Audiences Football L'Actu Média Les News — 18 décembre 2010
Des Jeux Olympiques de Vancouver à la finale de la Coupe Davis en passant par l’athlé, la natation, l’escrime, le cyclisme ou la coupe du monde de football, France Télévisions a connu une année sportive chargée. Le patron des sports de France Télévisions, Daniel Bilalian, a accepté de faire pour le site Sport Stratégies un bilan de l’année. En voici un résumé.

« C’est une bonne année pour nous. On a bien sûr eu nos rendez-vous annuels et réguliers comme le Tournoi des VI Nations, Roland-Garros (1,6 M de téléspectateurs et 17,2 % de parts de marché de moyenne sur France 2) et le Tour de France (3,6 M et 36,4 % de parts de marché). Puis on a diffusé les JO d’hiver qui ont été un succès d’audience. On a eu des très bons scores compte tenu du décalage horaire. Les Jeux Olympiques restent un événement rare »
La Coupe du monde de foot
« Nous avons connu un beau succès, pour deux raisons. La première est l’élimination de l’équipe de France qui a rééquilibré la compétition. La deuxième est qu’on a pu assister à l’affaire politico-sportive autour des joueurs français ».
De bonnes surprises et un échec
Les championnats d’Europe d’athlétisme et de natation : deux succès. « Pour l’athlétisme, il y a beaucoup de temps mort entre les différentes épreuves. Nous remplissons par des reportages pour que les téléspectateurs se disent « je ne vais pas m’en aller je vais rater quelque chose ». De plus ce sont des beaux succès d’audience car après la piètre performance des Bleus, ces athlètes ont brillé et le plus important ils étaient contents d’être là ». Un point noir : les Championnats du monde d’escrime. « Cela n’a pas été un succès populaire mais c’est notre devoir de service public de diffuser de l’escrime« 
Et l’année prochaine ? La coupe du monde de rugby ?
Comme pour la coupe du monde de foot rachetée en partie à TF1, France Télévisions aimerait diffuser des matchs de la Coupe du monde de rugby qui se disputera en Nouvelle-Zélande. « Il faut avoir les plus grands événements mais là nous sommes en négociations. Le maître mot est le silence ».
@Florent Barraco pour SportStratégies

l’article intégral à lire ici

Share

About Author

Vincent Rousselet-Blanc

(0) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>