Droits TV — 01 février 2012

C’est passé presque inaperçu mais hier matin, sur Europe 1, Daniel Bilalian, le directeur des sports de France Télévisions, a annoncé que le service public étudierait de près la possibilité de proposer une offre pour acheter les droits télé de la Formule 1 qui seront remis sur le marché à partir de la saison 2013-14, à la fin du contrat qui lie TF1 à Formula One management du tout puissant Bernie Ecclestone.

« Pourquoi pas, tout peut nous intéresser, dit Bilalian sur Europe 1. Il faut regarder, Il faut que je voie le vendeur, que je discute avec lui, que je voie les horaires,« .

Même si, jusqu’à présent le patron des sports ne voulaient pas de la Formule 1 sur ses antennes, l’intérêt de France Télévisions pour la discipline n’est pas si nouveau puisque, souvenons-nous, le service public avait déjà candidaté à l’époque où « La 5″ Berlusconi, puis le groupe TF1/Eurosport avaient emporté le marché. Et la présence, l’an prochain, de pilotes français, ainsi que le projet bien avancé d’un nouveau Grand prix de France, ne sont sans doute pas étrangers à cette annonce.

Maintenant, et c’est une évidence, il est peu probable que le service public s’aligne sur les tarifs actuels, soit environ 40 millions d’euros par saison. D’autant que de nombreux Grands Prix se dérouleront dans des zones géographiques à fort décalage horaire. « Il y a un phénomène dans la Formule 1 qui est commercialement intéressant à regarder et qui explique pourquoi on est moins intéressé par la Formule 1. Sur 21 Grands Prix, neuf ont lieu dans le sud-est asiatique ou en Extrême-Orient, c’est-à-dire à des horaires qui, commercialement, ne sont pas intéressants pour l’Europe. Et les nouveaux Grands Prix ont plutôt tendance à se monter à Macao qu’à Romorantin ou Chateauroux » a ajouté Daniel Bilalian.

Reste que la F1 sur France Télé, c’est loin d’être fait puisque deux concurrents aux moyens financiers plus importants devraient émerger dans cette affaire. Al Jazira, tout d’abord qui n’a jamais caché qu’elle observerait ce qui se passerait si TF1 ne souhaitait pas rempiler, et Canal+, qui aimerait développer son offre « sports mécaniques ». Sans oublier M6, qui peut toujours faire office de candidat surprise, en association, par exemple, avec une chaîne cryptée comme cela se fait en Grande Bretagne.

Share

About Author

Vincent Rousselet-Blanc

(5) Readers Comments

  1. dans beaucoup de pays europeens , le service public diffuse la F1 !!

  2. Pingback: France Télévisions intéressée par la Formule 1 – En Pleine Lucarne | C-Sport.com

  3. Les pilotes Français reviennent et la F1 va disparaitres des écrans, super une fois de plus !!!

  4. avec Gerard Holtz pour F1 à la Une lol Ca serait marrant.
    bon espérons que la F1 reste en clair car les pilotes français reviennent… et l’audience est tout de même bonne à chaque grand prix sur TF1.
    L’avantage de France TV : quelque soit le gp il peut être diffusé en direct entre France 2, France 3 et France 4. Et même diffusé les essais du vendredi et du samedi ! Une offre complète en clair.
    Autre solution, la diffusion des essais sur une chaine cryptée et la course en clair sur France TV + en crypté.

  5. la blague !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>