Cela faisait bien longtemps que l’on n’avait pas vu la Ligue 1 s’enflammer à ce point pour une rencontre après seulement 8 journées de championnat. Oui, mais voilà, cette saison le PSG, 1er ex-aequo au classement avec l’OL, est redevenu une équipe qui fait peur aux trois gros habituels Lyon, Marseille et Lille. Et dimanche soir, c’est L’Olympique Lyonnais qui se déplacera au Parc des Princes pour une première explication au sommet. Si l’enjeu ne se cantonne finalement qu’à 3 points et encore 29 journées à jouer derrière, ce match déclenche pourtant toutes les passions : Parc des Princes à guichets fermés et mis en place d’un dispositif spécial de Canal+, toute la semaine, pour nous amener dimanche soir à 21h devant une rencontre sur laquelle la chaîne du foot place désormais au niveau des très grands événements de la saison. La preuve, Canal+, qui n’avait pas depuis très longtemps fait de « marketing » autour d’un match du PSG, a décidé, à l’image de ses « Clasico » ou de ses « Olympico », de baptiser ce PSG-Lyon, « le Capital » ! (voir ici). Nous sommes allés demander à Pierre Ménès, le journaliste éditorialiste du Canal Football Club, de nous parler de ce choc et de ce qu’il pense de ce PSG entièrement remodelé cet été.

Ça faisait bien longtemps qu’on ne s’était pas enflammé après 8 journées pour un PSG-OL. Parc des Princes plein à craquer, un CFC en grande partie consacré à ce « Capital », une retransmission en direct qui promet de battre des records d’audience… C’est vraiment un événement ce PSG-Lyon ?

Oui. Déjà parce qu’il est quand même très rare, après 8 journées, d’avoir deux équipes à la première place avec une totale égalité, puisqu’elles ne se départagent qu’au fair play. En plus, ce ne sont pas n’importe quelles équipes. Déjà PSG-Lyon est traditionnellement une grosse affiche, mais qu’ils soient tous les deux premiers ex-aequo rend l’affiche encore plus forte. Lyon est redevenu agréable à voir jouer et le PSG possède un Javier Pastore extraordinaire. Ceux qui aiment le foot ne doivent qu’apprécier ce qui se passe depuis le début de saison, même s’il restera toujours des anti-PSG primaires, parfois pour des raisons que je qualifierais de nauséabondes.

Plus que la venue de Lyon, ne doit-on pas plutôt attribuer cet engouement à « l’effet Paris » né cet été ?

Oui, c’est d’abord l’effet Paris, c’est sûr. Lyon ne retrouve pas un bon niveau parce qu’ils n’ont jamais eu un mauvais niveau, même si l’an dernier ils avaient raté leur début de championnat. Lyon a retrouvé le sourire avec le départ de Puel. Mais pour l’instant l’effet Paris efface pratiquement tout le monde. Eden Hazard effectue un formidable début de saison, Bastos fait aussi un début de saison énorme, etc, mais l’on ne parle que de Pastore et du PSG.

Javier Pastore, est-il vraiment hors normes ?

Voir un mec qui débarque aussi jeune, avec autant de pression sur les épaules, avec la pression médiatique autour de son transfert à 42 millions d’euros, et voir ce qu’il a fait en cinq matchs de championnat, c’est étonnant.

Depuis le début de la saison tu as toujours été prudent avec le PSG, tu as toujours émis des réserves que ce soit au CFC ou sur ton blog Yahoo. As-tu changé d’avis aujourd’hui ?

Beaucoup moins aujourd’hui. Honnêtement, contre Montpellier, et sur ce que j’avais vu depuis le début de saison, notamment le dernier match contre Nice, je pensais que les Parisiens allaient perdre là-bas. Je pensais qu’ils allaient se faire bouffer au milieu de terrain, qui est pour moi un des gros problèmes du PSG en ce début de saison. Et puis, pas du tout. Il y a des joueurs qui sont en train de prendre leur rythme de croisière sur le plan physique, comme Jérémy Ménez et Blaise Matuidi que j’ai trouvés très bons à Montpellier. Il faut quand même voir que le PSG n’a fait qu’un seul gros match depuis le début de la saison, c’est le dernier, à Montpellier, et pourtant ils sont déjà premiers ! Et en plus, cette équipe a plein de blessés : Sakho a joué un match, Armand deux et demi, Bisevac blessé depuis quatre matchs, Jallet aussi a été blessé puis suspendu, Hoarau depuis quasiment le début… Et on n’a pas encore vraiment vu Sissoko.

