"A l'affiche" Les News Ligue 2 — 27 avril 2012

Quatre jours à peine après avoir quasiment validé son ticket pour la Ligue 1, Bastia rend visite à Tours, vendredi 27 avril à 20h30, sur Eurosport. Cette 34ème journée de Ligue 2 marque le début d’une série capitale de trois matches en 10 jours. Et que l’on rêve d’accrocher le podium ou que l’on lutte pour le maintien, ces trois prochaines journées seront déterminantes. Jean-Luc Arribart, le consultant d’Eurosport, de retour de Corse et de la fabuleuse ambiance de Furiani, analyse cette rencontre. La dernière chance pour les Tourangeaux, de croire encore à un retour dans l’élite.

Après la grande fête à Bastia lundi soir (montée quasi officielle pour les Corses), le Sporting se rend à Tours. En quoi ce match est-il important ?

Bien évidemment, ce match sera surtout capital pour Tours. Avec 15 points d’avance sur le quatrième à cinq journées de la fin, on voit mal comment Bastia ne pourrait pas monter…Au contraire, les hommes de Peter Zeidler peuvent toujours avoir un infime espoir de montée. Il faudra un concours de circonstances et qu’ils réalisent pas loin d’un sans-faute. Cela passe obligatoirement par une victoire face à Bastia dès vendredi.

Les Tourangeaux peuvent-ils vraiment croire au podium ?

Tours a autant de points que Monaco (46 pts), mais ils ne sont clairement pas dans la même dynamique. En plus, je ne suis pas sûr que le président tourangeau ait promis les mêmes primes de victoires à ses joueurs que Rybolovlev en Principauté (5 000 euros par match gagné). Autant, on se dit que l’histoire de fou à Monaco peut marcher, autant Tours serait une véritable surprise.

C’est une équipe plutôt correcte à domicile, même s’ils ont perdu quatre fois (6ème du classement à la maison). Ils ont encore une toute petite chance à jouer. Après Bastia, ils se déplaceront à Sedan, un adversaire direct. Il va falloir répondre présent dans ces deux matches, car le calendrier n’est pas simple pour terminer la saison, avec notamment des matches contre des équipes qui luttent pour ne pas descendre.

Leur inconstance ne risque-t-elle d’avoir raison de leurs ambitions ?

Ils ont des résultats en dent de scie et n’arrivent jamais à enchaîner les bonnes performances sur la durée. Mais ils ne sont qu’à cinq points du troisième, à cinq matches de la fin ! Ils font toujours partie des trois outsiders qui peuvent revenir dans la course avec Istres et Monaco. Tous les candidats à la montée reçoivent cette semaine, mis à part Reims et Monaco. Il est donc impératif de répondre présent à domicile face à Bastia, pour ne pas se laisser distancer définitivement.

Un mot sur l’effectif de Tours On sait que Koscielny et Giroud sont passés par le club dernièrement, cette équipe possède-t-elle un talent comparable ?

Ils ont perdu Prince Oniangue sur blessure et cette absence leur a coûté beaucoup. Sinon, ils comptent quelques valeurs sûres comme Julien Cardy au milieu de terrain et Jérémy Blayac devant. On peut également citer Diego Rigonato, un bon joueur, très utile sur les phases arrêtées. Mais globalement, Tours n’a pas un effectif très parlant. Honnêtement, je serai surpris de les voir accrocher la Ligue 1. Je ne parierai pas ma voiture là-dessus en tout cas !

Ils n’ont plus le droit à l’erreur mais reçoivent Bastia. Les Tourangeaux vont devoir réaliser un petit exploit pour continuer à y croire !

L’avantage qu’ils ont d’affronter Bastia maintenant, c’est que les Corses ont assuré la montée lundi soir. Même si Frédéric Hantz souhaite terminer la saison de façon sérieuse, ses joueurs ont fait une grosse fête après le succès contre Châteauroux. Ils risquent certainement de se déplacer un peu en « touristes » à Tours. Cet objectif de Ligue 1 les maintenait concentrés et appliqués. Maintenant, il s’agira uniquement de conserver cette première place pour apporter un titre de champion au club. On va donc forcément assister à une décompression. Je ne suis pas sûr qu’ils viennent à Tours avec une motivation extrême de gagner le match.

Ce sera l’occasion de faire coup-double. À la fois en restant dans la course pour la montée, mais aussi en faisant tomber Bastia, leader incontesté de cette Ligue 2.

Après, si Tours n’est pas capable de s’imposer rapidement, Bastia peut être capable de faire un résultat. Frédéric Hantz va certainement lancer des joueurs qui sont en manque de temps de jeu depuis quelques semaines comme El-Azzouzi ou Thauvin ; le capitaine, Cahuzac, absent face à Châteauroux, devrait également faire son retour. Mais si Tours veut jouer sa chance à fond, ce sont des bonnes circonstances de jouer le leader à ce moment-là.

Thomas Bihel nous confiait la semaine passée qu’il croît beaucoup en Sedan pour cette fin de saison. Avez-vous un favori ?

Sedan nous promet toujours beaucoup, pour au final nous décevoir régulièrement. Vu leur calendrier, avec une confrontation directe avec Clermont (36ème journée), ils ont une bonne chance à jouer. Je crois que Reims possède le profil. Quand on les voit gagner contre Troyes, un rival, avec un but à la 93ème minute, on se dit que la réussite est de leur côté. Surtout que leurs cinq derniers matches sont très abordables. Derrière Bastia, Reims, Troyes et Sedan sont les favoris. Je ne crois plus vraiment en Clermont, qui piétine et laisse échapper trop de points bêtement.

Reims, Clermont et Troyes affrontent tous Monaco. Le club du Rocher peut-il être l’arbitre de cette lutte pour la montée ?

Effectivement, les résultats de ces confrontations seront très importants. Il y aura une incidence directe sur le classement et Monaco est le trouble-fête, un invité surprise qui peut jouer le rôle d’arbitre, pour les trois équipes actuellement derrière Bastia au classement. D’ailleurs, Sedan pourra peut-être en profiter pour recoller au podium en cas de contre-performances de ses rivaux.

Propos recueillis par Anthony Davière pour En Pleine Lucarne.

Share

About Author

Vincent Rousselet-Blanc

(0) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>