Football Les News — 08 décembre 2011

Samedi 10 décembre à 22h, sur Canal+, ce sera soir de Clasico avec le Real Madrid de Cristiano Ronaldo qui accueille le FC Barcelone de Lionel Messi et de Xavi, bref, les trois nominés pour le prochain Ballon d’Or. Pour l’évènement, la chaîne cryptée a décidé de mettre en place un dispositif spécial, qui permettra notamment d’entrer dans ce Clasico, une heure avant le coup d’envoi. Thomas Thouroude, habituellement présentateur de « l’Equipe Du Dimanche » (Canal+), et par conséquent observateur éclairé du championnat espagnol, revêtira pour l’occasion, son costume d’homme de terrain. Mais avant de se rendre sur la pelouse de Santiago Bernabeu ce samedi, celui qui est aussi l’animateur de « The Specialists » (Canal+Sport)  a accepté de présenter ce choc des titans, pour En Pleine Lucarne. De José Mourinho à Karim Benzema en passant par son favori pour le Ballon d’or, Thomas Thouroude aborde avec un certain plaisir, « le match de l’année ».

Parlez-nous du dispositif particulier mis en place pour le match, comment va se dérouler la soirée ?

L’objectif est de partager avec les téléspectateurs l’émotion que nous aurons la chance de ressentir sur place. Nous l’avions déjà fait la saison passée avec le Clasico où nous avions pris l’antenne une heure avant, et cela avait très bien fonctionné. Pour cette rencontre, je serai au bord de la pelouse de Santiago Bernabeu, Christophe Josse et Elie Baup aux commentaires, un journaliste aux abords du stade, puis un autre en direct de Barcelone pour faire vivre la rencontre depuis la Catalogne. A noter également que « Match of ze day », habituellement à 22h30, sera avancé pendant l’avant-match et que « Jour de foot » sera repoussé à minuit, juste après la rencontre.

Qu’est-il prévu pendant cette heure d’avant-match ?

Enormément de sujets, de reportages. Beaucoup de frais, de news avec l’arrivée des deux équipes notamment. On aura un sujet sur les dernières 24h des deux équipes, les conférences de presse, les coulisses, les dernières infos. Le Clasico à travers Lionel Messi, avec un extrait du documentaire que nous avions diffusé sur Canal+ (Messi l’intégrale). Un retour sur les cinq rencontres de l’an dernier et le duel Mourinho/Guardiola à distance. Egalement un sujet sur la renaissance de Karim Benzema, devenu une pièce essentielle du Real. Nous nous poserons également la question de savoir si Madrid est plus fort que la saison dernière et quelles sont ses chances d’exister face à Barcelone. Enfin, nous nous demanderons si Mourinho a changé d’approche cette saison, tant dans les médias que sur le terrain.

Peut-on considérer qu’à travers ce dispositif, Real-Barça est le match le plus important de l’année pour Canal+ ?

L’évènement est considérable et Canal + se doit d’être présent. Au delà d’être le match le plus important pour Canal, c’est certainement le plus important pour les amateurs de football. Le match sera diffusé dans 224 pays pour 500 millions de téléspectateurs. Tous les amoureux du ballon rond et du sport en général seront au rendez-vous. Il est impensable de prendre l’antenne cinq minutes avant et de simplement retransmettre la rencontre. C’est pourquoi, il était indispensable de marquer le coup.

L’Equipe Du Dimanche sera-t-elle organisée autour de ce Clasico ?

En grande partie, puisque le premier tiers de l’émission sera consacré à cette rencontre. D’une part, tous les gens n’auront pas forcément vu le match, d’autre part, nous devrons tirer les enseignements après ce duel. Il est toujours intéressant de revenir sur un match de manière différente, avec toutes les interviews, la presse, la physionomie de la rencontre.

Pour avoir énormément vu le Real Madrid et Barcelone dans l’ »EDD », une équipe vous semble-t-elle plus forte que l’autre ?