On ne le connaît pas bien lui, c’est un bon ?

Il n’a pas joué depuis un an pratiquement, il faut lui laisser le temps de revenir. Mais quand je l’ai vu entrer quelques minutes à Montpellier, il m’a assez impressionné physiquement. Je sais qu’il a bossé très très dur depuis son arrivée à Paris et qu’il n’est pas là pour rigoler. Pour le moment, Kombouaré peut compter dessus pour l’intégrer dans une rotation au milieu mais le jour où il sera au top physiquement, ce sera un titulaire en puissance.

On note tout de même trop d’’irrégularité dans les matchs du PSG.

Oui, il leur manque plus de régularité dans leurs temps forts. Mais en début de saison, ils se faisaient bouger une mi-temps, comme à Toulouse. A Montpellier, ça n’a duré que 20 minutes. Et, excepté contre Nice, toutes les équipes qui jouent contre Paris, à un moment du match, calent. L’exemple type est celui de Toulouse. Pendant une mi-temps Capoue prend Pastore au marquage et on ne voit pas l’Argentin. En deuxième mi-temps, Capoue est cramé et l’autre est toujours frais. C’est qu’il doit y avoir une explication de ce côté-là.

Tout le monde a crié à « la guerre de égos » après les images de Gameiro et de Néné se disputant un ballon pour tirer un penalty. C’est un danger pour Paris ?

C’est très français de soulever des problèmes comme ça. Bien sûr qu’il y a des égos à Paris, comme partout, mais pour l’instant je n’ai rien vu de tel. Maintenant, quand bien même il y aurait des égos, si l’équipe commence à gagner, les joueurs ne sont pas fous : ils veulent gagner des titres et ont tout intérêt à être bons et à jouer ensemble.

On a tendance à oublier Lyon dans l’histoire. L’OL a également débuté assez fort le championnat alors que l’équipe n’a pas procédé à un gros mercato, a même perdu Pjanic, et Gourcuff est toujours blessé. Comment expliquer ce renouveau avec les mêmes hommes. C’est « l’effet Puel viré » cette fois ?

Je ne vois pas comment tu peux le traduire autrement. Les joueurs s’emmerdaient avec lui, ça se voyait tellement ! Lisandro faisait toujours la gueule, Gomis ne jouait même pas titulaire, Bastos voulait partir en fin de saison. Gonalons n’existait pas. Regarde ce qu’ils font maintenant ! Maintenant, comme je le pensais, il y a un état de grâce Rémy Garde depuis que l’adjudant-chef est parti. Cet état de grâce s’accompagne par des joueurs qui ont plus d’insouciance. Je pense aussi que l’on a modifié leur préparation physique. Les joueurs, sous Puel, se plaignaient que c’était trop physique. L’an dernier, après le CFC, un joueur lyonnais m’avait dit : chez nous il y a deux catégories de joueurs : ceux qui sont au bout du rouleau et ceux qui sont blessés. Là, on s’aperçoit d’une certaine joie de jouer, une participation au jeu, que des mecs qui étaient au fond du trou la saison dernière, comme Cissokho, reviennent très bien. Et c’est très bien comme ça.

Moi, je suis de ceux qui pensent que pour que le football soit en bonne santé il faut que Paris, Lyon, Marseille soient en haut de l’affiche. Bon, il y en a toujours un qui traîne un peu en route, mais nous n’en sommes qu’à la 8e journée.

Gomis doit-il intégrer l’équipe de France ?

Oui,bien sûr. Si Laurent Blanc a aujourd’hui quatre attaquants à choisir c’est Benzema, Gameiro, Rémy et Gomis. Certes Gomis n’est pas le plus adroit devant le but mais il est présent, il pèse lourd dans les défenses, il est volontaire et il fait des efforts. J’ai l’impression, mais je ne suis pas dans la peau de Laurent Blanc, que chaque sélectionneur a besoin d’un martyr.

Et Lille ?

