Les News — 30 avril 2012

En cette fin de championnat où tous les regards sont portés vers la lutte pour le podium, quelques équipes luttent pour leur survie en Ligue 2. Même si l’on retrouve Amiens (déjà condamné), Metz ou encore Le Mans, deux autres clubs occupent les bas-fonds du classement. Lens, quinzième avec 41 points, reçoit Le Havre, 18ème et premier relégable, avec 38 points. Ce match de la peur, diffusé lundi 30 avril (20h30), sur Eurosport, nous est présenté par Thomas Bihel.

Stupéfait de retrouver ces deux monuments en péril, le journaliste tente d’expliquer l’incompréhensible passage à vide du Havre (1 victoire en 19 matches). Et même s’il est impensable de voir le club doyen du championnat de France tomber en National, cette hypothèse prend, à chaque journée, un peu plus de poids.

Quel regard portez-vous sur ce match entre Lens et Le Havre ?

Nous sommes très heureux de pouvoir faire cette rencontre qui a beaucoup de sens. Lens et Le Havre, deux monuments en péril, s’affrontent pour ne pas descendre ! Nous sommes curieux de découvrir la réaction du public de Bollaert, si jamais Le Havre venait à mener au score. Il faut rappeler que les Sang et or restent sur deux revers à domicile face à des adversaires directs pour le maintien (face au Mans et à Metz). D’autant plus qu’avec une victoire, les Normands passeraient devant Lens au classement.

Le Havre n’a gagné qu’une seule fois lors des 19 dernières journées. Que se passe-t-il ?
C’est la deuxième meilleure défense de Ligue 2 derrière Bastia. C’est une véritable énigme ! Nous les avons diffusés à deux reprises. Contre Lens au match aller (0-0), et même si le spectacle n’avait pas été fameux, personne ne pouvait imaginer ces deux équipes luttant pour leur survie à quelques matches de la fin. Les Havrais étaient sur le podium fin décembre ! C’est incroyable ! Je ne sais pas ce qui s’est passé après le match de coupe de France face à Marseille, mais on a l’impression que depuis cette rencontre, il y a eu une véritable coupure.

Comment est-ce possible de tomber aussi bas ?
Ce club a tenté de faire un mix entre les jeunes à fort potentiel et les vieux briscards avec une grosse expérience. Le problème, c’est que presque tous les anciens ne sont pas au rendez-vous. Seul Yohann Rivière réalise une saison plutôt correcte. Je suis déçu de joueurs comme Walid Mesloub qui n’a pas su reproduire les mêmes performances que la saison passée. C’est bizarre de voir une équipe plutôt bien équilibrée, avec à la fois des jeunes et des expérimentés pour les encadrer, ne pas réussir à trouver la bonne formule.

Le Havre s’est fait prêter beaucoup de joueurs en début de saison (Alo’o Efoulou, Novillo, Fanchone…) ; mais aucun n’a répondu présent sur la durée. Est-ce une des raisons de la saison catastrophique des Normands ?

Lorsque l’on voit débarquer Paul Alo’o Efoulou de Nancy, on se dit que c’est une très bonne nouvelle pour l’équipe. C’est un joueur aguerri en L2, qui a prouvé par le passé qu’il avait largement le niveau pour évoluer dans cette division (à Angers). Au final, il n’a mis que deux petits buts…Idem pour James Fanchone, qui a su se remettre en question et aller voir en deuxième division pour tenter de se relancer. Sur le papier, le Havre possède beaucoup de joueurs expérimentés (Julien François, Benjamin Genton, Alexandre Bonnet, etc). Le groupe s’est peut-être mis une énorme pression avec l’arrivée du nouveau stade, qui sera inauguré cet été avec un match de l’équipe de France. Imaginer que le club descende en National est juste impensable…

D’autant plus que les dirigeants rêvaient de pouvoir inaugurer ce stade en Ligue 1 !

Pour leur avoir posé la question, notamment au match aller, les dirigeants se seraient effectivement bien vus terminer sur le podium. Après, ils préservaient souvent l’équipe en affirmant, à plusieurs reprises, que la montée n’était pas capitale. Même si pouvoir jouer dans le nouveau stade en Ligue 1 aurait été formidable, ils n’ont jamais mis de pression sur les joueurs. De là à les retrouver 18ème à ce moment de la saison, c’est tout bonnement incroyable. Et quand on voit le match de vendredi (1-1 face à Reims, à 10 contre 11. Après avoir mené au score, Le Havre permet à Reims d’égaliser grâce à un but contre son camp de Genton à la 90ème), on se dit que rien ne va dans le bon sens.

Ce match nul face à Reims est-il symptomatique du manque de réussite havrais ?

