Entretiens EPL Football Les News — 19 mars 2011

©Pascalito/M6

Comme l’émission qu’il anime sur M6, 100%Foot, Vincent Couëffé est quelqu’un de plutôt discret dans les médias. Mais à l’heure où sa chaîne et sa petite soeur W9 réalisent de belles audiences avec l’Europa Ligue et effectuent des coups médiatiques retentissants avec l’équipe de France en programmant des matchs de qualifications de l’Euro 2012 (Luxembourg-France, vendredi 25 mars à 20h45 sur M6), il nous a semblé judicieux d’aller en savoir un peu plus sur le journaliste-homme de terrain du groupe M6, sur son émission et sur l’avenir de celui qui se verrait bien commentateur un jour. Interview.

©Pascalito/M6

- Comme d’habitude, on t’a vu jouer les hommes de terrain hier sur W9 pour le match PSG-Benfica en Europa Ligue. Avant toi, c’était Alex Goude. C’est toi qui a demandé à prendre sa place ?

En fait, c’est un peu des deux. M6 m’a demandé et je voulais le faire. Si je ne l’ai pas fait avant c’est que la première année, j’arrivais à M6 et ma principale préoccupation était de reprendre l’émission d’Estelle (Denis, l’ancienne présentatrice de 100%foot). C’était déjà une tâche assez difficile pour que je demande en plus de jouer les hommes de terrain. Mais il était évident que ce poste m’intéressait car le terrain, côtoyer les joueurs et entraîneurs, j’adore ça. Je me suis fait mon réseau professionnel en étant sur le terrain. Alors, comme ça me manquait et que je m’étais bien installé dans l’émission, j’ai accepté de reprendre le rôle d’Alex Goude.

- Je te croise aussi souvent au Parc des princes, au Stade France. Tu y vas plus par plaisir ou pour rester au contact du terrain et entretenir ton réseau ?

Par plaisir ? Vu le matchs que l’on y voit parfois, je ne pense pas que ce soit forcément toujours par plaisir (rires). J’y vais souvent effectivement pour descendre à la fin du match en zone mixte histoire d’aller discuter avec les entraîneurs et quelques joueurs que je connais. C’est important pour quelqu’un qui commente chaque week-end l’actu du foot de rester au contact du terrain. On ne peut pas parler des joueurs tous les week-ends si on reste chez soi devant sa télé. Il faut voir des matchs, sortir de sa tour d’ivoire, aller discuter.

« Le discours des entraîneurs et des présidents, ce n’est que de la politique »

- Est-ce que le fait que 100%Foot soit exposée à une heure très tardive te pousse d’autant plus à aller te montrer dans les couloirs des stades et en tribune presse, histoire de dire aux autres : « on existe » ?

Dans le milieu du foot, tout le monde connaît 100%Foot, ce n’est pas ça donc et nous recevons plein d’invités tels que les Laurent Blanc, Didier Deschamps et compagnie. Maintenant, aller au stade c’est aussi pour moi, pour prendre l’avis des gens, pour discuter avec eux, pour leur dire ce que je pense.

- Mais le discours que les joueurs et entraîneurs te tiennent en off est-il différent que celui, souvent très langue de bois, qu’ils servent à la presse ?

Pour les joueurs encore, ça passe, ils parlent plus facilement car ils sont plus spontanés. Mais le discours des entraîneurs et des présidents, ce n’est que de la politique. J’ai beau discuter en privé avec certains, je sais que tout ce qu’ils me disent, que les infos qu’ils me donnent, est souvent intéressé : ils veulent faire passer un message. Pas directement au micro, mais sans doute certains espèrent que ce qu’ils vont me dire va me permettre ensuite dans l’émission d’influencer à mon tour les chroniqueurs et faire passer leur message en plateau. Je pense que c’est très calculé tout ça. A moi en suite de faire la part des choses entre les vraies infos et la part de politique.

« Le CFC fait aujourd’hui le 100%Foot qu’on faisait avant. »

- L’explosion des émissions de talk où l’on débat et on analyse les moindres paroles a du aussi les pousser à tenir un discours très policé.

C’est vrai qu’aujourd’hui il y a tellement d’émissions de foot qu’il faut de plus en plus maîtriser la communication. La Com est devenue super importante. Ils ont des messages à faire passer, c’est tout.

- Revenons à 100%Foot. Ca n’a pas du être facile de reprendre cette émission ?

