Christian Jeanpierre envoyé en Nouvelle Zélande pour la coupe du monde de rugby, c’est Christophe Jammot, le Monsieur Foot d’Eurosport, que TF1 a appelé pour le remplacer au micro des matchs de Ligue des Champions, puis aux commentaires de deux matchs de l’équipe de France contre l’Albanie et la Bosnie (7 et 11 octobre) au côté de Bixente Lizarazu. Un rôle de joker que Christophe Jammot prend avec excitation et plaisir puisque c’est la première fois qu’il commentera les Bleus malgré une déjà longue expérience. Premières impressions.

Commenter la Ligue des Champions puis l’équipe de France, c’est la consécration.

Oui, c’est fort ! Les Bleus, je les suis depuis que j’ai débuté ma carrière au milieu des années 80, avec la génération Platini. J’ai beau avoir commenté des matchs de la coupe du monde 98 par exemple, et même si je ne vais pas dire qu’une France-Albanie c’est aussi fort qu’un France-Brésil, c’est un grand moment dans une carrière de commenter les Bleus. Surtout pour la première fois, sur TF1 qui plus est, même si j’avais déjà commenté pour la chaîne lors de la coupe du monde 2002 et 2010 ou l’Euro 2008. Mais bon, après ça je ne vais pas dire non plus que je peux mourir (rires). C’est un beau cadeau que je prends avec l’envie de me faire plaisir et d’être performant.

Qu’apportez-vous de différent de Christian Jeanpierre que vous remplacez ?

Je ne tiens pas à comparer. Maintenant, je peux vous parler de moi. Je privilégie toujours le jeu car on a tendance à oublier que le foot ce n’est qu’un ballon qui roule. Il faut toujours revenir au jeu, à l’essence du jeu. Moi, sur Eurosport, je commente la Coupe de France par exemple. Cette compétition est l’expression même de l’essence du jeu. Relativisons donc, recentrons-nous sur les choses du foot. Je revendique aussi, et j’assume très bien, mon petit côté cocardier, une certaine fibre nationale, ce qui me paraît normal quand on commente l’équipe nationale. C’est une fierté. De toute façon quand on commente l’équipe de France ou un club français en coupe d’Europe, il y a toujours du ressenti de la part du commentateur. Et moi j’aime mettre du cœur dans mes commentaires. Maintenant, j’ai conscience qu’un mot prononcé sur TF1 a plus de portée qu’ailleurs. J’ai la pression, mais c’est une pression positive. J’ai surtout envie de garder le sourire, de le faire sentir aux téléspectateurs.

Ça restera de toute façon déjà comme un grand souvenir professionnel.

Oui, un parmi beaucoup d’autres. Comme celui d’avoir annoncé le décès de Thierry Gilardi (mars 2008, ndlr) alors que je commentais un match avec Luis Fernandez. Je connaissais bien Thierry, c’était un ami. Ce fut un moment très marquant. Du coup, quand je me suis retrouvé avec Luis Fernandez à commenter l’Euro 2008, il y a avait une saveur particulière. Puis il y a eu l’Afrique du Sud 2010 aussi, avec Knysna. Pour ne citer qu’eux.

Ce ne sera pas trop frustrant de retourner ensuite commenter la Ligue 2 à Eurosport ?

Non, pas du tout car la Ligue 2 et la Coupe de France, c’est mon quotidien, j’adore ça, même si c’est bien sûr très différent. Ce n’est pas le même plaisir. Et puis là, la situation est bien claire, je remplace Christian temporairement. Il n’y a pas de place à prendre. On peut avoir de l’ambition tout en ayant conscience des situations. Et aujourd’hui la situation veut juste que je me fasse plaisir en vivant une grande expérience et en essayant d’être le plus performant possible.

Vous n’aviez jamais officié avec Bixente Lizarazu. Avez-vous répété ensembles ?

On se connaît un peu et chacun sait quelles sont les particularités de l’autre. Il n’y aura pas de préparation spéciale de ma part excepté le fait que je regarderai peut-être de plus près les journaux avant les matchs que j’aurai à commenter. On a juste prévu de déjeuner ensemble après le match Albanie-France, pour en parler. Liza connaît le foot par cœur et moi mon métier. Je n’ai pas d’inquiétude sur notre duo. L’attente est excitante et j’espère que, comme les Bleus, notre équipe fera un bon match au micro.

propos recueillis par Vincent Rousselet-Blanc pour TV Envie et En Pleine Lucarne

Share

About Author

Vincent Rousselet-Blanc

(2) Readers Comments

  1. Pingback: Interviews : Lizarazu, Monclar, Jammot, Hugues, Lévèque… Ils sont sur En Pleine Lucarne « En Pleine Lucarne

  2. Tu peux y rester à sa place tu sais il va pas nous manquer le Christian! Au passage bravo encore pour ce blog, j’ai toutes les infos media que je recherche, et plus encore, super boulot!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>