Football L'Actu Média Ligue 1 Ligue 2 — 29 juillet 2011

Quoi ? Vous n’avez pas assisté hier au lancement de la chaîne CFoot avec le très attendu vaisseau amiral de la chaîne 100% Foot, C le Talk animé par David Astorga et Julie Raynaud ? Pas grave, je l’ai regardé pour vous. Entre objectivité, coup de gueule, déception et excellentes surprises, en voici le debriefing. Et premier constat : le bébé est déjà beau. Reste à lui apprendre à marcher.

Jeudi 28 juillet. Il est 18h50 et toujours pas de « C le Talk » à l’écran, l’émission censée inaugurer la chaîne CFoot. La bande annonce qui tourne en boucle depuis 20 minutes sur la chaîne 98 du bouquet CanalSat l’annonce pourtant bien : la naissance est prévue à 18h45 pétantes. Bien sûr, je ne vais pas vous dire que je ne suis pas au courant du report de l’accouchement reprogrammé à 19h10, mais quand même, pour un tel événement, en régie, ils auraient pu rectifier le bandeau (ce qui avait été fait sur le site Internet de la chaîne, qui, au passage, a explosé dès les premières minutes de retransmission).

Pourquoi un tel changement horaire de dernière minute ? On ne peut croire à un problème technique, ni même à un retard des premiers invités (c’est du direct) ou dans la fabrication des sujets. Non. Et même si on n’aura sans doute jamais la raison exacte de ce contre-temps, il suffit de regarder votre programme télé préféré.

A 18h45, sur TF1, c’est encore « Secret Story ». Fin du programme : 19h00 ! Et sur Canal+, « Groland.con » termine à 19h10. Etant donné que la chaîne 100% Foot va essentiellement draguer le public de ces deux chaînes déjà gavé à « Téléfoot » et au « CFC », mieux valait les inviter à la table de David Astorga et Julie Raynaud à une heure où cela ne créerait pas de conflits de famille.

19h10, 19h11…C’est parti ! Une, deux, trois bande-annonces pour commencer. Cheap ! J’imaginais que la création d’une chaîne était assez rare pour que la LFP, avec ses contacts, se permette une petite mise en scène avec un décompte 3,2,1,0… et un « poussé de manette » par une star du ballon rond, genre Laurent Blanc. Kitsch certes, mais au moins ça marque le coup et ça ne coûte rien. C’est bien la peine de nous rabâcher depuis des semaines que « Cfoot » est un événement télévisuel. Passons donc directement au contenu.

Bande-annonces donc, logo « C le Talk » (l’habillage général de la chaîne est plutôt réussi) et, dans un superbe décor aux teintes bleues et blanches, apparaît le duo Julie Raynaud-David Astorga. Ne zappez pas ! Les deux animateurs, malgré un mimétisme presque parfait, ne remplacent pas Sandrine Quétier-Nikos Aliagas dans une version estivale de « 50 min Inside » sur TF1. Et Téléfoot n’a pas encore les moyens, ou l’envie, de se payer un si beau plateau. Vous êtes donc bien sur « CFoot » dont on n’a pas confié pour rien la conception à Eric Hannezo, l’ancien patron des sports de… TF1 !

Et le « Mozart du programme sport à la télé » comme l’a baptisé Frédéric Thiriez lors de la conférence de presse de lancement un mois plus tôt, ne renie pas ses origines, ni même ses influences. Bon, il faut dire aussi qu’il n’était pas là pour révolutionner le genre, Eric. Alors, tant qu’à faire dans l’efficace, le producteur n’allait pas se priver de reprendre l’ensemble des codes télé ayant fait leurs preuves ailleurs. Et il ne s’en est pas privé. A commencer par les deux invités du jour, des pointures que ne renierait pas le CFC d’Hervé Mathoux avec Frédéric Thiriez, le président de la LFP (normal c’est sa chaîne) et Michel Seydoux, le président de Lille, dont les joueurs ont déclenché la polémique la veille en refusant d’aller chercher leurs médailles à la fin du Trophée des Champions remporté par l’OM. De l’actu brulante dont on attend monts et merveilles dans la suite de l’émission puisque c’est un talk. Côté consultants, Greg Coupet impose sa carrure et son sourire carnassier, à côté d’un champion du monde 98, un des rares à être passé entre les mailles des recruteurs de Canal+, Bernard Diomède, plus timide.

Le chevalet est solide, bien en place. Reste à voir ce que nos artistes vont faire du tableau qui reste à peindre pendant deux heures.

