Après le frère de… (Giovani Castaldi sur « Lundi Foot »), Eurosport nous offre une « fille de… » En effet, Margot Laffite, 30 ans et fille de Jacques Laffite, ancien pilote de Formule 1 et consultant de TF1, présentera sur Eurosport, un nouveau talk show à compter du dimanche 27 mars. Son nom ? « Dimanche F1″… bien sûr. Ce magazine succédera à « Auto Critiques » de Denis Brogniart et sera programmé tous les dimanches de Grand Prix en deuxième partie de soirée. Alors, pas trop dur de s’appeler Laffite ou réel avantage ? Avant la première, qui aura lieu après le GP d’Australie, Margot Laffite, entourée des deux consultants de l’émission et ex-pilotes de Formule 1, Sébastien Bourdais et Franck Montagny, répond à En Pleine Lucarne. Tout sourire et avec beaucoup d’humilité.

Vous regardiez « Auto Critiques » à qui vous succédez sur Eurosport ? Allez-vous vous en inspirer ?

Oui, bien sûr, je suivais l’émission, mais notre projet est un différent. Concernant le concept d’ »Auto Critiques », je trouvais ça intéressant de débriefer après un grand prix, même si parfois c’était un peu longuet. Je me suis parfois un peu endormie devant (rires), mais je trouve intéressant de revenir en profondeur sur un Grand Prix, car sur TF1, à part quelques bribes d’infos dans « F1 à la Une », il n’y avait que la course et ensuite on était un peu lâché. C’est donc intéressant d’avoir des avis d’experts. Ce qui est sympa aussi dans « Dimanche F1″ c’est de rajeunir un peu l’émission, avec des intervenants comme Franck et Sébastien, dont l’expérience en F1 est encore assez proche. Je pense que ça va apporter un plus avec le décryptage du week end dans son ensemble, depuis les qualifs, car la course fait partie d’un tout et peut s’analyser dès le vendredi.

Franck Montagny ajoute : D’autant que pendant un Grand prix tout va tellement si vite qu’il est difficile, voire quasiment impossible, d’analyser une image pendant que l’on commente. Nous, on va avoir ce temps-là. Notre but n’est pas de polémiquer sur une erreur de trajectoire ou je ne sais quoi, mais d’expliquer pourquoi par exemple tel pilote a pris cette décision. On veut, avec nos trois expériences différentes, que les téléspectateurs se disent : « ah oui, là je comprends pourquoi il a fait ça », qu’ils aient une connaissance différente à la fin de l’émission.

Tout le monde pense, parce que vous êtes la fille de Jacques Laffite, que vous avez passé votre jeunesse dans des voitures et sur des circuits. Est-ce le cas ?

Pas du tout ! Quand j’étais petite, je n’étais pas du tout branchée auto, ça ne m’intéressait pas du tout. Avec ma soeur Camille, on n’a jamais vu mon père tourner en course. On ne suivait pas du tout ça et je pense que même lui voulait nous épargner un peu. Mon truc, c’était l’équitation, le concours complet, que j’ai pratiqué à un bon niveau, jusqu’aux championnats de France. Du coup, ma passion pour le sport auto est venue beaucoup plus tard, il y a une petite dizaine d’années, quand j’ai commencé à rouler un peu en compétition, en participant au Trophée Andros (compétition sur glace). Et je me suis mise à aimer ce sport, peu importe le niveau. J’ai également eu l’occasion de travailler sur des émissions de télé, tout s’est enchaîné. Aujourd’hui, je continue à rouler, c’est ce qui m’amuse le plus même si c’est de plus en plus compliqué à réaliser à cause de mes occupations télé car je travaille aussi pour V6, une émission diffusée sur AB Moteurs.

Vous vous sentez donc une vraie légitimité pour animer Dimanche F1, autre que celle de porter un nom célèbre dans le milieu ?

Oui, bien sûr… Maintenant, sur la F1 en particulier, je ne vais pas amener grand chose et c’est pour ça que je suis bien entourée par Franck et Sébastien. Après, ma légitimité je la trouve dans le fait que je connais quand même bien le milieu dans lequel je traîne et je travaille depuis quelques années et qui me passionne. Maintenant est-ce que pour être légitime il faut avoir 20 ans de carrière ? Il faut bien commencer un jour.

Quand Eurosport vous a contacté, vous en avez parlé à votre père. Qu’a-t-il dit ?