Ils ne sont pas bien loin quand tu regardes le classement. Les Lillois découvrent ce que ça fait de jouer avec un autre statut, celui de champion de France. Aujourd’hui, quand Lille se déplace sur ta pelouse, ça crée l’événement. Il y a un autre éclairage sur Eden Hazard, sur Joe Cole, sur Moussa Sow, que l’on connait désormais et qui est plus surveillé. C’est plus compliqué pour Lille, et malgré les cinq matchs nuls d’affilée, question qualité de jeu, c’est toujours une belle équipe. Ce qui est vraiment regrettable pour le Losc, c’est le départ de Gervinho.

Paris et Lyon sont donc tes deux favoris déclarés cette saison ?

Oui. Et puisque, après 8 journées, il faut que je commence à me mouiller un peu, sinon on va dire que ce n’est pas moi : je vois le PSG terminer champion, assez loin devant. Aujourd’hui, ils sont premiers en n’ayant fait qu’un vrai bon match. Alors si l’équipe se met à tourner…

En cas de défaite contre Lyon, la pression sera encore être plus importante sur les Parisiens.

Même en cas de victoire ! La pression, ils l’auront à tous les matchs, et on leur tombera dessus toute la saison. Surtout que 80% des gens veulent que Paris se plante. Il y a toujours eu un anti-parisianisme chronique dans le reste de la France. Cet anti-parisianisme existait du temps où ils étaient pauvres, du temps de Colony Capital. Alors maintenant qu’ils sont riches, qu’ils sont la propriété du Qatar, non seulement cet anti-parisianisme, cette jalousie et ce rejet anti-parisien, ne vont pas baisser, mais il s’accompagne aujourd’hui de mauvaises raisons, pour ne pas dire nauséabondes. Maintenant à paris, la pression est plus facile à gérer pour les joueurs car dans une grande ville comme Paris où l’on ne t’embête pas trop dans la rue quand tu es joueur de foot. Les joueurs ne vivent pas la pression en  permanence comme à Marseille par exemple où, du staff, toujours très près de ses joueurs, aux supporters, la pression est présente au quotidien. Ce doit être étouffant pour les joueurs. A Paris, une fois que tu te retrouves hors du stade, dans la rue, on te fout un paix royale. Quelque autographes par-ci, par-là et basta.

Ce PSG-Lyon sera-t-il un beau match ?

Je pense que oui, car rien ne dit que ce soit un mauvais match, même s’il n’est pas garanti qu’il y ait beaucoup de buts car nous avons deux grands gardiens, Lloris et Sirigu, même si vous allez me dire que Marseille et Lyon avaient fait 5-5, avec Mandanda et Lloris. J’espère qu’on verra du beau football. De toute façon, nous allons être gâtés à Canal+, et les abonnés aussi, car ce dimanche-là nous aurons aussi dans l’après-midi un Lille-Rennes. Rennes, il ne faut pas l’oublier, est un très gros outsider, car s’ils avaient battus St Etienne, les Rennais étaient premiers. Au programme aussi Marseille qui jouera également dimanche contre Brest. Là, franchement, à moins que Claire Chazal ait Anne Sinclair et Lady Gaga en plateau, nous avons tous les éléments pour vivre un dimanche de rêve.

Propos recueillis par Vincent Rousselet-Blanc pour En Pleine Lucarne

Share

About Author

Vincent Rousselet-Blanc

(11) Readers Comments

  1. Pingback: Interviews, “A l’affiche”… les TOPS 2011 d’En Pleine Lucarne « En Pleine Lucarne

  2. Franchement, en voyant le match qu’a fait Paris à Bilbao, ils n’auront qu’une envie : gagner, que ce soit pour eux, pour le public, pour les supporters mais ils voudront gagner. Au jour d’aujourd’hui, beaucoup de personnes et moi y compris n’auraient pas imaginé Lyon à ce niveau la aussi vite, donc gros choc en perspective et je tient à souligner l’énorme boulot qu’a déjà fait Rémi Garde. En ce qui concerne Javier Pastore, avant que l’on en parle à Paris je ne le connaissais pas, mais vu ce qu’il a déjà fait et qu’il dit qu’il n’est pas encore à 100%, cela laisse envisager qu’il a un énorme talent et que c’est un futur joueur de classe mondiale.