Premier coup de pinceau, un JT d’une demi-heure. Et première bonne surprise. Et si j’étais à la place de TF1, je m’en méfierai sérieusement. Ce JT, c’est « Téléfoot » patiné à la sauce « Infosport+ » ! Plus court et plus rythmé que l’émission dominicale de la Une, l’édition de Marie Portolano nous offre des brèves, des sujets magazines montés « à la Téléfoot », des rubriques, des images en veux-tu en voilà, un sujet central (le Trophée des Champions) décortiqué sous toutes ses facettes. On notera aussi quelques trucs piqués à Canal+ comme les mots-clés à l’écran lors des micro-trottoirs sur le trophée des Champions, qui font irrémédiablement penser aux critiques ciné du « Grand Journal » ou encore un « Zapping » à mi-chemin entre l’insolite de « Téléfoot » et le « Zap’Sport » d’Infosport+. On excusera d’emblée ce JT lancé au coeur d’un été sans actu, de nous servir le plus souvent du réchauffé ( des brèves transferts parfois vieilles de huit jours, des extraits de buts vus et revus partout ailleurs). Le potentiel est là ! Et j’imagine que ceux qui, comme votre serviteur, jouent au foot le dimanche matin et ratent immanquablement « Téléfoot » le dimanche à 11h, se reporteront bien volontiers sur cette première partie de « C le talk » dont l’autre atout majeur sera d’être diffusé en clair, tous les jours et ce même après la campagne de lancement qui offre « CFoot » gratuitement pendant deux mois.

JT terminé, on passe aux choses sérieuses : le talk ! Je me frotte les mains à l’avance. « Cfoot » ayant toujours revendiqué une indépendance de ton vis-à-vis de de la LFP, on se dit que Thiriez et Seydoux vont être soumis au feu des questions et de la critique concernant le refus des Lillois de venir récupérer leurs médailles ou encore sur l’arbitrage contestable, lors du trophée des Champions. Le premier débat de la chaîne possède des thème en or. De quoi faire du Buzz.

Et là, c’est le gros Pssschiiiitttttt ! Certes David Astorga tente bien, très gentiment, de lancer les hostilités, mais Thiriez les balaie en quelques mots, Seydoux n’en dit pas un mot…Et personne ne bronche autour de la table. Ni un Greg Coupet ou un Bernard Diomède pour réagir. Pas même un David Astorga pour insister, accrocher, titiller, lui que l’on avait pourtant vu très à son aise en pleine catastrophe sud-africaine, à Knysna, lors d’un Téléfoot mémorable avec une intervention de Ribéry qui restera parmi les grands moments de l’actu foot 2010. N’est-ce d’ailleurs pas en partie pour ce fait d’armes qu’Eric Hannezo, alors producteur de « Téléfoot », a pensé à Astorga pour « Cfoot » ? On devra donc se conter d’une info exclu, cadeau de Thiriez, qui n’en est pas vraiment une : le prochain Trophée des Champions pourrait se dérouler en Amérique du Nord… Le débat clos. On passe à la suite. C’est ça un talk ? L’indépendance de ton ?

Devant mon poste je suis un peu comme un gamin à qui l’on avait promis pour Noël le maillot dédicacé de Néné et qui finalement, en déballant le paquet cadeau, se retrouve avec celui de Sammy Traoré ! Déception et colère !

Bien sûr, après cette désillusion, on ne regarde pas la suite de l’émission de la même façon, avec la même indulgence ou objectivité. La revue de presse de Francesca Antoniotti ? Cheap et creuse, avec ses banc-titres qui frisent l’amateurisme dans la présentation et surtout le néant : une seule couverture du quotidien « Marca » en intro, pas de capture d’écran d’un site web cité, et des photos de joueurs même pas mises en valeur. La rubrique « Tactique » de Smaïl Bouabdellha, transfuge de l’Equipe TV ? Une discussion de café du commerce et sans palette graphique entre trois personnes (Coupet, Diomède, le journaliste) placées côte à côte, ce qui exclut, à l’image en tout cas, le reste du plateau. On sent bien que le réalisateur a pigé et tente de rattraper le coup, mais c’est injouable. Les trois spécialistes se parlent entre-eux, jusqu’à provoquer une réflexion, pour le coup pleine de bon sens, de Julie Raynaud : « Ça doit être sympa les soirées avec vous ». Il faudra au moins revoir la disposition en plateau. L’interview décalée à la « So Foot », dont elle est manifestement inspirée ? Bien plus efficace sur le papier qu’à l’antenne. Un qui a du rire c’est Georges Dominique qui avait brièvement tenté l’expérience dans le CFC. N’est pas drôle qui veut, mais le concept contient des choses à retenir.

