Nous vous avions annoncé la semaine dernière l’arrivée d’un nouveau duo à la tête de l’émission Automoto, le dimanche sur TF1, avec Denis Brogniart-Marion Jollès qui feront leurs débuts à l’antenne le dimanche 11 mars, à une semaine de la reprise de la F1 en Australie. Mais nous ne savions pas encore quelle serait la nouvelle ligne éditoriale annoncée par la chaîne. C’est désormais chose faite puisque François Pellissier, le directeur de TF1 Production chargé des sports, Denis Brogniart et Marion Jollès s’en sont expliqués dans les détails ce matin à TF1. Un mot d’ordre pour résumer la nouvelle formule : c’est le retour du sport mécanique dans Automoto, qui sera dotée pour l’occasion d’un nouveau générique et d’un nouvel habillage. Les détails d’une stratégie destinée à faire remonter l’audience du magazine.

Le retour du sport

« C’est la principale modification, explique François Pellissier. Il avait été un peu délaissé ces dernières années. Il se trouve que cette année est un peu particulière pour le sport automobile français puisque nous aurons trois pilotes en F1 : Romain Grosjean, Jean-Eric Vergne et Charles Pic, dont au moins deux, on l’espère, qui pourront jouer les points. On y ajoute un Sébastien Loeb qui lutte pour une 9e couronne de champion du monde en WRC, Yvan Muller pour un 4e titre en WTCC (championnat du monde de voiture de tourisme), les championnats du monde d’endurance, les 24H du Mans, etc. C’est ce qui nous pousse à modifier la ligne éditoriale du magazine et nous fait dire que le sport automobile doit retrouver sa place dans l’émission. Et, sur le marché de la télé, il n’y a plus vraiment d’offres sur le sport auto. A nous de le remettre au centre d’Automoto. »

«J’ai accepté cette proposition d’animer Automoto parce qu’elle me paraît assez logique car cela fait 9 ans que je couvre la F1 pour la chaîne et parce que cela fait un certain moment que j’aspire à voir évoluer Automoto, explique Denis Brogniart. Je trouvais qu’il n’y avait pas assez de sport dedans et ça devient de plus en plus criant dans la mesure où l’actualité sportive  auto et moto remet les Français en lumière dans les meilleures catégories.

La « Conso » repensée

Automoto n’oubliera pas son 2e pilier, ce que l’on appelle communément les reportages « Conso » (essais de voitures par exemple, la moto aussi). Là encore des changements de traitement éditorial ont été prévus.

« Nous avions tendance depuis quelque temps à mettre beaucoup de choses dans l’émission, avoue Pellissier. Nous allons réduire le nombre de sujets, resserrer de 7 à 8 sujets à 5 ou 6, avec plus de vraies exclusivités, de l’événementiel. Plutôt que de traiter trois quatre sorties de voitures, nous en traiterons une ou deux, mais plus en profondeur avec des enquêtes, des essais. »

« Faire rêver les gens »

« Les stars ce sont les champions, avec qui nous avons des liens privilégiés, les voitures et motos. C’est ce que nous voulons remettre en avant», explique François Pellissier.

« Il faut faire un peu plus rêver les gens », renchérit Denis Brogniart. Il faut que le dimanche matin, lorsqu’ils se mettent devant Automoto, qu’ils voient ce que l’on voit nous avec Marion à Monaco par exemple, c’est-à-dire des voitures sublimes et des belles motos de partout  et qu’ils se disent comme nous « Oh tu as vu ça ! Que c’est beau », etc. »

« Nous allons donc les faire rêver, apporter un peu d’humeur, une forme de décontraction, de proximité et de convivialité avec les téléspectateurs, tout en proposant des produits novateurs, un maximum d’exclusivités, d’avant-premières, et proposer aussi de superbes voitures et de belles motos, poursuit Denis Brogniart. D’ailleurs, il se trouve que, aussi paradoxal que cela puisse paraître, je suis l’un des rares de l’équipe, par exemple, à posséder le permis moto, toutes cylindrées. Ainsi, dès le 11 mars, je participerai à un essai avec Philippe Monneret qui reste dans l’équipe. Nous nous intéresserons aux stars du sport, les Alonso, Schumacher, Valentino Rossi, et aux stars françaises, de façon à raconter une histoire feuilletonnante en espérant qu’ils aient des résultats. »

F1 à la Une / Automoto compatibles ?

« Nous ferons tout pour proposer les plateaux d’Automoto en direct des grands prix européens couverts par Denis Brogniart et Marion Jollès pour F1 à la Une, précise François Pellissier. Techniquement, c’est assez compliqué car la F1 est un milieu très encadré, très segmenté, et parce que la production de la F1 est une grosse machine, mais nous ferons tout pour. Cela concerne 5 grands prix dans l’année, car l’été il n’y a pas d’émission. Et si nous n’y arrivons pas, alors Marion Jollès présentera Automoto toute seule en plateau depuis Paris. »

Quid de Jérome Chont et Jean-Pierre Gagick ?

« Ils n’apparaîtront plus à l’antenne mais poursuivrons leur travail de journaliste pour l’émission en réalisant des reportages. Ce qu’ils font toute l’année déjà pour Automoto », selon François Pellissier.

Share

About Author

Vincent Rousselet-Blanc

(9) Readers Comments

  1. Enfin du changement ,marre du politiquement correct avec leur petite cylindrée sans émotion !!!
    Marion/Denis ça c’est une équipe de rêve !!!!
    Je veux du sport auto , des voitures/motos à haute performance … du rêve , tout simplement du rêve .

    MERCI

  2. Pingback: Automoto – Téléfoot : stratégie payante à l’audimat | En Pleine Lucarne

  3. Pingback: Images de foot étranger : TF1 remuscle Téléfoot | En Pleine Lucarne

  4. Pingback: La Formule 1 de retour au sommaire d’Automoto | En Pleine Lucarne

  5. il serait temps de penser aux amateurs de sport moto car automoto depuis des années ne parle que de voitures !!

  6. Bonjour,

    Enfin un peu de nouveau, c’est vrai que sa devenait un peu trop soft a mon gout !
    Pour ma part j’aimerais soulevé un point qui est qu’on ne parle pas assez de Moto …

    pourtant nous avons aussi des francais dans certaine categorie, en moto GP par exemple …

  7. enfin une bonne décision, car entre les conseils de sécurité, le rabachage du comportement que l on doit avoir sur la route,le dernier polish, il n y a pratiquement plus rien d intéressant sur auto moto.
    Que Denis et Marion, nous fasse rever, pour elle c est fait! et du plaisir , du sport, des voitures qui envoient. et il y en a assez du politiquement correct.
    Bon courage, on attend ca avec impatience. pour moi cette emission, c est la pédale de droite soudée, et celle de gauche, le plus tard possible.
    ca va nous changer un peu

  8. Auto moto
    Déjà entrecoupé de beaucoup de pages publicitaires l’émission n’avait pas beaucoup d’intérêt
    Alors si encore moins de sujets dans la nouvelle émission aucun intérêt
    Oui pour des essais Auto moto astuce conso etc. Non pour les comptes rendu de sport Auto à rallonge.

  9. Si j’en crois Denis Brogniart, AutoMoto ne s’élargit pas « aux sports mécaniques » mais « aux Français impliqués dans les sports mécaniques », ce qui n’est pas du tout la même chose !!! C’est surtout la même ligne édito consternante que F1 à la une, soit les Français d’abord !

    Message à TF1 et ses annonceurs : il existe 21 autres pilotes en F1 que Romain Grosjean, Jean-Eric Vergne et Charles Pic. Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>