Les News Rugby — 05 septembre 2011

Le 14 et le 21 septembre, à 20h35, France 4 diffusera un documentaire du réel intitulé « A l’école du rugby ». Programmé en deux parties, en pleine coupe du monde de rugby, ce documentaire propose de suivre en immersion les pensionnaires d’un pôle spécial créé par la Fédération Française de Rugby. « Depuis huit ans, expliquent la Fédération et France 4,  la FFR structure sa filière de formation afin de fournir un vivier de rugbymen d’un niveau toujours plus élevé. Elle a créé, au sein de son siège à Marcoussis, le « Pôle France », qui fournit 90 % des joueurs de l’équipe de France des moins de 19 ans. En les suivant toute une année, Bruno Sevaistre révèle, dans cette série, le quotidien de ces jeunes qui rêvent de devenir des joueurs de rugby de haut niveau. »

Pour ceux qui ne connaissent pas Bruno Sevaistre, le réalisateur, rappelons qu’on lui doit déjà « A l’école des pilotes de course », « à l’école des pilotes de chasse de l’aéronavale »  ou, le plus médiatisé, « A la Clairefontaine », documentaire qui suivait la formation de jeunes et talentueux gamins rêvant de devenir pros. Parmi eux figuraient Hatem Ben Arfa ou encore Abou Diaby, tout récent membre de l’équipe de France. Gageons qu’il en sera de même avec le rugby et que l’on pourra découvrir quelques jeunes appelés à devenir de future star de l’ovalie.

« J’ai choisi le rugby parce que c’est un sport que je connaissais très mal et que je souhaitais découvrir, explique Bruno Sevaistre interrogé par France 4. On m’  ouvert grand les portes de Marcoussis, le coeur du rugby français, où le XV de France se regroupe et où sont formés les jeunes joueurs. Je m’y suis installé et j’ai suivi pendant une année les stagiaires du Pôle France en vivant avec eux. Au début, je n’ai pas beaucoup filmé. Il faut d’abord mettre ses interlocuteurs en confiance. J’ai passé beaucoup de temps avec les joueurs pour expliquer ma démarche. Dès le début de l’année, mon ingénieur du son, Philippe Legay, et moi sommes partis avec eux en raid de cohésion. Ça a été un moment très important pour le film. Au rugby, la notion d’équipe est cruciale. Il faut être accepté par le groupe, sinon on n’entre jamais dans l’intimité des joueurs. J’ai choisi quelques personnages récurrents, pour leur personnalité, pour leur niveau de jeu. Ils ont très bien accepté ma présence, y compris au sein de leurs familles. Il paraît que certains deviendront de très grands joueurs de l’équipe de France… Pour moi, ce fut une très belle expérience. J’ai découvert cette fameuse « culture rugby » bien réelle et qui a une puissance incroyable. Les gens sont sincères, directs, francs. On ne triche pas. C’est ce qui fait toute la richesse de ce projet. »

Les premières images

Share

About Author

Vincent Rousselet-Blanc

(2) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>