Autres Sports Entretiens EPL Les News — 22 février 2011

Quelque 700 athlètes venant de 49 pays sont attendus pour les prochains championnats d’Europe d’athlétisme en salle, qui se tiendront du 4 au 6 mars à Paris Bercy. A cette occasion, France Télévisions retransmettra près de vingt heures de direct sur ses antennes pour permettre au public de partager les émotions des sportifs tricolores.

Petit tour de piste d’avant-compétition et présentation de l’événement avec Patrick Montel, commentateur vedette de France Télévisions, interviewé par Webdo, le magazine de programmes interne de France 2.

Pouvez-vous nous présenter cette compétition ?

Ces championnats d’Europe en salle seront passionnants car nous allons, sept mois après Barcelone, surfer sur la vague des championnats d’Europe qui, l’été dernier, ont été une sorte de révolution culturelle pour l’athlétisme français. A Barcelone, nous avons découvert une équipe de France très conquérante, à la fois en termes de résultats, puisque nos athlètes ont été très efficients et ont remporté beaucoup de médailles, qu’en termes d’état d’esprit. Nous avons en effet assisté à une passation de pouvoir, assez brillante, avec une nouvelle génération qui est venue aiguillonner l’ancienne et lui a ainsi permis de se bonifier : un passage de témoin assez flamboyant ! Ces championnats d’Europe ont en outre été un vrai succès d’audience pour France Télévisions. Aujourd’hui, nous quittons l’été catalan pour entrer dans l’hiver parisien avec des championnats d’Europe en salle qui devraient sourire à l’équipe de France ; nous devrions voir une sorte de Barcelone bis, mais en salle, ce qui signifie moins d’épreuves, mais tout autant de médailles je pense ! Voilà : de quoi nous garantir un petit matelas d’optimisme en attendant d’autre joutes, qui seront mondiales, et par conséquent beaucoup plus compliquées à négocier pour l’équipe de France !

Quelle sera cette échéance et qui menacera l’équipe de France ?

La prochaine échéance sera terrible puisqu’il s’agira des championnats du monde qui auront lieu à Daegu en Corée du Sud. Les Français devront affronter les athlètes du continent africain et des Etats-Unis qui ne sont pas les plus mauvais ! Profitons donc de Bercy pour prendre un peu de plaisir avant ces championnats du monde qui s’annoncent plus compliqués.

Quels vont être les moments et les sportifs à ne pas manquer dans ces championnats ?

Les épreuves reines seront celles liées à la présence des Français, mais pas seulement… car il y aura quand même quelques stars à Bercy. On assistera ainsi au retour de la russe Yelena Isinbayeva, reine de la perche, qui, après une année sabbatique, revient à la compétition et fait de Bercy l’un de ses objectifs majeurs. Ça sera juste un bonheur de voir cette très belle perchiste… qui saute très haut ! En ce qui concerne les Français, il y aura au moins quatre rendez-vous incontournables. La finale du triple saut avec Teddy Tamgho qui est un phénomène au sein de l’équipe de France. Il est capable, à 21 ans, d’aller au-delà de 18 mètres. Seulement deux hommes ont déjà réussi cela dans l’histoire de ce sport ! Il y aura aussi Renaud Lavillenie, le meilleur perchiste mondial. Il a passé 5,92 mètres cette année et devrait remporter le concours. Autre bonne raison d’assister à ces rencontres, la présence du phénomène Christophe Lemaître qui est descendu sous les 10 secondes cet été, même si la distance de 60 mètres est un peu courte pour lui. Enfin, il faudra être attentif à la performance de Leslie Djhone, un adepte du 400 mètres. Une particularité devra être prise en compte dans son cas : la distance qui se parcoure en un tour de piste l’été et en deux l’hiver, puisqu’en salle la piste est plus courte. Nous suivrons aussi les prestations de Myriam Soumaré, qui avait crevé l’écran sur le 200 mètres à Barcelone en emportant le titre, de Mehdi Baala, qui revient sur 1500 mètres, et d’autres athlètes encore.

Les conditions du succès sont donc réunies !

Tout le gratin européen sera là. Ça sera une grosse fête, un vrai succès populaire. Il y aura potentiellement pour l’équipe de France un nombre de médailles compris entre 10 et 20, ce qui est vraiment très bien. France Télévisions sera vraiment au diapason puisque le groupe retransmet la presque totalité des épreuves avec notamment beaucoup d’heures d’antenne sur France Ô. Nous allons à cette occasion, mettre l’accent sur tout ce qu’a apporté l’athlétisme des Dom-Tom à l’équipe de France.

Propos recueillis par Françoise Payen pour Webdo (France 2)

Share

About Author

Vincent Rousselet-Blanc

(0) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>