Les News Ligue 2 — 16 janvier 2012

Nouvel épisode du partenariat entre Eurosport et En Pleine Lucarne qui, chaque journée de championnat (et de Coupe de France), vous décryptent et présentent la « Grande Affiche Ligue 2″ diffusée par la chaîne. Et c’est une semaine chargée pour les clubs de Ligue 2, qui enchaînent deux matches en quatre jours avant de terminer la semaine avec les seizièmes de finale de Coupe de France. Mardi 17 janvier à 20h30, Christophe Jammot et Jean-Luc Arribart seront au Roudourou de Guingamp pour commenter la rencontre entre l’En Avant et le FC Nantes. Les deux équipes connaissent une fortune diverse en ce début d’année puisque les canaris viennent d’enchaîner deux victoires alors que les Guingampais restent sur trois défaites. Et même si avant cette rencontre comptant pour la 20ème journée du championnat, elles présentent le même bilan comptable, les ambitions sont totalement opposées. Comme pour les joueurs de Ligue 2, la semaine n’est pas de tout repos pour les commentateurs d’Eurosport. Christophe Jammot, déjà à la présentation de Le Havre-Lens vendredi dernier, analyse de ce duel de l’Ouest.

Guingamp et Nantes, deux équipes avec le même nombre de points, mais aux dynamiques opposées…
Le parcours des deux équipes est identique puisqu’elles affichent un bilan de 8 victoires, 4 nuls et 7 défaites. Ce sont deux clubs en embuscade, non loin du podium et qui ont un coup à jouer en deuxième partie de saison. Guingamp a pris quelque petites trempes de temps à autres comme au match aller à Nantes par exemple (4-0). Ils avaient su rebondir à l’époque mais il ne faut pas oublier qu’ils montent de National. De son côté, Nantes est attendu pour la montée même si l’équipe dégage peu de certitudes. Seul bémol, que ce soit pour Nantes ou Guingamp, aucun n’a réussi à répondre présent sur la durée pour valider quelques bons résultats. Ce sera leur objectif pour la phase retour pour virer définitivement dans le bon wagon.

Guingamp devait réagir après la gifle reçue à Tours (5-1) et finalement les Bretons n’ont toujours pas gagné depuis…
Avec l’élimination en Coupe de France, les voyants ne sont pas au mieux pour le moment. Guingamp vit les crises sereinement ce qui peut poser problème à un moment donné. Que ce soit dans les médias ou au niveau des coups de gueule du président, Guingamp n’est pas habitué à voir ses coulisses agitées. Attention de ne pas s’endormir et se mettre en danger dans les matches à venir.

Donc l’objectif principal reste le maintien ?
Il ne faut pas se mentir, le maintien est tout simplement le seul objectif. Evidemment, si à 10 matches de la fin, l’EAG est encore en course pour la montée, les ambitions évolueront. Mais pour le moment, le club doit se pérenniser en L2 après un passage en National. Sur le match de mardi, l’orgueil va certainement entrer en compte. Les Guingampais ont pris une grosse claque au match aller (4-0) et voudront certainement prendre leur revanche. Au-delà des mauvais résultats du moment, l’équipe n’aura certainement pas besoin de Jocelyn Gourvennec pour se motiver.

La mauvaise passe actuelle ne risque-t-elle pas malgré tout de les affecter ?
Pour un club qui n’a pas été habitué à de tels remous, notamment la saison dernière (montée de National), indéniablement ce n’est pas facile à gérer. La venue de Nantes doit permettre d’assister à une réaction. C’est l’occasion rêvée pour s’affirmer et faire preuve de caractère. Dans le cas contraire, les Guingampais vont peu à peu s’installer dans le ventre-mou.

S’agit-il du premier moment délicat à gérer pour Jocelyn Gourvennec ?
Depuis deux ans, l’En Avant se fait éliminer rapidement de la Coupe de France alors que le club l’a remporté en 2009. Je ne sais pas trop comment c’est vécu à l’intérieur du club mais ils doivent certainement le ressentir comme une contre-performance. Après, en championnat, Gourvennec  traverse son premier moment chaud. En première partie de saison, Guingamp a déjà dû faire face à une mauvaise série, et l’entraîneur avait su redresser la barre. Les dirigeants misent énormément sur lui et il va devoir s’affirmer, prendre un peu de hauteur pour trouver les solutions.

Comment expliquer que ces deux équipes soient toujours au pied du podium malgré leur incapacité à enchaîner ?
On se disait la même chose avec Jean-Luc (Arribart), après le match entre le Havre et Lens, vendredi soir (0-0). Avec un septième match sans victoire, les Normands continuent d’occuper les places de tête. Ce championnat est très curieux. Mis à part Clermont qui s’envole au classement, personne n’a énormément de marge de manœuvre. Tout le monde peut battre tout le monde, ce qui n’était pas le cas à une époque.
Certaines équipes à l’image de Nantes, s’usent à force de jouer face à des adversaires qui attendent beaucoup ce type de match. Aujourd’hui, une rencontre de Ligue 2 est quelque chose de très compliqué à gérer et sans joueurs au-dessus du lot, cela devient difficile.

