Autres Sports — 05 septembre 2011

En football, tout le monde connaît le duo Thierry Roland – Jean-Michel Larqué, que reforme d’ailleurs M6 le 6 septembre pour commenter Roumanie-France. Eh bien, en boxe, ce duo est incarné par Jean-Philippe Lustyk et Jean-Claude Bouttier, l’ancien champion commentateur de Canal+. Et celui-ci officiera sur Ma Chaîne Sport (MCS) tous les derniers vendredis du mois, à partir du vendredi 30 septembre prochain, dans un nouveau magazine, « Tribune Boxe ». Quelques précisions avec Nicolas Rotkoff, le patron de Ma Chaîne Sport qui, en cette rentrée très riche pour sa chaîne (nous y reviendrons avec notamment le foot néerlandais, argentin, handball espagnol et allemand, les matchs du Bayern Munich…) croit aussi au renouveau de la boxe à la télé.

L’an dernier vous avez fait le pari du retour de la boxe sur votre antenne. Continuez-vous cette année ?

Oui, et nous lancerons même fin septembre, « Tribune boxe », animé par un duo que tout le monde connaît, Jean-Philippe Lustyk – Jean-Claude Bouttier. La création de ce magazine est un prolongement logique de ce qu’on a fait l’an dernier avec la Fédération Française de Boxe, à savoir de faire découvrir ou re-découvrir la boxe en France, avec les championnats de France, les championnats d’Europe, les championnats du monde. A ma connaissance, ce type de magazine n’existe nulle part ailleurs. Et je n’ai pas souvenir qu’il y en ait eu un comme ça en France, à aucun moment. Il sera présenté par deux personnes qui connaissent très bien la boxe.

Vous croyez vraiment en un regain d’intérêt pour une discipline devenue incompréhensible tant il y a de catégories ?

Oui. Je ne dis pas que la boxe n’est pas dans un trou depuis quelques années, mais elle reste quand même un sport passionnant. Elle possède toujours sa part de fascination, que ce soit après des hommes ou des femmes. Ce que nous souhaitons, c’est d’abord retourner aux fondamentaux en proposant des championnats de France de qualité, un par mois. Ce seront de vrais championnats de France, avec de bons boxeurs, avec des matchs équilibrés. Nous continuerons bien sûr à proposer de grands combats internationaux, mais il est vrai que le public est un peu perdu, avec des catégories et des fédérations dans tous les sens. Nous nous sommes dits qu’il fallait retourner à l’origine, dans des championnats de France qui vont aussi nous permettre de faire découvrir des boxeurs, des histoires. Il faut aider la boxe à se remettre en avant. C’est ce que nous voulons faire. Ça ne va pas se faire du jour au lendemain, mais on tente et le tandem Lustyk-Bouttier est capable de remplir ce rôle.

Le magazine permettra de nous familiariser avec ces boxeurs, ces catégories

C’en est l’un des objectifs oui. Il durera entre une heure et une heure trente environ. Nous aurons le temps d’être critique, de faire du reportage, de raconter des histoires, de parler de l’actualité internationale, de révéler de vraies personnalités, de mettre un peu d’ordre chez les fans de boxe qui, pour la plupart sont un peu perdus, et bien sûr de diffuser des combats ou des résumés de ceux que nous aurons diffusés le mois passé. Nos combats de la saison dernière ont réalisé de bonnes audiences. Cela signifie que les téléspectateurs sont prêts à se remobiliser pour la boxe si on les prend par la main, si nous leur proposons de la boxe de qualité. Et nous préfèrerons toujours à un championnat du monde bidon où des boxeurs sont là pour faire de la figuration, des championnats de France qui tiennent la route, avec des boxeurs qui ont du potentiel et des combats disputés. Nous allons essayer d’aider avec nos modestes moyens en proposant un système de championnats simple, avec demi-finales et finales chaque année dans différentes catégories avec les meilleurs boxeurs français. Et nous complèterons avec quelques grandes soirées internationales. Il faut arrêter de faire de la boxe pour faire de la boxe. A un moment, quand ce n’est pas bon, ce n’est pas bon, le téléspectateur le voit. Si nous arrivons à tenir cette promesse, je pense que les gens adhéreront car la boxe reste un sport fascinant.

propos recueillis par Vincent Rousselet-Blanc pour En Pleine Lucarne (mention obligatoire)

Share

About Author

Vincent Rousselet-Blanc

(3) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>