Je trouve le Real Madrid beaucoup plus costaud que la saison passée. Les Madrilènes sont aujourd’hui capables de dominer une rencontre plus longtemps, sans se reposer systématiquement sur leurs individualités. La talent s’accompagne désormais d’un jeu collectif de meilleure qualité et d’un état d’esprit irréprochable. Le Barça quant à lui, est toujours aussi impressionnant. Si l’on excepte  l’échec contre Getafe (défaite 1-0), les Blaugrana montent en puissance. Ce week-end par exemple, ils gagnent 4-0 contre Levante, quatrième du championnat. On peut effectivement discuter du niveau de la Liga derrière Barcelone et Madrid, mais réaliser ce genre de performance reste considérable.

Considérez-vous que le Real arrive aujourd’hui à maturité pour affronter Barcelone ?

Complètement. Mourinho réalise sa deuxième saison sur le banc, l’équipe est beaucoup plus mature dans son football et dans son collectif. Elle a progressé, c’est une évidence. Maintenant, elle doit être capable de se débarrasser définitivement de ses complexes. Les joueurs de la « maison blanche » vont devoir garder la tête sur les épaules si l’affrontement tourne rapidement en faveur des Catalans.

« Une volonté de dépassionner ce clasico »

A l’image de Mourinho qui a changé ses derniers mois, le Real donne l’impression d’avoir compris de ses erreurs ?

La finale de la supercoupe d’Espagne fut splendide sur le jeu mais lamentable dans le comportement. José Mourinho avait notamment agressé l’adjoint de Guardiola, Marcelo fut l’auteur d’un véritable attentat en fin de rencontre…A la suite de ces affrontements, les joueurs cadres du Real comme Iker Casillas, avaient provoqué une réunion entre l’entraîneur et les joueurs. Tout ce qui entourait la rencontre commençait à déteindre sur l’image du Real, un club historique et très respecté partout dans le monde. La situation devenait inquiétante. Après cette discussion à bâtons-rompus, l’ensemble du groupe s’est remis en cause et a su tirer les enseignements nécessaires. Aujourd’hui, le Real fait moins de bruit mais a retrouvé son statut sur le terrain.

On peut donc s’attendre à une rencontre beaucoup plus calme ?

Les deux équipes ont eu des consignes : les deux coachs ne parlent pas, les joueurs non plus. Pep Guardiola a même déclaré que son homologue fait partie des meilleurs entraîneurs du monde. L’atmosphère malsaine a disparu, on est totalement à l’opposé de l’environnement de l’an dernier. Benzema, que l’on a rencontré la semaine passée, ne souhaitait pas aborder la rencontre. On sent une vraie volonté des acteurs de dépassionner ce Clasico.

En quoi le Real est-il plus fort que la saison dernière ?

Les joueurs se connaissent mieux, chacun a trouvé sa place dans le système de Mourinho. Le « Special One » fait de plus en plus confiance à Diarra qui est un récupérateur parfait, Xabi Alonso réalise un formidable début de championnat, Ozil est en train d’éclater pour devenir le meneur de jeu attendu depuis longtemps à Madrid. Cette équipe n’a pas de point faible ! Mourinho avait demandé deux saisons pour être jugé sur son travail, aujourd’hui son équipe lui donne forcément raison.

A-t-elle trouvé l’attaquant idéal en la personne de Benzema ?

Depuis exactement un an, Benzema est le cinquième attaquant le plus prolifique en Europe. Tout s’est joué après une rencontre entre lui et Mourinho. L’entraîneur portugais avait piqué au vif son buteur en lâchant en conférence de presse : « Si tu vas à la chasse t’emmènes ton chien, si tu n’en as pas, tu emmènes ton chat ». Depuis, il a réalisé une fabuleuse moitié de saison et démarre cette année sur le même rythme. Il est excellent, moins efficace que Gonzalo Higuain mais beaucoup plus influent dans le jeu. Karim Benzema a pris son envol et son rayonnement est magnifique.

On entend moins parler de Raphaël Varane en ce moment, comment se passe son apprentissage ?