Comment expliquez-vous ce resserrement ?
Beaucoup de clubs ont été échaudés financièrement. Donc au niveau du budget, les écarts sont moindres et pas aussi conséquents qu’en Ligue 1 par exemple. Il y a peut-être également moins de talent qu’avant puisque les jeunes joueurs qui se révèlent en deuxième division sautent souvent directement en Ligue 1. Enfin, les entraîneurs sont plus calculateurs et partent moins à l’abordage, à l’image de Jean-Louis Garcia contre Le Havre.

Quel était le but pour Lens de calculer alors que le podium est à 10 points ?
Les Sang et Or ont voulu faire un bon nul à l’extérieur et essayeront de le valider à la maison par une victoire. Ils ont été trop friables ces derniers temps et souhaitaient se remettre en confiance. S’ils ne gagnent pas contre Clermont mercredi, le calcul ne sera pas le bon. S’ils parviennent à l’emporter, ils auront glané quatre points en deux matches contre un concurrent direct et le champion d’automne.
Une équipe qui fera une série de cinq victoires et deux matches nuls remontera très vite au classement vu l’écart infime de ce championnat. La première place n’est pas très importante, les équipes veulent figurer dans les trois, c’est tout ce qui les intéressent.

Avec deux victoires en deux matches, Nantes entame donc une bonne série.
Mis à part le revers en Coupe de France qui a fait désordre, le club travaille aujourd’hui dans la sérénité et le calme. Je reste persuadé que Nantes possède l’un des plus beaux effectifs du championnat. Si cela reste tranquille en coulisses, je ne comprendrais pas que Nantes se ne mêle pas à la lutte. D’ici un petit mois, je pense que Nantes sera au pied du podium,  s’il n’occupe pas déjà les trois premières places.

Waldemar Kita a-t-il enfin tiré leçon de ses erreurs passées ?
Le président Kita est tout sauf idiot même s’il est passionné. Il a appris à être davantage patient et aujourd’hui, alors qu’il ne s’apprécie pas forcément avec son entraîneur (Landry Chauvin), il le laisse travailler dans la sérénité. Il doit bien se rendre compte que l’équipe est plus efficace lorsque le calme règne en interne. Avec ce nouvel état d’esprit, je pense que ce sera l’équipe à suivre en ce début d’année et sur la deuxième partie de saison.

Les dirigeants nantais doivent-ils avoir peur que certains jeunes talents partent pendant le mercato ?
Waldemar Kita et Landry Chauvin attendent effectivement rapidement la fin du mercato (31 janvier à minuit). Après, il faut toujours se méfier des joueurs très demandés et qui sont toujours là. William Vainqueur devait partir depuis des années mais est finalement resté quelques saisons supplémentaires. Donc je ne suis pas inquiet pour les Trebel, Veretout ou encore Raspentino. Je ne les vois pas partir maintenant, d’autant plus qu’ils ont été formés à Nantes et qu’ils possèdent la fibre « canari »
A chaque fois que j’ai eu l’occasion de discuter avec eux, j’ai eu a faire à de bons gamins. Ils souhaitent découvrir le haut niveau avec leur club formateur. Bien sûr, si Nantes ne monte pas en fin de saison, ils réfléchiront peut-être à un départ. A la différence d’un joueur comme Vainqueur, ces jeunes n’ont pas connu la Ligue 1. Même s’ils veulent évoluer dans l’élite, ils pensent surtout à progresser et avoir du temps de jeu à l’heure actuelle.

Justement, cette jeunesse n’est-elle pas finalement un handicap pour jouer le podium sur la durée ?
Le gardien (Riou) et les défenseurs ont de la bouteille, certains joueurs ont un gros vécu (Wiltord, Cheyrou, Pancrate, Vivian). La jeunesse est au milieu et confier autant de clés à des jeunes dans ce secteur n’est jamais évident. Devant, Djordjevic n’est pas un nouveau sur le circuit même si on n’oublie parfois qu’il n’a que 24 ans. Rien n’exclut pour autant que le mercato puisse apporter un peu plus d’expérience à ce milieu de terrain nantais.

Ce match contre Guingamp sonne-t-il comme la confirmation ?
L’occasion est belle avec la pression négative autour de Guingamp. C’est une équipe capable d’être à l’aise dans une ambiance très foot au stade du Roudourou. Dans leur bonne passe actuelle, il y aura forcément quelque chose à faire. Il faudra juste contenir la hargne qu’auront les Bretons. L’EAG voudra se racheter du match aller et repartir de l’avant.

Cette rencontre ressemble à celle contre Sedan, où Guingamp avait commencé pied au plancher mais n’avait pas su l’emporter.
Guingamp avait fait un très gros match avec énormément d’occasions mais n’avait pas su concrétiser. Comme ils n’ont toujours pas gagné depuis, on peut se demander si ce manque de réussite passager n’était pas le début de la spirale négative. En tout cas, les deux équipes visaient une bonne série avec ces deux matches rapprochés avant le week-end de coupe de France. Nantes a positivement attaqué en battant Angers (2-1) et Guingamp est forcément dans le doute après sa nouvelle défaite au Mans (1-0).
Je pense que les Nantais sont plus frais mentalement et leur réussite actuelle devrait leur permettre de ramener quelque chose de ce déplacement. Ils doivent confirmer pour s’affirmer dans ce championnat !

Propos recueillis par Anthony Davière (3e année école de journalisme de Nice) pour En Pleine Lucarne.
Photos Eurosport

Share

About Author

Anthony Daviere

(0) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>