Passionné de rugby, Benoît Pensivy, le directeur de la rédaction de l’Equipe TV, attend cette rentrée avec impatience. D’autant plus que si la chaîne sportive a déployé les grands moyens pour couvrir la coupe du monde de rugby (9 sept-23 oct), elle est également fière d’annoncer de nombreuses nouveautés, à commencer par une série documentaire du réel qui sera tournée en immersion toute la saison au sein du club de rugby du Top 14 le RC Toulon et baptisée « Parce que Toulon ». Une vraie première à laquelle s’ajoute par exemple l’arrivée à l’antenne de Jérome Alonzo, consultant d’Orange Sport, pour deux nouvelles émissions. Et plein d’autres choses qui font dire aujourd’hui à Benoît Pensivy que « l’Equipe Tv a franchi un cap en cette rentrée.  » A vous de juger dans les détails.

Alors Benoît, j’imagine que pour un fana de rugby, la rentrée est excitante, avec cette coupe du monde de rugby en point de mire ?

Oui, c’est ma première coupe du monde depuis que je suis à l’Equipe TV et j’ai hâte d’y être car elle fait partie des grands événements du monde sportif et il faut être à la hauteur du rendez-vous. On a les moyens de l’être.

À commencer par un beau casting de consultants

Oui, je n’ai pas honte de notre équipe qui va offrir un bon mélange d’expérience à la fois du rugby, du haut niveau, de l’équipe de France, avec des gens aussi en activité, un peu de jeunesse…C’est un très bon équilibre. Guy Novès a un palmarès incontestable. Tous les dimanches il nous accueillera chez lui pour revoir les matchs et les analyser en sa compagnie. Fred Michalak, lui, depuis l’Afrique du Sud où il vit et où il joue (au Natal Sharks, ndlr), nous enverra des billets vidéo pour nous faire vivre la coupe du monde vue d’Afrique du Sud où le rugby est un sport roi. Et il connaît bien les joueurs français. Eric Blanc et Pierrot Salviac apporteront leur « humeur », Alain Penaud aussi et ce sont des gens de la chaîne, bien identifiés de nos téléspectateurs. Christophe Dominici nous apporte l’expérience de trois coupes du monde et deux victoires contre les Blacks. Et Daniel Herrero reste une « gueule » du rugby,une identité, un personnage un peu atypique. Le duo Blanc Herrero, le Titi parisien contre le Toulonnais de la rade, les discussions seront enlevées. Et on a aussi prévu des programmes complémentaires qui viendront nourrir les émissions avec des reporters sur place et quelques programmes exclusifs.

« Monday Rugby Club » deviendra « Cali Rugby Club »

Des infos sur ces programmes ?

Nous allons par exemple programmer une Nuit du rugby, la nuit de France-Nouvelle-Zélande, avec un documentaire « Face aux Blacks« , et , surtout, on a monté 5 pastilles de 5 minutes avec des images inédites qu’avait tournées Patricia Hervé, journaliste qui suivait l’équipe de France lors de la coupe du monde 1987. On rediffusera aussi les matchs de l’équipe de France.

Vous aurez aussi un magazine spécial coupe du monde. Quelle sera sa fréquence ?

La coupe du monde dure 7 semaines, donc on ne va pas faire une quotidienne, d’autant plus qu’il y aura un fort décalage horaire. On a choisi de se concentrer autour des week-ends, et à midi, quand les matchs viennent de se terminer. Donc le rendez-vous sera le vendredi midi, samedi midi, dimanche midi, un Journal du Mondial tous les jours et on conserve notre rendez-vous rugby traditionnel du lundi 20h, le « Monday Rugby Club », qui, après la coupe du monde, quand Califano, qui est consultant pour TF1 pour l’événement, reviendra, s’appellera le « Cali Rugby Club ». Califano incarnera le rugby sur la chaîne. On aura aussi des images des matchs, en accord avec TF1. La présence rugby sera importante mais n’écrasera pas tout car septembre-octobre est une période importante de rentrée pour les autres sports et puis nous avons d’autres nouveautés importantes.

L’arrivée de Jérome Alonzo par exemple ?

