Manchester United ou Manchester City ? Ce soir, à 20H45 sur Canal Plus sport, l’affrontement entre les deux rivaux scellera le sort de la Premier League. Il y a deux semaines, les Red Devils possédaient encore huit points d’avance sur City. Mais aujourd’hui, l’écart n’est plus que de trois points. Pour cette 36ème journée, les Citizens ont l’occasion, dans leur antre de l’Etihad Stadium, de s’emparer du trône d’Angleterre. Un moment historique.

Pour l’un des derniers grands chocs de la saison en Angleterre, Eric Huet s’est prêté à l’exercice de « l’affiche » d’En Pleine Lucarne. Avant de se munir de sa palette et de vous livrer des statistiques exclusives durant le match, il présente ce derby à « l’apogée » d’une rivalité ancestrale ! « Mauvais pronostiqueur » selon ses dires, il dispose tout de même de sa préférence pour le sacre…!

Canal+ a t-il prévu un dispositif particulier pour ce derby mancunien ?

Nous allons faire une sorte de présentation avec un avant-match et un débrief autour de Thomas Thouroude. Le plateau sera notamment composé de Christophe Lollichon, l’entraineur des gardiens de Chelsea ou encore Jacques Crevoisier. Personnellement, je serai présent pour exposer les palettes et les statistiques. La prise d’antenne est prévue vers 20H45 avec une mi-temps exclusivement consacrée à la rencontre et donc un débrief de 10 à 15 minutes.

L’audience ne sera peut-être pas aussi bonne que le Barça – Real Madrid de la semaine dernière : la faute à une programmation étonnante de cette rencontre.

Nous étions très surpris lorsque la Premier League a décidé de fixer ce derby un lundi soir. On s’attendait plus à un dimanche après-midi. Néanmoins, sur les antennes de Canal+ sport, les abonnés sont très souvent au rendez vous lors des grandes affiches. L’Angleterre est signe de bonne audience. Puis si ce soir cela ne cartonne pas, ce serait incompréhensible car c’est la finale du championnat !

Lors du match aller, Stéphane Guy nous confiait que la ferveur était incroyable autour de cette rencontre. Vu l’importance de celle-ci, l’ambiance devrait logiquement être au rendez-vous.

Cette rivalité est tellement ancestrale ! Elle date de plus de 130 ans ! Cet antagonisme a été remis au goût du jour car ces derniers temps, l’ennemi était plus Liverpool. Longtemps, City est resté dans l’ombre de United et d’ailleurs, dès que les Citizens réussissaient quelque chose, les Red Devils remportaient un trophée derrière. Lors du dernier titre pour City en 1968, l’autre Manchester gagnait une Coupe d’Europe. L’an dernier encore, les hommes de Mancini ont raflé la Cup mais en fin de saison, United remportait un 19ème titre d’Angleterre. Ce que personne n’avait encore réalisé. « Man U » est toujours présent pour enquiquiner son voisin !

De plus, les Citizens vous diront que City représente le vrai Manchester, United étant pour eux la banlieue. Ce soir, on touche l’apogée. C’est à dire que si les hôtes de l’Etihad Stadium s’imposent, ils récupéreront le fauteuil de leader en faveur d’une plus grande différence de buts. Par contre, si United ne perd pas, et je dis bien ne perd pas, les Red devils seront encore favoris. La journée d’après, City se déplace à Newcastle, en course pour une qualification en Ligue des Champions. Dans le même temps, United recevra Swansea et pourrait être sacré à Old Trafford. En conclusion, ce soir, c’est le jour à ne pas manquer.

Il y a encore deux semaines, Manchester United devait venir fêter le titre chez son voisin. Ce soir, la situation s’est totalement renversée. Comment expliquer ce relâchement des Red Devils ?

Peut être que tous les médias se sont trop avancés et cela a pesé dans les têtes. Le soir du 8 avril, Manchester United venait de battre Queens Park Rangers et City s’inclinait à l’Emirates Stadium contre Arsenal. Soit 8 points d’avance, jamais l’écart fut aussi conséquent. Tout le monde, vraiment, tous les observateurs du foot étaient unanimes : il n’y avait plus de suspens. Notamment car le calendrier de United était plus simple que celui de son rival. Ils recevaient deux fois de suite alors que City se déplaçaient deux fois.

De ce fait, il y a eu un relâchement dans les têtes, Man U ne s’attendait pas à perdre à Wigan. Après cette petite gifle, ils ont su se remobiliser contre Aston Villa (4-0). Néanmoins, contre Everton (4-4), lorsque l’on encaisse deux buts dans les dernières minutes face à une équipe dans le ventre mou du championnat, on peut parler de relâchement. C’est compliqué d’en vouloir à United de s’être incliné contre Wigan, qui lutte pour sa survie.

La faute, c’était le week-end dernier. Ce résultat a fait très mal. Inconsciemment, quand vous menez avec deux buts d’écart, que vous disposez de cinq points d’avance avant de jouer le derby, vous jouez de manière plus libérée.

Finalement, malgré toute l’expérience de Manchester, ils ne sont pas habitués à ce genre de situation.

C’est vrai, on pouvait penser qu’ils étaient à l’abri de ce genre de faux pas. Et pour cause, beaucoup de joueurs dans chacune des équipes ont remporté des titres mais collectivement, Manchester United a tellement gagné, ensemble, avec le même homme…Ils reviennent de tellement loin. Avec leur série de onze victoires en 12 matches, ils pensaient avoir fait le plus dur.