Bien sûr, je lui ai dit. Mais mon père ne donne jamais trop de conseils. Ce n’est pas qu’il s’en fout, je suis sûre même que ça l’intéresse, mais il est comme ça. Il est très content pour moi ,mais spontanément ce n’est pas lui qui va venir m’en parler. Il ne veut pas intervenir dans mes choix, il a toujours été comme ça. La première fois que je lui ai dit que j’allais faire le Trophée Andros il m’a dit : « mais tu vas te ridiculiser » (rires). Mais il ne m’a pas empêché de le faire.

Bref, vous ne sentez pas de pression particulière d’être la « fille de… »

Non, je n’ai pas la pression et je ne m’en mets aucune.

Franck Montagny prend le relais : Ce qui est important aussi c’est que l’on soit là avec Sébastien. Il est important d’apporter pour chacun d’entre nous un regard neuf, d’avoir notre propre vision des choses. Les gens qui vont regarder l’émission sont des passionnés, et c’est bien qu’un Montagny ou un Bourdais parlent technique, décryptent et, qu’à côté, il y ait quelqu’un qui soit peut être un peu moins expert, qui ait un regard un peu plus frais et qui apporte aussi sa passion, son envie. Margot l’a a 100%.

Bourdais renchérit : Et il y a plein de journalistes auto-moto qui n’ont jamais mis le cul dans une voiture, en compétition. Margot elle, sait ce que c’est.

Margot reprend : Et puis moi, je suis là aussi parce que j’ai des questions à leur poser à tous les deux. Je peux aussi jouer le rôle du téléspectateur et poser les questions qu’ils auraient peut-être envie de poser eux-mêmes.

Et attirer une audience féminine aussi ?

Je vois bien qu’il y a de plus en de plus de femmes que les sports mécaniques intéressent. Par ma présence, nous jouons bien sûr sur le fait d’attirer un peu plus le public féminin.

propos recueillis par Vincent Rousselet-Blanc pour enpleinelucarne.net, mention obligatoire.

Share

About Author

Vincent Rousselet-Blanc

(11) Readers Comments

  1. Pingback: « Dimanche F1″ reprend, sans Sébastien Bourdais, mais plus grand public | En Pleine Lucarne

  2. Pingback: Interviews, “A l’affiche”… les TOPS 2011 d’En Pleine Lucarne | En Pleine Lucarne

  3. Pingback: Interviews, “A l’affiche”… les TOPS 2011 d’En Pleine Lucarne « En Pleine Lucarne

  4. Pingback: Sébastien Bourdais consultant sur les 500 Miles d’Indianapolis pour Motors TV « En Pleine Lucarne

  5. Pingback: Eurosport, la chaîne de sport la plus connue des Français « En Pleine Lucarne

  6. Pingback: Les Interviews « EPL , le Best of : Margotton, Ménès, Berger, Laffite, Lévèque, Jolles, Brindelle, Couëffé… « En Pleine Lucarne

  7. MARGOT LAFFITE

    Je la vois passer souvent dans le quartier ou j’ habite
    courir s entrainer pour certainement entretenir ce dynamisme qu elle dégage naturellement
    Elle est toujours souriante,elle a toujours un salut pour les gens qu elle reconnait,
    une pêche d enfer

    c’est certainement une femme attachante ,et on le remarque ,quelqu’un un de très humble et simple
    je viens de découvrir ses vidéos ,car j avais noté hier son émission AB MOTEURS hier soir .

    Certains savaient dans le coin que c était la fille de JACQUES LAFFITE (qui était apprécié comme grand champion)
    MARGOT elle s imposera par sa personnalité car elle dégage quelques chose de particulier

    en tous cas bonne chance MARGOT dans votre univers et celui du sport TÉLÉ ,ou on avait besoin de cette fraicheur et compétence guidée par la passion ,en tout cas de quelqu’un un d authentique .

    Vous pétillez comme le champagne qui porte votre nom

    cordialement

    Pierre DI GIOVANNI

  8. Pingback: Portrait inédit de Sebastian Vettel pour lancer la saison de F1 dans Automoto « En Pleine Lucarne

  9. Pingback: Portrait inédit de Sebastian Vettel pour lancer la saison de F1 dans Automoto « En Pleine Lucarne

  10. Pingback: Margot Laffite en pole position sur Eurosport dans Dimanche F1 « En Pleine Lucarne

  11. Pingback: Interview-Marion Jolles (Automoto/F1 à la Une) : « Je ne suis pas sur un circuit pour jouer les poupées !  « En Pleine Lucarne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>