Entretiens EPL L'Actu Média — 02 septembre 2011

Depuis sa création en 1993 sur France 3, Gérard Holtz, puis Henri Sannier, depuis 1997, présentent sommairement sur France 3 l’actualité sportive dans « Tout le Sport », émission aujourd’hui programmée tous les soirs à 20h05 puis à des heures très aléatoires en 3e partie de soirée sur France 3. Et comme c’est souvent le cas pour toutes ces vieilles émissions du PAF, ça marche plutôt bien en audience, mais plus personne n’en parle dans les médias. Pourquoi ?

La présence de l’animateur emblématique de TLS à un coin du buffet organisé après la conférence de presse de rentrée de France Télévisions, nous a offert l’occasion d’aller lui poser la question et discuter quelques minutes avec lui. Alors Henri Sannier, donnez-nous des nouvelles.

- Bonjour Henri, on n’entend plus trop parler de « Tout le Sport » dans la presse. Comment se porte l’émission ?

« Tout le sport » est toujours un vrai rendez-vous, c’est même l’une des émissions sportives les plus regardées de France puisque, à 20h, on attire entre 3 et 4 millions de téléspectateurs. C’est quand même une gageure à l’heure des titres des JT,un créneau aspirateur de téléspectateurs. « TLS » est la référence de nombreuses personnes qui n’ont pas le temps d’écouter la radio, de regarder les chaînes d’info sportives ou de regarder la télé dans la journée et qui ne veulent que 5 à 10 minutes de sport. Ils n’en veulent pas plus et en un peu moins de dix minutes ils ont un tour d’horizon complet de l’actualité sportive.Ces gens-là sont fidèles parce qu’ils savent qu’on va leur parler de tous les sports.

- Finalement, on peut penser que « Tout le Sport » n’est pas considéré à sa juste valeur au sein de France Télévisions. Surtout quand on programme la 2e édition autour de minuit et à des horaires très variables qui ne favorisent pas un vrai rendez-vous ?

Vous avez raison. « TLS » s’est banalisé dans la maison, et si nos patrons aiment cette émission, quand on la compare aux magazines culturels, de cinéma ou de société, nous ne sommes pas grands choses. Les enjeux ne sont pas les mêmes. Les dirigeants de France Télévisions ont d’autres priorités que de se pencher sur TLS, je les comprends. C’est toute la difficulté de faire de la programmation.

- « Tout le Sport » mériterait une visibilité un peu plus nette non ?

Je suis d’accord. Aujourd’hui, le rendez-vous de 20h, qui arrive après le 19/20, est très bien installé, bien identifié par le public. De mon côté, j’irai plus loin et je milite pour que l’on place une édition de « TLS » après le « 12/13″, et immédiatement après « Soir 3″, et non plus à des heures qui changent tout le temps. Ce seraient alors des rendez-vous très cohérents, il y aurait une pérennisation de la marque. Mais il paraît que c’est extrêmement difficile à réaliser, notamment après le « Soir 3″, parce qu’il y a des 3e parties de soirée qui sont regardées par des téléspectateurs qui n’aiment pas forcément le sport. C’est dommage car la 2e édition de la nuit, « TLS2″ comme je l’appelle, nous permet de donner tous les résultats et les réactions à chaud après les rencontres de foot, de hand, de basket et autres événements sportifs du jour

- Les JO de Londres 2012 sont déjà en ligne de mire. Avez-vous prévu de faire évoluer la formule de « Tout le Sport » pour l’occasion ?

Non car nous parlons déjà de toutes ces disciplines olympiques et je n’ai pas le pouvoir de pousser les murs pour d’obtenir 20 minutes d’antenne (rires)

- Il y a quelques mois, le service des sports de France 2 se plaignait que « Stade 2″ oubliait de plus en plus ces disciplines moins porteuses que le foot ou le rugby. Qu’en pensez-vous ?

Moi, je respecte ce que fait « Stade 2″. Ils travaillent, leur formule est ce qu’elle est. Et puis France Télévisions a justement créé « Tout le Sport » pour parler de ces autres disciplines, c’est le titre de l’émission ! « Stade 2″ est une émission plus événementielle, c’est plus du magazine que du news.

- N’est-ce pas trop frustrant que l’on ne parle plus de « Tout le Sport » dans les médias ?

Je vais vous dire franchement, c’est très parisien comme réaction. Quand je vais en province, tout le monde me parle de « TLS ». Ce week-end encore, j’étais à la campagne, dans une fête de 3-4000 personnes, tout le monde est venu m’en parler. Toutes les catégories de personnes regardent « TLS », un gamin dans une famille, un cadre pressé qui rentre tard du travail, des mamans… Et je reçois du courrier, c’est impressionnant. Les gens adhèrent à cette émission, s’y sentent représentés. C’est plus important à mon sens d’écouter le public. Si l’on se place du point de vue parisien, on n’a pas du tout le même comportement, ni le même mode de vie ou les mêmes habitudes de consommation de la télé qu’en province.

- Vous n’intervenez plus sur le terrain, notamment sur le cyclisme, votre passion. Vous commentiez le Tour de France il n’y a encore pas si longtemps. Vous aimeriez revenir au micro ?

Oui, j’aimerais bien sûr retrouver le terrain de temps à autre. Mais mon patron a décidé de m’en retirer, je respecte sa décision. Mais si on me redemande d’intervenir sur certains événements, alors, bien sûr que j’accepterai avec grand plaisir. Mais je ne demande rien, j’attends qu’on vienne me chercher, c’est un principe. Je suis très fier de la maison dans laquelle je travaille, ça fait depuis 1973 que je suis sur le service public (débuts à Fr3 Amiens), je m’y sens bien et je ne le critiquerai pas. Je lui dois ma carrière. Et je suis toujours prêt à donner un petit coup de main si on a besoin de moi.

Propos recueillis par Vincent Rousselet-Blanc en exclusivité pour En Pleine Lucarne

Share

About Author

Vincent Rousselet-Blanc

(4) Readers Comments

  1. C’était à prévoir, TLS 2, c’est fini !
    Par contre TLS 1 dure un peu + longtemps

  2. Finalement, c’est pas plus mal que les dirigeants de FTV ne s’y intéressent pas ! Si c’était le cas ils en auraient viré tous les sports pour n’y laisser que le foot, le tennis et le vélo [Mauvaise Langue]

  3. Dommage qu’Henri Sannier ait été placardisé au sein de France Télé, car au milieu de l’ancienne garde, c’est peut être l’un des plus sympathiques et l’un des plus compétents.
    Pour le reste, il est clair que Tout le Sport a clairement un créneau visant un large public, mais
    les passionnés passent leur chemin car cela reste vraiment limité. En tout cas, ca reste trop une formule « années 90″ quelque peu dépassée.

  4. Effectivement, un Tout le Sport à la mi-journée est une bonne idée.

    Pour le soir, il faudrait effectivement une émission vers 22h30/22h45 tous les jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>