Sur le fond ça allait car à l’Equipe TV d’où je viens, je faisais déjà plus ou moins du talk avec des émissions comme « Match après match » ou « Match retour ». Donc, je maîtrisais le genre. La vraie nouveauté c’est que l’Equipe TV était une chaîne 100% sport, regardée par des spécialistes mordus de ça. A M6, j’ai tout de suite compris qu’il me fallait non seulement garder ces spécialistes, mais aussi attirer un public différent, plus populaire, moins technique. A 100%Foot, on ne peut pas parler de 4-4-2 ou de tactique trop longtemps. C’est très compliqué car celui qui vient nous regarder après minuit est un vrai mordu de foot. Mais il faut aussi penser à ceux qui viennent d’enchaîner Capital ou Zone Interdite et Enquête exclusive et qui restent devant 100%Foot. Or ces derniers ne sont pas spécialement fans de foot. Il faut savoir aussi être accessible pour les garder.

- Et vous y arrivez ?

On en a un peu perdu cette année (400 000 téléspectateurs de moyenne). Mais je pense qu’il est temps de changer la formule, qu’il faut faire évoluer 100%Foot. Je suis actuellement entrain de travailler sur des aménagements, sur une formule renouvelée. C’est nécessaire car j’ai presque envie de dire que Canal+ avec le CFC fait aujourd’hui le 100%Foot qu’on faisait avant. On a été la première émission à faire le debrief et à débattre de la journée de Ligue 1 après le dernier match du dimanche soir. Les mecs venaient nous voir pour ça. Et on avait Pierre Ménès. Aujourd’hui, le CFC a mis en place « le debrief » après son match du dimanche, fait du talk avec ses consultants et à engagé Pierre Ménès ! Avant, on avait un coup d’avance. On avait un talk show qui envoyait, ça balançait. Maintenant il y a plus de concurrence. Il faut reprendre ce coup d’avance et donc repenser 100%Foot, réécrire cette émission, même si je sais qu’on n’inventera plus grand chose de révolutionnaire. Mais je ne peux pas t’en dire plus pour le moment.

©Xavier Popy/M6

« On va essayer d’amener de l’interactivité en faisant réagir des supporters »

- De toute façon, ce n’est pas bien sorcier. Si tu regardes les tendances actuelles, avec le développement du Net, un renouvellement implique presque obligatoirement plus d »interactivité. Regarde Eurosport par exemple avec « Le réseau » qui met en relation des sportifs entre eux par webcams ou le développement des groupes sur Facebook avec des centaines de milliers de fans, etc…

(Il sourit). Ce n’est bien sûr pas sur l’image qu’on va jouer puisqu’on n’a que les 1 minute 30 secondes gratuites règlementaires au titre de droit à l’info des images de Ligue 1, mais… (il réfléchit)…allez, tu peux dire qu’on va essayer d’amener de l’interactivité très prochainement en faisant réagir des supporters après le dernier match du dimanche soir. Je ne sais pas encore sous quelle forme, mais c’est un axe qu’il faut développer même si on n’inventera plus grand chose en la matière. Maintenant, il y a plein de téléspectateurs qui nous disent « passez des supporters à l’antenne, on pourrait intervenir en direct, etc.. un jour, à un fan qui me demandait de l’inviter en plateau un jour, je lui ai répondu   » Ok, seulement si je fais venir des people, je suis à peu près sûr que les gens vont regarder. Mais si je mets en avant des téléspectateurs, ça va intéresser qui ? » Alors, on réfléchit à la façon d’intégrer les internautes ou les téléspectateurs. Mais ce n’est pas si évident. Je regarde ce qui se fait à l’étranger, aux Etats-Unis notamment, sur ce qu’ils font sur la NBA par exemple. Mais bon, là encore, la NBA et les Etats-Unis ce n’est pas le même public, ni la même mentalité qu’au foot. Ce qui est sûr, c’est que j’ai très envie de développer une communauté autour de 100%Foot.

« Eric Di Méco est indispensable à l’émission »

- Dans une éventuelle nouvelle formule, tu conserverais quand même tes chroniqueurs comme Di Meco qui a pris beaucoup d’envergure…

Oui, bien sûr. Eric Di Méco, c’est moi qui l’ai fait rentrer à M6 et j’en suis super content. Il est indispensable à l’émission, pour le rythme qu’il donne à l’émission. Eric, même à son niveau bas, s’il est un peu fatigué par exemple ce qui se peut se comprendre après minuit, il reste élevé. Si les autres ne sont pas en forme, lui il est toujours là. Il prend la place. Pierre Ménès faisait ça aussi. Quand en plateau les autres avaient un coup de moins bien, Pierre prenait la place. Eric fait la même chose.

