Les News Ligue 2 — 18 février 2012

A première vue, un Nantes-Metz en plein mois de février n’augure rien de bon. Des Lorrains en crise sportive face à des Canaris aussi imprévisibles que le froid polaire de ces dernières semaines. Pourtant, lundi 20 février à 20h30, c’est bien devant Eurosport qu’il faudra être pour assister à cette rencontre de la 24e journée devenue capitale dans la course à la montée. Hier soir, le leader, Bastia, a dominé son dauphin, Reims (1-0) et Clermont, troisième, a trébuché à Tours (2-1) en ouverture de la 24ème journée de Ligue 2.

Des résultats qui offrent une chance fabuleuse aux Nantais de revenir à seulement trois petits points du podium, en cas de victoire face à Metz. Incapables de répondre présents depuis le début de la saison, les hommes de Chauvin sont aujourd’hui dans l’obligation de l’emporter pour se recoller au podium et croire à un retour dans l’élite.

De l’autre côté, Metz, bien installé dans le ventre-mou, se déplace en Bretagne sans grosse pression. De quoi envisager une bonne rencontre, comme nous l’explique Christophe Jammot.

Avec 4 victoires en 5 matches, Nantes a-t-il enfin lancé son sprint final ?

Nantes a aujourd’hui une double mission : à la fois gagner ses matches mais aussi espérer une défaillance des trois premiers. On se rend compte qu’avec ces bons résultats, l’écart ne s’est pas réduit. Clermont possède toujours six points d’avance sur les Nantais ! Je pense que tout va se jouer au mental, il va falloir être psychologiquement très fort. Même s’il reste encore plus de 45 points à distribuer avec les matches en retard, les joueurs de Chauvin sont dans une obligation de résultat hebdomadaire.

Le danger est également de s’imaginer avec trois points de plus au classement sans avoir joué le match face au Mans (décalé en 13 mars). Il va falloir être prudent tant que le calendrier ne sera pas à jour. Nantes n’a pas encore gagné au Mans et ne devra pas mettre la charrue avant les bœufs. Quand un club a un petit joker en poche, les joueurs ont tendance à se dire qu’ils pourront se rattraper avec le match en retard.

Nantes peut-il se croire trop beau avant ce match ?

A chaque fois qu’on attendait Nantes au tournant, on a été déçu. Si les équipes de tête venaient à tousser ce week-end (ce qui a été le cas puisque Clermont a perdu à Tours et Bastia a battu Reims), les Canaris auraient une formidable opportunité de revenir à trois points. Et pour enfin recoller au classement, les joueurs de Chauvin sont dans l’obligation de franchir ce palier mental. Landry Chauvin et le président Kita font tout pour que le groupe ne s’enflamme pas, mais le fait de jouer en décalé par rapport aux autres peut ajouter une pression supplémentaire.

On a l’habitude de dire qu’une équipe trébuche souvent lorsqu’elle a deux matches consécutifs à domicile. Nantes a battu Tours et Châteauroux à la Beaujoire et enchaîne avec un troisième match contre Metz, est-ce un facteur important ?

La donne en ce moment est totalement changée par rapport au cours habituel d’une rivière. Avec les matches reportés, le calendrier n’a ni queue ni tête. En imaginant que Metz remporte ses deux matches en retard, le club lorrain serait non loin des cinq premières places ! Je pense donc qu’il faut relativiser le classement.

Maintenant, trois matches gagnés de suite à domicile, on a l’impression que ce serait presque un exploit dans le football moderne. Même si Nantes figure bien à la Beaujoire, il s’est souvent fait bouger. Tout va se jouer mentalement dans la période actuelle, les Bretons vont devoir être costauds. A la fois pour remporter ce troisième succès d’affilée à la maison, mais aussi pour ne pas lâcher si le trio de tête ne s’effondre pas.

Surtout que Reims (2ème) rend visite à Bastia (1er) vendredi soir… (Bastia a gagné 1-0 hier soir)

Un match nul arrangerait les deux équipes, mais tout dépend de la forme du match. Si Bastia impose sa loi comme lors de la réception de Troyes (5-1), il peut y avoir un impact psychologique important. Après, il faut garder en tête que les Champenois ont toujours un match de retard. Pendant quelques semaines, le classement doit être mis de côté. Il faut avant tout se pencher sur son cas personnel. C’est sûr que le résultat de cette partie sera capital dans la course à la montée et d’autant plus important pour Nantes qui joue lundi.

A la fois calme, posé et ambitieux, Fabrice Pancrate revient en très grande forme, est-ce le symbole de ce nouveau Nantes ?

Il a mis beaucoup de temps à s’acclimater, mais a réussi à s’imposer aujourd’hui comme un incontournable. C’est un professionnel d’expérience qui sait se regarder dans une glace et faire son auto-critique. Il est capable d’être sur le banc sans faire la gueule. On sent qu’il peut aider Nantes, c’est une bonne pioche pour le club et un bon exemple pour les jeunes.

L’avantage des Nantais n’est-il pas d’affronter une équipe en crise ?

Toutes les équipes connaissent des sautes de tension dans ce championnat. Si Metz remporte ses deux matches en retard, ils seront de nouveau bien placés ! Je pense que le contexte actuel des deux équipes peut nous donner un match très ouvert. Pour le moment, les joueurs de Bijotat ont un petit matelas qui les protège de la zone de relégation. Cette avance leur permettra certainement de jouer libérés et de ne pas être obnubilés par l’obligation d’un résultat.

Metz traverse une crise dans l’indifférence générale, n’est-ce pas risqué de ne jamais vouloir tirer la sonnette d’alarme ?

