Football L'Actu Média Les News — 01 décembre 2010
Les tablettes, et juste avant elles les Iphones et autres téléphones mobiles dernier cri qui servent plus à se balader sur la Toile qu’à contacter ses amis (on a Facebook pour ça !) relancent l’intérêt de l’information sportive au quotidien.
Si RMC Sport et le groupe l’Equipe rivalisent entre applications gratuites et payantes, les chaînes de télé, elles, Canal+ et Eurosport en tête, détentrices de droits sportifs et donc idéalement placées pour proposerun quotidien sportif multimédia complet, réfléchissent encore à la meilleure solution, fourbissent leurs armes depuis des mois et attendent que le concurrent dégaine pour se déclarer la guerre des tablettes. telle est la teneur de l’extrait de l’article qui suit, publié sur le site du Figaro.fr



« Avec les tablettes, écrit le Figaro, les quotidiens sportifs pourraient ressembler à la fusion d’un quotidien papier, d’un site Internet et d’une chaîne de télé. Ils devront diffuser des vidéos, soit de courts extraits de rencontres sportives dont les droits appartiennent à une télévision, soit des événements sportifs en entier en acquérant des droits de diffusion. »
« Le mieux placé, poursuit le site du quotidien,  est bien entendu le premier détenteur de droits sportifs : le groupe Canal+… Canal+dispose de 140 journalistes et de 50 consultants. Mais rien n’a été tranché car le groupe veut protéger ses droits (foot français et étranger, Top 14 de rugby….) et, surtout, protéger ses antennes: Canal+, Canal+Sport, Infosport et i-Télé. »
Il est vrai qu’en réalisant un record historique d’audience avec le Clasico Barcelone-Real Canal+Sport s’est hissé au 5e rang national, toutes chaînes confondues. « Pas question de brader ces matchs sur une tablette, même en payant ! » écrit le Figaro.
Eurosport, la filiale de TF1, suit une autre stratégie.

«Nous avons lancé un site d’information gratuit sur l’iPad et à Noël nous lancerons une application payante (environ 4,90 euros par mois) pour visionner les chaînes Eurosport en direct. Je ne suis pas partisan de la convergence à tout prix», explique Laurent-Éric LeLay, PDG d’Eurosport au journaliste du site.

A quand la guerre ? On ne devrait pas tarder à savoir.

Share

About Author

Vincent Rousselet-Blanc

(0) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>