C’est un jeune joueur, talentueux, qui a eu quelques opportunités pour jouer en début de saison. Il doit patienter, progresser tranquillement. En le faisant débuter rapidement, José Mourinho a prouvé qu’il comptait sur lui. Si l’entraîneur portugais est allé le chercher, c’est qu’il a confiance en son potentiel et lui voit un avenir très prometteur. Dans des clubs comme le Real, il est difficile de prétendre à une place de titulaire ou d’avoir énormément de temps de jeu dès les premiers mois.

Ce match sera également l’occasion d’assister à l’éternel duel entre Messi et Ronaldo, le Portugais peut-il enfin donner sa pleine mesure lors d’un clasico ?

Bien sûr ! Après, il est difficile de se projeter puisque tout dépend de la physionomie de la rencontre et de la tactique concoctée par José Mourinho. Je le trouvais déjà très fort la saison dernière et participe encore davantage au jeu et aux tâches défensives à l’heure actuelle. Il est complet, buteur, altruiste quand il faut : s’il a des opportunités il les saisira. Attention néanmoins de ne pas tomber dans le pêché d’orgueil et de s’imaginer en sauveur de la nation. Dans ce cas, briller face au Barça relèvera de l’impossible.

« Si le Barça perd à Madrid, il perd certainement le titre »

Le sort de cette rencontre peut-il influer sur le vainqueur du FIFA Ballon d’or ?

Je ne pense pas. Pour moi, il est déjà attribué à Lionel Messi. Ce trophée récompense les meilleurs joueurs dans les meilleures équipes. En qualité intrinsèque Messi n’a pas d’équivalent et il joue pour le FC Barcelone, qui a remporté le championnat et la Ligue des Champions. Même si Ronaldo est exceptionnel, le génie de Messi sera récompensé une troisième fois de suite, j’en suis convaincu.

Messi, Ronaldo, Xavi, un trio logique pour vous ?

Pour Messi et Ronaldo sans problèmes. Xavi, c’est davantage discutable. Les deux premiers sont des immenses buteurs et les chiffres parlent en leur faveur. Xavi, aussi fabuleux soit-il, est davantage un choix subjectif. Il est très possible de considérer un autre meneur au moins aussi fort que lui, même s’il reste malgré tout, le meneur et le chef d’orchestre de Barcelone. En ce qui concerne le vainqueur : Lionel Messi est parti pour le remporter voire même pour en gagner un de plus la saison prochaine. Il est déjà à 17 buts en Liga et le Barça peut tout à fait gagner la Ligue des Champions et le championnat, à condition qu’il s’impose à Madrid. Dans le cas contraire, le titre deviendrait difficile avec six points de retard.

Justement, en perdant cette rencontre, Barcelone se retrouverait à six points du Real (voire à neuf avec le match en retard pour Madrid). Peut-on découvrir un Barça dans le doute ?

Qu’ils soient devant ou derrière, les joueurs de Guardiola continueront de gagner et de bien jouer au football. La question sera plutôt de savoir comment Madrid va gérer cette avance. On peut penser, sans être trop loin de la vérité, qu’avec neuf longueurs d’avance le Real sera champion. Après, il faudra voir si Mourinho et ses hommes résisteront à la pression.

Comment expliquez-vous le petit coup de moins bien traversé par le Barça il y a quelques semaines ?

Le centre de formation, la Masia, vient de mettre 4-0 à Bate Borisov en Ligue des Champions. Voilà ce que c’est le Barça ! Certes, Messi n’a pas marqué pendant trois matches. Mais même si la vie doit être plus compliquée sans le meilleur joueur du monde, je ne crois pas que Barcelone en soit réellement dépendant. Comme nous sommes habitués à les voir gagner tout le temps, dès qu’il font match nul ou éventuellement qu’ils perdent, c’est la catastrophe. Mais il faut éviter de tomber dans le piège tendu par les médias, Barcelone n’a jamais été en crise.

Que pensez-vous du recrutement catalan ?