Oui, ça en fait partie bien sûr puisque Jérome Alonzo sera à la tête de deux émissions le week-end. Il va nous apporter sa connaissance du milieu, son empathie, son ton. Je suis ravi de son arrivée. Je l’avais vu dans son rôle de consultant sur Orange Sport, mais je ne voulais pas qu’il fasse la même chose chez nous. Je voulais vraiment le voir dans un rôle de présentateur. Du coup, on a réfléchi et on lui a proposé deux émissions. Il y aura « Alonzo Matchs », le samedi à 18h00, un nouveau rendez-vous pronostics et enjeux des matches de la journée de L1 à venir qu’il co-animera avec Marion Detranchant. Là, il sera plutôt dans un rôle de consultant. Mais il incarnera fortement « Alonzo Dimanche », le dimanche à 18h30, un nouveau magazine multisports d’une heure en direct, toujours avec Marion Detranchant. Il aura un invité tous les dimanches, un acteur du sport, et mettra en scène, à sa façon, l’actualité sport du week-end. Mais avant de parler du week-end, c’est d’abord sur la semaine qu’on a fait un gros travail.

Expliquez-nous

Le matin , on instaure un nouveau rendez-vous d’infos, le matin entre 06h30 -10h00 avec « L’Équipe du jour », pour être cohérent avec notre émission phare de la soirée, « l’Equipe du Soir » et faire de la journée un vrai déroulé. « L’Equipe du Jour » sera présentée en duo par France Pierron et Benoît Cosset (après la Coupe du monde de rugby) pour une session de 26 minutes d’information et de reportages sur l’actualité de la journée à venir. On se servira des événements à venir (conférences de presse, etc.) pour faire de l’actu, être un peu plus dans l’anticipation.

Aujourd’hui l’info sport est partout, même sur les chaînes généralistes. Il fallait se démarquer, apporter un plus avec notre identité. L’anticipation est une façon de se démarquer. Et puis, toujours par souci de cohérence, on y retrouvera la « rivière » sur le côté de l’écran qui décline le sommaire de l’émission, que l’on a déjà dans l’Equipe du Soir.

« Nous allons anticiper sur l’actualité »

Bref, du Lundi au vendredi on aura de vrais rendez-vous pour rythmer la journée avec l’Equipe du Jour, puis à 18h00 et à 19h30, on retrouve 2 éditions grand format de « E-News» animées par Gaelle Millon, à 18h30, « Foot & Co » avec François Pécheux (lundi – jeudi) et Ronan Frey (vendredi) et à 22h30 « L’Équipe du soir ».

Pour revenir à « Foot & Co », dans le titre, il y a « & Co ». Ce qui veut dire que l’on pourra, et l’on devra si l’occasion se présente, parler d’une actualité hors foot qui tomberait pendant l’émission. je l’ai demandé aux équipes de production, c’est important de ne pas laisser passer l’actu.

« l’Equipe TV, c’est de l’info, mais pas que de l’info… »

On a l’impression, quand on regarde la concurrence, que l’Equipe Tv n’est pas toujours au niveau où on l’attend sur l’information. Et, quand on voit tous vos magazines, programmes courts, etc, on a du mal à donner une définition précise de ce qu’est la chaîne éditorialement. Comment la définiriez-vous ?

Pour faire court, je dirais que l’Equipe TV, c’est de l’info, mais pas que de l’info… Nous nous sommes diversifiés autour de trois piliers : l’info, les magazines et le « sportainement ». On a tous fait le choix, de par la nécessité concurrentielle, de faire évoluer la chaîne vers quelque chose de plus généraliste. Il n’empêche que l’information reste notre priorité et fait même partie de notre ADN. Ce n’est pas parce que l’on est plus sur les programmes que l’on est moins sur l’info, mais il a fallu le faire comprendre aux téléspectateurs, c’est peut-être pour ça que notre image n’a peut-être pas bien été perçue de tous. L’info est tout le temps présente sur la chaîne et le « plus » de la chaîne ce sont les programmes autour de l’info.

Pourtant quand on a dans le giron un quotidien comme l’Equipe et l’Equipe.fr, le premier site d’info sportive de France, légitime de se dire que l’Equipe TV sera toujours la première sur le coup non ?