Tu cours après une performance que tu tentes d’accrocher depuis plusieurs mois. Après deux mois sans victoire, ils sont à quelques secondes de l’emporter contre Reims, un club qui lutte pour la montée. Et sur un des derniers centres, tu marques contre ton camp ! C’est l’enfer ! En plus de cela, Mendes s’est fait exclure et ne jouera pas lundi à Lens. Je trouve cela terrible pour Jean-Pierre Louvel, un président emblématique de cette Ligue 2, de se retrouver dans une situation pareille.

Le Havre et Lens ne sont pas préparées à lutter pour le maintien. N’est-ce pas un énorme désavantage par rapport à des équipes comme Metz ou Le Mans ?

Les joueurs et surtout les petits jeunes, doivent se mettre une pression terrible. Porter la responsabilité d’une descente du HAC en troisième division est insoutenable. Est-ce que à 18/20 ans, tu es armé pour disputer de telles rencontres ? Je ne crois pas. Ils vont beaucoup apprendre, parce que lutter pour son maintien te fait énormément emmagasiner d’expérience. Mais c’est clairement un désavantage de compter beaucoup de jeunes dans son effectif, lorsque l’on se retrouve à jouer sa peau.

La donne est un peu différente à Lens car l’effectif peut compter sur des joueurs, normalement, avertis. Les cadres que sont Demont, Queudrue, Ben Saada, Berenguer, manquent de constance ! Après, il y a des joueurs comme Julien Toudic que tu ne reconnais pas ou juste sur quelques éclairs. Il m’est aussi arrivé de le voir évoluer sur le côté gauche, comme face à Bastia. Et je trouve cela dommage de se priver d’un tel joueur dans la surface de réparation adverse.

Jean-Louis Garcia est-il à bout de solution ?

Le coach lensois a eu des mots assez durs à l’encontre de ses joueurs. Il attend une réaction, il veut les booster. Il est malin Garcia. Il a tellement essayé de choses cette saison…Je pense qu’il lui tarde que cela se termine et qu’ils soient au moins dix-septièmes. À quatre journées de la fin, il y a un danger énorme. Et ce serait d’autant plus cruel pour un club comme Lens, que leurs supporters ne méritent pas ça.

D’ailleurs, leur public est incroyable. Les supporters sont tristes et dépités. Le RC Lens est tellement important pour eux. Ils sont tellement fiers de leur club. La défaite contre Metz, la deuxième de suite à domicile, a fait beaucoup de mal. La situation devient critique. C’est pour cela, qu’il sera intéressant de voir la réaction du public, en cas d’ouverture du score havraise.

Une défaite de Lens est-elle envisageable ?

Si Le Havre va gagner, ils passent devant Lens au classement. Le Mans et Metz, qui ne comptent qu’un point de retard sur le Racing, joueront le lendemain. On peut donc se retrouver avec Lens relégable mardi soir. Mais je suis certain que les hommes de Jean-Louis Garcia sont capables de l’emporter devant leur public. Je pense qu’ils ont plus de talent que le Havre. Mendes sera suspendu du côté des Normands. Il reste quatre journées de championnat, c’est maintenant qu’il faut tout donner pour sauver ton club.

Peut-on imaginer qu’une victoire lensoise serait synonyme de maintien ?

La grande énigme en cette fin de saison est de savoir à combien de points va se jouer la maintien. L’année dernière, Vannes descend avec 44 points. C’est énorme ! Et quand on voit que le Havre, premier relégable, possède 38 points à quatre journées de la fin…On peut imaginer que cela risque de s’approcher très près des chiffres de la saison passée. Mais je suis assez d’accord pour dire qu’en cas de victoire lundi, Lens aura fait un énorme pas vers le maintien. Avec six points d’avance sur le 18ème, à trois journées de la fin, ce sera quasiment fait.

Est-on parti pour jouer, comme la saison passée, le maintien à 44 points ?

La question est de savoir si Le Havre pourra gagner deux fois lors des quatre dernières journées. Ils vont à Lens, avant de recevoir Amiens…Déjà, on peut imaginer qu’il y aura trois points face au dernier du classement. À la dernière journée, ils accueilleront Angers, qui sera peut-être sauvé et qui n’aura plus rien à jouer. Ces deux succès les mettraient à 44 points, comme Vannes l’an dernier. Ce qui serait, une fois de plus, un total incroyable.

Voyez-vous Lens mettre un terme à cette mauvaise passe à la maison ?

Devant son public, Lens est capable de se transcender. On les a vus battre Nantes, avec une erreur du gardien adverse. Pour moi, le RCL est devant au classement et fera tout pour le rester. Le Havre, en plus de jouer sans Mendes, a surtout le coup sur la carafe du match nul contre Reims. Ils sont passés à deux doigts d’une performance face au deuxième du championnat. Et je crois qu’en gagnant lundi soir, Lens s’offrira le droit de rester en Ligue 2 encore la saison prochaine.

Propos recueillis par Anthony Davière pour En Pleine Lucarne

Share

About Author

Anthony Daviere

(1) Reader Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>