Une rentrée télé sans changements, ce n’est jamais une vraie rentrée. Alors à TF1, François Pellissier, le directeur général de TF1 productions en charge des sports, a opéré un relooking de l’émission dominicale phare et emblématique de la chaîne : Téléfoot. Sauf que, dans ce cas précis, à TF1 on n’a pas changé pour changer. Le contexte, concurrentiel surtout, imposait certaines évolutions de la ligne éditoriale que l’on a pu observer à l’antenne à l’occasion des deux premières émissions de rentrée (21 et 28 août). Nouvelles rubriques, recentrage sur l’actualité de la Ligue 1, mise en avant de Bixente Lizarazu, François Pellissier nous explique les enjeux de tels changements à l’heure où Téléfoot, qui doit déjà faire sans les images du week-end de Ligue 1, devra également se passer pour ce début de saison d’images de certains championnats européens suite à une rupture contractuelle entre Canal+ et le groupe TF1 (qui a récupéré l’US Open pour Eurosport). Premier bilan, et perspectives, après deux émissions. Sans oublier de parler Ligue des Champions, Equipe de France et, bien sûr de rugby, avec cette coupe du monde pour laquelle TF1 a déployé de grands moyens et une équipe de journalistes-consultants haut de gamme.

La rentrée foot sur TF1 a été marquée par un toilettage de Téléfoot. Quelle est la réflexion qui a guidé ces changements ?

D’abord, on a effectué un vrai changement d’humeur et d’ambiance sur le plateau en modifiant le décor et les lumières. La lumière fait beaucoup plus lumière du jour, on a changé ce sol noir un peu anxiogène. Sur le fond, maintenant, après deux émissions, on est bien dans la ligne de ce qu’on souhaitait, à savoir plus coller à l’actualité, plus de Ligue 1, trois nouveaux rendez-vous, qui sont en fait les trois ouvertures de chaque partie de l’émission. Première partie : « A la Une ». On est dans l’actu chaude avec un sujet sur la blessure de Lisandro. On sent que ça prend bien auprès du public lorsque l’on regarde les courbes d’audience de l’émission. 2e partie : « Fast Foot », en remplacement du Zapping. Le zapping marchait très bien dans l’ancienne formule. Là, on l’a amélioré, on l’a éditorialisé. Là aussi il a très bien été accueilli par le public. 3e partie, le gros bloc : l’actualité de la Ligue 1, avec « l’Après-match », les réactions des joueurs et entraîneurs après les matchs de Ligue 1 du samedi soir. Là encore on est dans l’actu chaude et tant qu’à ne pas avoir les images, soyons dans ce que demande le téléspectateur, de l’info sur notre championnat.

« Etre présent sur l’actu de la Ligue 1 était nécessaire »

L’info, un moyen de faire de la Ligue 1 sans en avoir les images ?

Oui, bien sûr. Regardez, il y a eu l’affaire Park entre Lille et Arsenal. Tout le monde en a parlé. Nous, on a été dans les premiers à interviewer Seydoux, le président de Lille. Tout comme on a fait Maïga, le dimanche de la première à 8h du matin. L’an dernier, on n’aurait jamais fait ça ! Ce sont de petites choses super importantes. Nos équipes de journalistes ont vraiment intégré cette notion d’apporter plus d’infos au magazine. Et puis quand vous n’avez ni la Ligue 1, ni les images des championnats européens (dont les droits appartiennent à Canal+, excepté la Bundesliga, ndlr), il faut bien trouver de quoi faire une émission de foot. Quand on aura l’équipe de France ou la Ligue des Champions dans l’actualité, on aura de la matière, mais quand on ne les aura pas et qu’il n’y aura que la Ligue 1 et les championnats étrangers, si on n’est pas sur l’actu, il ne nous restera plus grand chose. Hormis ces considérations, de toute façon, être présent sur l’actu de la Ligue 1 était nécessaire. C’était, selon nos études, une demande de la part du public. Il faut que Téléfoot soit une émission où l’on apprend des trucs. Je n’ai pas envie qu’on se dise, si on rate « Téléfoot » un dimanche, « pas grave, je la verrai dimanche prochain ». Téléfoot doit toujours être considéré comme un vrai rendez-vous du dimanche. Etre dans l’actualité la plus chaude possible nous offre cette notion de rendez-vous.

