"A l'affiche" Football Les News PSG — 19 novembre 2011

Dans la nuit de dimanche 20 à lundi 21 novembre, à 3h15 du matin, Sport+ nous livrera, en direct, le dénouement de la saison de Soccer aux Etats-Unis avec la finale du championnat MLS ( Major League Soccer,) qui opposera, en Californie, l’équipe de Los Angeles, les LA Galaxy et sa triplette de stars David Beckham, Robbie Keane et Landon Donovan, au Dynamo Houston.

Jean-Charles Sabattier, le « Monsieur Bundesliga » et « Onze d’Europe » du groupe Canal, accompagné d’Omar Da Fonseca, sera dépêché au micro pour nous faire vivre ce véritable événement aux Etats-Unis. Alors Jean-Charles : dernier match de David Beckham sur le sol américain avant de rejoindre le PSG ? Enfin un titre pour le L.A Galaxy ? Des joueurs à suivre ? Une finale spectaculaire ? Que vaut le championnat américain de football ? David Beckham au PSG une bonne affaire ? Toutes les réponses à ces questions et à bien d’autres avec ce spécialiste du football version US qu’il faudrait, selon lui, commencer à prendre au sérieux.

Après 10h non-stop hier dans le « Onze d’Europe », on vous retrouvera à 3h15 du matin en direct sur Sport+ pour cette finale d’un championnat que vous connaissez bien.

Oui, en effet nous l’avons diffusé cette saison sur Sport+. Et cette nuit-là nous aurons la chance d’avoir l’équipe de Los Angeles avec sa superstar David Beckham et l’Américain Landon Donovan, qui sont les deux grands joueurs de l’équipe. Mettons Robbie Keane un peu en dessous. Mais, évidemment, pour cette finale, tous les projecteurs seront braqués sur David Beckham parce que le paradoxe c’est que si cette équipe des Galaxy de Los Angeles a déjà remporté des titres, c’était toujours sans Beckham (dernier titre en 2005, ndlr). Or cela tient vraiment à cœur à l’Anglais de remporter un trophée avec cette équipe. Il avait été battu en finale en 2009 et une défaite (1-1, 4-5 t.a.b.) face au Real Salt Lake… qu’ils viennent d’éliminer en demi-finale. Mais là je pense que compte-tenu des conditions, il n’est plus très très loin d’y arriver puisque le match se déroulera en effet sur la pelouse des Californiens, dans le stade de Carson, où ils n’ont perdu aucun match en 23 rencontres, et en ne faisant qu’une bouchée de leurs adversaires. Beckham est à 90 minutes d’un titre aux USA.

Un titre en guise de cadeau d’adieu avant un départ au PSG ?

Voilà. L’événement se situe à ce niveau-là aussi. Ce sera sans doute son dernier match avec les Galaxy. Quoi que… Beckham vient encore de faire une déclaration selon laquelle, après ce match, la première personne qu’il rencontrera sera son employeur, n’excluant pas, pourquoi pas, de prolonger son bail en Californie.  Tout est en place pour une grande et belle fête pour les Galaxy et pour David Beckham.

Ils auront tout de même un adversaire à battre, le Dynamo Houston. Quel danger représente cette équipe ?

Houston est une équipe en reconstruction. Houston a remporté deux titres en 2006 et 2007 et n’ont plus jamais atteint ce stade depuis. Les Dynamo Houston ont depuis connu de nombreux bouleversements. La saison dernière ils ont vécu une saison dramatique, ils n’étaient même pas en play-offs. Houston, c’est un peu la surprise du chef. Ils ont été reversés dans la Conférence Est qui n’est pas d’un niveau fantastique dans la MLS et je pense qu’ils vont connaître des difficultés au niveau du rythme, au niveau des capacités physiques. Les Galaxy Los Angeles, contrairement aux années passées, ont démontré qu’ils étaient aujourd’hui capables de tenir le rythme et de jouer à un haut niveau Ce sera difficile pour Houston d’autant plus que très vraisemblablement ils seront privés de leur meilleur joueur Brad Davis, qui est le pilier de cette formation. Il faudrait quand même un énorme concours de circonstances et pas mal de blessés de dernière minute pour voir les Galaxy s’incliner. Maintenant c’est la magie du foot, tout peut arriver. Houston arrivera avec un Oscar de la Hoya qui a payé de sa poche des bus entiers pour que les supporters texans viennent dans la banlieue de Los Angeles. En tout cas, une chose est sûre, compte tenu de ce que l’on a pu voir cette saison en MLS ce sera un match enlevé, ouvert, spectaculaire.

« Le championnat de MLS est un championnat d’avenir »

Justement, vous qui le suivez ce foot américain, est-il agréable à voir jouer ?

