Les News Ligue 2 — 10 février 2012

Racheté par le milliardaire russe Dmitry Rybolovlev, il y a plus d’un mois, l’AS Monaco, 18ème de Ligue 2, lutte toujours pour sa survie en championnat. Invaincue depuis cinq rencontres et un match nul la semaine dernière contre Lens, l’équipe de Marco Simone accueille Bastia, 3ème, dans le cadre de la 23ème journée de Ligue 2. Un match que diffusera Eurosport le lundi 13 févier à 20h30. En espérant qu’il ne sera pas à son tour reporté.

Jean-Luc Arribart revient sur l’énorme recrutement des monégasques, sur la situation de Marco Simone ainsi que les qualités offensives de Bastia.

Ce match face à Bastia sera le premier depuis la fin du mercato (report de la rencontre à Angers à cause de la météo), Comment jugez-vous le recrutement de l’ASM ?

Je ne sais pas quoi en penser. Je ne connais pas ou peu les recrues qui ont signé. J’ai vu quelques recrues lors du match face à Lens mais sinon, pour les amateurs du football français, de la Ligue 1 ou de la Ligue 2, on ne les connaît que très peu. Donc, je me garde d’avoir un jugement, vu que je ne les ai pas vu jouer (rires).

10 joueurs, 9 nationalités, 18,5 millions d’euros dépensés, n’est-ce pas exagéré pour un club de Ligue 2 ?

Il faut savoir ce qu’on veut. Monaco était en grand danger et un riche actionnaire Russe arrive. C’est évidemment pour se donner les moyens de revenir en Ligue 1.
Donc je ne suis pas étonné de les voir dépenser beaucoup d’argent pour renforcer l’équipe. Ça me paraît au contraire très logique. Ils investissent de l’argent pour avoir une équipe compétitive afin de ne pas aller en National.

Marco Simone trouve normal qu’on ne le consulte pas pour le choix des joueurs recrutés, qu’en pensez-vous ?

(rires) Marco Simone connaît sans doute plus le club de Monaco que moi, vu qu’il est à l’intérieur, mais je suis étonné qu’il dise cela. Je pense que dans d’autres circonstances, il dirait autre chose. Cela me paraît compliqué qu’un entraîneur ne soit pas consulté pour bâtir son équipe.

Simone a pris le club en cours de route, il n’a pas choisi les joueurs qui composent l’effectif au départ. Il n’est pas consulté pendant le mercato, donc il est dans la position de l’entraîneur à qui on demande de mettre en place un schéma de jeu sans choisir les joueurs. Je trouve cela improbable. Je ne sais pas s’il le pense vraiment, il a peut-être des bonnes raisons de dire cela.

Je pense que les nouveaux actionnaires, qui ont mis en place des nouveaux dirigeants, recrutent leurs joueurs. Donc j’ai peur qu’à la fin de la saison, ils décident de prendre leur entraîneur. Simone à l’air de prendre cela avec humour et relâchement, mais il ne semble pas consulté et ce n’est pas très bon. Cela me semble logique qu’ils changent d’entraîneur. Maintenant si Marco se plaît dans cette situation et qu’il obtient de bons résultats…

Le match nul concédé face à Lens prouve-t-il que l’ASM n’est pas prête de s’en sortir ?

Pour Monaco, c’est surtout deux points de perdus. Monaco avait le match en main, avec un avantage de 2-0. Ils n’ont pas su maîtriser leur fin de match. C’est dommage car les points coûtent cher. C’était l’occasion de continuer sur leur bonne lancée. Les recrues vont-elles renforcer l’ASM ou au contraire briser l’équilibre assez fragile trouvé par Simone depuis quelques matches ? C’est toute la question.

En quoi Bastia vous impressionne ?

À l’inverse de Monaco, c’est une équipe qui s’est trouvée tout de suite. Elle est restée sur l’ossature de National et sur la dynamique de la montée en Ligue 2. C’est une équipe qui a des valeurs guerrières et aussi des valeurs de revanche. Il y a une volonté de revenir en Ligue 1. Et tout ça avec des moyens inférieurs à beaucoup d’autres. Avec Frederic Hantz, ils ont su garder une vraie cohérence, avec en plus des bons renforts comme Jérôme Rothen ou Toifilou Maoulida. Même si c’est un promu, c’est assez logique de les voir arriver là.

Les croyez-vous capables d’accrocher la montée ?

Je pense qu’ils ont de très bonnes chances de monter. Ils sont rarement décevants. Ils sont durs à battre. Il y a une force collective avec des vertus de Ligue 2. C’est solide et costaud en défense, c’est travailleur et inspiré au milieu et il y a du talent devant.

Comment expliquez-vous le retour en grâce de Toifilou Maoulida ?

C’est un attaquant qui a les qualités pour durer. Physiquement il est très bien, il a toujours été affûté. Il est très disponible, très généreux et il est très dur à contenir pour les défenseurs. Et avec son expérience, il a du nez. Il est toujours là où il faut. C’est un « pourrisseur » de défense Maoulida (rires). C’est un joueur intéressant. Il a eu un coup de moins de bien à Lens, mais dans un contexte qui ne permettait pas de s’épanouir. Il avait mis entre parenthèses ses talents de buteur. Aujourd’hui, il se régale à jouer dans une équipe qui va vite vers l’avant car il adore être en mouvement.

Bastia reste sur un carton contre Troyes (5-1), une de belles équipes de L2, qui peut arrêter les Corses aujourd’hui ?

Comme toutes les équipes du haut de tableau, le talent et le collectif. Si les joueurs qui savent faire la différence sont blessés ou sont moins bien, cela peut être préjudiciable. Si le triangle Maoulida – Kahzri – Diallo n’était pas apte à jouer, ce serait un triple coup dur pour Bastia. Même Rothen, à un degré moindre. Avec ces joueurs, l’équipe est bonifiée. De plus Kahzri est libre à la fin de la saison, donc il y aura une petite incertitude d’ici là.

Qui aurait cru en début de saison que Monaco-Bastia mettrait aux prises le 18ème contre le 3ème ?

Ce n’était pas évident de miser sur Bastia 3ème, mais c’était encore plus dur de trouver Monaco 18ème. Donc moi, je n’y aurais pas cru (rires).

Un petit pronostic ?

La dernière fois, j’avais pronostiqué 2-1 pour Monaco contre Lens et il y a eu une égalisation dans les dernières secondes, donc c’est compliqué (rires). Même si je n’étais pas si loin que ça. Je me moque souvent de mes pronostics, en disant que si vous voulez gagner, il faut parier mon contraire. Mais je pense que Bastia peut s’imposer. Monaco va essayer de jouer, de prendre le ballon et de se mettre en place collectivement. Mais Bastia a une grosse force de frappe, donc je vois bien Bastia. Cela veut donc dire que Monaco va gagner…(rires).

Propos recueillis par Jonathan Demay, en exclusivité pour En Pleine Lucarne

Share

About Author

Jonathan Demay

(0) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>