Faute d’images de buts, le reportage magazine peut-il être une alternative ?

Oui et on en fait déjà beaucoup.

Justement, puisqu’on en parle, le contrat d’échange d’images de foot étranger pour Téléfoot de la part de Canal+ a été rompu depuis qu’Eurosport a récupéré en exclusivité les droits de l’US Open. Est-ce très pénalisant pour Téléfoot ?

Oui, on est pénalisé. Mais ça ne dépend pas de moi.

L’audience de la 2e émission (28 août), 1,3 million de téléspectateurs (17% de pda) n’a pas été fantastique. Est-ce une audience de rentrée classique, de fin d’été ?

Non, non, c’est une mauvaise audience, même si la courbe de l’émission est bonne. On la doit en partie à la concurrence du jour avec les Mondiaux d’athlétisme en face sur France Télévisions qui fait plus d’un million de téléspectateurs (13.6% de PdA, ndlr) entre 10h30 et 11h50. Et sur M6, il y a un programme d’humour qui marche pas mal à cette heure là, « À Mourir de rire », de 9h30 à 11h55 (530 000 téléspectateurs de moyenne le dimanche 28 août, 8,3% pda, ndlr). la concurrence est donc un peu plus forte que l’année dernière. Et la semaine prochaine encore, on aura la même concurrence avec l’athlétisme. Nous sommes pénalisés par un contexte défavorable.

« Lizarazu est un maillon important de l’émission« 

La coupe du monde de rugby qui arrive, avec des matchs diffusés le dimanche à 10h30 entraînera la suppression de quelques Téléfoot. Pas facile pour installer un rendez-vous. Finalement, pourquoi avoir lancé vos nouveautés si tôt. N’auriez-vous pas dû garder « l’édito de Liza » par exemple pour une 2eme rentrée, en octobre ?

Non, Lizarazu, il nous le fallait tout de suite justement, pour faire le buzz, pour bien démarrer la saison. Ce n’est pas grave si, après, Téléfoot revient en pointillés pendant le coupe du monde de rugby. L’arrivée de Lizarazu, dès le début de la saison, nous permet d’installer le rendez-vous, d’avoir le temps de retravailler un peu les choses qui ne vont pas, de peaufiner les détails.

Et alors, quelles sont les choses à améliorer après ces deux premières émissions ?

En plateau, hier (le 28 août), ils n’étaient pas dedans, ça arrive. Notre travail sera de renforcer les liens entre les intervenants sur le plateau et les nouvelles rubriques qui ont été créées. Il faut que tout le monde en plateau s’habitue à ces nouveautés, au nouveau rythme de l’émission, pas seulement les téléspectateurs.

On n’a pas senti Bixente Lizarazu très à l’aise dans sa nouvelle rubrique « l’édito de Liza ». Une explication ?

C’est normal, il lui faut un peu de temps pour s’approprier ce nouvel espace dans lequel il est le patron. Il faut qu’il s’installe, qu’il prenne ses marques, qu’il trouve les bons angles de sujets. Ça va venir.

Il ne faut pas trop tarder non plus…

Je suis d’accord, car Lizarazu est un maillon important de l’émission.

« Le tirage va rendre compliqués nos choix de programmation »

Concernant la Ligue des champions, j’entends ou je lis ici et là, des gens mécontents de voir que vous ne programmez pas leur club de coeur dire que de toute façon TF1 a le pouvoir de demander à l’UEFA de placer Lyon et l’OM sur des jours de diffusion différents pour vous arranger, etc. Pur fantasme ?

