"A l'affiche" Football Premier League — 21 octobre 2011

Dimanche 23 octobre, à 14H30, quelques heures à peine après la finale de la coupe du monde de rugby, Manchester United accueillera Manchester City sur les antennes de Canal+Sport, pour le match au sommet du week-end en Angleterre. Et peut-être même un des matchs de l’année. On se souvient du but en retourné de Rooney la saison dernière à Old Trafford ! A l’occasion de ce fabuleux derby, Stéphane Guy, qui officiera aux commentaires avec son consultant habituel, Marcel Desailly, nous présente cette affiche. Spécialiste du football anglais depuis plusieurs années, c’est avec passion et enthousiasme qu’il nous livre ses analyses et évoque son admiration pour le football d’outre-Manche. Interview.

A deux jours du match de l’année en Angleterre, sentez-vous un engouement particulier autour de ce derby ?

Cette année c’est puissance dix ! Il y a toujours une ferveur incroyable à l’approche de cette rencontre, mais cette saison c’est complètement différent ! Les anciens se réfèrent à l’année 1968. A cette époque, United avait remporté sa première coupe d’Europe pendant que City soulevait le titre de champion d’Angleterre, avec deux points d’avance sur les Diables Rouges. C’est un peu le retour de ce genre de confrontations avec deux équipes au top niveau. Cela faisait bien longtemps que le derby n’avait pas mis aux prises le premier face à son dauphin.

Est-il prématuré de parler de match décisif ?

Les deux équipes ont quand même déjà disputé huit matches de championnat et trois de Ligue des Champions ! Des deux côtés, les forces sont connues, il est temps qu’elles se rencontrent. Après, de là à dire que c’est un match décisif pour le titre, il faut faire la part des choses. Même s’il est normal que ce derby soit le match le plus attendu en Angleterre, son résultat ne déterminera absolument pas l’issue finale du championnat.

A quel genre de match vous attendez-vous ?

On a vécu l’an passé deux derbys très différents. A City, la rencontre était fermée à double tours, avec une équipe de United qui avait décidé de ne pas jouer. Ce fut certainement un des pires matches, un des pires sommets anglais de ces dernières années. Et puis, un match retour absolument incroyable avec le fameux but de Rooney, ce retourné qui restera comme l’un des buts du siècle à Old Trafford ! Ce qui est sûr, c’est que depuis le début de l’année les deux équipes ont été plus à l’aise dans la prise d’initiative et dans l’offensive, que dans la maîtrise et dans la conservation.

On peut donc imaginer une rencontre très ouverte ?

Même si les deux équipes vont se méfier parce qu’elles se savent vulnérables, les effectifs sont beaucoup trop talentueux des deux côtés pour assister à un match fermé. Avec l’effervescence et l’attente autour de ce derby, on peut quand même imaginer que cela va jouer. Pour commenter la Premier League depuis quatre ans, mon expérience me laisse dire que dans 80% des cas, une grande affiche donne un grand match. Ce début de saison nous a offert un formidable Manchester-Arsenal, de très bons Manchester-Chelsea et Tottenham-City. Je ne vois aucune raison pour que ce match ne soit pas à la hauteur, c’est très rare d’être déçu après un choc en Angleterre.

Quelles sont les clés de cette partie ?

Je pense qu’il va falloir arriver avec de la folie, de la vitesse. La qualité offensive est supérieure à United avec notamment Ronney qui est au sommet de son art en ce moment. Par contre, les deux formations ont des faiblesses dans le replacement à la perte de balle, il y aura des coups à faire dans ce domaine. Sur le début de saison de United, la nouveauté réside dans la possession du ballon. Manchester qui évoluait exclusivement en contre ces dernières années, contrôle aujourd’hui la plupart de ses rencontres. On devrait donc assister à une partie dirigée par United ou City tentera d’exister avec son milieu de terrain technique.

Jusqu’à présent City n’a affronté aucun gros calibre du championnat, n’est-ce pas un désavantage ?

Si vous me demandez qui est le favori pour dimanche, je réponds United. Ils ont l’expérience, ils ont joué des gros matches à domicile et restent sur dix-neuf victoires de suite à Old Trafford. L’avantage est donc obligatoirement à MU. Aujourd’hui, tout le monde attend de voir le comportement de City face à concurrent direct pour la course au titre. Même s’ils ont été épatants lors de la victoire à Tottenham (5-1 avec quadruplé d’Edin Dzeko), à l’époque les hommes de Redknapp erraient comme des morts vivants sur la pelouse. En trois rencontres de ligue des champions, City n’a jamais été à niveau. L’équipe de Mancini affiche encore les limites et les carences d’une équipe en construction.

Après un départ en trombe, United semble s’essouffler, comment l’expliquez-vous ?

C’est une équipe encore à la recherche de son équilibre. Elle a été euphorique après le rajeunissement de l’effectif et cela a été très impressionnant pendant un mois et demi. Malgré tout, on a pu remarquer qu’elle concédait énormément d’occasions. Ferguson a changé dix fois de charnière centrale en onze matches, obligatoirement il y a un manque de repère dans ce secteur. De Gea est le gardien le plus sollicité de la Premier League, statistique étonnante qui prouve bien la fragilité défensive affichée par les Diables Rouges. C’est en cela que la rencontre de dimanche sera intéressante : deux machines aux équilibres instables.