Ce n’est pas si simple. Il est sûr que sur certains événements, on a peut-être été un peu moins bons que la concurrence si l’on fait référence à l’importance en terme de moyens d’information du groupe avec le quotidien l’Equipe et l’Equipe.fr. Mais la synergie complète dans un groupe aussi important n’est pas toujours évidente. Aujourd’hui, de plus en plus d’infos nous arrivent du papier et du net. On a vraiment amélioré les choses depuis quelques mois et c’est l’objectif de tout le monde. D’ailleurs Vincent Duluc, ou Hervé Penot, du journal L’Equipe, participent de plus en plus à nos émissions, ils sont heureux de le faire. D’autres comme Rouet proposent d’intervenir à l’antenne lorsqu’ils sont sur le terrain sur une manifestation pour le quotidien. Ça commence à venir.

Et puis l’Equipe TV n’est pas la version télé du papier, c’est une télé qui représente plus largement les activités du groupe. Le groupe l’Equipe c’est aussi l’édition de livres, de l’organisation d’événements, etc, des activités décalées de l’info. Nous sommes l’expression télévisuelle du groupe, pas uniquement du quotidien.

« Un docu-réalité dans les coulisses du RC Toulon »

Puisque l’on parle de décalé, apportez-vous aussi des changements aussi dans vos magazines ?

Oui, beaucoup et notamment avec un programme qui va faire parler de lui car je pense que c’est une grande première : il s’appelle « Parce que…Toulon ». C’est un nouveau « docu-réalité » (produit par Khome à la maison, ndlr) comme on avait pu le faire avec « Poule 5 un autre rugby » ou « Nafarroa », qui nous plongera dans le quotidien du club de rugby du RC Toulon qui évolue en Top 14. Pas sûr qu’on ait fait la même chose avant, ailleurs.Il sera programmé le jeudi à 20h à partir du 8 septembre. Chaque épisode durera 45 minutes.

Le « Forum l’Equipe » continue ?

Oui, bien sûr, mais avec un changement majeur puisqu’il ne se tournera plus en plateau. Mary Patrux ira interviewer les personnalités sur le terrain. Le rendez-vous sera désormais programmé le mardi à 20h et non plus le jeudi.

Autre changement, le magazine de glisse et sports extrêmes, « Adrénaline », passera aussi à un format de 52 minutes et sera diffusé le mercredi à 20h. Et le vendredi, pendant la coupe du monde de rugby, on rediffusera le « Monday Rugby Club ».

L’une de vos marques de fabrique, ce sont depuis toujours des programmes courts. J’imagine que vous allez toujours en proposer ?

Bien sûr. Ces programmes nous permettent de faire vivre la grille en s’intercalant entre nos grands rendez-vous. On en proposera un par jour, d’une durée de 5′ à 8’30, multi-diffusés, qui laisseront la place à plus de reportages et de thématiques : « Foot Europe Express » le lundi, « Tour d’Honneur » (Équitation) le mardi, « Journal du Golf » le mercredi, « Journal de la voile » le jeudi, « The Championship » le vendredi ou encore chaque jour « SportBuzz » un 5 minutes sur l’actualité décalée du sport, qu’elle soit médias, économique, concernant le net, etc. Et « Un Jour avec… » le magazine de Stéphane Lelong qui propose de partager 24 heures de la vie d’une personnalité sportive avec un épisode de 5’ par jour du lundi au vendredi.

Une dernière chose ?

Oui, et ce n’est pas un détail. Pour marquer ces changements et les rendre cohérents à l’antenne car on avait des progrès à faire dans ce sens-là, l’Equipe TV se s’est dotée d’un nouvel habillage qui permettra d’abord de simplifier la lecture des informations à l’antenne et d’un nouveau décor avec un nouveau plateau, plus grand et totalement modulable, qui a été conçu afin d’accueillir l’ensemble des programmes de la saison et donner leur une identité visuelle.

propos recueillis par Vincent Rousselet-Blanc pour En pleine Lucarne

@photos l’Equipe TV/ P.Lablatinière

Share

About Author

Vincent Rousselet-Blanc

(2) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>