(Rires) Franchement, si on avait ce pouvoir, croyez-vous qu’on aurait demandé à l’UEFA de nous mettre les trois chocs des clubs français lors de la même journée (3e et 4e journée, voir calendrier ici). Le même jour, on aura OM-Arsenal, Real-Lyon et Lille-Inter Milan ! Honnêtement, il faut arrêter avec ça. Moi si j’avais eu le choix et ce fameux pouvoir, j’aurais demandé Lille-Inter de Milan en 1ère journée ! 2e journée j’aurais fait Lyon-Real, ou OM-Arsenal, etc. Ce n’est donc qu’une question de tirage et d’ordinateur ! Et ce tirage va rendre compliqués nos choix de programmation. De toute façon, ces choix dépendront des résultats des premiers matchs comme on le fait d’habitude. Marseille va jouer trois gros matchs, Lyon a un gros groupe aussi. Lille avec l’Inter… La répartition des matchs ne va pas être simple (TF1 débutera avec Olympiacos-OM, Canal+ avec Lille-Moscou, ndlr). Pour le coup, les clubs français ont intérêt à démarrer fort dans leur poule respective.

Quant aux audiences de la Ligue des Champions, on note un tassement depuis quelques années. Pourtant la compétition est toujours aussi belle.

Oui, c’est vrai, les audiences sont moins bonnes. Mais la encore c’est une question de tirage au sort et des performances des clubs français. Il y a deux ans on avait Lyon en 1/2 finale, Bordeaux en quarts et que des gros clubs, Bayern, Liverpool, le Real, etc. L’an dernier, la configuration de l’épreuve a été moins favorable. Et, c’était une année post-coupe du monde avec le ras-le-bol et la saturation qu’on a pu connaître dans le grand public. De toute façon, pour que l’audience soit au rendez-vous, il faut des clubs français forts. Il n’y a pas de secrets.

Alors, soyons fous : la 1ère Journée n’offre aucune vraie affiche avec les clubs français. Pourquoi ne pas programmer un Barcelone-Milan, deux énormes équipes européennes dont la meilleure du monde ? Vous le pourriez non ? Vous n’êtes pas obligés de diffuser un club français ?

Oui, on le pourrait, on peut choisir le match que l’on veut, mais ce serait insensé ! On ne peut pas faire ça. Nous sommes une chaîne généraliste, pas une chaîne de fanas de foot. Nos téléspectateurs veulent voir des clubs français sur TF1. Ils ne comprendraient pas qu’on fasse autrement. On est là pour rassembler le plus grand nombre de téléspectateurs, pas uniquement les spécialistes.

L’équipe de France, ça reste un bon produit ?

Oui, bien sûr, d’autant que Laurent Blanc reconstruit une nouvelle équipe, que la page Knysna est désormais tournée et que les Bleus réalisent plutôt de bonnes performances en ce moment. L’équipe de France ça reste un patrimoine national, c’est la nation, cocorico, tout ce qu’on veut.

Pour terminer, vous déployez les gros moyens pour la coupe du monde de rugby. C’est un événement auquel vous croyez vraiment, avec le décalage horaire, des matchs tôt le matin…

Oui, c’est un bel enjeu parce que c’est sans doute l’un des principaux événements sportifs derrière les Jeux Olympiques et la coupe du monde de football. Et puis, nous offrirons les 20 meilleures affiches et la programmation fait que les rencontres seront principalement (18/20) diffusées le week-end, le matin, à des heures abordables. Nous avons le meilleur calendrier possible et l’expérience de 2003, lors de l’épreuve en Australie (matchs sur France Télé), nous a montré que l’on pouvait rassembler énormément de monde à ces heures-là (autour de 9,5 millions de personnes, ndlr). Mais là encore, comme pour le foot, tout dépendra du parcours du XV de France, que l’on aura en exclusivité. Le groupe TF1 a fait son maximum pour offrir le meilleur, nous avons une très très belle équipe de consultants, très équilibrée entre jeunes et anciens, aussi bien en Nouvelle Zélande qu’en plateau à Paris.