Que pensez-vous de De Gea, le gardien d’United ?

De par le prix qu’il a coûté et le gardien qu’il remplace (Edwin Van der Sar), la pression sur ses épaules est énorme. Il a commis une faute de main et encaissé un but casquette pour ses débuts dans le Community Shield (cf : Dzeko frappe de 35 mètres plein axe). Il est évident que son entrée en matière dans le championnat anglais n’a pas été terrible. Le plus important, c’est la formidable manière avec laquelle il a répondu derrière. Il est monté en puissance, enchaîne les arrêts décisifs et fait preuve d’une solidité et force mentale incroyables. Dorénavant, il a compris que le foot anglais est un sport de combat et se protège beaucoup plus dans les duels. C’est prometteur. Après il ne faut pas oublier qu’il succède à un monstre sacré qui a sans doute été le meilleur gardien du monde à un moment donné.

Stéphane Guy et Marcel Desailly aux « Specialists »

Les médias résument le duel pour le titre à l’affrontement entre les deux Manchester, qu’en est-t-il de Chelsea ?

Je rentre de Chelsea (Canal+sport diffusait le match de Ligue des Champions face à Genk, mardi soir), et je vous garantis qu’il ne faut pas les enterrer. Même s’ils ont perdu à Old Trafford (3-1), ils n’ont pas été ridicules. Si Torres marque à sept minutes de la fin, le score est de 3 buts à 2 pour Manchester, ensuite on ne sait pas ce qu’il peut se passer ! Ce serait une très grande erreur de les oublier et je pense que ni Ferguson, ni Mancini, ni leurs joueurs, ne commettront cette erreur-là. Pour en parler souvent avec Patrice Evra, ils savent très bien que Chelsea sera dans le coup.

Ce qui se passe du côté de Stamford Bridge aujourd’hui est très intéressant Il y a une sorte de renouveau accompagné par le retour des anciens (Lampard, Terry), l’arrivée de nouveaux éléments (Mata, Meireles) et la montée en puissance de Torres. La route est longue et ils vont devoir confirmer face à des adversaires plus prestigieux, mais ils seront là, c’est une certitude !

Le championnat anglais est-il à la hauteur de sa réputation, passionnant ?

En ce moment, il ne se passe pas une seule journée sans qu’une personne ne parle du derby de Manchester. Mais pas uniquement celui de dimanche, ceux des années 68 aussi ! Pour comparer avec la France, avant un Lyon-Saint-Etienne, personne ne fait jamais référence aux matches du passé ! On est beaucoup trop la tête dans le guidon ! En Angleterre, le football est très ancré dans la société, les villes respirent ce sport. Sur le terrain, il y a un état d’esprit et un talent particuliers, les équipes veulent jouer pour gagner. La notion même de match nul n’existe pas ! Après, il y a quelques perversions amenées par les entraîneurs étrangers et notamment Mancini. Mais il n’est pas idiot : en terminant troisième l’an passé, il s’est remis en question. Il a donc recruté en conséquence (Agüero, Nasri) de façon à marquer les vingts buts nécessaires pour être champion cette saison.

Peut-on tout de même imaginer un jour Stéphane Guy commenter un autre championnat ?

Oui oui, bien sur ! J’étais à Naples mercredi soir, pour commenter Naples-Bayern en Ligue des Champions, j’ai passé une super soirée et vu des choses très intéressantes. Dans sa globalité, le feuilleton anglais n’a pas d’équivalent, il offre toutes les semaines un choc de très haut niveau. Cette notion de vivre le foot, on ne la retrouve nulle part ailleurs ! Evidemment certaines rivalités sont chaudes comme à Manchester, mais elles ne sont pas si malsaines que dans les pays du sud. Cette animosité n’existe pas en Angleterre, la Premier League est un spectacle total !

Propos recueillis en exclusivité par Anthony Davière (3e année école Nouvelle de Journalisme de Nice) pour En Pleine Lucarne

photos : Canal+

Share

About Author

Vincent Rousselet-Blanc

(4) Readers Comments

  1. Pingback: Interviews, “A l’affiche”… les TOPS 2011 d’En Pleine Lucarne « En Pleine Lucarne

  2. Pingback: Foot – ANG – 9e j. – Le derby des ambitions – L’Equipe.fr | Côte foot

  3. Super site ! Je poste des articles sport très souvent sur http://lepointsurlactu.wordpress.com , n’hésitez pas à y jeter un coup d’oeil. Vivement le derby en tout cas !

  4. Belle interview ! Par contre pas trop d’accord avec M. Guy sur son dernier commentaire : « Elles ne sont pas si malsaines que dans les pays du sud. Cette animosité n’existe pas en Angleterre »

    Ok je veux bien croire que le derby n’est plus aussi chaud qu’auparavant car maintenant c’est une « vraie affiche », mais avant quand les deux équipes se rencontraient, c’était plutôt « on y va gaiement les deux pieds décollés par derrière et au dessus de la ceinture »…

    Pas d’animosité ? Il est déjà allé voir un Millwall-West Ham, les « Zulu Warriors » de Birmingham c’est un groupe de danse classique peut être ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>