Il est évident que le club vit dans une certaine quiétude. Cela était déjà le cas du temps de Carlo Molinari et se poursuit avec l’actuel président, Bernard Serin. Il ne faut pas oublier que Metz aurait pu déposer le bilan il n’y a pas si longtemps. Les dirigeants pensent avant tout à gérer correctement les finances pour ne pas revivre pareille mésaventure. Tout le monde au club garde à l’esprit ce petit miracle et se satisfait grandement de pouvoir faire encore partie du monde professionnel.

Mais n’est-ce pas dangereux de ne jamais s’inquiéter ?

L’ambition vient des moyens et vu les problèmes économiques, Metz est déjà heureux de sa situation actuelle. Peut-être que le nouveau stade va insuffler un élan qui permettra au club de viser un peu plus haut. Mais aujourd’hui, Metz, comme d’autres clubs de Ligue 2, sont semblables à des petites entreprises en difficulté dont l’enjeu économique est terrible. C’est notamment le cas du Havre qui doit à tout prix monter en Ligue 1 pour étrenner son stade, mais qui s’éloigne un peu plus chaque semaine de son objectif sportif.

Metz n’est-il pas trop dépendant de son buteur Mathieu Duhamel ?

C’est un peu le souci pour ces équipes qui ont très peu de variantes offensives. Lorsqu’un joueur capital de l’équipe traverse une période de moins bien, cela se ressent immédiatement dans les résultats. Metz n’a pas un effectif pléthorique, personne ne peut suppléer Duhamel quand il est blessé, suspendu ou en méforme. En ce qui concerne le match à Nantes, beaucoup de conditions seront réunies pour permettre aux messins de pratiquer leur habituel jeu de contres. Une belle pelouse, un stade plein, une météo plus clémente…

Selon vous toutes les conditions sont réunies pour assister à une belle rencontre ?

Contrairement à ce que l’on a vu ces derniers temps, c’est une rencontre qui se doit d’être ouverte. La situation des deux équipes, avec des Nantais n’ayant plus le droit à l’erreur et des Messins sans grosse pression devrait le permettre. Et puis, comme on en a marre du froid et que les attaquants aient les pieds carrés ou congelés, c’est l’occasion parfaite pour se libérer.

Propos recueillis par Anthony Davière pour En Pleine Lucarne

Share

About Author

Vincent Rousselet-Blanc

(7) Readers Comments

  1. Nantes 3-0 metz victoire ligue1

  2. Supporter du Fc Nantes depuis toujours j’espère qu’on sera solide et qu’on montrera que nous sommes candidats à la montée… mais il ne faut pas se croire trop beau pour éviter la déception…

  3. je suis un grand supporter de nantes et moi je croit en la montee en ligue 1 car en plus on a fait un bon recrutement cet hiver avec l arrivee de le tallec et bangoura et avec des gars comme ca on a l equipe poour monter en tout cas moi j y croit on merite d etre dans le trio de tete et demain on va ganger contre metz j y serai et on reste invincible a domicile vive les canarie allez les jaunes

  4. Pingback: Le programme TV Foot du lundi 20 au dimanche 26 Février | En Pleine Lucarne

  5. Je ne comprends pas le discrédit jeté sur le FCN,
    clermont marque le pas, un club à l’effectif moyen, pas de banc, depourvu de public, je vous annonce qu’ils vont dégringoler au classement, ils viennent de perdre 1-2 ce week end et leur meilleur joueur alessandrini est suspendu pour jouer contre le FCN… Le FCN a tout sur un plateau, une équipe largement à sa portée qui arrive lundi, une même équipe qui a pris une belle valise au match allé… des messins qui présentent la plus mauvaise attaque du championnat… Nous à Nantes, on est serein en attaque, c’est pas la sécurité absolue en defense mais on tient. Le milieu est tres bon avec Veretout, Trebel, Pancrate etc.. le retour d’Ngoyi va faire beaucoup de bien. Matheus Vivian ultra motivé par l’enjeu et en plus c’est son ancien club… même chose pour wiltord. Il faut être réalise, les trois premiers du classement actuel, il y a Bastia qui est trés trés fort mais excusez moi, Reims ce sont des imposteurs, ils nous ont truandé le match allé, souvenez vous du but valable de nantes refusé… c’est pas le seul match qu ils ont volé apparemment… clermont, comme je vous l’ai dis va craquer, il y a donc une place en or pour nantes et ce match face à metz est une cible ideale : stade sans doute à 25 000 personnes ( c’est + que rennes…)et diffusé sur eurosport. C’est un tournant, les nantais vont porter le danger devant, ça va rentrer, nul doute, raspentino, djordjevic, c’est efficace vous verrez

  6. M.Jammot vous m’avez l’air de ne pas avoir beaucoup suivi nantes cette saison… A domicile ils sont très très forts, des gars comme raspentino ou djordjevic sont des poisons pour les défenses adverses. De plus nantes a joué de malchance sur des matchs à l’extérieur comme à boulogne ou tours et pourrait facilement être dans les trois premiers. Les retours de N’Goyi et autre ne font que renforcer un effectif complet. Nantes va gagner contre Metz!

  7. On a pas l’air d’avoir un gros enthousiasme niveau de nantes mr jammot, mais il faudrait peut etre signaler mister jammot que nantes va bientôt jouer contre les 3 premiers et donc des points a prendre et non a perdre car a ce niveau là le groupe de nantes est superieur a ses 3 clubs , et penser a perdre dans un sprint final ca veut bien laisser entendre qu’on a rien a faire en ligue 1!
    PS : Avant de parler de nantes , faudrait regarder tous les matchs depuis le début de saison ,car il mérite autant que les 3 premiers !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>