Entretiens EPL Les News Ligue 1 — 02 août 2011

A partir du 7 août, Astrid Bard, la journaliste d’Infosport+, présentatrice du 22.30, quittera la chaîne d’info sportive du groupe Canal pour remplacer Isabelle Moreau dans le Canal Football Club. Mais avec un rôle bien précis. Explications.

Qu’allez-vous faire au Canal Football Club ?

Cyril Linette est venu me proposer de réaliser chaque semaine le reportage central de l’émission, celui autour duquel l’émission fera le buzz. Je partirai en tournage la semaine pour présenter mon reportage en plateau le dimanche soir. Je n’ai pas eu besoin de quémander pour avoir un rôle journalistique dans l’émission plutôt que d’être là à poser des questions aux invités. On m’a demandé de venir pour du reportage. C’est l’idéal pour moi car ce rôle allie ma passion pour le reportage sur le terrain et l’antenne. C’est tout ce que j’aime.

Interviendrez-vous aussi en plateau, en questionnant les invités par exemple ?

On n’en a pas parlé, mais si j’ai une question pertinente à leur poser, oui. Sinon, je pars du principe qu’on ne parle que de ce qu’on connaît. Certes, je connais le foot mais je ne suis pas là pour intervenir sur l’aspect technique des débats, je ne suis pas légitime sur le coup. Je laisse ça aux spécialistes qui m’entoureront.

Ne faire que du foot, n’est-ce pas trop réducteur quand on est journaliste sportif dans une chaîne d’info comme Infosport+ ?

Non, mais c’est vrai que je ne m’attendais pas particulièrement à cette orientation de carrière. Faire que ça, ça va être nouveau, mais, en même temps c’est ne faire que ça dans la Mecque du foot, donc c’est plutôt valorisant comme expérience. Certes c’est donc une niche mais des filles qui sont journalistes, qui aiment le sport et qui ont la chance de travailler dans un service des sports d’une chaîne comme Canal, il n’y en a pas beaucoup. Et comme je n’ai pas vraiment de plan de carrière, cette participation au CFC sera une très bonne expérience. Et c’est assez cohérent avec ce que je suis puisque j’ai toujours aimé le sport et que j’ai toujours fait du reportage.

Et puis l’expérience de l’antenne à Infosport+ va vous aider…

Je l’espère. Mais c’est sûr que j’ai eu la chance d’avoir une heure de direct par jour sur Infosport+, ce n’est pas donné à tout le monde.

Les femmes (joueuses) ont la côte en ce moment dans le foot. De quoi légitimer une présence féminine au CFC ?

Non, même si je suis très contente pour elles et ce qu’elles ont réalisé pendant la coupe du monde. J’espère qu’elles auront contribué à faire tomber quelques clichés, même si aujourd’hui une femme est encore bizarrement regardée dans ce milieu. Mais ces résultats ne peuvent faire que du bien au sport féminin et peut-être à notre condition dans le métier. Maintenant, moi, ma légitimité est d’être journaliste, d’avoir pratiqué 8 ans à Europe 1 puis à Infosport+. Que je sois une femme ou un homme, ça ne change pas grand-chose au travail que l’on me demande. Mais il est vrai que l’équilibre homme-femme dans ce milieu particulier du foot est toujours un peu délicat. Est-ce qu’il faut en mettre une pour faire bien ? Etre une femme est-ce obligatoirement dévalorisant ? Mais c’est bien de voir aussi qu’une femme peut s’y connaître en sport même si elle sera toujours regardée bizarrement, surtout quand il s’agit que de foot (rires).

Journaliste sportive c’était votre rêve ?

Journaliste tout court, oui. J’ai fait une licence, puis je suis rentrée dans une école de journalisme à Paris qui s’appelle l’IPJ. J’ai suivi une formation généraliste et des cours de journalisme sportif aussi. Puis j’ai été prise directement à Europe 1 en sortant de l’école, en gagnant un concours. J’y étais généraliste, le présentais les infos. J’ai fait ça pendant quatre ans et quatre autres années à faire du reportage. A chaque fois que je pouvais faire quelque chose sur le sport, je le proposais. J’ai présenté Roland Garros par exemple ou des sujets sur les à-côtés des matchs de foot. Mon parcours est donc plutôt naturel, logique.

propos recueillis par Vincent Rousselet-Blanc pour En Pleine Lucarne (mention obligatoire)

Photos : Canal+

Share

About Author

Vincent Rousselet-Blanc

(0) Readers Comments

  1. Pingback: Interviews, “A l’affiche”… les TOPS 2011 d’En Pleine Lucarne | En Pleine Lucarne

  2. Pingback: Rémi Garde (OL) invité, Kevin Gameiro et PSG – Losc au sommaire du Canal Football Club « En Pleine Lucarne

  3. Pingback: Interviews, “A l’affiche”… les TOPS 2011 d’En Pleine Lucarne « En Pleine Lucarne

  4. Superior thinking demonsrttaed above. Thanks!

  5. Pingback: Nouvelle formule et nouveaux animateurs pour Les Décodeurs (Infosport+) « En Pleine Lucarne

  6. Pingback: Interview Hervé Mathoux (Canal+) : « Je n’arrive pas aux Spécialistes pour jouer les spécialistes   « En Pleine Lucarne

  7. J’attend avec impatience celle d’Hervé Mathoux. J’adore ces interviews  » médias ». Oui car, il n’y a pas que les sportifs qui peuvent être interviewer… En parlant de ça, j’en ai une de Emmanuel Boisdenghien et Fredji Harchay, les deux arbitres assistant de Tony Chapron. N’hésitez pas à faire un tour…

  8. Merci pour toutes ces interviews exclusives.
    Toujours agréable à lire! :-)

    • Merci de les lire et de les apprécier. Et ne vous inquiétez pas : c’est loin d’être terminé :-) Hervé Mathoux arrive et on reprendra de plus belle après une petite pause vacances..

      • Yeeeeah Hervé Mathoux !!!!
        J’adore les itw des journalistes de Canal… je peux pas m’incruster à la prochaine ?? ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>