20h05. C le Talk, se termine. La 1ère partie en tout cas, puisque l’on nous invite à revenir à 22h pour la suite… Eh oui, il faut bien inciter le chaland à s’abonner. D’autant qu’avec un budget annuel avoué d’une trentaine de millions d’euros, à raison de 3,99 l’abonnement mensuel, ce sont 625 000 abonnés qu’il faudra recruter pour rentabiliser la chose ! Attendez j’appelle Bertrand Renard, le « Monsieur Maths » des Chiffres et des lettres : 4 euros x 12 mois = 48 euros. 30 000 000 divisés par 48 = 625 000. Le compte est bon !

En tout cas, les parents peuvent être contents : le bébé marche déjà très bien, l’impression d’ensemble est prometteuse… mais, comme un symbole, le nom de l’animatrice mal orthographié au générique de fin (Julie Reynaud à la place de Raynaud) montre qu’il reste de nombreux détails à régler. Ce qui est encourageant, finalement, puisque ce ne sont que des détails.

Share

About Author

Vincent Rousselet-Blanc

(0) Readers Comments

  1. Bonjour Vincent.
    Je n’ai pas encore trop vu CFoot mais ce papier est, comme souvent – et je ne suis pas en mode cirage de pompes… pas mon genre – excellentissime ! Il résumé très bien ce qu’on a manqué, ou pas, et invite à constater par soi-même le contenu de cette nouvelle chaine.

    Un grand bravo pour ce site et ces infos toujours up to-date (purée, v’là que je me mets à angliser moi…) Je ne sais pas comment tu t’en sors tout seul… c’est en tout cas un énorme boulot que tu fournis chaque jour. Franchement, chapeau !

    • Désolé mon pseudo a buggé

    • alors d’abord un grand merci car les compliments ça fait toujours du bien et contrairement à certains moi j’adore qu’on m’en fasse et je les accepte. J’écris pour me faire plaisir mais aussi pour vous informer et j’espère vous intéresser. Alors quand je vois que ça plait c’est toujours bon à savoir. Et j’accepte aussi les critiques ;-)
      Oui, je suis tout seul, mais à la rentrée EPL pourrait offrir de nombreuses surprises. C’est pas encore signé mais dès que ça le sera je vous le dirai (compter sur moi !!!)
      merci et n’hésite pas à ramener tous tes amis ici car comme on dit…plus on des fous…

      Ciao et bon mois d’aout.

      • Ben déjà que mes amis ne viennent pas sur mon blog à moi que j’ai… alors ça va être dur. Je vais déjà mettre le lien EPL sur mon blog à moi que j’ai, sait-on jamais.

        Merci, bon mois d’Août également.
        Bye.

  2. Pingback: Canal+Sport réorganise toute sa grille de « Spécialistes  foot « En Pleine Lucarne

  3. j’ai entendu des critiques sur la qualité des images lors des matches… Qu’en pensez vous mr Rousselet-Blanc? Aura on droit à un article après cette première journée?

    Pour moi Cfoot est une antichambre de TF1, tout comme W9 celle de M6. Y’a qu’a voir ceux qui animent:
    Francesca = ex star Ac,
    Thierry Roland et JM Larqué, le duo reconstitué,
    Astorga (Telefoot et matches de l’équipe de France),
    Thomas Hugues (Set à Huit, JT, Défense d’Entrer…)

    Du côté des reportages, identique, immersion dans une équipe, interviews,

    Alors oui Cfoot aura dans un premier temps pas mal d’audience car gratuit, mais ce sont des résultats en trompe l’oeil, je pense pas que 625 000 personnes soient prètes à payer pour cette chaine, même un prix dérisoire, d’autant plus que là tous les championnats n’ont pas repris (L1, Premiere League, notamment) donc bon nombre d’abonnés canal suivent Cfoot, mais à la reprise entre un Lens Reims de qualité médiocre et un beau match de Premier League… y’a pas photo.

