Football L'Actu Média Ligue 1 — 25 novembre 2011

Le nouveau numéro de Surface sera en kiosque en fin de semaine prochaine avec une interview croisée des deux chroniqueurs les plus virulents du PAF, Pierre Ménès (Canal+) et Eric Di Meco (M6-RMC) ! L’un des sujets de discussion ? Le Clasico, bien sûr….que Pierre Ménès s’amuse une fois de plus à appeler « le Merdico ». En attendant la sortie du magazine foot chic et intéressant cher à Jérome Alonzo, son créateur, qui nous fait aussi l’honneur de nous présenter régulièrement les affiches Ligue 1 Orange Sport sur En Pleine Lucarne, on ne pouvait s’empêcher de vous présenter quelques extraits avant de retrouver l’intégralité de l’interview dans le prochain numéro de Surface, en kiosque le samedi 3 décembre 2011.…Et on vous offre même une petite vidéo. C’est déjà Noël sur EPL !

SURFACE : Comment sentez-vous ce premier clasico de la saison ?

Pierre Ménès : À mon avis, ça peut être un beau Merdico (rires) ! Plus sérieusement, l’an passé les deux équipes étaient assez proches. Cette saison, Marseille galère.

Eric Di Meco : Une victoire ne sauvera pas la saison de l’OM, mais ça calmera sans doute les ardeurs des supporters. Et ça peut être un petit déclic. Et puis à Marseille, ça fait toujours plaisir de taper Paris…

PM : Mouais. Ce qui est sûr c’est qu’il se passe des choses étranges à l’OM. Déjà, le club n’intéresse pas Margarita. Dès que quelqu’un va lui faire un chèque correct, elle se séparera du bébé. Et on ne pourra pas le lui reprocher. Elle a récupéré le club parce que son mari est décédé et c’est son droit de ne pas avoir envie de mettre des sous là-dedans. C’est son pognon. Maintenant, je fais partie de ceux qui pensent que l’OM n’est pas vendable. On sait qu’autour du club, il n’y a pas que des gens très fréquentables qui gravitent. Et puis bon, la gestion des abonnements par les supporters, aucune boîte sérieuse dans le monde ne peut accepter ça. Si les Qataris reprenaient l’OM, les Dodgers, les Winners, les MTP et les Yankees, ils iraient acheter leurs abonnements au siège, comme partout ailleurs.

SURFACE : Eric, on vous sent dubitatif…

PM : « Dubitatif », ça veut dire que tu te poses des questions.

EDM (rires) : Moi, je pensais qu’elle vendrait le club dès le départ. Je me souviens de la façon dont elle s’est faite insulter au Vélodrome, cette pauvre femme. Je me souviens de slogans terribles à l’époque où elle venait de temps en temps avec RLD. Elle a gardé le club pour ses enfants, mais là il est clair qu’elle a mis un panneau « à vendre ».

La suite, la semaine prochaine dans SURFACE…

Share

About Author

Vincent Rousselet-Blanc

(0) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>