Autres Sports — 03 avril 2012

Lorsque le champion d’Europe en titre joue un match 5 décisif dans sa salle contre le Maccabi Tel Aviv, c’est forcément un choc d’Euroligue. Le Panathinaïkos veut conserver sa couronne et devra la défendre dans un match qui s’annonce bouillant. Pour en parler, c’est George Eddy, qui commentera le match jeudi 5 avril à 23h00 sur Sport +, qui dresse les forces en présence et livre son pronostic pour ce 5ème match.

Le Maccabi a-t-il manqué sa chance lors du match 4 à domicile ?

Évidemment. On l’a vu sur le visage des joueurs et du coach pendant le match 4 que j’ai commenté. Ils ont compris qu’ils avaient laissé passer une occasion en or de passer. Avec un tel public, ils avaient un avantage colossal alors que là, ils vont subir un public très chaud à Athènes. Ils ne peuvent que nourrir des regrets. Le « Pana » a contrôlé le tempo et jamais le Maccabi n’a pu passer devant.

Justement quelle influence va jouer le fait d’être à domicile pour le « Pana », avec ce fameux public bouillant ?

Énorme. Après le public de Tel-Aviv, celui d’Athènes est le plus chaud. C’est un match couperet donc cela va être plein comme un œuf. Et en plus, et c’est une bonne chose, il y a moins de débordement et de violence que par le passé.

Quel bilan peut-on tirer des 4 premiers matches de cette série ?

Les matches 3 et 4 ont été parmi les plus beaux de la saison. Des matches serrés avec beaucoup de suspense jusqu’à la dernière possession. Excepté le 1er match, tous les autres étaient des matches d’anthologie. On a eu de la chance de choisir cette série.

Quelles armes pour le Maccabi afin de renverser le « Pana » ?

Il faudra refaire comme dans le match 2. C’est à dire un match de traînard. Rester dans le sillage d’Athènes et ne surtout pas prendre un écart de 15 ou 20 points, car après c’est terminé, on ne revient plus. Il faut jouer le hold-up dans le money-time. Il faudrait se dépasser et espérer un match fou en terme d’adresse, ce qui n’est pas leur point fort. Ils sont très faibles à 3 pts.

Le Maccabi peut-il arrêter la paire Sarunas Jasikevicius / Dimitri Diamantidis ?

Sarunas Jasikevicius a été bon dans le dernier match, mais il n’a pas été décisif dans les autres matches de la série. Il pourra jouer le rôle de joker offensif. Quant à Diamantidis, c’est l’homme à tout faire, la plaque tournante de cette équipe.

La clé du match ?

Ce sera le rythme. Les joueurs du Maccabi n’ont pas su le contrôler dans le match 4 à domicile. Ils aiment courir mais ils n’ont jamais pu. Donc les voir réussir à courir et gagner au « Pana », ce serait un exploit retentissant.

Un pronostic ?

Si je devais parier ma maison, je mettrais mon argent sur le « Pana » (rires). L’expérience, le sérieux et la maîtrise qu’ils affichent sont énormes. Et ils ont le meilleur tacticien jamais vu en Europe (Željko Obradović). Et c’est tout cela qui fera la différence. C’est évident et logique. Mais sur un match, on ne sait jamais. Peut-être vont-ils se crisper et paniquer un peu si cela se passe mal.

Propos recueillis par Jonathan Demay pour En Pleine Lucarne

Share

About Author

Jonathan Demay

(3) Readers Comments

  1. C’est bon vous pouvez garder votre maison =p

  2. Je reste fidele!

  3. et georges il reste fidèle a canal ?? pas débaucher par beinsport ??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>