Souvenez-vous, l’année dernière à même époque. Marseille jouait le titre de champion de France face à Rennes. On s’attendait bien sûr à voir le match sur Canal+ puisque « la Ligue 1, c’est Canal ». Or, surprise, c’est Orange Sport qui retransmettait le match et livrait en direct le verdict d’un championnat dont on avait suivi les plus belles affiches sur l’autre chaîne. Cruel affront pour la chaîne du foot.

Cette année encore, et lorsque l’on regarde la programmation télé de la 33e journée qui vient de nous arriver, avec comme « Grand match du dimanche soir », un St Etienne-Monaco qui n’a que peu d’intérêt, excepté pour les supporters des deux clubs – et à Monaco ils ne sont pas très nombreux – on se dit que la chaîne cryptée est en train de s’arracher les cheveux pour établir la programmation des dernières journées… Ou de jouer l’extrême prudence pour ne pas se faire doubler au poteau une fois de plus.

Exercice non seulement rendu difficile par un championnat ultra serré où trois équipes bataillent pour le titre, mais aussi par des contraintes vis-à-vis de la Ligue de Football Professionnel.

En effet, Canal+ (comme Orange Sport d’ailleurs) n’a pas le droit de diffuser plus de 12 matchs d’un même club pendant la saison. De plus, la chaîne doit choisir ses affiches longtemps à l’avance. Ainsi, nous avons reçu de la part de la LFP, hier, le 12 avril, la programmation officielle de la 33e journée qui se déroulera… le 30 avril et le 1er mai. Soit avec près de trois semaines d’anticipation alors que la 31e journée n’est même pas encore jouée. Or dans un championnat aussi indécis que celui de cette saison, un match qui peut paraître décisif deux semaines avant, peut très bien ne plus l’être deux semaines plus tard.

Nous avons donc repris, journée par journée, depuis le début de la saison, le décompte des diffusions sur Canal+, histoire de voir quelles étaient les options possibles de la chaîne pour les 34e, 35e et 36e journées, sachant que les deux dernières journées font traditionnellement l’objet d’un multiplex.

Au bout du compte (voir tableau ci-dessous), il s’avère que si l’on considère que le titre se jouera entre Lille, Lyon et Marseille, il va falloir du flair et un peu de chance aux programmateurs de Canal pour nous offrir le contenu Premium dont ils sont garants et ne pas laisser à Orange Sport le bénéfice d’un nouveau titre en direct.

Lyon et Marseille ayant été déjà diffusés dix fois, il ne leur reste plus que deux apparitions chacune sur la chaîne. Ce qui pourrait très bien être envisageable sur les trois journées concernées par ces choix drastiques. Et quid de Lille alors ? On ne les verrait plus de la saison jusqu’au multiplex alors que le leader de L1 n’a bénéficié que de 7 retransmissions depuis le début du championnat ? Il ne manquerait plus que le PSG batte Lyon dimanche prochain et réalise un sans faute pour que le casse-tête devienne insoluble.

Bref, si l’on prend le calendrier des trois dernières journées pendant lesquelles Canal+ aura à faire son premier choix, voici les matchs méritant un intérêt pour le titre et une affiche du dimanche soir :

34e j : on n’échappera pas à Lyon-Marseille ! Le fameux « Olympico » de mon ami Grégoire Margotton dont il est reconnu par la profession comme étant le père officiel de l’appellation. Soit un total qui monte à 11 le nombre de diffusions pour chacun. Plus qu’une ! Le titre ne se jouera probablement pas lors de cette journée.

35e journée :

St Etienne-Lille (on parie sur celle-là)

Marseille-Brest

Auxerre-Lyon

36e journée : c’est là qu’il faudra faire le bon choix et ça risque d’être très difficile. Les trois gros ne s’affrontent pas, mais l’affiche du jour sera PSG-Bordeaux. Surtout si le PSG reste en course pour titiller Lyon, Marseille ou Lille pour une 3e place qualificative en ligue des champions. Là encore, il faudra jouer les devins.

Bordeaux-PSG

Lorient-Marseille

Lille-Sochaux

Brest- Lyon

Conclusion, il ne reste plus à Canal+ qu’a souhaiter très fort que le championnat reste aussi indécis qu’actuellement jusqu’à la 36e journée, puisqu’après la chaîne aura la garantie d’un titre en direct lors d’un de ses deux multiplex. Cette situation, lorsque l’on y réfléchit un peu, est ubuesque.

La LFP reproche à Canal+ de ne pas vouloir investir encore plus lors de la prochaine négociation des droits pour la période 2012-2016 ? Si à 460 millions d’euros la saison, l’un des principaux pourvoyeurs de fonds du foot français n’est même pas sûr d’avoir une certaine « protection » et quelques garanties en matière de diffusion du dénouement sportif de son produit phare, peut-être que la LFP devrait d’abord se demander s’il ne faudrait pas assouplir certaines contraintes avant de vouloir engranger quelques millions supplémentaires dans ses caisses. Le business doit être équitable des deux côtés !

Ceci dit, pour le prochain contrat droits tv, étant donné qu’il risque de n’y avoir aucun concurrent face à la chaîne cryptée, on est sûr d’avoir le champion en direct sur Canal+. Et les négociations entre la LFP et Canal+ n’ont pas l’air d’aller vers un apaisement.

Le Top des clubs diffusés sur Canal+ (saison 2010/2011)(classement arrêté à la 33e journée).

Marseille, Lyon : 10

PSG : 9

Bordeaux : 8

Lille : 7

Lens, Montpellier : 4

Rennes, Toulouse, Monaco : 3

St Etienne, Lorient : 2

Nice : 1

Arles-Avignon, Sochaux, Nancy, Valenciennes, Auxerre, Caen, Brest : 0

Share

About Author

Vincent Rousselet-Blanc

(0) Readers Comments

  1. merci de la précision. Corrigé…

  2. Petite précision, la rencontre Bordeaux-PSG de la 36ème journée a lieu à Chaban-Delmas et non au Parc des Princes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>