Les News — 04 mai 2012

Il y a encore quelques années, l’affiche sentait bon le parfum d’Europe. Ce samedi 5 mai, à 18H15 sur France 4, ce Liverpool – Chelsea aura une toute autre saveur. « Quelque chose de magique » comme le souligne Kader Boudaoud, qui commentera cette finale de FA Cup en compagnie d’Emmanuel Petit. L’antre de Wembley servira de théâtre pour cette nouvelle représentation entre deux clubs aux objectifs opposés. Liverpool, déjà vainqueur de la Carling Cup, doit sauver sa saison. Chelsea, en pleine résurrection, tentera de glaner une trophée avant l’éventuelle Ligue des Champions…

Commentateur vedette des rencontres de Cup sur France 4, Kader Boudaoud nous présente la doyenne des compétitions et ses différences avec la France. Ses analyses sur les deux clubs anglais sont simples et efficaces, comme son duo complémentaire avec « Manu », dont il loue les qualités…et sa popularité !

Kader, ce Liverpool – Chelsea semble sonner comme l’affiche parfaite pour cette finale de FA Cup ?

Depuis les quarts de finale, à l’inverse de la coupe de France où l’on envisageait qu’un « petit » se hisse en finale, nous savions que la confrontation pouvait être belle. En Angleterre, de telles surprises se font rares.

Chelsea est en finale de Ligue des Champions et Liverpool a fait de cette coupe un véritable objectif. En championnat, les Reds sont totalement largués. Pour sauver leur saison, il fallait remporter les deux coupes. Mission à moitié réussie pour le moment avec la Carling Cup. En clair, c’est une grosse affiche avec beaucoup d’enjeux.

L’Angleterre accorde peut-être plus d’importance à ses coupes nationales que la France ?

La coupe de France possède quand même une certaine valeur, peut-être plus importante que la Coupe de la Ligue. Néanmoins, pour les joueurs, je ne suis pas certain : l’essentiel est de remporter une coupe. Après, il est vrai qu’en Angleterre, la FA Cup dispose d’une saveur particulière. Ce n’est pas un trophée comme un autre. Il représente le pays du football, son lieu de naissance et surtout, cette coupe est la première compétition officielle (1871 – Wanderers 1-0 Royal Engineers).

Chaque année, Sir Alex Ferguson ambitionne de gagner le championnat et la Ligue des Champions mais il veut également remporter la Cup ! Ce titre lui échappe depuis 2004 (Man U 3-0 Millwall). J’étais présent lors de l’élimination de Manchester United, en seizième de finale à Liverpool (2-1). Si vous aviez vu la tête de Sir Alex… son équipe ne venait pas seulement de perdre, mais de se faire éliminer d’une compétition.

Elle possède également une particularité : le replay. Lors d’un match nul (hormis la finale), pas de prolongations, on rejoue le match ! Difficile d’imaginer un tel système en France ?

En Angleterre, ils ne s’arrêtent jamais et jouent tout le temps, ils s’en fichent de faire un replay ! Cela paraît complétement naturel de rejouer après un match nul. On n’entendra jamais de polémiques sur le calendrier ou sur le fait de supprimer cette particularité. Au contraire. Chez nous, honnêtement, je ne suis pas sur qu’il n’y ait pas de protestations sur le calendrier. Mais là aussi, c’est culturel. Outre-Manche, plus on joue, plus les fans sont contents ! Et logiquement, les recettes augmentent aussi. Pour un match entre Chelsea et une petite équipe, le stade sera toujours plein.

Je n’aime pas idéaliser l’Angleterre, surtout au détriment de la France. Je n’affirme pas que c’est mieux. Alors c’est vrai, chez nous les stades sont moins garnis et les gens sont moins supporters au sens propre mais les gens peuvent se rendre au stade. Ils ont la possibilité financière d’y aller. En Angleterre, la situation commence à devenir très délicate , les places sont très onéreuses. Les familles des milieux populaires avec leurs gamins sont moins présents dans les enceintes.

En cas de victoire, Liverpool réaliserait le doublé League Cup – FA Cup. Historique depuis 2001 et Gérard Houllier. Pourrait-on parler de saison réussie ou plutôt sauvée ?

Sauvée, sans aucun doute. Réussie non. Avec Manu Petit, on en discute souvent. Les supporters Français de Liverpool vont penser que c’est un peu notre bête noire car on critique souvent Kenny Dalglish et la politique de Liverpool (rires). Ce n’est parce que tu remportes deux coupes nationales que ta saison est réussie, surtout lorsque tu as investi autant d’argent sur le recrutement et qu’au final, tu t’es en grande partie trompé. Kenny Dalglish ne le reconnaît qu’à demi-mot.

Quand on observe l’équipe alignée cette semaine contre Fulham (0-1), neuf changements ont été effectués sur l’équipe habituelle. Preuve que son groupe n’est pas compétitif. Les montants alignés sur Andy Carroll, Stewart Downing, Jordan Henderson…la seule satisfaction c’est Charlie Adam qui est blessé. Une saison réussie pour Liverpool aurait été d’accrocher une qualification pour la Ligue des Champions. Cela fait maintenant trois saisons que les Reds ne participe pas à la C1, c’est impensable pour un club de ce niveau.

Justement, vous parliez des sommes folles dépensées sur le marché des transferts. Notamment Andy Carroll et ses 41 millions d’euros. Cette finale peut être également l’occasion de se faire pardonner.