- Dhorasso, lui est bien plus réservé.

Pour Dhorasso, pareil, je suis très content qu’il soit là parce qu’il est vraiment différent, et sur M6 on a pas le choix il faut être différent des autres. Vikash, c’est un mec incroyable qui peut te sortir parfois des choses… incroyables. Il a des fulgurances étonnantes et en ce moment il est à fond. Et ça me fait marrer d’entendre les critiques sur lui car on oublie un peu vite que c’était un super joueur de foot quand même. A Lyon il était très bon, il a joué au Milan AC et même à Paris il n’a pas été mauvais quand même.

« La première année, je n’étais pas super à l’aise car j’avais tout de même une très grosse pression. »

- Ca a été difficile pour toi quand tu es arrivé à 100%Foot de gérer de gros caractères comme ceux de Ménès, et de Di Méco maintenant ?

Non, le plus dur a été de s’installer dans le fauteuil d’Estelle Denis. 100%Foot c’était son émission. Ce n’était pas la mienne. J’arrivais chez Estelle et Pierre, ce n’était pas chez moi. Il a fallu la faire oublier. Et il a fallu que je me fasse aux chroniqueurs de l’époque, Pierre, que je connaissais déjà de l’Equipe Tv, et Dominique Grimaud, qui a passé une saison à me tester. Ca a parfois été compliqué. Puis il est parti. Dominique est revenu pendant la coupe du monde 2010 et nos relations étaient bien meilleures. Du coup, pendant la coupe du monde, on a fait de super émissions avec des 600 000 téléspectateurs de moyenne.

- Puis l’année dernière Pierre Ménès part sur Canal et Dominique Grimaud arrête. Il a fallu reconstruire. On a alors entendu parler de Pape Diouf de Philippe Lucas, l’ex entraîneur de Maudou, comme chroniqueurs…

Oui, j’avais vraiment besoin de têtes de gondoles. Philippe Lucas m’intéressait parce que c’était un entraîneur. Et Pape Diouf, je le voulais vraiment, mais il a signé avec Orange Sport en exclusivité. Mais bon, finalement je me suis dit Diouf plus Di Méco ça donnait un ton très marseillais à l’émission. Donc, pas de regret. Aujourd’hui, je suis très satisfait de ce à quoi ressemble l’émission. La première année, je n’étais pas super à l’aise car j’avais tout de même une très grosse pression. Je venais de l’Equipe Tv où je faisais ce que je voulais et j’arrivais à M6 en tête d’affiche avec non seulement l’obligation de remplacer Estelle Denis mais aussi d’avoir des résultats. Et l’an dernier, il a fallu gérer les départs de Pierre et Dominique. C’est clair qu’aujourd’hui, pour cette 3e saison, je me sens bien plus à l’aise.

©Xavier Popy/M6

« La lutte pour le titre intéresse tout le monde alors que la lutte pour le maintien intéressera les supporters des clubs concernés. »

- Plus d’obstacles majeurs donc ?

Si, la gestion des invités. C’est sur ce point que l’on a le plus de travail et le plus de difficultés. Il nous en faut deux trois par émissions, il faut qu’ils soient connus, que ce soient des personnages, qu’ils aient un rapport bien sûr avec le foot sans être pour autant des footballeurs, justement pour attirer d’autres catégories de téléspectateurs. Dimanche soir, par exemple on aura Akhenaton de IAM, Jacskon Richardson, le handballeur et Michael Landreau. C’est comme pour les sujets qu’on traite. Des téléspectateurs nous disent parfois : « vous parlez trop de Lyon, Marseille ou Paris ». Ok, on en parle beaucoup, maison fait comme tous les autres : la lutte pour le titre intéresse tout le monde alors que la lutte pour le maintien intéressera les supporters des clubs concernés. Or, il ne faut pas perdre de vue qu’on est sur M6, chaîne grand public et qu’on se doit de faire de l’audience. (Il s’approche de l’enregistreur et, comme dans une bande annonce, lance) : Luxembourg-France, regardez l’émission du dimanche 27 mars, car là on aura toutes les images !

