi l’élite…
    Un grand match nous attend

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>