    Vivement dimanche soir et bien sur, Vive Paris !! :)

  3. Personnellement, je n’ai jamais été anti-parisien. Vivant à Paris, j’ai même aimé l’ambiance du stade et je m’étais pris au jeu au moment ou le PSG luttait pour le maintien. Les supporters étaient de vrais supporters, obligés à l’époque à une certaine modestie.

    Mais très honnêtement, depuis que le PSG est revenu en haut de l’affiche, et c’était déjà un peu le cas l’an dernier, mais aujourd’hui c’est carrément exacerbé, je me suis souvenu d’un coup pourquoi toute la France déteste le PSG: parce que les supporters sont devenus INSUPPORTABLES!!!! Agressifs, too much, et surtout d’une prétention hallucinante! Quand Lyon, Marseille Ou Lille ou Bordeaux, étaient champion, ils restaient plus humble. Le PSG n’a encore rien fait, et ses supporters sont déjà d’une prétention hallucinante.

    Alors voilà, les gens n’ont rien contre le PSG, ni l’argent, et seraient prêt à soutenir une belle équipe, s’il n’y avait les prétentieux parisiens, qui dépassent de loin tout ce qui peut exister dans ce domaine.

    • Pas de quoi en faire une généralité non plus… Les prétentieux sont dans tous les clubs (peut-être moins à Bordeaux depuis 2 ans…)

  4. Bien sur que Paris est favoris , si ils ne finissent pas champion, c’est qu’il y a un réel problème.

  5. Bonne intw, c’est vrai que ça fait « pro-parisianisme », mais bon c’est aussi l’actualité et les résultats qui veulent cela.
    Pierrot est tel qu’on peut le voir sur les plateaux télés ou sur son blog, que je lis quotidiennement d’ailleurs
    Pour ce qui est du match de dimanche, il est clair qu’une victoire parisienne, après celle obtenue contre Montpellier, placerait cette équipe dans les favoris au titre, elle ne pourrait plus se cacher, viser simplement un podium…
    Espérons en tout premier lieu, que nous allons assister à un super match de foot…

  6. Quand un supporter parisien interviewe un supporter parisien pour les supporters parisiens ! ;-)
    Je l’aimais moyen à M6 et sur Canal, avec la coupe du monde j’ai appris à l’apprécier. Contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, il ne dit pas que des choses pour casser des joueurs, il est souvent pertinent dans ces propos…

    Hâte d’être à dimanche !

    • dans SES propos (oups !)

    • Tu es un peu dur, Lyon est aussi en bonne place dans cette itv. Je sais rester objectif quand je travaille :-) maintenant, je n’y peux rien si le psg fait autant parler… en bien, ou en mieux qu’avant en tout cas, mais ça me fait plaisir

      • Je pense aussi, Lyon est plutôt à son avantage dans l’article, son renouveau, Gomis, son duel de dimanche avec Paris. Et très honnêtement on ne peut avoir que du respect pour Remi Garde et son travail à Lyon. Tout comme Kombouar, ils représentent des figures du club qui ont entraîné les jeunes de leurs clubs et qui ont cette culture qui va avec.

        L’interview ne fait que ressortir un mouvement positif qui s’est enclenché depuis le rachat de Paris fin juin, car au-delà de la sempiternelle pression que l’on connaît autour d’un club comme le PSG et « l’anti-parisianisme chronique » que décrit si bien Menès, tout ces transferts et tout ces « égos » font mouche malgré tout avec 17 pts à la clé en 8 journées et un joueur d’une qualité rare en L1 en la personne de Javier Pastore.

      • A ne pas prendre au premier degré évidemment. Je dis ça en tant que supporter parisien donc bon =)

        Histoire d’équilibrer les choses, je vais parler un peu de Lyon. Ben ce que j’aimais pas chez Ménès, c’est qu’il rejetait toute la faute sur Puel ou presque. Quand on voit les résultats cette année, tu me diras qu’il il a pas eu tort mais je trouvais ça excessif. Quoi qu’il en soit, c’est vrai que cet OL joue très bien cette année, Gomis est encore au top. Et je m’attendais pas à ce que cette équipe, qui a subi plus de départs que d’arrivées serait déjà aussi performante, bravo à Rémi Garde.

        Gros choc en perspective dimanche donc ! =)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>