Lundi matin, à l’heure d’ouvrir les enveloppes renfermant les offres concernant l’attribution des droits tv de la Coupe de la Ligue pour la période 2012-2016, la LFP, Ligue de Football Professionnel, aura un cas de conscience à gérer : l’argent ou la promotion du foot pro en clair ? Car la donne a changé depuis que jeudi dernier le journal L’Equipe a révélé l’intérêt de Canal+ pour cette Coupe de la Ligue. Et pas un moindre intérêt puisque la chaîne cryptée serait prête à verser 15 à 20 millions pour récupérer l’épreuve diffusée par France Télévisions qui déboursait jusqu’à présent 10 millions d’euros par saison.

Et dire, il y a quelques semaines encore, que l’on se demandait si la Coupe de la Ligue n’allait pas être purement et simplement supprimée du calendrier. Equipes « B » alignées, désaffection du public dans les stades et audimat très inégal, peu d’intérêt financier… Excepté une place en Europa Ligue pour le lauréat – et encore l’Europa Ligue n’est pas très attractive financièrement – , la Coupe de la Ligue n’a jamais été considérée comme une compétition digne d’intérêt pour certains clubs professionnels et une partie du public. Au grand dam de Daniel Bilalian, le patron des sports de France Télévisions, ardent défenseur de l’épreuve sur ses antennes, qui nous expliquait à la rentrée :

« Elle permet aux gens qui n’ont pas les moyens de s’abonner à Canal+, à Eurosport ou à Orange Sport, de voir des équipes professionnelles de Ligue 1 et de Ligue 2 en clair et gratuitement. Maintenant, il y a toujours des discussions, des critiques, au début de la compétition. Mais quand Marseille a gagné il y a deux ans, il y avait 500 000 personnes sur le Vieux Port pour fêter la victoire en Coupe de la Ligue ! Pour un truc qu’on ne veut soi-disant pas jouer en début de saison ! »

« Quand j’entends certains se plaindre de cette coupe de la Ligue (les clubs par exemple), j’ai parfois l’impression que jouer au foot c’est comme aller travailler à la mine : »c’est trop tard, c’est trop tôt, il fait froid… » La coupe de la Ligue c’est quand même l’occasion pour des clubs qui végètent en milieu de tableau de Ligue 1 de jouer pour une fois au stade de France ou même d’être médiatisés car Canal+ ou Orange Sport ne leur garantissent pas une exposition à la télé. Chez nous, il y a tout de suite une possibilité d’audience de 1,5 – 2 millions de téléspectateurs. »

Le discours est connu, convenu, mais se défend. D’ailleurs France Télévisions serait prête, toujours selon l’Equipe, à augmenter son offre autour de 13 millions, avec, dans la balance, une audience garantie plus élevée que celle que pourrait offrir Canal+. Encore faut-il voir ce qui est à vendre. Effectivement, la reconduction de l’épreuve pour quatre saisons a été assortie de conditions qui ne vont pas toujours dans le sens du plus spectaculaire (possibilités d’aligner de vraies équipes « B », par exemple)

Que vient faire le groupe Canal dans cet appel d’offres, lui qui promet à ses abonnés « le meilleur du foot » (Ligue 1, Ligue des Champions, Premier League…) ? Ce dont ne fait pourtant pas partie la Coupe de la Ligue, aux dernières nouvelles. Et 15 millions, ça fait cher la finale, un PSG-Dijon, un Le Mans-Lorient en quart ou éventuellement une belle demi-finale diffusée sur Canal+Sport.

Le responsable de cette surenchère s’appelle Al Jazira. Car, quoi qu’en dise Canal+, le vent du boulet a fait trembler les murs du siège à Boulogne Billancourt lorsque la chaîne pilotée par Charles Biétry a obtenu 133 matchs de la Ligue des Champions. Trembler, mais pas vaciller, puisque dans la foulée Canal+ a récupéré les 13 premiers choix de l’épreuve qui appartenaient à TF1, ce qui finalement se conclut par une bonne opération, en termes d’images en tout cas. Un peu moins en terme de volume de matchs qui alimentaient Canal+Sport, Sport+ ou Foot+.