Le fait que Mancini joue l’intox, en déclarant que United est favori, c’est vrai mais qu’à demi mot ! Si ses joueurs s’imposent, ils disposeront de ce statut de favori. La tactique est de reporter la pression et de la tension sur les épaules de United. Avec leur expérience, on peut légitiment penser qu’ils seront capable de relever la tête, surtout s’ils abordent le derby en se disant qu’ils ne doivent pas perdre, à l’inverse de City qui doit absolument l’emporter.

De son côté, Sir Alex a déclaré que c’était « le plus grand de tous les derbys ». Une tactique différente qui met la pression sur ses joueurs.

Il impose cette pression aussi pour remobiliser ses joueurs. Sir Alex a senti la semaine dernière que le titre pouvait leur échapper. Ses déclarations prouvent l’importance de ce derby. Plus qu’une défaite, c’est le trophée qui est en jeu. Les faits lui donnent raison, ce n’est jamais arrivé dans l’histoire sauf en 68 où les deux formations occupaient les deux premières places. Aujourd’hui, le contexte est totalement différent. A l’inverse de Mancini, il met la pression sur ses propres joueurs.

« Ce 6-1 est longtemps rester en travers de la gorge… »

Ils devraient également se servir du match aller, où United s’était fait punir 6 buts à 1 à domicile…

Depuis ce match, Manchester United est revenu chez son voisin en Cup. Ils ont, en quelque sorte, déjà pris leur revanche (3-2) en menant même 3-0 à la mi-temps. Ce 6-1 était historique et est longtemps rester en travers de la gorge des Red Devils. Suite à ce revers, qui aurait pu penser qu’ United serait en tête avec trois points d’avance alors qu’on voyait déjà City champion ? Ils auront bien l’intention de faire oublier ce camouflet.

Un homme sera au centre de toutes les attentions : Carlos Tevez. Sans jouer aux tacticiens, Mancini devrait sans doute l’aligner d’entrée ?

Evidemment, c’est l’homme en forme (quatre buts au cours des trois derniers matches). De plus, il forme un duo vraiment complémentaire avec Aguero (cinq buts en trois matches). Tevez ne lâche rien. Vu sa saison compliquée, il paraît nécessaire de le titulariser. L’argentin est au rendez vous lors des chocs. Son match à Norwich en est la preuve. Aujourd’hui, c’est difficile de se passer de lui. Et puis, s’il venait à marquer, il deviendrait une idole pour toujours, il faudrait lui ériger une statue !

En plus de produire un jeu plaisant, Manchester City possède beaucoup de réussite. Finalement, quelle est la véritable force des Citizens ?

Leur parcours impressionnant à domicile. Ils ont tout remporté, sauf contre Sunderland (16 victoires en 17 matches). C’est le signe de cette puissance et surtout cette peur que l’adversaire possède lorsqu’il débarque à l’Etihad Stadium. Une force qui coïncide également au retour en forme de certains joueurs comme Silva, meilleur passeur du championnat, rattrapé par le mancunienValencia.

Yaya Touré également. L’Ivoirien a connu un trou après la CAN mais je peux vous assurer qu’il y est pour beaucoup dans le parcours de son équipe. Un autre joueur, dont on parle peu et son absence s’est révélé préjudiciable, c’est Vincent Kompany. Les résultats en dents de scie de son club ont coïncidé avec sa blessure en Europa league contre le Sporting. Au complet et au top physiquement, cette équipe est difficile à arrêter.

Quoi qu’il arrive, Manchester United devrait recruter à l’inter saison. Quelles sont les principales lacunes de cette formation ?

Au milieu de terrain. Même si Paul Scholes y est pour beaucoup dans le renouveau, il a 37 ans, Ryan Giggs, 38 ans. Sir Alex dispose de solutions de rechange comme Cleverley, qui sera un futur cadre de Manchester. Cela reste difficile de se mettre dans la peau de Ferguson mais je dirais que le poste de latéral droit est à renforcer. Même si Phil Jones est très performant. D’ailleurs, depuis plusieurs matches, c’est le jeune Rafael qui est titulaire et souvent coupable sur les buts. Notamment contre Everton.

Paul Scholes est remarquable mais il est sorti de sa retraite. Il n’aurait peut être pas été aussi bon si le milieu de terrain anglais jouait depuis le début de saison. L’un des meilleurs milieu de terrain que la Premier League ait connu n’était pas de la défaite à Wigan. Sir Alex peut toujours compter sur Valencia, Nani, Young ou encore Welbeck. D’ailleurs, il compte beaucoup sur ce dernier. Hormis ce poste de latéral droit, il n’y a rien qui me saute aux yeux.

Je ne vais pas vous demander de faire un pronostique pour ce match. Juste votre sentiment sur le prochain champion d’Angleterre !

Manchester United. Pour son expérience et son état d’esprit. Sir Alex connait parfaitement son équipe et sait aborder ces rendez vous. A l’approche de cette finale, des joueurs comme Scholes, Ferdinand ou Rooney connaissent le bon discours pour mobiliser. Et puis je le repète, pour United il suffit de ne pas perdre !

Propos recueillis par Steeven Devos, en exclusivité pour En Pleine Lucarne

@photo C+

Share

About Author

steevendevos

(1) Reader Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>