Fabregas et Alexis Sanchez sont des excellents choix. Pour avoir suivi le second dans l’ « Equipe Du Dimanche » la saison passée, lorsqu’il évoluait à l’Udinese, c’est un joueur merveilleux. Le recrutement barcelonais est une totale réussite puisque les nouveaux rentrent complètement dans le  moule. Pour rendre l’équipe encore plus complète et solide, il leur faudra recruter rapidement des défenseurs. Mais en faisant venir ces deux joueurs là, le club ne s’est pas trompé, c’est certain.

En faisait venir de jeunes joueurs, Guardiola semble vouloir assurer l’avenir, pourtant, il a déjà déclaré qu’il ne resterait que très peu de temps sur le banc de Barça ?

Barcelone fonctionnait avant lui, et continuera de la même manière après son départ. Encore une fois, le centre de formation est gage d’un futur d’une extrême qualité. Guardiola aligne des mômes de dix-sept ans et l’équipe joue comme s’il s’agissait de l’équipe première. Ils ont les mêmes automatismes, marquent autant de but, ce sont des résultats incroyables à ce niveau. A titre de  comparaison : c’est comme si l’AJ Auxerre alignait son équipe CFA en ligue des champions, et gagnait 4 à 0.

Un entraîneur est-il donc vraiment utile dans un tel environnement ?

Pour moi un entraîneur reste indispensable. Il doit trancher pour choisir les joueurs capables d’évoluer ensembles, gérer les moments de forte intensité ou au contraire de récupération. Et puis, Guardiola est lui-même dépositaire du schéma de jeu. Même si le club possède une philosophie, une identité de jeu très forte, c’est à lui de ramener des trophées dans les musées du Camp Nou.

S’agit-il pour vous des deux meilleures équipes du monde ?

Elles ont très peu de failles et sont agréables à voir jouer. Ce sont deux équipes à la fois très fortes mais aussi très belles et comptent dans leurs rangs, les deux meilleurs joueurs du monde ainsi que deux des meilleurs entraîneurs du monde. Aucune autre équipe ne peut soutenir la comparaison.

propos recueillis par Anthony Davière (étudiant 3e année d’école de journalisme de Nice) en exclusivité pour En Pleine Lucarne.

Photos Canal+

Share

About Author

Anthony Daviere

(8) Readers Comments

  1. Pingback: (Handball) : Atletico Madrid – FC Barcelone et Kiel – Hambourg… par Olivier Girault (MCS) | En Pleine Lucarne

  2. Pingback: Interviews, “A l’affiche”… les TOPS 2011 d’En Pleine Lucarne « En Pleine Lucarne

  3. vive real moi madjdoub boukhatemi habitte a mostaganem exacte a ouillisse vive real madrid et tout amis qui j’aime real

  4. c’est vite dit!
    Mercredi encore je pouvais voir Lyon faire l’exploit et zapper rapidement sur le match du real!
    Canal aura le premier choix, celui qui vient de faire chuter les audiences de tf1.
    Il garde le magazine LDC, heureusement.

    Si Al Jazeera, prend le reste, comment ça va etre diffusé sur une seule chaine???

    • Il y aura deux chaînes « Al Jazeera Sport », cela a été confirmé par Biétry. Après on peut très bien imaginer, une offre multi canaux spécialement conçue pour la LDC… qui pourrait servir aussi à la L1 si AJS remporte les derniers lots… à la Foot+ quoi, on saura bientôt.

  5. Ca vient de tomber : Canal Plus remporte le premier lot, ils ne s’en sortent pas si mal finalement…

  6. Canal prépare la saison prochaine, à mon avis ce genre d’ « évènements » risque de se répéter souvent, les championnats étrangers seront la bouée de sauvetage du groupe pour mettre en valeur son produit foot, surtout s’ils perdent complètement les droits de LDC… Des nouvelles concernant le dernier lot? Les tractations sont sévères paraît-il…

  7. Pingback: “A l’affiche” (Handball) : Atletico Madrid – FC Barcelone et Kiel – Hambourg… par Olivier Girault (MCS) « En Pleine Lucarne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>