« La chaîne considère 100%Foot comme une marque forte. »

- Ne trouves-tu pas paradoxale, voire un peu floue, la position de M6 vis à vis du foot ? La chaîne se met sur la coupe du monde 2006, l’Euro 2008, fait de gros coups en achetant les barrages de l’équipe de France, mais fait l’impasse sur le coupe du monde 2010, puis refait des coups avec les matchs des Bleus pour les qualifs de l’euro 2012 et en même temps ne valorise pas spécialement sa seule vitrine foot qui est 100% Foot en vous laissant après minuit… Vois-tu ce que je veux dire ?

Non, je ne pense pas. D’abord parce que 100%Foot existe toujours. M6 a conservé la marque alors qu’elle aurait très bien pu tout arrêter quand Estelle ou quand Pierre sont partis. La chaîne considère donc 100%Foot comme une marque forte. La preuve, pendant la coupe du monde on n’avait pas les droits et on a quand même programmé 100%Foot pendant l’été et ça a super bien marché. Et puis concernant l’horaire, où veux-tu nous mettre pour coller à l’actu ? Il y a Téléfoot à 11h, le CFC a 19h20, le match du dimanche soir à 21h et une concurrence de plus en plus énorme des chaînes de la TNT, et on n’a pas le droit des images de L1… Et puis tu oublies que sur W9 ou sur M6 on diffuse des matchs de foot toute l’année avec l’Europa Ligue ou les matchs de l’équipe de France. Et l’Europa Ligue est une super compétition. C’est quand même pas mal pour une chaîne dont le coeur de métier n’est pas le foot. Et on ne sait pas encore si on va se mettre sur l’Euro 2012 et 2016. Maintenant, vu les coups que la chaîne réalise sur le foot avec les Bleus par exemple, c’est quand même énorme en terme d’image de se prendre un Irlande-France ou les matchs de qualifs de l’Euro 2012.

- L’an dernier on a entendu dire que si Betclic n’était pas venu en tant que partenaire, M6 aurait arrêté 100%Foot.

C’est totalement faux. Un journaliste a déformé une interview où l’on parlait de l’arrivée de partenaires comme Betclic et a fait un mauvais raccourci. Si M6 avait voulu supprimer l’émission, on n’aurait sans doute pas été programmé pendant la coupe du monde ! M6 possède les Girondins de Bordeaux, Nicolas de Tavernost adore le foot, la chaîne aime le foot.

©W9

« Commentateur ? Pourquoi pas !« 

- Tu as évoqué W9, il n’y a rien à imaginer en terme d’émission foot sur cette chaîne ? Ca t’intéresserait ?

(sourire) Il y a sûrement quelque chose à faire mais je ne suis pas dans la peau de Frédéric de Vincelles (ndlr, le patron de W9, qui adore le foot), je n’ai pas réfléchi à une idée sur le sujet, et puis il faut quand même dire qu’aujourd’hui sur la TNT l’univers est super concurrentiel et que les niveaux d’audience sont de plus en plus haut. Donc il faudrait imaginer une émission qui marche très fort… Mais si il y a un projet intéressant, évidemment que je le regarderai. Mais bon, je pense qu’il y a déjà beaucoup d’émissions de talk et qu’il ne faut pas en rajouter de trop.

- Finalement, aujourd’hui, il y a un domaine dans lequel tu ne te sois pas essayé, c’est le commentaire de match. Ca te plairait ? D’autant qu’une chaîne comme W9 est idéale pour se faire la main.

Ecoute, il y a encore peu de temps, je t’aurais dit non. Mais aujourd’hui, pourquoi pas ? Seulement, si je devais en faire, je tiens à être sur à 100% que ce soit bien fait. Je ne veux pas m’engager sur un truc si je ne suis pas sûr de moi. Il faudrait donc que je puisse avoir le temps de m’entraîner en cabine, etc.. Je ne veux pas arriver derrière un micro pour faire n’importe quoi. Mais je doute de mes capacités à pouvoir m’enflammer pour des matchs qui n’en valent pas la peine (sourire).

- Question bonus puisque tu animes aussi un module sur les paris sportifs. Qui sera champion de France ?

- Lyon. Même si j’aimerais que Lille y arrive et le mérite parce que c’est l’une des rares équipes à avoir bien joué au foot depuis le début de la saison.

Propos recueillis par Vincent Rousselet-Blanc pour enpleinelucarne.net, mention obligatoire.

Share

About Author

Vincent Rousselet-Blanc

(0) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>