Ce boulet étant passé une fois, à Canal on s’attend à ce qu’il repasse prochainement, comme un boomerang, lorsqu’il s’agira d’aller batailler pour les droits de la Liga espagnole et de la Série A italienne qu’Al Jazira lorgnerait sérieusement. Et quand Al Jazira veut…

Dans ces cas-là, mieux vaut prévenir que guérir des grilles de programmes foot qui sonneraient le creux ou la rediff. Et si rien n’indique aujourd’hui que Canal+perdra le foot espagnol et italien, le groupe préfèrerait donc assurer ses arrières en se positionnant sur la Coupe de la Ligue, remportée ces deux dernières années par l’Olympique de Marseille, un club à fort potentiel d’audience.

Après la disparition d’une partie du foot en clair sur TF1 (Ligue des Champions), l’appauvrissement de « Téléfoot » privé d’images de Ligue 1 et de foot étranger cette saison, au point que l’on se pose aujourd’hui à TF1 des questions sur l’avenir d’une des plus vieilles marques de foot audiovisuelle, et après la toute récente suppression de 100% Foot sur M6, la Coupe de la Ligue, avec Dame Coupe de France et l’équipe nationale, restent les derniers bastions gratuits du foot à la télé. Sans oublier le CFC sur Canal+ qui, rappelons-le, est diffusé en clair. Pour tout le reste : il faut, ou faudra payer.

La LFP aura donc un choix difficile à faire : l’argent, que les clubs professionnels réclament, ou le foot en clair et en gratuit qui assure à l’épreuve un certain crédit populaire. Là encore, le discours des pro-Canal+ est prêt : « les vrais amateurs de foot sont déjà abonnés à Canal ». Ce n’est pas complètement faux. Mais pas sûr que les 3,5 millions de téléspectateurs ayant assisté au dernier quart de finale Lyon-Lille sur France 3, le soient tous. Et moins sûr encore qu’ils le fassent pour suivre la Coupe de la Ligue en crypté.

En cédant aux sirènes financières, la LFP serait considérée, après Al Jazira, comme un nouveau fossoyeur du foot en clair à la télé. Bien sûr, tout le monde aura beau jeu de reporter la faute sur la chaîne qatarie : « s’ils n’étaient pas entrés dans le marché du sport à la télé, nous n’en serions pas là » dira-t-on facilement. Mais en laissant l’épreuve à France Télévisions, avec un manque à gagner évident, la LFP pourrait décevoir les clubs pros détracteurs de l’épreuve qui pourraient alors inciter leurs troupes à ne plus jouer le jeu et donc à la condamner à terme.  Un vrai casse-tête !

(màj) A moins que la solution passe par un partage de l’épreuve entre les deux diffuseurs comme on le souligne aujourd’hui, avec, comme pour la Ligue Europa (M6/W9-Canal+Sport) un système de premier choix pour l’un et le reste pour l’autre. Ce qui représenterait la meilleure solution pour garder du foot en clair. Mais à combien le partage ? 10 millions d’euros chacun ? Et une finale co-diffusée ?

Et puis une Coupe de la Ligue sans les commentaires de Xavier Gravelaine et les interventions de « Danny la Mèche » alias Daniel Lauclair,  ce sera bien moins drôle. Réponse lundi ?

Share

About Author

Vincent Rousselet-Blanc

(6) Readers Comments

  1. Pingback: La Coupe de la Ligue à France Télévisions, le foot à la demande pour Al Jazeera | En Pleine Lucarne

  2. Il parait que la LDC laisse les comptes des chaines qui ont les droits dans le rouge et franchement pourquoi C+ s’interesse que maintenant à cette coupe ?

  3. Carquefou – PSG avait fait 8 millions de téléspectateur quand lille-lyon fait 3 fois moins…
    les spectateurs veulent de l’émotion plus l’ennui…

  4. franchement il aurait été préférable de voir les matchs de ligue des champions en clair que cette coupe… à part la finale peut être.
    par contre France 2 devrait davantage diffuser la coupe de France avec des amateurs qui mouillent le maillot…

  5. Sans etre alarmiste, mais a quoi joue la LFP ???

  6. Et si la LFP décidait de couper la poire en deux ?

    C’est à dire vendre à France Télévisions les 1er et 3ème choix à chaque tour jusqu’au quart de finale, une demi-finale et la finale pour 10 M€ et vendre tout le reste (avec un différé pour les matches diffusés sur France Télévisions) à Canal+ pour 10 M€.

    Pour une telle solution, faudrait bien lire les conditions de l’appel d’offres mais cela contenterait la volonté des clubs d’augmenter la valeur des droits de la compétition et celle de la LFP de maintenir un part non négligeable de la compétition en clair.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>