    Bref pour moi Cfoot deviendra rapidement gratuit ou disparaitra (un peu comme Paris première et LCI en ce moment )

    • la qualité de l’image n’est certes pas au top mais bon elle est regardable. Ce qui me gène vraiment c’est un multiplex qui ne passe pas les buts dès qu’ils ont lieu mais quelques minutes après. Pour moi ce n’est pas un multiplex dont le genre est censé nous rythmer la soirée. Là, non c’est ennuyeux, surtout dans les commentaires, normal du coup puisque le but a été marqué il y a quelques minutes et le commentateur n’est plus dans l’émotion du moment…Bref, le multiplex est raté…mais ça va se corriger, j’espère.

      maintenant quant à la viabilité de la chaîne, franchement je ne comprends pas comment les patrons peuvent croire qu’ils vont un jour amortir leur budget. Orange Sport, qui avait de la ligue 1 en direct, et d’autres droits sportifs intéressants (bundesliga, tennis, etc) n’a pas dépassé les 300 000 abonnés en deux ans ! et encore je vois large. comment cfoot qui n’a que de la ligue 2 et un talk en clair (donc pas besoin de s’abonner) pourra attirer du monde ? Je pense que la chaîne est appelée à disparaître rapidement, une fois que la lfp aura vendu les droits tv ligue 1 qui lui restent en stock

      ça vous va comme réponse ? ;-) vous voulez que j’en fasse un article ?

      • Non c’est parfait, mais c’est incomprehensible que des patrons ne puissent pas réflechir 2secondes à cela… ou pire, puissent croire à la réussite de cette chaine. Encore, avec un peu de ligue 1 ou de cpe de France/ligue, ça pourrait à la limite se vendre. Merci pour votre réponse et pour votre site!

  4. bon un seul truc à dire pour moi, Cfoot c’est le telefoot payant + qqes matchs en gros…: -Toujours les  » reportages exceptionnels » qu’on nous rabache le mercredi à chaque match de TF1.
    -D’anciens présentateurs de TF1

    Vous dites dans votre article que la chaine pourrait faire trembler Telefoot. Pour moi soit Cfoot soit Telefoot survivront parce que 2 chaines identiques c’est inutile…
    Pour ce qui est des matchs retransmis j’ai pas regarder le multiplex j’me prononce pas.

    • Petite précision : je n’ai pas dit que Cfoot pourrait faire trembler Téléfoot, mais seulement C le Talk, la quotidienne car elle ressemble beaucoup à Téléfoot.
      Quant à la chaîne dans son ensemble, pas sûr en effet que ce soit viable étant donné le nombre d’abonnés et la pub qu’il va falloir pour amortir le budget

  5. ces du grand n importe quoi le multiplex que j ai connu sur ma chaine sport on pouvait choisir son match la rien du tout franchement thiriez revoie ta copie pas pres de m abonner

    • oui pas encore au top le multiplex surtout le coup des buts en direct montrés en différé des minutes plus tard

  6. Pas terrible,et si il pourrait faire aussi les 2 mois gratuit sur la TNT pour ce faire une idée

  7. Cfoot c’est vraiment mauvais, quand une équipe marque un but, on a la retransmission du but 10 mn après, les commentaires sont d’une pauvreté affligeante, les présentateur ne savent pas trop quoi dire pour meubler. Bref beaucoup de progrès a faire.

  8. programme crypté je ne comprend pas :(

  9. « programme crypté » je ne comprend paas :(

  10. Un multiplex à revoir !
    http://thecps.unblog.fr/

  11. Le multiplex est carrément NUL!! C’est pas un multiplex,c’est un talk show avec des images de foot…Je viens de trancher,je ne m’abonnerai pas a cette chaine…a canal au moins,on sait faire des multiplex,du coup,je vais regarder une redif’ de Derrick,ca donne moins envie de dormir,je suis vraiment décu…vive CANAL +!! Dommage car Francesca est vraiment magnifique!!!

  12. En même temps, je me demande bien en quoi cette chaine aurait une quelconque legitimité à etre independante ? C’est l’OMTV de la LFP. Ils vont pas s’auto-critiquer, ils sont pas masos…

  13. Par contre il y a un grand probleme qui j’espère va vite être règlé : à cause du bandeau d’information qui passe (on ne fera pas de critique sur la richesse d’information quasi nulle qu’elle nous offre en cette période estivale) mais on ne voit aucun sous titre lors de reportage ou émission comme c’est le cas actuellement ! Du coup, on zappe car tout le programme comme là en Afrique est sous titré.

    Dommage!

  14. Déçu par la qualité de l’image.
    Pour se faire une opinion attendons ce soir avec les directs en L2

  15. Je ne sais pas si ce n’est que pour la période estivale ou déjà un premier changement d’horaire mais apparemment les programmes en direct ne débuterait qu’à 19h15 avec le « 19h15″ journal d’information d’une demi-heure présenté par Marie Portolano et non à 18h45 comme annoncé dans la grille dans les grilles de programmes et le dossier de presse de la chaîne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>