Lors de la demi finale contre Everton (2-1), Carroll s’en sort très bien. Il rate une occasion que pourrait concrétiser sa grand-mère ! Et heureusement, en fin de match, il inscrit un but au moment où on ne l’attend pas. Il est un peu à l’image de Liverpool qui ne va pas réussir sa saison en remportant la coupe. Andy Carroll ne va pas réussir la sienne s’il marque en finale. Ou alors, il faudrait que la magie opère avec un but dans les dernières minutes pour offrir la coupe et faire de lui un semi héros…

Au prix d’achat, son ratio match-but est famélique. Simplement, c’est une erreur de casting. Les dirigeants se sont précipités suite au départ de Fernando Torres pour Chelsea. Et pour montrer aux fans que l’équipe restait compétitive, ils ont acheté Downing pour 20 millions d’euros, Carroll pour 41 millions…un recrutement typiquement anglais que souhaitait Dalglish. Pour moi c’est raté. Les seules bonnes pioches sont Charlie Adam et José Enrique, l’un des meilleurs latéral gauche d’Angleterre en ce moment.

« Chelsea s’est décidé à jouer, tout simplement »

A l’inverse, Chelsea réalise une fin de saison extraordinaire. En finale de Ligue des Champions, encore en course pour une qualification directe en championnat, en finale de Cup…personne ne s’imaginait tel scénario. Ce n’est pas seulement l’effet Di Matteo ?

Je pense que Chelsea s’est décidé à jouer, tout simplement. J’ai la chance d’avoir quelqu’un à mes côtés qui connaît parfaitement le vestiaire des Blues. Quand Emmanuel Petit évoluait à Chelsea, il y avait les Terry, les Lampard, qui étaient encore des bébés à l’époque. Et tout le monde le sait, si les patrons du vestiaire ne sont pas satisfaits, le vestiaire n’est pas content. Villas Boas était plus jeune que certains joueurs !

La nomination de Di Matteo, qui est proche des joueurs, n’est pas forcément anodine. On le sait, les adjoints sont toujours plus proches. Les joueurs se sont battus pour lui. Avec la défaite de mercredi contre Newcastle (0-2), c’est seulement le deuxième revers en seize rencontres, toutes compétitions confondues. Plus que la patte Di Matteo, c’est le réveil de Chelsea.

Pour nous et pour cette finale, c’est génial. En championnat c’est presque terminé. Cela va être compliqué d’accrocher la C1. Du coup, Wembley accueillera une équipe en plein boom qui pourra dans le même temps préparer un grand événement avec la finale de Ligue des Champions contre le Bayer Munich.

Un réveil collectif et également individuel. Fernando Torres semble retrouver certaines de ses qualités en cette fin de saison. Avantage Chelsea ?

Ce réveil arrive à point nommé. Mais j’ai du mal à croire qu’il sera titulaire, je pourrais même mettre une petite pièce là-dessus ! L’homme fort de Wembley devrait démarrer : Didier Drogba.

C’est tout Chelsea qui retrouve ses qualités. Ils possèdent cette culture de la gagne. De l’autre côté, j’ai rarement été impressionné par Liverpool cette saison. Je vois mal comment les Reds pourraient remporter cette rencontre. Pour faire un pronostique, je dirais 2-1 pour les Blues. Si Drogba ne marque pas, il y a Fernando Torres. Les blues disposent d’un banc beaucoup plus conséquent.

En revanche, nous sommes certains que vous serez titulaire aux commentaires avec Emmanuel Petit ! Un duo pas étranger aux audiences de la Cup sur France 4…!

Merci du compliment mais c’est sur, autour de son nom, de son expertise et de son expérience, Emmanuel Petit attire ! Je trouve que notre duo fonctionne mieux qu’il y a deux ans lorsque l’on a commencé. On se marche moins dessus. L’analyse de « Manu » est simple, pour un public assez large qui nous regarde. Ce ne sont pas forcément que des spécialistes qui attendent 80 stats à la seconde. Nous sommes satisfaits des audiences je suis très content de commenter avec lui.

Vous l’avez souligné, son expérience du championnat anglais doit être un véritable atout.

Il fait partie de cette génération qui possède encore des coéquipiers en activité. Quelques uns sont entraineurs comme Di Matteo et d’autres jouent comme William Gallas à Tottenham. La proximité est évidente et dans la manière de préparer les matches, il m’apporte beaucoup. La côte de Manu est incroyable en Angleterre. Beaucoup plus qu’ici !

On commente également en France pour certains matches de coupes et c’est incomparable avec sa popularité outre-Manche. Il aime bien les compliments mais il ne les recherche pas (rires). Pour faire 50 mètres, il nous faut 20 minutes ! Manu se fait même acclamer par des supporters de Tottenham (équipe rivale d’Arsenal, ancien club d’Emmanuel Petit) !

Propos recueillis par Steeven Devos, en exclusivité pour En Pleine Lucarne.

@photo France Télévisions

 

Share

About Author

steevendevos

(2) Readers Comments

  1. Gros match de la part des Londoniens et de Drogba qui ont bien préparé la futur finale de Ligue des Champions…
    Di Matteo fait un super travail au sein de l’équipe…

  2. Sa pourrait être une superbe fin de saison pour Chelsea avec la finale de la Ligue des Champions qui se profile à l’horizon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>