Oui, oui, oui, c’est agréable. Sans faire de généralités, c’est un foot qui est globalement ouvert, où l’on retrouve quelques petites naïvetés que l’on ne retrouve plus dans les grands matchs européens, ce qui donne aussi ce côté sympathique à ce championnat. C’est surtout un football qui progresse d’année en année, qui se développe techniquement, physiquement, avec des joueurs intéressants qui n’étaient pas forcément des joueurs en fin de carrière comme peuvent l’être Thierry Henry aux New York Redbulls ou David Beckham. Les équipes américaines sont aujourd’hui renforcées par de bons joueurs, jeunes, avec une génération qui a réussi à prouver sa valeur en équipe nationale, notamment lors des dernières coupes du monde.

Le foot américain commence à soutenir un peu la comparaison. Et il ne faut pas se fier au match amical contre les Bleus le 11 novembre dernier car il manquait beaucoup de titulaires. Et puis de nombreux joueurs américains rejoignent les clubs européens ou vont les rejoindre prochainement. C’est quelque chose qui ne trompe pas. Les clubs européens ne sont pas obligés de les acheter, c’est donc qu’ils ont une certaine valeur, des capacités à venir se frotter aux meilleurs en Premier League, en Espagne… C’est un signe intéressant.

La MLS est un championnat qu’il faut suivre car il fait partie des championnats d’avenir. Des moyens ont été investis, c’est un championnat qui commence aussi à être suivi en nombre de spectateurs dans les stades, Des stars comme Beckham ont attiré l’intérêt des médias étrangers envers cette compétition. Vous pouvez commencer à vous familiariser avec la MLS à partir de dimanche pour cette finale, c’est la bonne occasion. (rires)

Quel est le niveau des deux équipes si l’on compare à notre championnat ?

Les Galaxy LA ont clairement un niveau de Ligue1, le niveau d’une équipe de milieu de tableau. Pour Houston, c’est moins élevé, disons que le Dynamo pourrait bien figurer en Ligue 2. Mais l’opposition sera intéressante et puis c’est une finale, c’est toujours un moment à part dans une saison, avec de la pression, de l’intensité, il y aura plus de 30 000 personnes.

« Le PSG a tout à gagner à engager Beckham »

Concluons sur le cas David Beckham. Vous le voyez jouer régulièrement. David Beckham au PSG ce serait une bonne affaire, sportivement parlant ?  

Bien sûr ! D’abord parce que professionnellement c’est un modèle un exemple, le professionnel absolu. Tous ceux qui l’ont côtoyé sur le terrain vous le diront. Maintenant, je pense aussi qu’il peut apporter quelque chose dans le jeu du PSG, s’il arrive à se débarrasser de petits pépins physiques qui l’ont suivi cette saison.  David Beckham est un amoureux du football, il s’entretient, suit les entraînements de professionnels, et qui possède une qualité technique indéniable encore aujourd’hui.

Même s’il évolue à Los Angeles, Beckham fait partie encore de ces deux trois joueurs au monde à être capable de vous faire une transversale de 50 m qui vous tombe dans les pieds, il possède une qualité de passe et de centre incroyable (18 passes décisives cette saison, ndlr), alors oui, il peut rendre service, même s’il n’enchaînera peut-être pas des matchs de 90 minutes tous les trois jours. Mais on voit aujourd’hui des jeunes d’une vingtaine d’années qui eux aussi ont du mal à enchaîner tous les trois jours.

Et puis il a un objectif majeur, une motivation qui le rend performant c’est l’envie de participer aux JO de Londres en 2012 avec une équipe d’Angleterre qui promet d’être redoutable puisque Wayne Rooney a fait lui aussi savoir qu’il aimerait bien en faire partie. Stuart Pierce, le sélectionneur olympique, va avoir un choix de joueurs énorme ! Rien que pour ça, l’équipe qui le récupérera, le PSG ou une autre, sera assurée de le voir monter en puissance. Si le PSG a cette chance de pouvoir l’engager, sportivement parlant, l’équipe parisienne a tout à y gagner. Sans parler de marketing bien sûr (rires).

Je suis vraiment confiant pour lui. C’est une personnalité hors normes. C’est un mec qui a tout de même réussi à conserver son professionnalisme, son amour du jeu, malgré tout ce qu’il véhicule, la pression qu’il a sur les épaules, malgré le star system dans lequel il a choisi de vivre, etc. A 36 ans, il continue à se faire mal aux entraînements, il a encore des objectifs sportifs, il reste extrêmement courtois, sportif, alors que richissime comme il est, il pourrait lâcher prise. David Beckham est vraiment un cas unique.

Propos recueillis en exclusivité pour En Pleine Lucarne par Vincent Rousselet-Blanc

Share

About Author

Vincent Rousselet-Blanc

(0) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>