L’Assemblée Générale de l’Union des clubs professionnels de football s’est prononcée, hier, jeudi 8 décembre 2011, en faveur du maintien de la Coupe de la Ligue pour quatre saisons supplémentaires, « à condition d’avoir des recettes télévisuelles et marketing équivalentes », a annoncé le président de l’UCPF Jean-Pierre Louvel sur le site des présidents de clubs. Une manière de laisser grande ouverte la porte à Al Jazeera Sport France, que le foot pro espère voir intervenir dans l’appel d’offres des droits tv qui sera lancé « très prochainement » pour l’épreuve que détient France Télévisions. Ce qui n’est pas gagné d’avance puisque, parallèlement, d’autres règles ont été changées qui ne vont pas dans le sens d’une compétition plus spectaculaire.

Cette décision, « prise à une très large majorité avec quatre votes contre, une abstention », doit encore être validée par l’assemblée générale de la Ligue de football professionnel (LFP), aujourd’hui en assemblée générale. Ce qui ne fait aucun doute, cette assemblée de la LFP étant composée des clubs professionnels.

« On a demandé que les recettes TV et marketing soient au minimum égales voire supérieures à ce qu’elles sont actuellement », a indiqué M. Louvel. « Si elles devaient être inférieures, nous ne poursuivrions pas la Coupe de la Ligue. » Une affirmation qui ne masque pas l’intérêt que le football professionnel porte au nouvel acteur du sport dans l’audiovisuel, la chaîne des qataris dirigée par Charles Biétry, Al Jazeera Sport France. Ainsi, l’appel d’offres pour les droits télévisuels des prochaines saisons devrait être lancé « très rapidement », selon M. Louvel, qui fait même monter la pression sur son partenaire actuel, France Télévisions. Interrogé sur un intérêt d’Al-Jazira Sport, le président a déclaré qu’il pouvait « y avoir des surprises », la chaîne qatarie étant « un acteur important actuellement. France TV s’est positionnée pour garder cette Coupe de la Ligue, mais il n’est pas exclu que d’autres acteurs veuillent se positionner aussi », a-t-il ajouté.

Autre nouveauté, les clubs professionnels ont décidé de revenir à un système de tirage au sort intégral en Coupe de la Ligue tout en maintenant l’entrée en lice des clubs « européens » en 8e de finale. Ils ont également décidé de lever l’obligation pour les clubs d’inscrire sur la feuille de match au moins sept joueurs retenus lors des deux dernières rencontres officielles de leur équipe, « pour laisser les entraîneurs libres de composer les équipes qu’ils souhaitent », a précisé M. Louvel.

Une décision paradoxale, qui ne visera pas à encourager les diffuseurs de mettre la main au porte-monnaie puisqu’elle autorise désormais chaque club à présenter de bien belles équipes « B », grief que l’on formulait déjà lors des précédentes saisons à l’encontre des clubs qui ne jouaient pas cette compétition à fond.

Share

About Author

Vincent Rousselet-Blanc

(0) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>