Propos recueillis par Vincent Rousselet-Blanc pour En Pleine Lucarne

@photos TF1/G.Bedeau et Nils HD / TF1

Share

About Author

Vincent Rousselet-Blanc

(9) Readers Comments

  1. Pingback: Téléfoot (TF1) : « notre saison débutera vraiment après la Coupe du Monde de rugby  « En Pleine Lucarne

  2. Téléfoot est insupportable, et le Canal football club commence à y ressembler : dramatisation des reportages, people-isation des joueurs, indiscrétion dans les vestiaires qui ridiculisent les pros… (qui ont l’insolence de demander des doubles primes à la moindre victoire à l’extérieur…).
    Cela dit, il y a apparemment des modifications : j’irai voir… Et je proposerai un article bientôt.
    Merci, en attendant, d’avoir partagé cet entretien.

  3. Merci pour l’itw
    Moi qui zappais cette emission depuis longtemps, je suis plutot content de savoir qu’ils refont de l’info. Les buts dejà vus sur Canal et les sujets cire pompes sur l’EDF, ct lourd
    Il faut continuer comme ça

  4. Et la F1,c’est pas du domaine de TF1 sport?

    Ils vont zapper le grand prix du japon et de corée pour le rugby?

    • si bien sur que la F1 c’est aussi TF1 Sport mais si vous regardez le calendrier rugby et F1, il n’y aura pas de gros bouleversements. Je vous résume :

      11/9 GP d’Italie 14h (pas de match en face sur TF1)
      25/9 Singapour : 14h (pas de match en face sur TF1)
      9/10 Japon Suzuka diffusé à 8h du matin en direct. Et le match de rugby (1/4 de finale) est à 9h30. Là, au pire, on peut penser que la fin du GP sera sur Eurosport si nécessaire.
      16/10 Corée du Sud : diffusé à 8h du matin. La 1/2 finale de rugby est à 10h. Juste mais ça devrait passer non ?

  5. C’est compliqué de défendre la ligne éditoriale de Téléfoot maintenant. Ils n’ont absolument pas de quoi se vanter… Et merci la Zone Mixte pompée sur M6, fallait lui poser cette question !!!
    Bref dimanche matin pour moi, c’est grasse mat’ !

    • Alex, d’abord je te signale que la Zone mixte j’en ai déjà parlé (voir sommaire du dernier télé foot dans le texte d’intro) et qu’ensuite ils ont changé depuis dimanche dernier le titre et l’(appellent « l’après match ». Ok ça reste des itv mais c’est comme le zapping tout le monde fait des itv d’après match…
      pour le reste, oui, il y a moins d’images de buts et tu sens bien dans l’itv que c’est problématique pour eux. lis entre les lignes ! ;-)

      • Ah oui mais je reprenais ce que tu disais dans un précédent post (pardon j’ai pas cité !). Donc reprendre le concept de la zone mixte de M6 et en faire un concept novateur, je trouve ça un peu bêbete… Perso, j’ai toujours pas regardé Téléfoot et vraiment je vais même pas essayer. (oui d’accord je suis anti-TF1…)

        Et oui, ça se sent que c’est problématique mais concernant l’échange des droits entre TF1 et Canal, je pense qu’il y aurait dû avoir une plus grande concertation. Déjà le mec d’Eurosport que tu as interviewé disait que ça n’était pas de son ressort et le directeur des sports de TF1 dit que ça dépend pas de lui. Pas très très logique tout ça hein !

      • en fait ça dépend de bien plus haut ces questions les directeurs des groupes eux-même donc Paolini pour TF1 en personne, c’est stratégique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>